Un weekend surf dans le Finistère à la Torche

Weekend surf dans le Finistère à la Torche

Vous connaissez le Finistère ? La région qui héberge le spot mythique de surf de la Torche ?

Après 24h passées près de l’Océan sur la côté du Finistère, je suis tombée sous le charme de cette jolie région bretonne entre ses paysages sauvages, sa population accueillante et son sublime spot de surf de la Torche.

J’adore la Bretagne mais je connaissais plutôt les environs autour de Quiberon ou deLancieux où nous allons souvent l’été chez des amis pour kiter.
Alors quand on m’a proposé de partir changer d’air et découvrir la surf culture dans un autre coin de la Bretagne, dans le Finistère, je n’ai pas hésité longtemps avant d’accepter cette nouvelle aventure !

J’ai adoré ces 24h. Je vous recommande vraiment cette région pour faire un weekend surf à quelques heures de Paris.
Un super séjour à faire si vous avez besoin de prendre un bon bol d’air marin et recharger les batteries.
Entre session de surf, paysages sauvages et culture, vous ne pourrez qu’aimer ce week-end surf dans le Finistère !

Surfer au mythique spot breton de la Torche

Le spot de surf de la Torche

J’ai adoré le spot de la Torche. La plage est immense, belle et sauvage.

Le spot est accessible à tous, confirmés comme débutants.
Il existe plusieurs pics en fonction des bancs de sables et des conditions.
En fonction de votre niveau, vous irez soit au pic vers la pointe de la Torche, soit plus au centre dans les vagues ou dans les reformes.
Ce spot fonctionne à toutes les marées, par contre il faut faire attention aux courants latéraux et aux baïnes.

Pour cette session de surf à la Torche, nous étions accompagnés de Ronan le fondateur de l’école de surf de Bretagne ainsi que du champion de surf d’origine bretonne : Ian Fontaine.
J’ai donc eu la chance d’être coaché par Ian pour cette session de surf !

Nous avons commencé dans les plus petites vagues et dans les reformes au centre pour s’échauffer et revoir quelques bases techniques pendant une bonne heure.

Puis Ian m’a motivée et accompagnée pour partir surfer de plus grosses vagues au pic, vers la pointe de la Torche.

A la Torche, il y a ce qu’ils appellent l’ascenseur, un courant qui vous emmène quasiment sans effort au pic. C’est un chenal, le long des rochers qui permet de passer la barre facilement.

C’est magique et ça permet d’économiser pas mal d’énergie, une fois au pic.

Ian m’a coachée pendant la séance pour bien me placer et lire la vague.
Nous n’avions plus beaucoup de temps mais j’ai réussi à la prendre deux fois. Cela a valu tous mes efforts de ces deux heures de session.

La vague était parfaite pour mon niveau ce jour-là : pas trop creuse avec un petit peu de taille et qui déroule sur la gauche.
Tout ce que j’aime !

Bref une session magique. Merci Ian !

Quel équipement pour surfer en Bretagne ?

Côté condition, je n’ai pas eu froid alors que nous ne sommes qu’en Mars.
Côté équipement, je portais ma combinaison Billabong qui est une 4/3 et j’avais juste des chaussons.
Je ne portais ni gant, ni cagoule et je suis restée sans problème deux heures dans l’eau, sous un ciel gris.
Je vous conseille vraiment de surfer pendant ces périodes, il ne fait pas si froid et l’avantage du hors-saison est qu’il n’y a pas trop de monde à l’eau. Le luxe total.

Cours et école de surf à la Torche

Côté école de surf, pour prendre des cours ou louer votre board, il y a lécole de surf de Bretagne, l’une des écoles pôle espoir du surf français.

Un acteur local qui fait bouger les choses autour de ce sport pour les jeunes de la région.
L’école est juste à côté du spot de la Torche, idéal pour ne pas marcher longtemps avec sa board sous le bras et prendre rapidement une douche chaude après la session.

Ils ont un très large choix de boards, de combinaisons récentes et de chaussons.
Je vous la recommande vraiment et Ronan, le fondateur est très accueillant et expert dans son domaine.

Cette école de surf organise également des surfcamps. Retrouvez toutes les infos sur leur site web Twenty Nine.

La surf culture dans le Finistère

Après cette belle session de surf le matin, nous avons approfondi notre surf-culture bretonne en partant à la rencontre d’un autre passionné de glisse, le shaper de Plume d’Avion.
Il nous a accueilli dans son sublime atelier et nous a expliqué l’art de la création d’une board de surf sur-mesure.

C’était très intéressant, je ne connaissais pas du tout les différentes étapes de la conception d’une board de surf.
Cela nous apprend beaucoup de choses sur la pratique.
Et quel bonheur de rencontrer des gens si passionnés par leur métier !

Je vous recommande vraiment l’expérience.
Je ne vous en dis pas plus quant à la fabrication car cela vaut vraiment le coup de la découvrir avec lui.

Cette rencontre donne envie de réaliser sa board par des artisans qui font tout de À à Z avec passion et authenticité plutôt que de l’acheter dans des usines qui font cela à la chaîne.

Acheter du sur-mesure permet d’avoir une board vraiment adaptée à sa pratique. On a également une planche unique puisque l’on choisit les couleurs que l’on souhaite, les motifs que l’on veut faire et les détails. D’ailleurs j’ai craqué sur les ailerons en bois et en tissu que propose Plume d’Avion. J’ai été impressionnée par la finesse du travail et le champs des possibilités.

Côté prix, les tarifs pour réaliser une board par un shaper reste abordable, surtout vu la qualité du travail.
Il faut compter environ 600€ pour un short board et 900€ pour un long board.
Cela vaut vraiment le coup quand on voit la finesse du travail, la qualité de la board et les avantages du sur-mesure.

Et en plus, on soutient le travail d’artisans et on contribue à une consommer de manière plus écologique et locale 😉

En tout cas, si vous êtes dans le coin, allez faire un tour et visiter le joli atelier de Plumes d’Avion. Vous serez bien accueillis et apprendrez plein de choses sur le surf et le métier de shaper.

Où dormir ?

Twenty Nine pour un lit en surfhouse, à quelques kms du spot de la Torche

Au beau gîte du Bleu Salé avec un horizon sans limite sur l’Océan à Plovan

A l’hôtel Ty Mad au coeur de la jolie baie de Douarnenez

Où manger ?

Je n’ai pas eu le temps de découvrir toutes les adresses des alentours en 24h, mais nous en avons testées deux que j’ai beaucoup aimées.

La première était au restaurant du Prieuré à Quimper, nous avons diné du poisson frais, c’était délicieux. Le restaurant est très beau, il est situé dans un bâtiment historique et possède une grande salle vitrée avec de vieilles poutres en bois et une vue sur la cour du prieuré .

Toutes les informations sur le site le Prieuré

La deuxième était à Lesconil à l’hôtel du Port , les plats étaient bons et nous avions une jolie vue sur le port.
Une bonne adresse pour déjeuner le midi.
Toutes les informations sur le site l’hôtel du Port.

Quels souvenirs bretons ramener à la maison ?

Pour ramener un peu de culture bretonne à la maison, voici quelques produits typiques de la région Finistère :

– Du cidre de Cornouaille
– Du pâté Henaf pour les amateurs de viande
– Des crêpes dentelles pour les bouches sucrées
– De la faïence de Quimper pour la décoration

Comment y aller ?

En train, 3H30 Paris-Quimper

En voiture, 5h40 Paris-Quimper

Un immense merci à « Tout commence dans le Finistère » pour ces 24h en immersion dans la surfculture bretonne. J’ai adoré cet endroit, entre les paysage, l’ambiance et l’accueil des gens. J’ai hâte d’y retourner pour un séjour surf plus long.

Pour retrouver également plus de bonnes adresses sur le Finistère, je vous conseille le site très complet de Simon : Port d’attache qui vous fera redécouvrir la région et vous donnera toutes les activités à ne pas rater.

Plus d’articles sur les voyages autour des sports de glisse

Mes meilleurs spots de kitesurf et surf en France
Vantrip et kitesurf à Tarifa en Espagne
Kitesurf sur l’île paradisiaque de l’île Maurice
Semaine Surf dans le village marocain d’Imsouane
Surf et kitesurf en Guadeloupe
Voyage itinérant entre surf et yoga à Bali
Caïpi, soleil et kitesurf au Brésil
Kitesurf et yoga à Dakhla

Tous les articles voyages surf et kitesurf

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

Écris un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *