Le Raid des Alizés, une incroyable aventure sportive et solidaire, 100% féminine

Après avoir vécu une semaine intense et sportive, entourée de 200 femmes incroyables, dans des paysages paradisiaques entre nature luxuriante et plages de sable blanc, voici le compte rendu de cette folle aventure féminine et solidaire, qu’est le Raid des Alizés.
 

Le Raid des Alizés, le concept 

Le Raid des Alizés, est un raid 100% féminin, qui propose une aventure sportive et solidaire de 4 jours sur l’île paradisiaque de la Martinique. Pour participer, il faut former une équipe de 3 et choisir une association qui nous tient à coeur et que l’on souhaite soutenir.
Durant ces 4 jours, les participantes vont devoir sortir de leur zone de confort et se challenger pour finir chaque épreuve sportive.
Le classement final leur permettra de remporter des fonds pour l’association qu’elles soutiennent.
Les épreuves sont difficiles et demandent une certaine préparation sportive au préalable.
Le soir, chaque équipe dort dans une tente qu’elles partagent à trois. Tout est fait pour nous challenger, nous mettre à l’épreuve et nous dépasser. L’entraide féminine est au coeur de toute cette aventure sportive.

Cela peut paraître cliché, mais après ce Raid, vous ne serez plus la même.
Le Raid des Alizés est bien plus qu’une aventure sportive. Ce Raid est une réelle expérience de vie où l’on apprend beaucoup sur soi.
On en ressort plus grande, plus forte et plus reconnaissante de tout ce que l’on a la chance d’avoir dans notre vie, que cela soit la santé, nos amies, notre famille… 
Une aventure qui nous sort de notre quotidien bien confortable.

7 choses que vous allez apprendre grâce au Raid des Alizés

Sortir de sa zone de confort entre bivouac et douches froides

Le Raid dure 5 jours avec 4 nuits en bivouac. Les lieux choisis du bivouac sont magnifiques et toujours en pleine nature mais le confort est assez rudimentaire

On dort dans une petite tente à trois, avec son équipe. Il faut donc laisser les bagages dehors et bien s’organiser pour garder de l’espace dans la tente. La première nuit se passe assez facilement, mais les nuits qui suivent les grosses épreuves sont plus difficiles.
On ne rêve que d’une chose après une grosse journée : prendre une bonne douche chaude, retrouver de l’intimité et un bon lit confortable.
Tout l’inverse de ce qui vous attend au Raid ! 
La nuit se fera sur un tapis de sol, collée à vos coéquipières dans votre petite tente. 
Côté douche, il n’y en a qu’une dizaine dans un container en bois et il n’y a pas d’eau chaude. Il faut donc bien choisir son créneau si vous ne voulez pas vous retrouvez à faire la queue avec les 200 autres participantes. 
Il faut prendre sur soi, garder ses vêtements humides et attendre que les douches se libèrent … 

Résister à la chaleur des Antilles

De 8h du matin au coucher du soleil vers 17h30, le soleil est fort, il fait très chaud et l’air est humide. Cette chaleur pesante et étouffante rend chaque effort bien plus intense. Il faut donc s’entraîner à courir ou faire du VTT dans ce type de conditions pour tenir pendant le Raid. Et il faut surtout prendre le réflexe de boire très régulièrement, sinon vous risquez d’être tétanisée par des crampes puis contractures. La chaleur est un vrai challenge pendant le Raid !

Se dépasser sportivement

Même si vous êtes sportive, les épreuves proposées pendant le Raid sont pensées pour vous challenger et vous pousser en dehors de votre zone de confort entre la chaleur, la distance, la durée, le type de terrain et le dénivelé
L’épreuve de VTT proposait une distance de 16km avec 800 mètre de dénivelé, le tout sous une chaleur étouffante. Le parcours du Trail était de 17km avec 1000 mètre de dénivelé. Et l’épreuve de kayak qui suivait le trail, commençait dans une mer très agitée avec une houle qui rendait les départs compliqués.
Le Raid des Alizés proposent des épreuves avec de la vraie difficulté. Il ne s’agit pas d’une petite semaine de vacances au soleil avec quelques randonnées pour occuper nos journées. On en bave sur chaque épreuve et c’est ce qui fait toute la magie de cette aventure

Se dépasser mentalement 

Chaque épreuve relève du challenge. L’intensité de la sortie est similaire à celle que l’on peut retrouver pour un semi-marathon ou une grosse sortie Trail.  A l’arrivée, on est épuisée mais fière d’avoir passé la ligne d’arrivée.
Mais imaginez que chaque journée du Raid, ne se compose pas d’une mais de DEUX grosses épreuves de ce type.
Et qu’il faut tenir ce rythme pendant 4 jours… le tout, en dormant assez peu et dans des conditions assez rudimentaires.
La fatigue se fait vite ressentir et on devient vite irritable. Mais il ne faut pas oublier que nous avons choisi de participer à cette épreuve et que nous le faisons en plus pour une bonne cause.
On ne peut donc pas se permettre de se plaindre ou de râler. Alors on apprend à prendre sur soi, relativiser et faire en sorte de rester aimable et agréable, surtout avec son équipe ;). 

Découvrir la force d’une équipe

« Commencer à 3 et surtout finir à 3« , voici la devise du Raid des Alizés. Cela peut paraître simple et pourtant c’est loin d’être si facile. Chacune a ses facultés sportives. Sur chaque épreuve, il y en a toujours une qui est assez à l’aise et une autre qui souffre d’avantage.
Et cela en fait toute la difficulté du Raid. Pour celle qui est à l’aise, il est vite frustrant de ne pas avancer et d’attendre sans cesse sa coéquipière. Pourtant, c’est le jeu et le challenge de ce Raid. Il faut réaliser cette épreuve à 3. Nous ne sommes pas là pour faire une performance personnelle mais pour réussir cette épreuve ensemble en réussissant à trouver la bonne dynamique qui va porter l’équipe. Si on est à l’aise, on doit prendre sur soi, ne pas stresser ses équipes en les accablant mais au contraire trouver des astuces pour les encourager et les soutenir. Et surtout, rester humble car sur chaque épreuve, les difficultés ne sont pas les mêmes. Sur une épreuve, vous serez peut-être plus à l’aise que vos coéquipières mais sur les prochaines, vous serez dans la difficulté et c’est peut-être elles qui vous tireront et aideront à la finir.

Le Raid des Alizés nous apprend à réussir en équipe. Une belle leçon de vie sur l’importance de l’entraide et la force du collectif.

Une aventure solidaire

Chaque équipe court au nom d’une association qu’elle a choisit. Cela permet pendant la recherche de sponsors de faire connaître cette association et de la promouvoir. A chaque fin de journée, avant le dîner, il y a toujours un bilan de la journée avec les coachs . A chaque fois, 2/3 équipes sont appelées sur la scène pour présenter leur projet et leur association.

Tout au long des épreuves, il y a un classement en fonction des temps effectués. A la fin du Raid, chaque équipe remporte une petite somme à reverser à l’association.

Les associations choisies sont diverses et variées, mais chaque équipe a une histoire bien particulière et touchante.

J’ai rencontré l’équipe de l’association « Mes Amis, Mes amours« . Trois femmes qui se battent contre le cancer du sein car elles ont été touchées par cette maladie. Elles ont monté cette association pour aider et accompagner les femmes à combattre cette maladie, pour leur montrer qu’il y a une vie pendant et après la maladie et qu’il faut s’accrocher, se battre et y croire.

Mais aussi une autre équipe qui se battait pour réaliser le rêve de Mathis, petit garçon gravement malade qui voulait découvrir les îles et devait donc accompagner les filles au Raid en Martinique. Il est parti cet été, bien trop tôt…Son équipe a donc décidé de l’emmener un peu avec elles et de lui faire vivre leur aventure en portant avec elles sur chaque épreuve, son doudou…

Je peux vous dire qu’à chaque histoire, on a versé une larme et on s’est toutes dit que nous n’avions pas de quoi se plaindre, surtout avec toutes ses femmes fortes et qui font face à ses épreuves difficiles.

Découvrir une destination différemment

La Martinique est une île magnifique et sauvage, les paysages sont à couper le souffle. L’organisation a soigneusement choisi des parcours entre Trail, VTT et Kayak qui nous ont permis de visiter les plus beaux endroits de la Martinique. Nous avons ainsi fait une course d’orientation dans le fameux village de Saint-Pierre, réalisé un trail dans les paysages vallonnés du nord de l’île entre forêt luxuriante et crique de sable noir, et pagayé dans des eaux cristallines sur les magnifiques plages de sable blanc du sud de l’île. Ce Raid permet de découvrir les paysages de l’île a travers une aventure sportive.
Même si le Raid permet de voir une grosse partie de l’île, l’idéal pour profiter complétement du voyage est de décaler votre retour de 2/3 jours. L’organisation propose des retours différés qui vous permettront de profiter quelques jours à la fin du Raid pour vous reposer en Martinique et voir ce que vous n’avez pas eu le temps de voir.
Je vous prépare pour la fin du mois, un article sur les adresses insolites à faire en Martinique 😉

Mon bilan

J’ai adoré cette expérience qui m’a beaucoup appris. Entre les différentes épreuves que l’on relève, les rencontres que l’on fait et les conditions dans lesquelles on évolue, j’en suis ressortie grandie, plus forte et plus reconnaissante de la vie que je mène. Je n’ai qu’une seule envie, monter une équipe et m’inscrire pour l’année prochaine. Ce Raid a été une aventure incroyable, forte en émotions, en rencontres et en aventures. 

Les inscriptions pour le Raid de novembre 2019 se font en mars mais attention, les places étant limitées à 70 équipes, les candidatures sont complètes en quelques heures après leur ouverture.
Alors si vous ne voulez pas rater cette aventure, rendez-vous début mars devant votre ordinateur sur le site du raiddesalizes
Encore un immense merci aux 4 équipes qui m’ont accueillie pour vivre cette aventure en immersion avec elles  <3
Merci également à l’agence North Communication et à Amandine pour cette belle opportunité et cette super organisation !

Infos pratiques – Questions/Réponses

Suite à vos différentes questions que vous m’avez posées en story sur Instagram, voici un récapitulatif des informations que vous souhaitiez :
N’hésitez pas à m’en poser d’avantage en commentaires, je mettrai à jour la fin de cet article ;).

Combien ça coûte ?

Le coût de cette aventure est de 8900€ par équipe. Ces fonds doivent être financés par des sponsors. Il faut donc monter un dossier avec votre équipe pour récolter assez de dons et financer votre aventure solidaire. Le Raid vous accompagne dans votre recherche de sponsors et vous donne quelques outils (dossiers à envoyer etc..)

Faut-il être une grande sportive pour participer ? Faut-il vraiment s’entraîner au préalable ?

Les épreuves du Raid sont très intenses : Trail de 17km avec 1000m de dénivelé, 16km de VTT avec 800m de dénivelé, Kayak en mer agitée … On dort peu et on enchaine chaque jour, deux grosses épreuves entre le matin et le soir. Il est vraiment important de s’entrainer pour tenir le rythme et ne pas se blesser. 
Si vous n’êtes pas une grande sportive, vous pouvez vous inscrire. Ce Raid sera une bonne opportunité pour commencer le sport et suivre des entraînements réguliers. 
Pendant votre préparation, entraînez vous en course à pied et en vélo, en essayant de varier les terrains et de vous attaquez à des parcours avec du dénivelé. Essayez de vous entraîner avec votre équipe également en kayak si vous le pouvez.
Il est important de vous préparer sportivement pour profiter pleinement de cette aventure.
 

Quel équipement prévoir ?

Le Raid vous fournit une tente, des tapis de sol, le VTT, le casque, des tee-shirts de sport ainsi qu’un K-Way pour vous protéger de la pluie.
De votre côté, il faut prévoir une tenue estivale de Trail avec des chaussures spécifiques, un short de sport et un camel back avec une gourde intégrée. Pour le VTT, prévoyez un cycliste spécifique et des mitaines pour le vélo. Pour le bivouac, ramenez un duvet léger. Et n’oubliez surtout pas une crème solaire, des lunettes de soleil de sport, de l’anti moustique et des huiles de massage contre les courbatures. Dans tous les cas, quelques jours avant le départ, vous recevrez un mail récapitulatif avec tout ce dont vous avez besoin.

Comment se passent les repas et les soirées ?

Les repas sont pris en charge par le Raid. Les petits déjeuners se passent sur le bivouac entre 5h et 7h du matin. Il y a un large choix de produits variés et équilibrés : oeufs brouillés, fruits, pains, céréales …etc Vous trouverez forcément votre bonheur. Si vous êtes intolérantes au gluten, prévoyez votre pain ou vos céréales car il n’y a pas de produits gluten free. Les repas du midi se font sur le bivouac ou ailleurs en fonction des épreuves, et sont équilibrés. Les diners ont lieu vers 20h30 après le bilan de la journée et le brief des épreuves pour le lendemain. Le diner se fait sous forme de buffet. C’est agréable car on sélectionne ce que l’on souhaite manger. Les plats proposés sont variés et équilibrés, on y trouve des féculents, des légumes, de la viande, du poisson, des fruits, des laitages et des desserts gourmands. Les repas sont très bien gérés, on mange vraiment bien. Par contre, comme c’est un buffet, si vous êtes affamées, il faut s’organiser pour ne pas passer dans les dernières au risque d’attendre longtemps.

Est-ce qu’il y a des coachs ?

Deux coach sportifs accompagnent l’aventure et nous donnent tous les soirs des conseils pour bien récupérer de la journée (stretching, respiration…) et nous donnent des techniques pour bien aborder les épreuves : comment se positionner sur le vélo en descente, comment courir dans une montée, comment tenir mentalement pendant une sortie très longue, comment tenir physiquement contre la douleur grâce à la respiration … Les coachs sont très professionnels, disponibles et adorables. On apprend plein de choses.

Et si on se blesse sur place ?

Le Raid est très bien organisé et est encadré de plusieurs médecin qui sont sur place tout au long de l’aventure. Les médecins sont également présents sur chaque épreuve et interviennent très rapidement en cas de problème. 

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.