sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite travelnkite_kitesurf_kalpitiya_sandrine-1024x766

Les conseils et destinations kitesurf de Sandrine de Travel & Kite

J’ai découvert Sandrine grâce à son blog « Travel and kite » dans lequel, elle partage ses conseils et destinations kitesurf. Sandrine est une passionnée de voyages et de sports de glisse. Nous nous sommes retrouvées un peu par hasard à prendre le même avion il y deux jours pour partir à Bali. Après plus de 20 heures de trajet, j’ai découvert que nous partagions pas mal de points en commun entre nos passions pour les sports de glisses et les voyages, notre philosophie de vie et notre mode de vie professionel. J’ai eu un vrai coup de coeur et j’ai donc profité de ce voyage pour lui poser quelques questions et vous la faire découvrir sur le blog.

 

Rencontre avec une passionnée de sports de glisse

Hello Sandrine, peux-tu te présenter ?

Hello les filles, je suis directrice artistique freelance à Paris. J’ai d’abord travaillé en agence puis je me suis lancée à mon compte il y a un an et demi pour être plus libre et avoir un meilleur équilibre de vie. Je faisais des grosses horaires avant en agence et même si cela m’a permis de me faire de super bons amis au bureau, j’avais envie d’avoir plus de temps pour profiter de mes passions : les voyages et les sports de glisse.

Je fais du snowboard depuis que j’ai 14 ans, du kitesurf depuis 3 ans et du surf depuis 1 an et demi.

J’ai eu un vrai coup coeur pour le kite que je pratique très régulièrement depuis.

 

Comment as-tu découvert le kitesurf ?

C’est un peu grâce à mon travail ! Quand j’étais en agence, nous avons reçu un appel d’offre pour le Club Med.

En préparant notre reco, je me suis intéressée à tous les sports et destinations que proposaient les différents Club Med. Et c’est comme ça que je suis tombée sur leurs destinations « kitesurf ».

Ca m’a tout de suite donné envie d’apprendre ce sport. Quelques mois plus tard, j’ai demandé comme cadeau d’anniversaire un stage pour apprendre le kitesurf à Dakhla.

 

Qu’est- ce qui t’a attiré dans ce sport ?

Le sentiment de liberté, de pouvoir aller où tu veux grâce au vent et à ton kite.

Et la connexion avec la nature, d’évoluer avec les éléments entre naviguer seule sur l’Océan et voler dans les airs.

J’appréhendais juste la question du budget car c’est un sport qui demande un certain investissement. Mais je me suis lancée dans l’aventure pour essayer cette discipline sans me dire que j’allais continuer par la suite.

sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite itineraire_sri_lanka_surf_cote-sud
Le spot flat de Vella au Sri Lanka

Ses conseils pour débuter en kitesurf

Comment s’est passée ton premier stage ? Est-ce que ça a été difficile ?

Je suis partie à Dakhla qui est un super spot pour apprendre : une immense lagune au milieu du désert marocain. Les conditions idéales pour débuter le kite !

Comme tous les sports de glisse, je suis partie en me disant qu’il faudrait du temps pour apprendre. Mais dés les premiers cours, j’ai trouvé que le kitesurf était un sport très ludique où l’on se voit progresser très rapidement au fur et à mesure des cours.

On apprend à manier l’aile sur la plage, puis à se déplacer sans board dans l’eau et enfin, on tire ses premiers bords. Le plus difficile est le waterstart, réussir à synchroniser le maniement de l’aile et la position de son corps avec la board.

Mais dès le début, on découvre de vraies sensations de glisse et une fois sur l’eau on déconnecte de tout, c’est magique.

Après cette semaine, as-tu investi directement dans du matériel ?

Après cette semaine, j’étais déjà accro et suis repartie trois mois plus tard pour refaire un stage à Dakhla afin d’être vraiment autonome et remonter parfaitement au vent.

Je suis ensuite partie faire un tour du monde de huit mois où j’ai pu faire du kite. J’ai donc fait des locations en navigation surveillée. Cela permet de tester différents matériels (marques et tailles) et de connaître ce qui me correspondait. C’est important plutôt que de se précipiter à acheter du matériel qui ne nous conviendra pas.

Cela m’a permis également de prendre de l’expérience en testant des spots avec différentes conditions (vent, plan d’eau, vague, zone de décollage).

Un an après ce premier stage, en revenant à Paris, j’ai découvert une association de kitesurfeurs à Paris qui s’appelle L’AKIF (Association Kite Ile de France). C’est d’ailleurs la plus grosse association de kite en France même si on n’a pas la mer 😉 !

Faire partie de cette asso m’a motivée pour acheter mon matériel et les accompagner sur des sorties le week-end.

J’ai donc acheté deux ailes (une 7 et une 9m2) et une board twintip.

 

Un conseil à donner pour celles qui pratiquent ou souhaitent se mettre au kitesurf ?

Pour celles qui débutent, il faut impérativement commencer avec des cours en école pour des raisons de sécurité. Le kitesurf n’est pas spécialement un sport dangereux mais les erreurs d’inattention peuvent avoir de graves conséquences.

Récemment, j’ai décidé de faire une semaine de coaching en kite. Cela m’a permis d’une part de progresser mais également de corriger plein de mauvaises habitudes (position, timing pour des figures de freestyle…). Je le conseille à toutes celles qui ont envie de sortir de leur zone de confort et d’oser de nouvelles choses en toute confiance et sécurité.

sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite travelnkite_kite_crotoy_sandrine
Session au Crotoy en Baie de Somme

Ses meilleurs spots de kitesurf en France et à l’étranger

Où fait-on du kite le week-end quand on vit à Paris ?

Être à Paris n’est pas un frein pour naviguer. A chaque fois qu’il y a du vent annoncé, il y a toujours des covoiturages sur le forum de L’AKIF qui s’organisent. Ca permet de rencontrer d’autres passionnés de kite et surtout de ne pas faire de session seul, ce qui n’est pas recommandé. Il vaut mieux être plusieurs sur l’eau pour des questions de sécurité.

Le plus souvent, nous partons en Baie de Somme à 2h de route, c’est le plus proche avec Franceville en Normandie. Mais l’avantage de partir en Baie de Somme est que l’on évite les bouchons du dimanche.

Quand il n’y a pas assez de vent, on va vers Le Touquet ou Wissant qui sont un peu plus loin (3H de route) mais qui sont des spots plus ventés.

 

Et d’autres spots à nous recommander en France ?

J’aime beaucoup le spot du Veillon en Vendée et sinon la plage de l’Espiguette près de Montpellier. Mais le plus beau spot de France où j’ai kité, reste l’archipel des Glénan en Bretagne entre le sable blanc et l’eau turquoise !

sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite kite_glenan_drone_1
L’archipel des Glénans

Pars-tu à l’étranger pour faire du kitesurf ? 

Comme évoqué au début de l’interview, je me suis mise en freelance pour me dégager plus de temps pour voyager. Quand je pars, j’essaye de choisir des destinations où je peux partir faire du kite.

J’arrive à me libérer en moyenne 4 semaines par an pour des kitesurf trip.

Je vais régulièrement au Maroc à Dakhla car il y a de bonnes statistiques de vent et ce n’est pas très cher. Et après, j’essaye de faire un voyage un peu plus loin par an où le billet est plus onéreux.

D’ailleurs, j’ai débuté un blog il y a six mois « Travel & Kite » dans lequel je partage tous mes voyages kitesurf.

 

Quel a été ton plus beau voyage kite ?

Mon spot préféré reste Dakhla mais un de mes plus beaux spots est Vella au Sri Lanka. C’est une île qui est uniquement accessible en downwind avec des conditions parfaites : archi flat, vent fort et régulier, une lagune immense et quasiment personne.

J’ai également adoré mon voyage en Colombie. Les colombiens sont tellement gentils et accueillants ! Nous sommes partis en sac à dos pendant deux semaines sur la côte caraïbes de Carthagene à Palomino. Nous avons visité le Parc Tayrona, un parc national magnifique que je vous recommande entre la jungle et les plages paradisiaques . Au cours de ce voyage, nous avons réussi à faire deux jours de kitesurf à la Boquilla. Le kite n’était pas le principal but de ce voyage mais c’était très cool de terminer ce trip par de belles sessions.

sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite kitesurf_srilanka_kalpitiya_KSL-sunset
Le spot de Kalpitiya au Sri Lanka

Un prochain voyage kitesurf que tu rêves de faire ?  .

La liste est longue mais j’aimerais beaucoup aller en Mauritanie pour kiter sur le spot de Nouadhibou. C’est une lagune similaire à Dakhla mais bien plus sauvage et encore très peu connue, il n’y a qu’un seul camp. 

 

Et un dernier conseil de rideuse ?

Carrément une bonne bière après chaque session !

sandrine conseils et destinations kitesurf travelnkite itineraire_sri_lanka_surf_cote-sud
Surf trip au Sri Lanka

 

Pour retrouver Sandrine de Travel and kite 

Rendez-vous sur son

 

Merci Sandrine pour cette interview et de nous avoir fait partager ton quotidien de kitesurfeuse et globe-trotteuse.

J’espère que cet article vous a plu, à la semaine prochaine, pour le prochain portrait de SantaMila Girl 😉

Et si vous voulez faire partie de ces portraits pour nous partager votre mode de vie et vos conseils healthy, n’hésitez pas à m’écrire dans la rubrique contact !

Test du Snowkite

Crédit photo : Travel & Kite

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.