Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Rencontre avec Dorothée, partie vivre dans le Sud-Ouest à la rencontre du surf

Rencontre avec Dorothée, bretonne d’origine qui a tout quitté à 23 ans pour partir vivre à la rencontre du surf dans le Sud-Ouest.  Elle y a découvert une vraie passion, l’homme de sa vie et un mode de vie qui lui correspond. Une fille inspirante, qui nous donne envie de partir vivre dans le Sud-Ouest pour pouvoir surfer dés que les conditions sont au rendez-vous ! 

Rencontre avec une bretonne kitesurfeuse et surfeuse

Hello Dorothée, peux-tu te présenter ?

Hello je m’appelle Dorothée j’ai 30 ans, j’habite à Anglet et j’ai fait des études d’Arts Appliqués à Rennes. Je suis d’origine bretonne, de Saint-Malo. J’adore ma région et ma ville d’origine mais je savais que ma vie n’était pas faite pour rester là-bas. Alors à 23 ans, une fois mon diplôme en poche, j’ai dit au revoir à ma famille et mes amis pour partir seule dans le Sud-Ouest. Ce fut une des plus effrayantes mais aussi une des meilleures décisions de toute ma vie. Là-bas, j’y ai découvert une nouvelle passion, le surf, des amis extraordinaires et l’homme de ma vie 🙂 

Et j’ai depuis récemment quitté le monde de l’entreprise pour me lancer à mon compte en tant que Designer Graphiste et Styliste en free-lance.

 

As-tu toujours été sportive ?

Oui, j’ai toujours été très active et surtout très curieuse. J’ai testé toutes sortes d’activités. J’ai pratiqué la natation, le tennis, la G.R.S (où j’étais une grosse grosse quiche haha), l’athlétisme, puis je me suis passionnée pour l’équitation vers 15/16 ans avant de connaitre le wakeboard et le kitesurf à 19 ans. Et, la consécration fut la découverte du surf à 23 ans dans le Sud-Ouest.

Maintenant je pratique surtout le surf, le skate et je fais pas mal de randonnées avec mon chien. Je suis de nature assez enthousiaste, je suis donc toujours partante pour toutes sortes d’activités de plein air !

 

Quelle est ta routine sportive ?

J’essaye d’être active tous les jours. Cela m’aide tellement à me sentir bien dans ma peau et depuis que j’ai mon chien, je n’ai plus le choix!:)

Pour le surf, c’est en fonction de mon temps de travail et des conditions. Si je peux me faire 2 ou 3 sessions dans la journée, je fonce !

Après le principal, est d’écouter son corps, prendre l’air, se faire plaisir sans se priver car la frustration n’a rien de bon !

Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Son histoire avec le surf

Pourquoi as-tu choisi le surf ? Comment as-tu commencé  ?

Quand je suis arrivée dans le SO, je ne savais pas du tout surfer. A l’époque, j’étais surtout passionnée de kitesurf. Mais dans le SO, tout le monde surfait, personne ne pratiquait le kite et ce n’était pas drôle d’en faire toute seule.

J’avais anticipé en quittant la Bretagne, en empruntant la planche de ma cousine, une planche Bic en plastique, un mini malibu 7″2. 

J’ai commencé à « surfouiller » de temps en temps là-dessus en essayant de suivre les copains au line-up et sans prendre aucun cours. Autant vous dire que j’en ai bien bavé!

Mes souvenirs de cette époque  sont assez flous mais j’ai surtout gardé en mémoire une session d’été dans les Landes avec un pote (qui est devenu mon mari plus tard hihi).

Et c’est ce jour, que j’ai pris ma première véritable vague. Cette session fut le déclic, je me suis dit « ok maintenant, on y va a fond! ».

Depuis, je me suis imposée d’aller à l’eau le plus souvent possible pour progresser.

 

Qu’aimes-tu dans ce sport ?

Cela peut paraître cliché, mais ce que j’aime avant tout dans le surf, c’est cette liberté absolue et le fait de ne penser à rien d’autre quand on est dans l’eau. J’ai toujours adoré être dans l’océan, je me sens comme en communion avec mère nature, qui des fois n’hésite pas à te remettre à ta place en te faisant ramasser un set ou deux sur la tronche et c’est cool !

 

Est-ce difficile d’apprendre à surfer ?

Apprendre à surfer non, mais apprendre à bien surfer, OH QUE OUI c’est difficile ! En ce qui me concerne, je ne me considère pas comme étant une très bonne surfeuse. Il est facile de surfer une vague parfaite qui déroule sans surprise, comme celles en Indonésie par exemple. Il n’y a pas besoin de penser à grand chose, à part bien se placer pour ne pas rater son take-off, ensuite la vague fait le reste. Mais ici, les conditions sont souvent changeantes,les bancs bougent, les courants sont forts, il y a tellement de critères à prendre en compte… Pour moi, le véritable bon surfeur, c’est celui qui sait s’adapter à toutes sortes de conditions et le tout avec du style s’il vous plait 😉

 

Que conseilles-tu pour débuter ?

Il faut beaucoup de persévérance pour commencer et lutter contre soi-même pour repousser ses limites et parfois vaincre sa propre appréhension.

Il faut ensuite se discipliner et se fixer des petits objectifs sans brûler les étapes. Malheureusement, beaucoup de personnes veulent aller trop vite et c’est comme cela que l’on développe de mauvaises habitudes qui sont difficiles à supprimer par la suite. Et je parle en connaissance de cause ! 😉

 

Quel a été ton plus beau moment ?

J’en ai plusieurs. Mais un de mes derniers plus beaux moments est d’avoir surfé le mythique spot de Lakey Peak en Indonésie, avec des conditions à 1.5m parfaites. Et nous étions juste à 2 dans l’eau, mon homme et moi ! 🙂

 

Et ta plus grosse frayeur ?

Ma plus grosse frayeur est quand j’ai cassé ma board en deux sur un énorme set à Mundaka. Je me suis donc retrouvée en plein milieu de la baie sans trop savoir si j’allais réussir à regagner le bord à la nage! Je suis encore en vie pour raconter cette anecdote, c’est que l’histoire s’est donc bien terminée. Mais sur le coup, je n’ai pas fait la maligne haha.

Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Voyage, ses meilleurs surftrip 

As-tu des destinations pour le surf à nous conseiller ? 

Je dirai l’Indonésie pour les vagues parfaites, le Maroc pour les petits budgets et sinon la Californie.

 

Pour un surftrip en Indonésie

Où aller : Bali, Java et Sumbawa.

Un spot : Je vous recommande d’aller a Uluwatu car c’est un spot mythique. Le sunset y est toujours incroyable à contempler. Et avec un peu de chance, vous n’aurez pas trop de monde à l’eau en fonction de la saison.

Un lieu pour dormir : Chocky’s place à Bingin

Une activité à absolument faire : Plonger avec les raies Manta à Nusa Lembongan !

 

Pour un surftrip au Maroc

Où aller : Taghazout

Un spot : La Cathédrale

Un lieu pour dormir : Paradis Plage bien-sûr !

Une activité à absolument faire : se gaver de Tajines et de Msemen !!! 

 

Pour un surftrip en Californie

Où aller : J’y ai vécu pendant un an, j’étais à Costa Mesa, pile poile entre Huntington Beach et Newport!

Un spot : Les spots de Trestles et Rincon sont vraiment incontournables, j’y ai eu des vagues incroyables! 

Un lieu pour dormir : Le top est de se louer un van et de dormir dans les State Park au bord de l’Océan !

Une activité à absolument faire : Les Park Nationaux comme Yosemite et Sequoia !

 

Un spot en France à nous recommander ? 

La Madrague, j’aime cet endroit, je m’y sens bien et c’est près de chez moi.

 

Où peut-on te trouver en train de rider ?

Ce n’est pas moi qui décide, mais la houle ! 😉

Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Un dernier conseil pour les filles qui nous lisent ?

Si vous avez une passion, allez-y à fond, soyez patientes, persévérantes et ne baissez pas les bras.

Prenez avant tout du plaisir et restez modestes! 😉

 

Pour retrouver Dorothée 

Pour retrouver Dorothée et son univers inspirant, rendez-vous sur son Instagram 

Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Dori Kty Dorothee tout quitter pour partir vivre dans le Sud Ouest a la rencontre du surf

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.