4 conseils pour débuter le snowboard quand on commence tard

Bien souvent, passé 25 ans, on n’ose plus débuter certains sports, notamment les sports de glisse, par peur de ne pas réussir, d’être la seule de cette âge à débuter et d’être ridicule. Et pourtant c’est tellement dommage de se priver de sports qui pourraient nous plaire, juste par appréhension et parce que l’on sous-estime son potentiel ! Etant moi-même passée par là, il y a à peine un an, je vous partage dans cet article quelques conseils pour débuter le snowboard. 

Mettre son ego de côté et foncer

Le premier conseil que je peux donner est de mettre son ego de côté et de prendre à la légère les nombreuses cascades qui nous attendent les premiers jours. Car oui, on passe un peu de temps sur les fesses avant de comprendre comment descendre ! 

Cela peut être des fois frustrant, surtout quand on se fait doubler par une petite fille d’à peine 8 ans, qui dévale la piste à toute allure en terminant sa folle course avec un virage parfaitement maîtrisé.. Mais ne baissez pas les bras, si vous persévérez dans quelques mois vous la doublerez 😉

Se préparer physiquement quelques semaines 

Le ski et le snowboard sont des sports exigeants en termes d’endurance et de sollicitation des muscles

Alors pour évitez les blessures, l’idéal est de préparer son corps 3 à 4 semaines avant votre départ, surtout si vous n’êtes pas sportif.  La plupart des blessures sont en général, liées à un manque de conditions physiques

Pour être au top physiquement, l’idéal est de :

  • travailler son endurance pour ne pas être essoufflé et tenir le rythme
  • renforcer ses membres inférieurs
  • travailler son équilibre

Pour l’endurance, vous pouvez réaliser deux séances cardio par semaine, comme une sortie running ou de natation. Cela vous permettra de renforcer votre coeur et d’avoir un meilleur souffle

Côté renforcement musculaire, concentrez-vous sur les muscles qui sont sollicités par le snowboard comme les mollets, cuisses, fessiers et abdominaux (gainage). En renforçant ces muscles, vous aurez moins de faiblesse et donc moins de risque de blessures. L’idéal est de réaliser au moins deux séances de renforcement par semaine.

Et enfin pour avoir un meilleur équilibre, vous pouvez réaliser des exercices de stabilisation comme se tenir sur un pied sur un sol instable ou les yeux fermés..etc En réalisant, ce type d’exercice 1 à 2 min par jour vous renforcerez votre équilibre.

Prendre des cours impérativement

Honnêtement pour avoir appris pas mal de sports de glisse avec des copains, je trouve que c’est mieux de prendre quelques cours avec un professionnel pour commencer sur de bonnes bases et ne pas prendre de mauvais réflexes.

Les professeurs de snowboard sont formés pour être pédagogue et vous apprendre les bonnes techniques pour bien rider. C’est l’idéal pour avoir les bons gestes dés le début et progresser rapidement. Seul, on peut vite avoir tendance à rester dans sa zone de confort.

Il existe deux types de cours : 

  • Les cours individuels seul, avec le moniteur, dont les prix sont autour de 80/100€ les 2 heures
  • Les cours collectifs, dont les prix sont autour de les 150€ les 6 après-midis (du lundi au samedi en général) 

L’avantage des cours collectifs est qu’ils sont très accessibles en termes de prix. Par contre, il vaut mieux demander l’âge moyen des participants, si vous ne voulez pas vous retrouver dans un cours où vous explosez la moyenne d’âge et êtes entourés de petits entre 7 et 9 ans.

Protéger tête, poignets et genoux

Pour pratiquer votre sport, en tout sécurité, n’oubliez pas de bien vous équiper en termes de protection.

Comme pour tous les sports de glisse, lors de la phase d’apprentissage, on a tendance à faire pas mal de fautes de carre. Du coup, on se retrouve très souvent au sol, les fesses ou les genoux dans la neige.

Les chutes dans la neige, notamment quand celle-ci est verglacée sont beaucoup moins tendres que celles sur l’eau. Alors pour éviter de rentrer avec un poignet ou un genou en moins, ne négligez pas les protections.

La protection principale et, à mon sens obligatoire, est le casque pour protéger votre tête.

En tant que débutant, pensez également à prendre des protèges-poignets. C’est en général, l’accident classique des débutants. Et vous pouvez également prendre des protèges-genoux et une protection dorsale pour vous protéger des skieurs lorsque vous tombez sur la piste.

Et n’oubliez pas d’y aller à votre rythme et de profiter des sensations de glisse 😉

Autres articles sur les sports de glisse

Comment débuter le wakeboard au wakepark?

Comment débuter le kitesurf ?

Débuter le wakesurf ?

Créatrice et éditrice du blog Santa Mila Passionnée de sports de glisse et de running

4 Comments

  • Laetitia

    Merci pour tous ces conseils qui me seront utiles pour les débuts cet hiver.
    Casque reservé mais il faut maintenant que je me procure des protéges poignets!
    J’ai hâte de monter sur le Snow !!!

  • irwnrlm

    ça fait des années que j’ai envie de me mettre au snow, mais je n’ai jamais sauté le pas, pas par peur du ridicule, ni par peur d’exploser la moyenne d’âge du cours (j’ai 46 ans), mais juste parce qu’on ne part qu’une semaine au ski, qu’on part à 2 familles, qu’on skie de l’ouverture à la fermeture des pistes, sans rentrer le midi, pour explorer toutes les pistes des domaines, donc du coup, je me dis que si je suis obligée de prendre des cours le matin ou l’après midi, ça va être galère, que je ne vais pas pouvoir skier avec les autres ou que je vais leur imposer une contrainte horaire pour se retrouver, je me dis aussi que je vais galérer sur les pistes alors que je pourrais me faire plaisir en ski….
    Bref je n’arrive pas à sauter le pas, pourtant j’en ai très envie…

  • Laure

    Je comprends Armelle, j’ai eu aussi ce souci. Ça demande quelques jours d’apprentissage avant de pouvoir vraiment suivre les autres. Pour ma part, il m’a fallut au moins 5 après-midi pour être à l’aise dans les descentes. J’ai pris quelques après-midis de cours et après je demande à chaque fois dans ma famille ou dans mes amis s’il y en a qui veulent bien aller un peu moins vite. Et je troque pour des skis si jamais j’ai envie de faire une aprem rapide à descendre avec eux. J’arrive toujours à trouver quelques personnes qui vont moins vite. Mais il faut au moins 4/5 après-midis de cours sans les autres effectivement. Peut-être que dans les 2 familles, il y en a d’autres qui te suivraient ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.