felicie yoginise semaine de jeûne

Les bénéfices d’un jeûne d’une semaine sur le corps et le mental – Témoignage de Félicie Dekyvère

Le jeûne est un outil utilisé depuis des millénaires par les différentes cultures et religions pour purifier son corps et son esprit. Il est d’ailleurs utilisé dans la philosophie du yoga. J’étais assez sceptique sur ce type de pratique mais en découvrant l’expérience d’une de mes très bonnes amies, Félicie, j’ai été séduite et ai eu envie de vous la faire découvrir. La pratique du jeûne a tellement changé sa vie, qu’elle en réalise depuis chaque année et s’est même spécialisée dans ce domaine en proposant désormais ses propres retraites « Jeûne et Yoga ». Découvrez dans cette interview, les bénéfices d’un jeûne d’une semaine sur le corps et le mental.
x

Le Jeûne – Une vraie expérience de vie

x
Hello Félicie, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Félicie Dekyvère, j’ai bientôt 30 ans. 

Après quatre ans en stratégie et finance, je me suis rendue compte, à l’occasion d’un drame personnel, que mes activités ne faisaient plus sens pour moi. ​

J’ai donc décidé de transformer cet événement en opportunité

J’ai quitté mon emploi, j’ai pris du temps pour moi, j’ai fait du yoga une pratique quotidienne, je me suis faite coacher. Et j’ai découvert ainsi des outils de développement personnel puissants (Ennéagramme, PNL, CNV, etc.)

Cela a tellement changé ma vie que j’ai souhaité en faire profiter les autres.

x

C’est ainsi que je me suis inscrite à ma première semaine de jeûne. (je vous en reparlerai plus tard). Cette semaine a été une vraie expérience de vie. Elle m’a permis de trouver énormément de réponses aux questions que je me posais
Pendant cette semaine, mon père atteint d’un cancer, est parti avant même que je rentre.
Le jeûne m’a donné les moyens de gérer cette période chargée émotionnellement et m’a donné envie de continuer à me chercher. J’ai donc souhaité me professionnaliser dans le milieu du développement personnel en me formant pendant 2 ans en coaching en développement des compétences (« Life coaching »), en ennéagramme et en kinésiologie. 
Ces formations m’ont beaucoup apporté professionnellement et personnellement. 
En parallèle, côté corps, le yoga est devenu une pratique quotidienne qui m’a nourrie et construite. C’est pourquoi j’ai complété mes formations dans le développement personnel en réalisant une formation pour devenir professeur de yoga.
Depuis cette semaine de jeûne, j’ai donc passé ces deux dernières années à me professionnaliser dans ce qui m’a permis de changer ma vision du bonheur : le coaching, le yoga et le jeûne.
Et aujourd’hui, je suis heureuse d’en faire mon métier et de partager à mon tour ce qui peut changer une vie !
x

Peux-tu nous parler du Jeûne ? Quel est le concept ? 

Le Jeûne est le principe de mettre son corps en auto-restauration. La meilleure façon de nettoyer son corps, est qu’il se nettoie lui-même !
 
Il est important de faire régulièrement ce type de « nettoyage » entre les toxines cumulées liées à notre mode de vie (nourriture, soin, environnement …) et les cellules défectueuses que produit notre corps.
En effet, chaque jour, le corps produit des milliers de cellules. Dans cette production de cellules, il y a des saines et des ratées. Ces cellules défectueuses restent dans le corps sans pouvoir être utilisées. Elles vont rester dans le corps sous forme d’amas. Elles sont à l’origine de nombreuses maladies, tumeurs, kystes…
Sans apport énergétique extérieur (fourni par la nourriture), le corps a quand même besoin de protéines et d’énergie pour fonctionner. Il va donc aller puiser dans ces cellules ratées pour les transformer en protéines et les utiliser en énergie. Le corps s’auto-nettoie ainsi. Les graisses, elles, sont puisées pour donner de l’énergie au cerveau. 
Le corps, a en fait, toutes les ressources nécessaires pour s’auto-suffire en se nettoyant !
x

Quels sont les bénéfices ?

Physiquement : 
C’est la meilleure façon de se débarrasser des toxines et des cellules défectueuses dans son corps. On se débarrasse de tout ce qui encrasse le corps.
Mentalement :
Au-delà du nettoyage du corps, le jeûne a de nombreux bénéfices sur le mental. La digestion demande une énergie importante. Pendant la période de jeûne, comme on ne mange pas, l’énergie part ailleurs et l’esprit est très clair ! 

Le jeûne a donc un effet très positif sur le mental et la concentration. Pendant ce type de période, on est très lucide. Plusieurs personnes, d’ailleurs pratiquent ce type d’expérience pour trouver des solutions à différentes problématiques qu’ils se posent, personnelles ou professionnelles.

x

A quelle fréquence, faut-il en réaliser pour en avoir les bénéfices ?

L’idéal est de le faire une fois par an. Et si cela est possible, lors des changements de saison
Mais attention, le but n’est pas de faire des excès toute l’année puis de réaliser un jeûne. La démarche du jeûne est de justement commencer à prendre conscience qu’il faut prendre soin de soi et cela passe par son corps.
L’expérience est tellement bénéfique après cette semaine de jeûne, que l’on veut recommencer chaque année !

felicie yoginise semaine de jeûne

Ton expérience avec le Jeûne  – le plus cadeau que j’ai fait à mon corps

x

Comment as-tu découvert ce type d’expérience autour du jeûne ?

C’est une de mes cousines qui m’en a parlé, il y a 10 ans . Elle a fait un jeûne à la suite de sa troisième grossesse. Elle en est ressortie radieuse, pleine de vitalité avec une peau sublime !
A cette période-là, je vous avoue que j’étais très perplexe voire révoltée. Je me disais qu’il n’y avait vraiment plus de limites dans ce que l’on proposait pour le bien-être. Et je trouvais que c’était n’importe quoi, de dire aux gens de ne pas s’alimenter pendant une semaine pour se sentir mieux !
J’étais persuadée que je serais absolument incapable de le faire ! Je mange beaucoup et j’aime tellement ça !
L’idée m’est quand même restée dans un coin de ma tête, ça m’intriguait.
Pendant la maladie de mon père, j’ai été bouleversée de le voir se détériorer, s’abîmer. Des idées paradoxales s’opposaient en moi. Je m’occupais beaucoup de lui. Cette situation était difficile pour lui comme pour moi. Il m’a dit un jour : « c’est ma maladie pas la tienne. Va prendre soin de toi. »
Je n’étais pas d’accord ! Comment prendre soin de moi alors que son corps se mourrait à petit feu ? Mais pas le choix : quand le paternel donne un ordre !
Je me suis demandée ce que je pourrais faire pour prendre soin de moi : faire du sport, vivre avec la nature, m’aérer ? Cependant, en sachant que son corps avait mal, je voulais avoir mal aussi. Comme pour compenser ou me sentir vivante là où on prenait la vie de mon père. C’est à ce moment-là que je me suis rappelée des propos de ma cousine par rapport au jeûne. Et je me suis rappelée ce que j’avais pensé : la chose la plus difficile que je pouvais faire, était d’arrêter de manger.  
Ce qui est drôle, c’est que je suis partie faire mon premier jeûne en pensant cela, alors qu’en fait, c’était le plus beau cadeau que je faisais à mon corps et à moi même 
x

Qu’as-tu appris pendant cette semaine ?

J’ai découvert que chaque organe qui constitue mon corps, a une utilité bien propre et est indispensable pour former ce tout. Ça peut paraître banal, mais avant moi j’avais un corps, un corps sans détails une masse qui me permettait de me mouvoir et faire tout ce que j’avais à faire ! Et comme j’avais vraiment toujours mille choses à faire, le corps n’avait qu’à suivre ! 
J’ai appris que j’étais autosuffisante et que j’étais capable de faire quelque chose toute seule pour moi et par moi-même. Et croyez-moi c’était une grande découverte !
x

Quels ont été les bénéfices sur toi après ce jeûne ?

Au niveau du corps, certaines petites maladies bénignes que je trainais depuis longtemps sont parties. Mes cicatrices ont disparu. J’avais de l’eczéma, je n’en ai plus. Mes ridules se sont estompées et ma peau est devenue plus belle et tonique. Cela m’a aussi permis de perdre mes kilos superflus.
Côté mental, j’avais clairement l’esprit plus vif. J’ai d’ailleurs réalisé une formation juste après cette semaine de jeûne et je n’ai jamais été aussi efficace. J’avais une super mémoire !
Cela m’a également permis de gérer des situations difficiles. 
Comme je l’ai dit plus haut, quand je suis rentrée de ma première semaine, mon père est décédé. Ce jeûne m’a permis de gérer émotionnellement cette situation avec un calme inattendu. Je ne sais pas comment cela aurait été sinon.
x

Qu’est ce qui a été le plus dur ?

Je me rappelle qu’au premier jeûne, entre les randonnées, il est difficile de ne pas penser au petit morceau de cantal et pain que je me fais d’habitude, après une bonne sortie en montagne ! C’est pour cela que je recommande de faire ce type de jeûne en groupe ! Cela aide et toute la structure est pensée pour vous occuper et vous motiver à le faire.
Les trois premiers jours sont difficiles car c’est le début du sevrage. Après on se sent mieux. 
Mais chaque jeûne est différent. Il n’y a pas deux jeûneurs ni deux jeûnes pareils !
Comment sera celui que je commence samedi ?!
x

En réalises-tu régulièrement depuis ?

Oui, c’est devenu mon rituel de fin d’été. Je jeûne la dernière semaine d’août. C’est également une belle semaine où j’honore la mémoire de mon père sans qui je n’aurais pas réalisé tout ce chemin. 
A côté, au cours de l’année, je fais régulièrement des jeûnes d’une journée pour maintenir les bénéfices de l’auto-restauration et éliminer au fur et à mesure les toxines accumulées.

felicie yoginise semaine de jeûne

Tes semaines de Jeûne

Comment as-tu eu l’idée d’organiser tes propres semaines?

On me l’a demandé. 

En fait, le jeûne fait partie de la philosophie du yoga et comme j’en réalise régulièrement, mes clientes du yoga m’ont demandé d’en organiser un.
x

Qu’aimerais-tu apporter de plus que les semaines que tu as réalisées ?

Mon objectif est de proposer une semaine de jeûne pendant laquelle on prend vraiment soin de soi. Un retour à des choses plus simples mais avec une vraie touche moderne : faire du yoga deux fois par jour, se retrouver dans une maison conviviale comme si on était en famille, proposer des ateliers pour développer des crèmes, proposer des ateliers zéro déchet, des massages.
Je propose également aux personnes qui viennent, de partager leurs compétences en proposant elles-mêmes des ateliers.
Et je propose des ateliers de coaching de développement personnel.
x

Quel est le programme ?

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site, mais comme cités ci-dessus au programme de cette semaine, je vais proposer des cours de yoga quotidien, des lectures, des séances de coaching et il sera possible d’avoir des massages. 
x

Quels sont tes conseils pour se préparer ?

Il est vivement conseillé de faire une descente progressive des excitants – café, cigarettes, alcool etc.  Pendant la semaine avant le jeûne pour arriver « sevré ». Pendant le stage, ils sont absolument exclus. 

Il est également conseillé de baisser progressivement la consommation des produits animaux : viande, poisson, laitages, et de boire plus que d’habitude de l’eau, en-dehors des repas.

x

Où peut-on retrouver ces informations ?

Et n’hésitez pas à me contacter pour des questions, des retours ou pour réserver !

Cet article vous a plu 

Enregistrez cette image sous votre Pinterest pour retrouver facilement cet article.

benefice jeune sur le corps et lesprit

 

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

4 commentaires

Écris un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *