Apprendre le strapless board Orao Santamila1

Apprendre le strapless en kitesurf avec la board Orao

Il y a quelques semaines, je suis partie une semaine à Dakhla pour apprendre le strapless en kitesurf. J’ai eu la chance d’être coachée par Tarek, professeur de kitesurf en strapless chez Dreamkite et ambassadeur Orao

En quelques leçons, j’ai découvert des sensations de glisse incroyables. J’ai eu un gros coup de coeur pour le strapless et j’ai déjà hâte de le pratiquer en rentrant en France.

 

Apprendre le strapless en kitesurf – résumé en vidéo

Plus d’infos et de détails dans l’article sous la vidéo.

Qu’est-ce que le strapless ?

 

Le strapless est un sport de glisse, une variante du kitesurf. Au lieu de naviguer avec une board classique de kitesurf que l’on appelle « twintip, » on navigue avec une board de surf sans strap.

La glisse est complètement différente car les pieds sont à même la board.

La navigation est plus douce et on a un vrai sentiment de liberté

L’idéal est de débuter le strapless dans un spot flat pour apprendre sans difficulté. Mais le but est d’aller ensuite s’amuser dans les vagues que l’on pourra surfer avec cette board spécifique.

Apprendre le strapless board Orao Santamila1
Board de strapless

 

La différence avec la board classique de kite le « twintip » 

 

Sur une board classique de kitesurf que l’on appelle « twintip », on a les pieds maintenus dans des straps. On place ses pieds dedans et on glisse sur l’eau en crantant (en appuyant sur les quarts arrières). 

La board de twintip ressemble à celle du wakeboard alors que la board de strapless a une forme différente, c’est une petite board de surf sans strap

Et c’est là toute la beauté et difficulté de cette discipline : on a les pieds libres sur la board et on est donc plus en contact avec l’eau. 

Par contre, on perd plus facilement la board, la navigation et les transition sont plus techniques.

Kitesurf à Dakhla Santamila
Board Twintip

 

Pourquoi s’y mettre ?

 

Je pratique le kitesurf depuis quelques années mais je navigue tranquillement. Je fais mes bords, saute sur des petites vagues et change de pied. Par contre, je ne fais pas de gros sauts ou de freestyle. 

J’avais envie de sortir de ma zone de confort et de découvrir quelque chose de nouveau dans le kite. Il y a un an et demi, je me suis mise au surf et j’ai adoré cette sensation de glisse, plus libre, les pieds à même la board. On se sent plus connecté à l’Océan, la glisse est différente.

En découvrant le strapless, j’ai eu envie de tester cette nouvelle discipline qui mêle deux sports que j’aime : le surf et le kite.

 

Je suis partie à Dakhla en début d’été, qui est le spot parfait pour apprendre quelque chose de nouveau en kite. Le vent est souvent présent et régulier. La lagune offre un immense spot flat, avec de longues zones où l’on peut avoir pied. Les conditions idéales pour sortir de ma zone de confort en toute sécurité. Je me suis donc lancée ce nouveau défi en partant une semaine chez Dreamkite, apprendre le strapless avec Tarek, ambassadeur d’Orao.

 

 

Quel niveau faut-il avoir ?

 

L’idéal est d’être déjà bien à l’aise en kitesurf avec une board twintip. 

Les pré-requis pour commencer le strapless sont :

  • bien manier son aile
  • savoir bien remonter au vent 
  • et faire ses transitions en twintip.

Apprendre le strapless board Orao Santamila5 (1)

 

Les étapes pour apprendre le strapless

 

Le maniement du kitesurf

Il est important d’être à l’aise avec son kite pour apprendre le strapless .

Une fois que l’on maîtrise bien son aile, on ne s’en préoccupe plus. On sait comment l’utiliser pour sortir de l’eau et naviguer. La seule inconnue doit être la gestion de cette nouvelle board sans attache.

J’étais déjà à l’aise avec mon kite et mes transitions, cela m’a beaucoup aidé pour commencer. Je me concentrais uniquement sur le placement de mes pieds et la direction de la board. 

 

La navigation

Au début, on a l’impression que cela va être impossible de garder la board aux pieds sans les avoir maintenus dans des straps. Mais une fois le kite lancé et la vitesse prise, la board se colle sur les pieds avec la pression de l’eau. La navigation est assez intuitive et facile. On a rapidement de belles sensations de glisse.

Apprendre le strapless board Orao Santamila5 (1)

 

Le beach start et water start

Comme pour tous ces sports, la première grosse difficulté est le démarrage. Il y a deux départs possibles : le beach start quand on a pied et le water start quand on est au large.

Le démarrage n’est pas simple car il faut réussir à caler la board et rapidement lancer son kite pour avoir la pression entre ses pieds et la board. 

Cette partie demande de la pratique. On boit un peu d’eau, on perd beaucoup la board, on fait beaucoup de nage tractée pour la récupérer, puis au fur et à mesure, on est plus habile et les démarrages se font de plus en plus facilement.

Le beach start est le premier départ que l’on apprend. C’est également le plus facile. Il faut placer son kite à midi, boarder son kite, mettre son pied avant sur la board et lancer son kite. Quand on sent qu’il nous tracte, on place son pied arrière sur la board et c’est parti.

Le water start est plus technique et difficile car on n’a pas pied. Il faut donc rapidement tout synchroniser pour ne pas perdre la board à chaque fois : placement des pieds et de la board et timing de lancement du kite.

On est les fesses dans l’eau, les pieds sur la board que l’on dirige comme si on voulait remonter au vent. On place son aile à midi et on lance le kite. 

Au début, on descend un peu le vent pour prendre de la vitesse puis dés qu’on est lancé, on crante légèrement pour diriger la board contre le vent et revenir à son point de départ.

 

Les transitions

La transition est un peu plus complexe qu’en twintip. Pour tourner, à la fin de notre bord, il faut freiner légèrement en replaçant son aile à midi. Une fois que l’on a moins de vitesse,  on place son pied arrière à l’avant avec l’autre pied comme si on était sur un gros monoski (cf vidéo). Dés que l’on est à l’aise, on rebascule le pied qui était à l’avant initialement à l’arrière et on tourne.

 

Le jibe

Le jibe est une autre technique pour faire son virage. Elle consiste à réaliser un demi-tour en passant sous le vent. Il existe deux manière différente soit on change de pied avant le virage soit on change après. Personnellement, j’ai trouvé cette technique plus facile que la transition classique car elle ressemble à ce que l’on peut faire en twintip. La seule difficulté est de réussir à ne pas perdre trop de vitesse. 

Apprendre le strapless board Orao Santamila7

 

Mon bilan sur le strapless en kitesurf

 

Cette découverte du strapless a été un énorme coup de coeur. Je ne pensais pas autant aimer cette glisse. 

J’ai eu l’occasion de faire 5 séances de coaching avec Tarek.

La première séance a été difficile pour les waterstars, surtout d’un côté. Une fois au large, j’avais du mal à revenir au bord. Je perdais ma board au démarrage et n’arrivais pas à bien me positionner entre le kite et la board. 

J’ai un peu bu d’eau et j’ai beaucoup retravaillé ma nage tractée. Mais on apprend énormément dans ce genre de situation.

Malgré tout, dés la première séance, j’ai réussi à faire mes bords et à profiter des sensations de glisse en prenant de la vitesse.

La board Orao est parfaite pour apprendre car elle est très large est épaisse. Elle offre plus de place pour placer ses pieds. Elle est également très stable.

Au démarrage, même si on a mal positionné ses pieds, on peut prendre le temps de les replacer pendant la navigation grâce à la stabilité de la board.

Autre avantage avec cette board est qu’elle propose des ailerons soft avec des extrémités plus souples pour ne pas se blesser dans les débuts.

C’est une bonne board pour démarrer en toute confiance.

 

Entre ma 2ème et 4ème session, j’étais beaucoup plus à l’aise sur les beach start et les water start. 

On sent rapidement sa progression en strapless, c’est agréable. 

Par contre, je n’arrivais toujours pas à passer mes transitions et mes jibes. 

C’est au bout de la 5ème et dernière séance, après pas mal de cascades et d’acharnement que j’ai enfin réussi à faire ma transition. Le bonheur !

Elles sont encore loin d’être parfaites et constantes mais j’ai enfin compris le mouvement. 

Je suis partie de Dakhla fière et heureuse d’avoir appris cette nouvelle discipline. 

J’ai adoré ce sentiment incroyable de liberté et de glisse. C’est tout ce que j’aime du kite avec cette touche plus douce en contact avec l’Océan que l’on retrouve dans le surf.

J’ai hâte de retourner à l’eau pour continuer à progresser, travailler mes rancissions et ensuite tester les spots de vagues !

Qui se lance cette année ?

 

Un immense merci à Orao pour leur confiance, à Dreamkite pour cet accueil chaleureux et à Tarek pour ce coaching de folie.
Si vous voulez rapidement apprendre le strapless en kitesurf, je vous recommande une petite semaine de vacances au chaud chez Dreamkite à Dakhla. Ils sont équipés de la board Orao et Tarek est un super surfeur et instructeur, vous apprendrez dans les meilleures conditions 😉

Apprendre le strapless board Orao Santamila6 (1)
Tarek mon instructeur de strapless et ambassadeur Orao

Retrouvez plus d’articles sur le blog 

Dans la rubrique kitesurf et le surf

Apprendre le kitesurf

Débuter en surf

Découvrez le wakesurf

 

Et les voyages sportifs

 

Vous avez aimé cet article ?

Epinglez cette photo pour le retrouver facilement dans votre Pinterest.

Comment débuter le strapless en kitesurf

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

Écris un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *