Articles

Mes résolutions pour reprendre la rentrée en forme

Ca y est les vacances d’été sont finies et on entame une nouvelle année. Pour moi, la rentrée de septembre est aussi une bonne occasion de faire le bilan de l’année précédente et de prendre de bonnes résolutions pour atteindre de nouveaux objectifs que cela soit sur le plan personnel, sportif ou professionnel. Et après ces vacances estivales bien festives, j’ai envie de commencer par reprendre de bonnes habitudes pour commencer l’année en forme. Voici mes résolutions de la rentrée pour être en forme dés ce début d’année 😉 x 1. Tenir une routine sportive et variée Continuer à faire du sport 2 à 3 fois par semaine en variant les activités pour ne pas me lasser et continuer à prendre du plaisir, et surtout pour ne pas m’abimer en travaillant toujours les mêmes muscles. Mon objectif : continuer à faire des sports que j’aime, pratiquer le yoga tous les jours quand possible même 10mn , garder mes routines de respiration matin et soir, progresser en surf, continuer de marcher 1h par jour, reprendre la course en douceur x 2. Manger en pleine conscience Même si je mange équilibré et varié, j’ai souvent tendance à manger trop vite sans écouter ma faim ou en m’arrêtant à satiété. J’ai donc envie d’apprendre à manger doucement en pleine conscience et surtout d’arrêter les déjs devant l’ordi.  x  3. Me coucher avant minuit Je suis incapable d’aller au lit tôt et pourtant je sais à quel point les heures avant minuit sont réparatrices. En général, je me couche vers minuit et demi, je ne dors pas avant 1h et je sens le lendemain que je suis fatiguée. Là, c’est décidé, je vais essayer de m’y tenir.    x  x 4. Plus d’écran dans le lit Je pense que celle-ci va être la plus difficile car j’ai pris de très mauvaises habitudes avant de dormir. Je suis souvent sur mon téléphone dans mon lit à trainer sur Instagram ou à regarder des vidéos qui ne servent à rien sur Facebook. Résultat, je n’arrive pas à trouver le sommeil facilement et vu ce que je regarde, c’est souvent une perte de temps. Et finalement, l’avantage de mettre son téléphone loin de son lit est qu’on est obligé de se lever le matin pour l’éteindre. Plus possible d’arrêter son réveil sans se lever. x  x 5. Continuer à faire un challenge par an sportif pour une association Chaque année, j’essaye de profiter d’être en pleine santé pour réaliser une course ou un challenge sportif solidaire. Cette année, j’aimerais partager cette expérience en équipe avec des copines autour d’un raid comme celui des Alizés ou celui des Amazones. En plus de faire une belle action, ça permet d’avoir un objectif pour s’entraîner.  x  Mais aussi…   6. Moins procrastiner, ne pas remettre au lendemain ce que je peux faire tout de suite x    7. Ne plus perdre de temps sur les choses qui n’en valent pas la peine x    8. Ralentir et me reposer sans cupabiliser     9. Et passer plus de temps avec les gens que j’aime !   Ca fait pas mal de bonnes routines à tenir, il n’y a plus qu’à 😉   Bilan dans six mois ! Et vous, quelles sont vos routines pour la rentrée ?   x x Plus d’articles sur mes routines bien-être x Ma routine yoga pour avoir de l’énergie dés le matin Mes postures de yoga pour booster la circulation sanguine Ma routine de yoga pour travailler sa sangle abdominale et avoir un ventre plat Comment progresser en yoga? Ma plateforme OceantherapyTV.com avec mes cours en replay  Mes séjours bien-être salés OceanTherapy Ma chaîne de podcast Ocean & Happiness Therapy    

Mon programme en ligne bien-être pour ralentir cet été

    Cet été je vous invite à LEVER LE PIED, à PRENDRE du TEMPS pour VOUS,  de RALENTIR et BULLER 🐚 Ralentir et lever le pied est essentiel pour notre bien-être et notre équilibre. C’est l’essence même de la nature pour reprendre des forces. Je vous explique tout dans cet article en vous donnant des astuces et routines avec un programme en ligne bien-être pour ralentir et prendre soin de vous tout l’été 🌴 Bonne lecture, Laure x   Pourquoi ralentir et déconnecter est indispensable ? x 🕦 Des vies à 1000 à l’heure Nous vivons des vies à 1000 à l’heure, où tout va très très vite. Et plus nous avançons dans nos vies, plus le rythme s’accèlère. x ☀️ Une question d’équilibre entre le YIN/YANG Dans les médecines douces, indiennes de l’ayurveda ou de la médecine chinoise, on parle de ce même équilibre précieux entre le YIN et le YANG. x LE YANG C’est l’action, le soleil, le mouvement la force LE YING C’est douceur, l’amour, la créativité, les émotions, l’empathie, ce qui permet de nous aimer x 💡 Un mode de vie sur-actif Dans nos modes de vie urbains et ultra–connectés, nous sommes tout le temps dans le mouvement (YANG) Que cela soit physiquement : à courir du réveil au coucher entre nos milles activités Mais aussi mentalement : à être tout le temps sur-stimulé avec nos téléphones et leurs mille notifications que l’on regarde dès le réveil en coupant notre alarme jusqu’au moment de dormir dans son lit en remettant son réveil pour le lendemain/ x 🔥 L’impact de ne pas lever le pied « De nombreux problèmes de santé rencontrés trouvent leurs racines dans des schémas de vie stressants qui les déconnectent de leur nature profonde, les laissant épuisées, irritées et souvent malades ». Citation d’Alia Om à propos de l’importance de ralentir Vous l’aurez compris, ce mode de vie nous apporte plein de choses positives, mais nous amène aussi un excès de YANG. Trop de mouvements, épuisent notre corps et notre mental. Il faut donc apprendre à se poser et se reposer pour notre bien-être. C’est indispensable. x 🧘🏽‍♀️ Comment et quand ralentir Il est donc clef, d’amener plus de YIN, et donc de lenteur et de douceur dans nos vies RALENTIR c’est apprendre à BULLER et se POSER sans AUCUNE CULPABILITE. C’est la règle d’or pour que cela fonctionne. x 🌴 Quelques routines à mettre en place Vos missions de l’été : – savourer la sieste en pleine journée la fenêtre ouverte, – prendre son petit déjeuner au lit – ne rien prévoir de sa journée – partir de la maison sans téléphone pour une belle balade en pleine nature sans horaire ni but – se poser sur la plage en écoutant le bruit des vagues – bouquiner – dessiner ou écrire dans un carnet – prendre l’apéro avec les copains et la famille en prenant vraiment le temps de les écouter … x Vous pouvez retrouver dans mon programme en ligne pour ralentir »SLOW SUMMER », toutes les astuces pour vous ressourcer cet été avec des sessions courtes et fun à regarder entre 2 siestes dans son lit ou à écouter les pieds en éventail sur la plage. Alors prêt pour ce SLOW SUMMER challenge ? Let’s go pour la sieste 💤     Pour retrouver facilement, mon programme en ligne pour ralentir, enregistrez le sur pinterest ici

Comment prendre soin de soi quand on manque de temps ?

Quand je parle de sport, de yoga ou de cuisine, j’ai souvent comme réponse « Non mais moi je n’ai pas le temps de faire ça » ! Pourtant, comme l’un de mes professeurs de sociologie me l’avait dit en étude : « On a toujours cette sensation de ne jamais avoir le temps. Et plus la vie avance, plus nos vies sont bien remplies. Finalement, prendre le temps est une question d’organisation et de priorité ! «  Cette phrase m’a marqué à vie, je m’en rappelle à chaque fois que j’ai envie de sortir l’excuse « Je n’ai pas le temps ». Je ne la dis plus et je m’organise pour prendre ce temps en changeant mes priorités. Dans cet article, je vous aide à enfin prendre le temps de prendre soin de vous. et faire du sport quand on n’a pas le temps ☀️ Bonne lecture, Laure x Comment prendre soin de soi quand on manque de temps ? x 🕦 Prendre le TEMPS – Devenir sa priorité Pour prendre soin de soi, il faut prendre le temps de le faire. Si nous ne le prenons pas pour nous, personne ne peut le faire à votre place. Nous n’avons qu’un corps et qu’une vie alors il est essentiel d’en prendre soin et de se mettre en priorité. Et c’est loin d’être égoiste de mettre votre bien-être dans vos priorités. Vous le faites aussi pour les personnes que vous aimez, votre famille, vos enfants si vous en avez, vos amis et vos collègues. Car c’est en vous sentant bien que vous pouvez rendre heureux votre entourage et prendre soin d’eux. C’est un vrai cercle vertueux ✨ x ☀️ Une question d’organisation Mais la réalité est que l’on a des vies bien remplies et que l’on manque toujours de temps. Pour réussir à faire vos routines sportives, méditer, respirer et bien manger, il faut clairement s’organiser. L’idée est de faire un petit peu tous les jours, plutôt qu’une seule fois par semaine. Des séances courtes de sport et de respiration de 5/15 minutes seront bien plus efficaces qu’une seule séance d’1h par semaine. Idem côté nutrition, il vaut mieux cuisiner pour plusieurs repas de votre semaine, plutôt que d’acheter tout fait toute la semaine et faire un repas maison avec de bons produits frais une fois par semaine. Il faut juste choisir les bonnes séances courtes et s’organiser côté repas. Et pour ça, je suis là ☺️ x 🧘🏽‍♀️ Suivre un programme complet pour vous simplifier la vie Pour vous simplifier la vie et vous aider à vous organiser pour prendre soin de vous, je vous ai concocté sur oceantherapytv.com un programme complet « PAS LE TIME » pour apprendre à prendre soin de vous avec des rituels et astuces très simples et courtes. Plus d’excuse de ne pas avoir le time, vous avez même des séances de 5 minutes ! Il suffit juste de diminuer de 5 minutes votre temps sur votre téléphone 😇 Alors on se challenge ? Let’s go !   Découvrez en dessous ce programme, cliquez sur les images pour y accéder.   Enregistrez cet article et ce programme « Pas le Time » sur votre Pinterest pour le retrouver facilement en Pin cette photo ci-dessous

Mon traitement avant/après avec Invisalign

Après un an d’orthodontie avec les gouttières transparentes , voici mon bilan avant/après Invisalign  . Dans cet article, je réponds à toutes les questions que vous m’avez posées sur mon compte Santamila_ sur cette expérience dentaire de 18 mois 😉 x x Pourquoi j’ai refait de l’orthodontie à mon âge ? x J’ai porté des bagues de la 6ème à la 4ème au Lycée. J’étais même trop contente d’avoir des bagues à cet âge là. Quand ils m’ont retiré mes bagues, mes dents étaient parfaitement alignées. On m’avait mis une barre de contention mais malheureusement on me l’a retirée deux ans plus tard en me disant que tout était bon. Puis mes dents de sagesse ont commencé à sortir et sans la barre de contention mes dents ont commencé à bouger. Au début, c’était juste les dents du bas, une petite dent qui reculait légèrement. Et puis au fur et à mesure des années, en reculant cette petite dent a fait avancer celles qui l’entouraient. Et le décalage des dents du bas a commencé à impacter les dents du haut qui se sont mises à avancer. Bref ce tout petit décalage que j’ai laissé s’installer, a fini par complètement bouger toutes les dents. Et ce n’est pas tout, la dent du bas était tellement reculée qu’elle se tâchait tout le temps. J’avais beau la brosser comme les autres, elle restait grise comme si elle était dévitalisée. Et comme elle reculait de plus en plus, ma gencive a commencé à diminuer et mes dents commençaient à se déchausser. Je n’avais aucune envie de devoir faire une greffe de gencive ou de perdre mes dents du bas. Mon petit frère qui est dentiste, m’a vivement conseillé de faire de l’orthodontie. Il m’a expliqué que les dents bougeaient toute notre vie et que si je ne faisais rien, j’allais aggraver ce décalage et surtout ce déchaussement ! J’ai donc décidé de faire de l’orthodontie. Mais clairement je n’étais plus dans le même esprit qu’à mes 12 ans où je rêvais d’avoir des bagues en métal avec des élastiques de couleur. Je voulais trouver une solution discrète qui ne se voit quasiment pas. Et c’est comme ça que j’ai entendu parler des gouttières transparentes Invisalign. x Invisalign, des gouttières transparentes et un traitement doux x Invisalign est un type de traitement moderne, doux et discret qui propose de replacer nos dents grâce à un système de gouttières transparentes. Je suis donc allée chez mon orthodontiste Smile.Up.Now à Hendaye qui m’a fait plusieurs radios pour réaliser mon bilan. En quelques minutes, il a pu m’indiquer le nombre d’aligneurs/gouttières qu’il me faudrait pour replacer mes dents. Au vu de ma problématique, il fallait faire un traitement plus long pour ne pas abimer mes dents, afin qu’elles se réalignent en douceur et que la gencive se replace. Je suis donc partie sur un traitement de 18 mois avec des gouttières à changer toutes les semaines. Invisalign est une solution d’orthodontie comme le traitements avec les bagues que l’on faisait quand on était jeune. On est donc suivi par un orthodontiste qui adapte le traitement en fonction de nos besoins spécifiques. Pour faire évoluer les dents, au lieu de resserrer les bagues comme avant, on change de gouttières chaque semaine. Pour fixer les aligneurs, on place des petits taquets en céramique blanche sur les dents. En fonction de votre problématique, les taquets sont placés plus ou moins sur les côtés. Ce sont vraiment les taquets qui font que l’on voit les gouttières transparentes. On va donc voir vos aligneurs en fonction de leur position, que l’on ne choisit pas. Cela dépend de ce qu’il faut replacer sur vos dents. Pour mon traitement, les taquets étaient assez sur le côté. Sauf à la fin, j’en avais sur toutes les dents du bas devant. On voyait un peu plus les aligneurs mais clairement cela reste très discret par rapport aux bagues classiques. x Les contraintes Invisalign x Pour que cela fonctionne, il faut porter les gouttières 22h sur 24. Il ne faut pas les enlever sauf pour manger. On les retire au moment du repas, puis on se brosse les dents et on les remets. Au début, on peut zozoter un peu le temps que la langue s’adapte aux gouttières. On a donc envie de les enlever à chaque fois que l’on a un rendez-vous un peu important 🙈. Mais ça passe très vite, en 4/7 jours, le zozottement disparait. Les gouttières ne font pas mal. On peut avoir les dents sensibles après le changement de gouttières et avoir besoin de manger des choses molles le premier jour mais il n’y a pas de grosse douleur. C’est beaucoup plus léger que les douleurs des bagues. Je me souviens à quel point j’avais mal aux dents, à chaque fois que mon orthodontiste me resserrait les bagues. Les premiers jours, je ne pouvais manger que liquide. Le traitement des aligneurs est bien plus doux. Ma seule contrainte a été de gérer les soirs d’apéro 🙈 Avec les apéros dinatoires, on grignote toute la soirée et j’avais tendance à oublier de remettre mes aligneurs ! Finalement, c’est une bonne chose, car si on veut que le traitement soit efficace et ne dure pas mille ans, il faut absolument porter les aligneurs. Du coup, ça limite le grignotage en soirée ou en journée. Côté tarif, une des contraintes est que l’orthodontie adulte est très onéreuse et mal remboursée. En fonction de vos problématiques, ce type de soin coûte entre 650€ et 6000€. L’orthodontie avec les bagues classiques est légèrement moins chère, mais cela reste un gros budget. L’idéal est donc de trouver une bonne mutuelle qui prend en charge l’orthodontie chez les adultes. Cela peut valoir le coup de changer pour votre soin. Je crois que celle de la MAAF rembourse plutôt bien. Renseignez-vous auprès de votre orthodontiste et de votre mutuelle. x Les gros avantages du traitement Invisalign x Comme je le disais en haut, c’est tout bête mais les aligneurs sont une bonne astuce pour arrêter le grignotage ! On ne peut plus picorer en journée ou toute la soirée. Cela nous permet de prendre de bonnes habitudes. Le plus gros avantage des gouttières Invisalign est que l’on ne voit quasiment rien !  J’appréhendais tellement de devoir reporter des bagues en acier. C’est vraiment une super solution pour les adultes. Un autre gros avantage est le suivi de proximité mais à distance. On a un suivi très régulier car chaque semaine, on doit envoyer le scan de nos dents à notre orthodontiste. Avec Smile Up, j’avais une box pour réaliser le scan de mes dents avec mon téléphone. C’est super simple et rapide. On scanne nos dents et on l’envoie à notre orthodontiste via une application « Dental Mentoring ». En fonction du résultat, notre orthodontiste nous conseille ou non de changer d’aligneurs. Cela lui permet également de voir s’il y a un souci et si nous devons passer au cabinet pour faire un ajustement. On est donc suivi de façon hebdomadaire mais à distance. Ce qui est très pratique si on est en voyage ou si comme moi, vous êtes enceinte. Cela vous évite les déplacements compliqués lors des derniers mois de grossesse ou lors des premières semaines intenses avec votre nourrisson. En dehors de ce suivi hebdomadaire, on a des rendez-vous classiques physiques chez notre orthodontiste tous les 3 mois pour suivre l’évolution du traitement Invisalign. x Bilan avant/après Invisalign Après 18 mois de traitement, j’ai les dents incroyablement alignées. Ma gencive du bas s’est soignée et elle est même remontée. J’ai les dents beaucoup moins déchaussées. En revisionnant les images de mes dents avant le traitement, je me rends compte de ce changement incroyable. Je suis tellement contente d’avoir sauté le pas ! Lors du rendez-vous final, l’orthodontiste nous enlève les taquets en céramique. Et pour finaliser le traitement et fixer nos dents, il nous place une barre de contention sur le bas. On reçoit également un jeu de gouttière à porter uniquement la nuit pour protéger les dents et qu’elle ne bouge plus. Ces deux soins ne sont vraiment pas gênants. On ne les sent pas du tout. L’idée est bien évidemment de les garder à vie, pour ne pas revenir à la case départ et refaire de l’orthodontie dans 10 ans ! Voilà j’espère que cet article vous sera utile. J’ai partagé toute l’évolution de mon traitement Invisalign sur mon compte Instagram, vous pouvez retrouver les stories à la une sur « Invisalign«  x Bilan en vidéo de mon avant/après Invisalign Article réalisé en partenariat avec Invisalign et Invisalign Un grand merci aux équipes d’Invisalign et Smile Up pour leurs professionnalisme et leur accompagnement. Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous

Les bienfaits des bains d’hiver dans l’Ocean

    L’Océan a de nombreux bienfaits sur notre organisme et notre mental. C’est la raison pour laquelle je parle constamment d’Ocean Therapy. Une vraie cure de bien-être salée ! A chaque saison, ils nous apportent différents bienfaits. A cause de ses températures plus fraîches,  l’Océan peut être une destination plus boudée en hiver sur nos côtes françaises. Pourtant l’Ocean est magique à cette période froide, notamment grâce aux bains d’hiver salés ! x x En quoi consiste les bains d’hiver ? L’idée des bains d’hiver est de se baigner en maillot de bain dans l’Océan. Il faut y aller progressivement, surtout quand on n’est pas habitué. On commence par les jambes, et progressivement on s’immerge dans l’eau jusqu’au cou. On peut soit mettre la tête dans l’eau, soit la garder en dehors en gardant un bonnet. Une fois le corps immergé dans l’eau, il est conseillé de rester 1 minute par degrés de l’eau. Si l’eau est à 10°, on y reste 10 minutes si l’on peut. Mais n’oubliez pas, le plus important est de s’écouter et d’y aller à son rythme. N’oubliez pas de faire vos bains dans une zone de baignade sécurisée et surveillée, et/ou d’y aller en groupe avec des habitués qui connaissent les zones et conditions pour se baigner. x x Quels sont les bienfaits des bains d’hiver ? x Les bienfaits de l’eau de mer Les bains d’hiver sont magiques pour le corps. On couple les bienfaits de l’Ocean aux bénéfices de l’eau froide. Un bain dans l’Ocean vous permet de faire le plein de sels minéraux et d’oligo–éléments, dont on a besoin pour le bon fonctionnement de notre organisme. On a notamment des carences en hiver, c’est important de faire des cures en cette période. L’eau de l’Ocean vous permet de faire une cure de ces sels minéraux et d’oligo-éléments. L’eau de l’Océan permet également de dégager les bactéries et virus dans votre nez. A chaque bain, en mettant la tête sous l’eau, vous vous débarrassez des microbes de l’hiver. Le gros plus de se baigner dans l’Océan en hiver, est que l’on va retrouver tous les bénéfices de l’Océan couplés aux milles vertus de l’eau froide ! x x Les bienfaits de l’eau froide L’eau froide a mille et une vertus !  Elle tonifie et raffermit la peau. Cela a un effet anti–âge sur le visage et côté corps, cela aide à réduire la cellulite. Le froid permet également de booster la circulation sanguine. Cela réduit la rétention d’eau et diminue l’effet des jambes gonflées Une autre vertu de l’eau froide est qu’elle booste et renforce notre système immunitaire. L’idéal en cette période pour mieux lutter contre les petits virus et microbes de l’hiver L’eau froide a également un réel effet antidépresseur et euphorisant. Après un bain d’hiver, on a un réel sentiment de bien–être qui dure plusieurs heures. x x x Un rituel salé et glacé très vite addictif Le plus difficile est de commencer les bains d’hiver. Une fois que l’on a passé le cap, le sentiment de bien-être est tellement incroyable que l’on devient très vite accro. Il faut juste se lancer. Je vous conseille de vous motiver à plusieurs. C’est toujours plus motivant et moins facile d’annuler à la dernière minute ! Pour garder votre routine glaçée et préserver les bienfaits du froid, vous pouvez terminer toutes vos douches à l’eau froide ! Vous prolongerez ainsi les bienfaits du froid pour votre organisme et votre mental ! Et pour préserver les apports en sels minéraux et oligo-éléments, vous pouvez compléter votre routine avec une cure de tonique marin comme celle d’Atelier Nubio. x xx x Envie d’aller plus loin ? Découvrez mon atelier sur les bains d’hiver Dans cette vidéo, je partage les nombreux bienfaits de l’eau salée et froide sur l’organisme et le mental et je donne également des tips pour pratiquer les bains d’hiver, comment se préparer, quel équipement et comment y aller. Découvrez ici mon atelier vidéo les bienfaits des bains d’hiver. x xx x Envie de tester l’expérience, venez en Ocean Therapy ? Venez tester les bains d’hiver avec moi pendant mes séjours Ocean Therapy en hiver. Découvrez les prochaines retraites Ocean Therapy x x x Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous  

Les bénéfices de réaliser un REBOOT pour démarrer une nouvelle période/année

Pour démarrer cette nouvelle année en forme, je vous ai préparé un petit programme REBOOT avec des conseils simples à mettre en place. Une routine que vous pouvez faire en début d’année calendaire et/ou à l’occasion d’une nouvelle période qui démarre dans votre vie et pour laquelle vous avez envie de démarrer  x x Qu’est-ce qu’un REBOOT ? L’idée du REBOOT est de faire comme un re–démarrage de notre machine pour qu’elle fonctionne à la perfection. On vient donc la nettoyer de ce qui l’encombre et la ralentit. Puis on la re-démarre pour qu’elle fonctionne à merveille. Le concept de ce « REBOOT » bien–être est donc le même, mais appliqué à nous même. On va comme se REBOOTER mentalement et physiquement. On va donc faire un bilan de toutes les choses qui nous encombrent, qui nous pèsent et qui nous ralentissent. Une fois que l’on en a conscience, on peut mettre des plans d’actions pour les sortir de notre vie et de notre esprit. x Toutes ces choses négatives nous demandent beaucoup d’énergie mentalement et physiquement. En s’en débarrassant. On se libère ainsi du temps pour se consacrer à des projets positifs. Et on a d’avantage d’énergie pour les réaliser.x x xx Pourquoi en faire un en début d’année ou de nouveau cycle ? Je le dis souvent mais chaque fin de période annonce une opportunité de prendre un nouveau départ, d’installer de nouvelles habitudes et de réfléchir à de nouveaux projets à réaliser. C’est l’occasion de mettre en place concrètement un plan d’actions pour réaliser ses rêves professionnels et personnels. Cela fonctionne donc avec la nouvelle année calendaire mais aussi scolaire. Cela peut-être aussi à l’occasion d’un nouveau cycle que vous commencez avec de nouvelles habitudes. L’idée est de profiter d’une nouvelle période pour prendre un nouveau départ en faisant un grand ménage dans votre vie. x Comment faire un REBOOT ? On prend un petit carnet et un stylo. On ouvre dans le carnet une double page. x Bilan de l’année ou la période qui se termine Sur la feuille de gauche, on va faire le bilan de l’année qui vient de s’écouler en notant : Les mauvaises habitudes que vous ne souhaitez plus garder Les personnes toxiques dans votre entourage Les situations que vous n’avez pas aimées Prenez le temps de les écrire, visualisez-les et barrer-les une par une x x Se fixer des objectifs pour la nouvelle période/année Sur la feuille de droite, on va écrire nos objectifs pour cette nouvelle année Diviser votre feuille en 3 parties 1ère partie fixer 3 objectifs positifs pour cette nouvelle l’année – des projets que vous rêvez de faire 2ème partie écrivez 3 objectifs à réaliser d’ici fin mars 3ème partie, écrivez 3 objectifs à réaliser ce mois ci   Vous pouvez faire cet exercice pour les objectifs personnels et professionnels ! x x A lire et relire chaque dimanche soir Vous garderez cette page ouverte. Vous la relirez une fois par semaine chaque dimanche soir ou lundi matin pour vous rappeler de ce que vous ne souhaitez plus dans votre vie  et là où vous devez aller. Chaque mois, vous mettrez à jour vos objectifs mensuels pour atteindre vos grands objectifs de l’année ! x x Envie faire un REBOOT en ligne ? Pour aller plus loin, je vous propose un programme en ligne REBOOT et DETOX sur oceantherapytv.com x     x x

Pourquoi je suis partie faire une formation de yoga à Bali?

Je suis partie il y a trois semaines maintenant pour réaliser une formation de yoga à Bali. J’avais prévu de faire un article sur ce sujet mais j’avais besoin de temps pour prendre mon ordinateur et vous raconter pourquoi je suis partie faire cette formation. Un article plus personnel que les articles habituels mais j’espère qu’il vous plaira. Cet article est le premier d’une longue série sur cette formation passionnante. x x Ma formation de yoga à Bali x Un besoin vital de partir  La fin d’année a été un peu compliquée pour moi. Cela fait un an que je me suis lancée à mon compte, je suis plus heureuse que jamais professionnellement mais il y a des moments difficiles, des doutes et à cela, d’autres mauvaises nouvelles personnelles se sont cumulées sur la fin d’année. Au mois de décembre, je sentais que j’allais exploser, j’avais la sensation d’être en apnée totale,  je ne ne respirais plus « mentalement », je n’étais plus créative et n’arrivais plus à avancer comme je voulais. J’ai senti qu’il fallait que je fasse quelque chose rapidement pour mieux rebondir ! x x Envie de me professionnaliser dans le bien-être Cela fait plus de trois ans que je partage mes coups de coeur dans le bien-être entre sports à découvrir, entraînements et recettes saines et gourmande. Depuis que je suis toute petite, je baigne dans ce milieu grâce à ma maman qui est passionnée de médecine douce, de recettes saines et autres tips healthy en tout genre. Même si j’ai enrichi mes connaissances au contact de personnes inspirantes que j’ai pu rencontrées au fil des années, j’avais le sentiment de manquer d’une vraie formation professionnelle. J’avais envie d’approfondir mes connaissances et j’ai trouvé cette formation de yoga qui correspondait à ce que je cherchais en proposant 200 heures sur la pratique du yoga, la nutrition, la méditation, l’anatomie et le bien-être en général.  Grâce à cette formation, je voulais pouvoir vous partager d’avantage de tips entre mes articles et les évènements (Vitamine-toi & autres) que j’organise 🙂 Pour info, les formations reconnues et sérieuses en yoga sont les formations certifiées YOGA ALLIANCE  x x Le yoga, un mode de vie autour du bien-être Pourquoi une formation dans le yoga ? Car le yoga ne se résume pas qu’à la discipline sportive ou aux postures acrobatiques que l’on voit partout sur Instagram. Le yoga est un réel mode de vie dont l’objectif est de réussir à trouver un équilibre et bien-être physique, mental et spirituel. Cela passe par la pratique des différentes postures et par une bonne alimentation pour prendre soin de son corps. Mais cela passe aussi par la pratique de la méditation et la compréhension de sa personnalité pour trouver son équilibre et prendre soin de son esprit.   Cela fait un moment que je m’intéresse à la philosophie du yoga notamment avec ma maman, qui est passionnée par tout ce qui touche au bien-être en général . Pour la petite histoire, elle a d’ailleurs toujours été précurseuse dans ce milieu. Quand j’étais petite, je n’avais pas des BN comme tout le monde mais plutôt des tartines de pain complet de la Vie Claire avec de la pâte à tartiner bio. Au petit déj, elle nous préparait un mix de son d’avoine, amandes, noisettes, huile de lin, fruits secs, pollen et laits végétaux. Quand je racontais mon petit déj à l’école, cela faisait rire tout le monde. Un petit dej de hippie bio bobo ! Il y a 20 ans, ce n’était pas encore dans les moeurs,  alors que maintenant tous les cafés et bars healthy tendances, proposent ce genre de bowl à des prix exorbitants! Bref, elle m’inspire beaucoup sur tout cet aspect bien-être. Nous avons pas mal échangé sur la philosophie du yoga, qui se rapproche beaucoup de notre façon de vivre sur le bien bouger, bien manger et bien vivre. Nous avions envie d’aller plus loin dans nos connaissances et avions envie de faire ensemble une première formation de 200 hrs pour développer nos connaissances sport, corps, nutrition et médecine douce.  Ce type de formation est une vraie expérience de vie ! D’ailleurs, il y a souvent de nombreuses personnes qui ne la font pas pour devenir professeur de yoga mais plutôt pour en apprendre d’avantage sur eux-même et revenir changé. Nous avions envie de vivre cette expérience à deux mais j’ai trouvé la formation dont je rêvais début janvier et malheureusement elle n’était pas disponible pour cette période. Mais je suis chanceuse, elle a été d’un super soutien pour que je parte la faire ! x Ce qui me freinait ? Je me suis lancée à mon compte il y a un an et je me mettais la pression en me disant que ce n’était pas le bon moment qu’il fallait que je sois à Paris ou Lille pour développer mon business. Je me disais que c’était encore trop tôt pour le yoga que je n’étais pas assez souple et même si je suis passionnée par le sport et le bien-être j’avais peur de ne pas être légitime, d’avoir de stupides réflexions. Et puis, il y a eu le déclic du décès de ma grand mère Santa Mila (qui m’a inspirée pour le blog) et qui me disait de ne pas attendre l’approbation des gens pour faire ce qui me passionne, qu’il faut se concentrer sur les gens bienveillants et suivre ses rêves. Elle est partie si soudainement, cela m’a mis un coup de pied aux fesses. Je me suis dit qu’il fallait que je m’écoute et que je continue à faire ce qui me passionne ce qui passait notamment par cette formation sur la philosophie du yoga et le bien-être. En à peine 10 jours, j’ai pris mes billets et suis partie toute seule à l’autre bout du monde. Cela a eut un côté vraiment stressant et fou de partir si loin, faire une formation avec des gens que je ne connais absolument pas, le tout dans une langue autre que ma langue maternelle. Mais j »ai senti que c’est ce dont j’avais besoin et j’ai suivi mon instinct. Pour une fois, je me suis écoutée, j’ai mis de côté mes pensées négatives et me suis concentrée sur mes envies et les personnes bienveillantes. x x Pourquoi Bali ? Bali est un pays où la religion hindouiste est très importante. Les balinais prient d’ailleurs plusieurs fois par jour et ont de nombreux temples (plus de 10 000 ! ) sur l’Île. Dans la pratique de cette religion, le yoga joue un rôle majeur pour atteindre le bien-être spirituel, mental et physique. On m’avait conseillé l’Inde ou Bali pour ce type de formation. J’ai hésité mais j’ai choisi Bali pour les raisons qui suivent. Bali est une vraie source d’inspiration en termes de sport & bien-être,  Effectuer cette formation ici, me permettait également d’avoir de nouvelles inspirations pour développer et approfondir mes projets professionnels et pour vous apporter de nouveaux conseils sur le blog : nutrition, rituels massage, sport, médecine douce… Un autre point important est que j’ai un besoin vital d’être près de l’Océan. Je ne sais pas pourquoi, ni comment l’expliquer mais c’est pour moi un réel équilibre d’être près de l’eau. C’est un peu mon oxygène. (Depuis ma formation, je sais pourquoi j’ai ce besoin d’eau mais ça je vous l’expliquerai dans un prochain post ;))  Je suis également aussi passionnée des sports de glisse (kitesurf, wakeboard), même si je ne fais que débuter en surf, je savais qu’avoir la possibilité de pratiquer un de ces sports serait un réel échappatoire. Je savais aussi que ce type d’expérience est, physiquement et mentalement très intense.  J’avais donc besoin de partir dans un environnement dans lequel je me sente bien. x x Conclusion, si vous pouvez, foncez !  Si vous avez un rêve, une envie depuis longtemps et que vous savez au plus profond de vous que c’est ce dont vous avez besoin, foncez ! Même si c’est toujours stressant de sortir des chemins tout tracés, même si certaines personnes ne s’empêcheront pas de vous faire des remarques et de vous donner leur avis négatif, même si vous avez des doutes, faites-le ! Surtout si votre situation familiale et professionnelle, vous le permettent. Et au pire si vous vous trompez, ça restera une superbe expérience et vous vous relèverez pour repartir plus forte et expérimentée !  x J’espère que cette article vous a plu, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ci-dessous ou en MP 😉 Je vais vous écrire d’autres articles sur ma formation de yoga à Bali dans les semaines à venir pour vous partagez ce que j’ai appris. Retrouvez d’ailleurs sur le blog le compte rendu de ma formation de yoga. x D’ailleurs, si vous avez, vous aussi, vécu une formation ou expérience dans ce type, n’hésitez pas à la partager en commentaire ou à m’écrire dans la partie contact, j’aimerais beaucoup faire d’autres articles pour les portraits SantaMila dans cet esprit 😉 

3 recettes detox pour retrouver la forme

Louise que je vous ai présentée dans les portraits SantaMila et qui intervient souvent en tant que cheffe sur mes séjours Ocean therapy a un vrai don pour concocter des plats sains et gourmands. Alors, je lui ai demandé de nous faire partager cette semaine ses recettes detox pour retrouver la forme  ! x x Grand ménage de printemps avec trois recettes detox ! L’hiver c’est agréable, la neige, les gros manteaux, les plaids, les feux de cheminées avec un grand bol de thé citronné au miel. Mais on demande à notre estomac, notre foie et tout notre système digestif, beaucoup de travail ! Entre les fêtes de fin d’année, les raclettes, les tartiflettes et autres plats d’hiver délicieux, il n’arrête pas une seconde. Pour vous aider à éliminer tout ça et vous sentir légère comme une plume, avec une mine lumineuse, une jolie peau et un ventre plat, voici trois idées de recettes detox. Des plats sans aliments riches, trop gras ou trop sucrés et qui favorisent la consommation de céréales complètes, non raffinées, de légumes et de super-aliments. x x Salade de lentilles au tofu Coupez en petits dés 100g de tofu de préférence fumé ou aux fines herbes. Faites cuire 150g de lentilles ou à défaut, une boite de lentilles bio (à rincer et égoutter). Mélangez les lentilles au tofu. Préparez votre assaisonnement avec 1 cuillère à soupe d’huile de courge, une échalote, 1/2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre, sel et poivre. Si vous le souhaitez, vous pouvez rajouter une bonne cuillère de moutarde à l’ancienne. Parsemez de persil et dégustez !   Les vertus des lentilles : Coupe-faim (spécial minceur)  Anti-diabète Anti-cholesterol Riches en fibres x x Salade de betterave, féta et noix  Coupez les betteraves cuites en petits dés. Versez-les dans un saladier. Rajoutez la féta émiettée, le persil ciselé et les cerneaux de noix. Assaisonnez d’un filet d’huile d’olive, d’un peu de citron et d’une cuillère de moutarde à l’ancienne. Salez et poivrez comme vous le souhaitez. Vous pouvez également l’accompagner d’une salade de mâche.   Vertus de la betterave : Augmente l’endurance Anti-âge Anti-oxydante x x Poulet au gingembre Dans une poêle, faites chauffer un peu d’huile d’olive bio de préférence et ajoutez une échalote coupée finement et quelques fines lamelles de gingembre ou à défaut de la poudre de gingembre. Laissez cuire les blancs de poulet à feu moyen tranquillement et retournez-les régulièrement. Ajoutez un peu de sauce soja. Servez avec du riz complet et un petit bol de légumes cuits à la vapeur comme des courgettes, avec un filet d’huile d’olive, citron, sel et poivre.   Les vertus du gingembre : Antiseptique Anti-poison alimentaire Soulage et prévient les douleurs digestives Stimulant  Anti-douleur  Anti-cancer Protège le coeur Aphrodisiaque 😉   Bon app’ et à très vite les filles SantaMila 😉 Louise   Pour aller plus loin, retrouvez le programme DETOX en ligne sur la plateforme OceanTherapy TV Auteur : Louise Devilder   

Mes astuces detox pour retrouver la forme après des excès

Entre les nombreux repas de Noël en famille et les fêtes entre amis pour nouvel an, la fin d’année rime avec plaisirs épicuriens et gros repas ! Alors pour éliminer les excès et ne pas encrasser votre organisme, voici quelques astuces detox pour vous remettre en forme après ces belles périodes. 4 astuces detox pour éliminer les excès des fêtes x Eviter les frustrations et se faire plaisir  La première chose que l’on m’a apprise pour éviter de prendre du poids est de se faire plaisir. Toute frustration engendre en général des pulsions qui vont nous amener à nous jeter ensuite sur la nourriture. La période des fêtes est un moment de plaisir où l’on prend le temps de vivre avec les gens que l’on aime. Pas question de se frustrer sur quoi que ce soit ! Par contre, l’idée est d’essayer de le faire avec modération en mangeant tout ce que l’on a envie en quantité raisonnable et de compenser avec les repas suivant.x x Compenser avec les repas suivants Une de mes astuces quand je me fais vraiment plaisir sur un repas, est de compenser avec les repas qui suivent. Si je me fais un gros déjeuner ou diner, j’essaye de manger beaucoup plus léger au repas suivant en allégeant mon assiette.x x Réduire les quantités de son repas suivant  Pour réduire vos quantités sans vous frustrer, faites-vous une belle assiette en la préparant dans un contenant plus petit. Vous pouvez prendre un bol ou une petite assiette. Mais dressez votre plat et mettez de la couleur pour vous faire une assiette qui donne envie.Remplissez votre assiette de légumes en ajoutant des protéines légères comme du poisson ou de la viande blanche. Si vous avez besoin de féculents, diminuez votre portion habituelle.  Pour les légumes, privilégiez les légumes et les fruits qui favorisent la detox. – Légumes à favoriser : artichauts, betteraves, radis noir, aubergines, carottes et choux en tout genre. – Fruits à favoriser : kiwis, pommes, citrons, ananas et myrtilles. Côté féculents, privilégiez les féculents sous leur forme complète et les légumineuses qui ont un index glycémique beaucoup plus bas et sont plus riches en vitamines. – Féculents complets et légumineuses : riz complet, pâtes complètes, pain complet, quinoa, boulghour, lentilles, pois chiches…etc x x Faire un jeûne intermittent le jour suivant En fonction de son état de santé et son énergie, vous pouvez pratiquer le jeûne intermittent de 16h pour mettre au repos son système digestif. Cela lui permet de se régénérer et de drainer les toxines. En fonction de ce qui vous convient le mieux, choisissez de le faire au moment du diner ou pour le petit déjeuner.Pour ma part, je préfère faire le jeûne du petit-déjeuner. Je dîne normalement la veille vers 20h puis ne re-mange que le lendemain à l’heure du déjeuner. Pendant ces 16h, il faut absolument s’hydrater avec de l’eau, du thé ou des tisanes. Si jeûner est difficile pour vous, vous pouvez mettre au repos votre estomac en remplaçant votre repas par un jus comme ceux de The Daily Juicery à Lille ou ceux de Nubio à Paris.  xx x S’hydrater pour éliminer les toxines Pour évacuer les toxines cumulées, il est important de bien boire. Cela permet de bien s’hydrater et d’éliminer les déchets de votre corps. L’idéal est de boire en moyenne 1,5L d’eau par jour.  Pour varier les plaisirs, j’alterne l’eau avec des infusions ou une eau detox comme l’Eau de Sassy. Une eau aromatisée, facile à réaliser, sans calorie et très parfumée.  xx Un citron chaud et du gingembre au réveil Pour bien commencer votre journée, vous pouvez boire au réveil, un verre d’eau tiède avec un citron pressé dedans. Cela relance l’organisme et donne un bon coup de fouet.xx x La recette de l’Eau detox de Sassy Eau de Sassy : infuser dans 2 litres d’eau filtrée, 12 feuilles de menthe, 1 citron et 1 concombre découpés en fines rondelles et ajouter 1 cuillère à café de gingembre fraîchement râpé.Une eau aromatisée naturelle, savoureuse et idéale pour faire dégonfler le ventre et drainer les toxines.xx x S’activer pour se dépenser et brûler les calories Pendant les fêtes, on a tendance à manger plus que d’habitude et surtout, plus que ce que l’on brûle en calories. Du coup, notre corps stocke ce qu’il n’a pas dépensé. Pour éviter ça et éliminer, il faut rester actif au maximum.  Si je peux, avant un gros repas, j’essaye de faire une bonne séance de sport le matin.  J’opte soit pour un yoga detox, run, un training avec une appli à la maison. Et si je manque de temps ou que c’est compliqué pendant les réunions de famille, on part tous marcher au grand air pendant une bonne heure. Ca permet de se bouger tout en profitant des gens que l’on aime et de prendre le temps d’échanger avec eux.  x x Eliminer les habitudes qui nous font produire des toxines  Les toxines ne proviennent pas seulement de l’extérieur. Le corps, lui-même en produit, notamment à travers le stress. Pour éliminer tous les déchets de notre corps, il ne suffit donc pas seulement de retirer les aliments qui nous apportent des toxines, mais également de ne pas en produire nous-même !Il est donc important pendant cette période de se détendre et de trouver des astuces pour éviter les états de stress. x xVoici quelques astuces pour éliminer ces toxines :  – Se relaxer en se faisant un massage et en réalisant des exercices de respiration ou de méditation–  Se ressourcer au maximum près des éléments naturels  – Faire une activité sportive douce comme du yoga, de la gym douce ou de la randonnée – Exercer son esprit aux pensées positives. Voici 2 rituels que vous pouvez mettre en place :  1. Instaurer un rituel le matin en lisant des citations motivantes au réveil 2. Ecrire dans un petit carnet une liste tous les soirs des 3 choses positives de la journée. Ce type de changement va influencer de façon positive notre quotidien, réduire notre stress et ainsi limiter notre propre production de toxines.  Voici 4 citations positives que vous pouvez imprimer et chaque lundi, accrochez en une sur votre frigo et lisez là avant de commencer votre journée. x Mais n’oubliez pas que le principal est de profiter des fêtes pour passer du bon temps avec les gens que vous aimez ! Alors ne culpabilisez pas et laissez vous vivre. Le plus important est de ne pas se mettre de frustrations . Vous aurez toute l’année pour retrouver la forme 😉   Pour aller plus loin, retrouvez le programme DETOX en ligne sur la plateforme OceanTherapy TV x x Retrouvez plus articles sur le même sujet 6 astuces naturelles pour être en forme l’hiver et booster votre organisme Comment continuer à faire du sport en hiver ? Les bienfaits de ma boisson chaude au gingembre, curcuma et citron 4 recettes de boissons chaudes vegetales pour l’hiver Plus de recettes saines et gourmandes  iciPlus de recettes beauté iciPlus d’astuces sportives ici   Vous avez aimé l’article, enregistrez-le sur votre pinterest ?  

Slow Fashion, louer sa robe sur les Cachotières pour les fêtes

Aujourd’hui je vous parle de « slow fashion » pour essayer de consommer moins et au lieu d’acheter, préférer louer sa robe sur les Cachotières pour les fêtes. Un e-shop à absolument découvrir ! J’ai découvert ce site il y a deux ans, en cherchant une robe pour un mariage. Je n’avais pas envie d’acheter une nouvelle robe que je ne porterai qu’une seule fois mais j’avais quand même envie d’une nouvelle tenue pour ce bel évènement. Une amie m’a parlé de ce site de location de robes haut de gamme, et c’est ainsi que j’ai découvert Les Cachotières. Depuis je l’ai utilisé plusieurs fois dont cet été pour un mariage à Formentera où j’ai pu porter la magnifique robe Maddie de chez Bash (que je ne me serais jamais offerte sinon !). Ce qui me plait dans ce concept, c’est que l’on peut louer de très belles pièces à un prix accessible et raisonnable. Louer une tenue sur ce site est un bon compromis pour se faire plaisir et être bien habillé pour un évènement sans se ruiner. L’occasion de se faire plaisir pour les fêtes qui arrivent ! Les cachotières, l’idée d’une girl boss Derrière les Cachotières, il y a Agathe Cuvelier, la fondatrice de ce site. Elle a accepté le temps d’un déjeuner de prendre du temps pour me raconter comment est née « Les Cachotières ». Cette jeune maman et girl boss, a quitté un travail confortable dans une entreprise parisienne pour se lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat et donner vie à son projet : une plateforme en ligne pour louer des tenues entre particuliers ! L’idée des Cachotières est née un été où Agathe enchaîne les mariages de ses amis : « J’avais de nombreux mariages cette année-là et je me rendais compte que je dépensais une fortune dans des robes que je ne portais qu’une fois ou deux ! » Elle se rend compte qu’il y a un réel besoin chez les femmes pour ce type d’évènement. « Nous avons toutes envie de porter une belle tenue pour ces occasions et nous avons du mal en général à reporter la même robe pour un autre mariage ou une autre occasion. Acheter une nouvelle robe à chaque fois n’est ni économique, ni écologique. On finit par se prêter des robes entre amies en essayant de trouver une copine qui fait la même taille que nous. Mais ce n’est pas si simple. L’idéal serait de louer une robe à un magasin le temps de notre évènement puis de la ramener mais cela ne se fait pas en France. » Alors pour éviter d’acheter à chaque fois une nouvelle tenue et d’avoir de nombreuses robes à peine portées qui trainent dans notre dressing, Agathe lance sa plateforme, « Les Cachotières ». Un site de location de robes haut de gamme entre particuliers Son idée : récupérer toutes les tenues à peine portées, qui trainent dans nos placards pour les mettre en location pour d’autres femmes. Elle offre ainsi la possibilité aux femmes de louer de belles robes à prix accessibles tout en se faisant un peu d’argent en mettant en location les robes qu’elles ne portent pas ou plus. Une idée simple, très maligne, économique et en plus écologique car elle nous permet d’arrêter d’acheter toujours plus et encore du neuf. Voici par exemple une petite sélection de robes que j’aime sur les cachotières que vous pouvez louer. Comment ça marche ? Pour celles qui veulent faire louer leurs robes, il suffit de remplir un questionnaire en ligne sur le site des Cachotières. Les équipes vous répondront et vous indiqueront si vos pièces peuvent correspondre aux critères du site. Car pour proposer une offre haut de gamme et de qualité, Les Cachotières sont très exigeantes dans le recrutement des produits. Les pièces doivent être d’excellente qualité et issues d’une belle marque. Une fois vos pièces sélectionnées, Les Cachotières s’occupent de tout. Elles vous envoient un bon de commande pour récupérer vos tenues et gèrent la location et l’entretien de vos vêtements. A chaque fois qu’elles sont louées, vous touchez une commission que vous pouvez utiliser pour louer une tenue ou récupérer sur votre compte. Pour celles qui veulent louer une tenue, il y a un large choix sur le site avec plus de 2000 pièces soigneusement sélectionnées. Robes, jupes, sacs, combinaisons, pantalons, vestes, sacs vous trouverez de nombreuses pièces différentes par les coloris, marques et tailles. Dès que votre choix est fait, vous cliquez et les tenues arrivent chez vous. Pour le retour, rien de plus simple, un bon est envoyé dans votre colis initial, il suffit de le coller sur l’enveloppe de retour et Les Cachotières s’occupent du reste dont le nettoyage de la tenue. Le prix de location pour 3/4 jours est entre 30 et 50€ en fonction des robes. En réalisant deux fois ces locations pour des mariages, j’ai adoré le concept : le site est très bien fait, il y a un large choix de pièces et très régulièrement de nouvelles pièces en fonction des sorties des collections. Les équipes sont très professionnelles et accessibles en cas de besoin. Un super concept pour avoir une belle tenue pour un évènement sans embêter vos amies ni dépenser une fortune. Je compte d’ailleurs le refaire pour les fêtes de fin d’années 😉 x  Voici mes 5 raisons de sauter le pas On gagne un peu de sous en mettant en location ses robesOn partage ses trouvaillesOn économise par rapport à l’achat d’une tenue neuve de ce prixOn contribue au slow fashionOn soutient le projet d’une super nana girlboss Alors si vous avez envie d’une jolie tenue pour les fêtes, rendez-vous sur le site les Cachotières !

Ma sélection de cadeaux bien-être

Voici ma sélection de cadeaux bien-être pour vous donner quelques idées pour noël ou pour un anniversaire proche. J’espère qu’elle vous plaira. x Des produits de yoga de tapis de la  jolie marque basque et fleurie AlmaLua AlmaLua est une jolie marque de yoga éthique avec un bel univers ensoleillée et fleuri. Leurs tapis sont sublimes. Un joli cadeau à se faire, à coupler avec leur sac de yoga et leur savon solide et fleuri. x x Une tenue de yoga éthique et responsable de la marque française Hopaïa J’aime beaucoup cette marque, les tenues sont bien coupées et les couleurs très sympas. Coup de coeur pour l’ensemble « taupe irisée ». x x x«  x x Une tenue de ski style vintage Roxy J’adore leur dernière collection pour le ski avec ce look vintage entre la combinaison, la polaire ou la veste. x x x Une cure bien-être Atelier Nubio pour chouchouter sa peau J’adore les produits Atelier Nubio et je suis une grande consommatrice depuis leur création. Je vous en ai déjà parlé d’ailleurs dans mon article contre les nausées de grossesse avec la cure d’Atelier Nubio « Bone Broth » idéale pour faire le plein de minéraux et de collagène. Atelier Nubio propose une joli gamme de soins naturels et qui répondent à chaque besoin : imperfections, manque de fermeté, rides, éclat, cheveux, digestion, detox, sommeil… A chaque problématique, un complément nutritif, une cure de jus ou un cosmétique associé.   Un vrai coup de coeur pour ces 3 rituels  : la cure » On veut un teint de poupée » pour retrouver une belle peau  la cure de collagène  » On veut un teint de poupée » et pour le « On veut le rituel glow » avec son gua sha x xx x Un abonnement à la plateforme bien-être OceanTherapyTV Un abonnement pour prendre soin de soi toute l’année et profitez des bienfaits de l’Océan où que vous soyez. Vous y retrouverez des séances de méditation bercées au bruit des vagues, des ateliers pour profiter des bains d’hiver salés, des yoga miracle morning pour bien commencer la journée ou des séances de relaxation face à l’Ocean. Accessible à tous avec un programme spécial débutant et un programme mamatobe. Retrouvez les cartes cadeaux OceanTherapy 🎁 x x x Un séjour Ocean Therapy Offrez vous un séjour bien-être et salé au bord de l’Océan au Pays Basque, dans les Landes ou au Maroc. Retrouvez les dates de nos prochaines Ocean Retreat de 2022 sur le site Ocean Retreat de 2022 Retrouvez les cartes cadeaux OceanTherapy 🎁 x   x Les petites méditations du soir Une jolie box imaginée par Cœlia Pelletier et Laura Lhuillier avec 40 exercices pour mieux dormir et s’apaiser le soir.   Des séances courtes et faciles à mettre en place avec de jolies illustrations. En dix minutes maximum, on relâche les tensions et on fait le plein de sérénité pour améliorer son sommeil  !   x x J’espère que cette petite sélection cadeaux bien-être vous a plu 🙂   x Plus d’articles sur mes routines bien-être Ma routine yoga pour avoir de l’énergie dés le matin Mes postures de yoga pour booster la circulation sanguine Ma routine de yoga pour travailler sa sangle abdominale et avoir un ventre plat Comment progresser en yoga? Ma plateforme OceantherapyTV.com avec mes cours en replay Mes séjours bien-être salés OceanTherapy Ma chaîne de podcast Ocean & Happiness Therapy   x Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous x     x

Recette d’hiver : mon Dahl de lentilles au lait de coco

Voici une de mes recettes phares, facile à faire, saine, nourrissante et économique : mon Dahl de lentilles au lait de coco ! Une recette qui convient parfaitement aux végétariens car les lentilles sont une bonne source de protéines. C’est repas simple mais très rassasiant et plein de bonnes choses. Un plat aux mille vertus, idéale en hiver quand on a besoin de manger    Les ingrédients Les lentilles corail ont plein de bénéfices. Elles sont nourrissantes et évitent donc les envies de grignotages après le repas. Elles sont une bonnes sources de fibres, de fer, de phosphore et de protéines végétales. Elles sont également très digestes et en plus ne coûtent pas cher. Une super légumineuse à consommer sans hésitation ! Les épices utilisées dans ce plat : gingembre, curcuma et cumin sont également de supers nutriments, retrouvez leurs bénéfices dans mon article sur mon infusion au gingembre et curcuma.    Voici la liste des ingrédients pour 4 personnes : 200 gr de lentilles corail gingembre moulu (1 cuillère à café) curcuma moulu (1 cuillère à café) cumin moulu (1 cuillère à café) 10cl de lait de coco bio (en brique) du Gomasio de la coriande fraîche Info utile sur le Gomasio : Le Gomasio est un mélange de graines de sésame et de gros sel marin (1 cuillère de sel pour 6 cuillères de graines de sésame) . Il permet d’assaisonner tout en réduisant les quantités de sel absorbées et en apportant de bons nutriments. Dans ce mélange, chaque grain de sel est imprégné par l’huile de sésame. Cette huile est riche en acides gras non saturés et en acides aminés essentiels. Le sel marin a d’autres vertus comme de favoriser la sécrétion des sucs digestifs et de stimuler le métabolisme.   La recette de mon dahl de lentilles au lait de coco  Temps de préparation : 15mn max Difficulté : cette recette est extrêmement simple. La seule chose à surveiller est la cuisson car l’eau peut vite monter et déborder de la casserole ou du robot 😉 Rincez vos lentilles et faites-les cuir dans une casserole avec 2 fois leur volume d’eau. Ajoutez les épices dans la casserole et faites cuire les lentilles pendant 10mn. Une fois cuites, ajoutez 10cl de lait de coco et mélangez le tout. Servez dans une assiette creuse en ajoutant de la coriandre fraîche ciselée. C’est prêt ! Je ne vous ai pas menti sur la simplicité de la recette.  Je mange souvent mon dahl de cette façon assez simple. Mais vous pouvez également le déguster en le mixant ou même le compléter en ajoutant du riz ou des légumes dans votre base comme des brocolis, des petits dés de tomates ou des champignons. J’espère que cette recette vous plaira 😉   Envie d’en découvrir plus ? Plus de recettes gourmandes Ma recette de pumpkin toast pour l’automne et l’hiver Mon banana bread sans sucre et sans beurre Mon Pumpkin Cake Mon gratin de potimarron Plus de recettes gourmandes et saines dans la rubrique food .   D’autres article bien-être sur l’hiver Les bienfaits de l’Ocean en hiver 4 recettes de boissons végétales pour l’hiver Ma boisson aux mille vertus : curcuma et gingembre     Retrouvez plus de recettes de cuisine en vidéo sur mon Instagram Retrouvez mes cours de yoga et ateliers bien-être LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast Plus de contenus bien-être sur ma plateforme en ligne OceanTherapyTV    

Les bienfaits de l’Ocean en hiver et à l’automne

Pour éviter les maux de l’hiver, c’est dès l’automne qu’il faut commencer à renforcer son système immunitaire et mettre en place de bonnes habitudes bien-être. L’Ocean, l’environnement dont nous venons ( je vous en parle dans mon livre Ocean Therapy et dans mes podcast Ocean Therapy) est un des meilleurs endroits pour reprendre des forces, se ressourcer et booster son organisme. Il vous suffit d’une journée ou d’un week-end pour recharger les batteries et repartir. Découvrez dans cet article, les bienfaits de l’Ocean en hiver et à l’automne. x x L’hiver, une période challengeante pour l’organisme et le mental L’hiver est une période difficile pour notre mental et notre organisme. Ils sont tous les deux rudement mis à l’épreuve.  Notre système immunitaire est moins robuste et on attrape plus facilement les maux de l’hiver entre rhume et petit virus. Avec le manque de nature, la nuit qui tombe trop vite et le stress urbain, on est également d’avantage challengé côté moral. C’est dès l’automne que l’on prépare son hiver en intégrant de bonnes routines bien-être et en faisant le plein de bonnes énergies pour éviter les carences de sels minéraux et d’oligo-éléments. x x x x Les bienfaits de l’Ocean en hiver, une escapade indispensable L’Océan, l’environnement magique pour booster notre système immunitaire Pour rebooster son organisme et recharger les batteries, un des moyens les plus naturels et les plus efficaces est de partir près de l’Océan. En hiver, si on pense à des escapades salées, on a tendance à privilégier des destinations lointaines et onéreuses au soleil. Pourtant, nul besoin de partir loin, pour profiter de tous les bienfaits magiques de l’Océan. Bien au contraire !   La magie des bains d’hiver salés Côté bain salé, les bénéfices de l’eau iodée sont couplées avec les bienfaits de l’eau froide. En vous initiant aux bains d’hiver (que je vous fais découvrir pendant mes séjours OceanTherapy et dont je vous parle sur ma plateforme OceanTherapyTV) : Faites le plein de sels minéraux et d’oligo-éléments, composants de notre organisme dont nous manquons en hiver et qui sont indispensables à son bon fonctionnement et à notre bien-être Boostez votre circulation sanguine Tonifiez et raffermissez la peau de votre visage mais aussi de vos gambettes Renforcez votre système immunitaire Une cure de jouvence salée et gratuite que vous avez à disposition dès que vous partez en week-end près de l’Océan.   Les bienfaits des séjours en bord de mer en hiver Les séjours marins en hiver sont également bénéfiques pour vos poumons. Près de la mer, l’air est plus riche en oxygène. Avec le froid, on passe beaucoup plus de temps en hiver à l’intérieur. On est souvent dans des endroits moins aérés, plus confinés et pollués. On a donc d’avantage besoin de purifier ses poumons et de les remplir d’un air sain, iodé et chargé en oxygène. Il suffit de faire une grande balade près de la mer et de respirer plein poumons pour profiter de ses bienfaits. x x x x Les séjours Ocean Therapy l’hiver, une vraie pause bien-être ressourçante Si vous n’avez pas d’idées d’escapades iodées, je propose chaque mois des séjours bien-être Ocean Therapy, été comme hiver. Au programme de ces séjours, des routines matinales entre yoga et méditation pour apprendre à s’énergiser en hiver, des bains salés d’hiver pour découvrir les bienfaits incroyables de l’eau de mer froide, de grandes balades sur les magnifiques chemins du littoral face à l’Ocean pour s’oxygéner et faire le plein d’air iodé, un atelier ayurvedique pour lutter contre les maux de l’hiver et mieux vivre cette période, des séances de relaxation pour apprendre mieux dormir et massages pour se détendre. Une vraie cure de bien-être salée à faire tout l’automne et l’hiver. Découvrez les prochaines dates des séjours Ocean Therapy ici : https://www.santamila.com/les-prochaines-retraites-ocean-therapy/ x x x x x Pour aller plus loin sur les bienfaits de l’Océan Plus d’articles sur l’Ocean Therapy La méthode bien-être Ocean Therapy Les séjours Ocean Therapy Mon livre La plateforme Oceantherapytv.com pour profiter des bienfaits de l’Ocean à la maison   Format Audio de cet article sur l’Ocean Therapy    Pour les idées de sports dans l’eau, retrouvez mes articles : Apprendre le Kitesurf Débuter en Surf Découvrir le Wakesurf Pourquoi se mettre au Paddle   Les vidéos bien-être sur la plateforme oceantherapytv.com  Routine les bienfaits de l’Ocean en automne et en hiver (cliquez sur l’image)   Routine bien vivre son automne (cliquez sur l’image)   Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous  

3 recettes gourmandes de Pumpkin Toasts

Je vous ai préparé trois recettes de saison avec des « Pumpkin toasts« , un toast dans le même esprit que le fameux « Avocado toast » dans lequel l’avocat est remplacé par un super légume d’hiver : le Potimarron ! Un super légume, riche en vitamines, en fibres, en oligo-éléments, qui est nourissant et pauvre en calories. Un super aliment gourmand à consommer tout l’hiver ! Pumpkin toast au houmous et à la mimolette  Les ingrédients Pain avec ou sans gluten pour les intolérants (celui de la marque Schär est très bon) Boîte de pois chicheMimolette vieillePotimarronGraines de courgesGomasio La recette Faites cuire votre potimarron au four pendant 45mn à 180°C. Placez votre potimarron dans un robot. Ajoutez dans votre robot, vos pois chiches préalablement rincés et égouttés. Ajoutez dans votre robot, un yaourt au soja, du citron et deux cuillères à café de Gomasio. Mixez le tout. Faites toaster votre pain et étalez une large couche de votre préparation sur votre tartine. Râpez sur votre tartine de la Mimolette vieille. Finalisez votre tartine en saupoudrant de quelques graines de courge. Pumpkin toast à la féta et aux figues Les ingrédients Pain avec ou sans gluten pour les intolérants Féta bioPetites figues séchées PotimarronAmandes grilléesGomasio La recette Faites cuire votre potimarron pendant 45mn à 180°C dans votre four. Retirez la peau et placez-le dans votre robot mixeur. Ajoutez du gomasio et mixez jusqu’à obtenir une purée. Si besoin, diluez avec un petit peu de lait végétal (soja ou coco).  Faites toaster votre pain et étalez une large couche de votre préparation sur votre tartine. Ajoutez de la fêta émiettée et des petits bouts de figues. Terminez en ajoutant des morceaux d’amandes. Vous pouvez remettre quelques minutes au four si vous préférez que la fêta fonde sur votre toast.  Pumpkin toast oeuf poché Les ingrédients Pain avec ou sans gluten pour les intolérants Oeufs biosPotimarronGomasio La recette Faites cuire votre potimarron pendant 45mn à 180°C dans votre four. Retirez la peau et placez-le dans votre robot mixeur. Ajoutez du gomasio et mixez jusqu’à obtenir une purée. Si besoin, diluez avec un petit peu de lait végétal (soja ou coco).  Faites toaster votre pain et étalez une large couche de votre préparation sur votre tartine. Faites cuire votre oeuf 6mn dans une eau bouillante. Placez-le sous l’eau froide et enlevez la coquille. Coupez-le en deux sur votre toast, de sorte à laisser couler le jaune de l’oeuf sur le pain. Saupoudrez de Gomasio. J’espère que ces trois recettes simples, saines et gourmandes réchaufferont vos brunchs et déjeuners cet hiver ! Et si vous avez d’autres recettes de Pumpkin Toast, n’hésitez pas à les partager en commentaire 😉   

Recette d’automne : ma tarte au potimarron et à la patate douce

Quand je suis pressée, j’adore cuisiner une tarte et l’accompagner d’une salade. C’est très rapide à préparer, il faut peu d’ingrédients et surtout, c’est un plat déclinable à l’infini en fonction de ce que l’on possède dans son frigo. Il suffit de 3 oeufs, du yaourt végétal, de la farine, de l’huile et quelques légumes, et le tour est joué. Un repas rapide, rassasiant et que l’on peut garder en plus pour les lunchs de la semaine. Aujourd’hui, je vous présente celle que j’adore faire en hiver, ma tarte au potimarron et à la patate douce. Une recette gourmande, parfaite pour l’automne et l’hiver.    Les ingrédients 3 oeufs 2 yaourts végétales 1/2 petit potimarron 1 petite patate douce  Une poignée de noix Du fromage de chèvre 250gr de farine d’épeautre (ou farine classique) 100ml d’huile d’olive 100ml d’eau chaude 1 cuilllère de levure 1 pincée de sel   La recette de ma tarte au potimarron Commencez par préparer vos légumes. Choisissez de préférence des légumes bio pour limiter les pesticides. Retirez la peau de la patate douce et coupez-la en petits cubes. Rincez votre potimarron et ouvrez-le en deux. Retirez les pépins et la petite queue, puis découpez votre potimarron en dés. Placez dans un plat vos dés de potimarron et de patate douce, ajoutez un très léger filet d’huile d’olive avec un peu de cumin en graines. Placez les légumes pendant 30mn en four à 150°. Continuez en préparant votre pâte. Dans un robot ou dans un récipient, placez la farine, l’huile, la levure et l’eau chaude ensemble. Mélangez les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogère. Pétrissez votre pate et étalez-la dans un plat à tarte soit avec un rouleau à tarte, soit avec un verre lisse. Faites des petits trous dans votre pâte à l’aide d’une fourchette et placez-la 15mn à 150°C au four pour la précuire. Puis préparez votre garniture. Dans un bol mélangez à l’aide d’une fourchette, vos trois oeufs avec les 2 yaourts végétales, salez et poivrez et ajoutez quelques graines de cumin. Mélangez jusqu’à obtenir une mixture homogène. Dressez votre tarte. Sortez votre pâte et vos légumes du four. Etalez vos légumes sur le fond de votre tarte. Coupez en rondelles votre fromage de chèvre et placez-les sur la pâte. Ajoutez les noix et terminez en versant votre garniture. Puis placez votre tarte pendant 30mn au four à 180° en surveillant la cuissant. C’est prêt, vous n’avez plus qu’à servir votre tarte au potimarron avec une belle salade.   Une recette déclinable à l’infini en fonction de vos envies Je décline cette recette en fonction de mes envies, des saisons et de ce que j’ai dans le frigo. Vous pouvez remplacer les légumes par d’autres légumes de saison, varier les fromages, les oléagineux et les condiments ! Soyez créatifs et laissez vous porter par vos envies.C’est ce que j’aime dans la cuisine, c’est l’occasion de créer de nouvelles recettes et de se laisser porter par nos envies du moment, ce que j’appelle la cuisine intuitive.   N’hésitez pas à partager vos réussites et aussi vos râtés en commentaires =D   Retrouvez plus de recettes faciles, gourmandes et saines sur le blog.  

6 astuces pour éviter le coup de blues de la rentrée grâce au sport ?

Pas trop le moral depuis la fin des vacances ? Découvrez mes 6 astuces pour éviter le coup de blues de la rentrée grâce au sport !  Commencer un nouveau sport « plaisir » Qui dit rentrée, dit nouvelle année et nouveau départ. L’occasion de se lancer dans de nouvelles activités sportives que l’on n’osait pas jusqu’à présent. Alors profitez de cette nouvelle année pour vous lancer dans une activité fun et originale qui vous tente depuis un moment. Dans les activités à tester, je vous recommande  : le California Barre, le Pilates Fusion, la Boxe Féminine ou le Fly Yoga … Faire de nouvelles rencontres  En vous inscrivant dans une nouvelle salle ou club de sport, vous croiserez de nouvelles têtes et d’autres passionnés de sport. L’occasion de sortir de son cercle habituel de connaissances et de se faire un nouveau groupe sympa de copines sportives. x Evacuer le stress Pratiquer une activité sportive de façon régulière permet d’évacuer le stress, de relâcher les tensions musculaires et de mieux dormir. Et si les activités classiques ne suffisent pas, cela peut-être l’occasion de tester des activités plus spécifiques autour de la relaxation, comme le Yin Yoga, le Taï Chi ou le Qi Gong Optimiser sa journée de travail Si vous manquez de temps le soir pour faire votre activité sportive et que vous n’êtes pas de ceux qui aiment vous lever aux aurores, optez pour la pause déjeuner sportive ! Cela vous permettra de faire une vraie coupure dans votre journée de travail et d’avoir plus de temps pour vous le soir.Côté organisation, je vous en dis plus dans mon article « Comment s’organiser pour faire du sport quand on a une vie bien remplie ? » x Créer de nouveaux liens avec ses collègues  Vous pouvez également motiver une petite troupe de collègues au sein de votre entreprise pour pratiquer votre sport le midi. Cela peut-être l’occasion de passer du temps ensemble dans d’autres conditions, que celles du travail. N’hésitez pas à demander conseils à votre CE qui participera, peut-être même totalement à cette activité. x Se choisir une tenue de sport sympa Profitez de la rentrée pour vous choisir une tenue sympa qui vous donnera envie de la porter et d’aller faire du sport. Si les finances sont un peu serrées, vous pouvez toujours faire un tour sur les sites de seconde main où vous trouverez des tenues très peu portées, voir neuves ! Attention, par contre, le seconde main ne s’applique pas aux baskets. Il est important d’acheter des baskets neuves et de qualité, adaptées à votre foulée ! Retrouvez mes sélections de vêtements de sport dans la rubrique Shop My Style. Avec tous ces conseils, plus de raison d’être déprimé à la rentrée 😉   Plus d’articles sur mes routines bien-être  Ma routine yoga pour avoir de l’énergie dés le matinMes postures de yoga pour booster la circulation sanguineMa routine de yoga pour travailler sa sangle abdominale et avoir un ventre platComment progresser en yoga? Ma plateforme OceantherapyTV.com avec mes cours en replay Mes séjours bien-être salés OceanTherapy Ma chaîne de podcast Ocean & Happiness Therapy   Crédit Photo : Merci Gauthier Graffeuille

Mes conseils pour reprendre le sport à la rentrée

Découvrez mes 7 conseils pour reprendre le sport à la rentrée : organisation, tenue, sport à choisir ..etc

Pourquoi se mettre au stand-up paddle yoga ou SUP Yoga ?

Avec cette chaleur, c’est la période idéale pour découvrir une autre facette du yoga : le SUP Yoga. Un yoga sur l’eau avec au choix comme terrain de jeux : piscine, lac ou Océan ! Découvrez dans cet article, pourquoi vous devriez vous mettre au SUP Yoga cet été 😉   Qu’est-ce que le SUP Yoga ? Le SUP Yoga est un cours de yoga où l’on réalise des postures de yoga sur un Stand-up Paddle, le tout sur l’eau bien sûr. Les puristes qui pratiquent le Hatha-Yoga pourraient qualifier ce concept de « fantaisiste ». Pourtant, le SUP Yoga est très complet autant sur le plan physique que mental. Cette activité nécessite une concentration totale pour maintenir l’équilibre. Et en même temps, comme elle se pratique en pleine nature, elle implique un lâcher-prise total avec le quotidien ! Cette activité est accessible à tous. Il n’est pas nécessaire d’avoir un grand niveau ni en yoga, ni en Paddle. Il suffit d’avoir un maillot de bain sportif et un paddle bien large, car plus stable.  Le choix du terrain de jeux est décisif pour votre pratique. Optez donc pour un plan d’eau calme et sans vague ! Et si vous voulez profiter des bienfaits des oligo-éléments pendant votre séance, préférez la mer ! Les bienfaits du yoga couplés aux bienfaits de la mer Le yoga est une discipline très complète et reconnue pour ces multiples vertues physiques et mentales : qualité de la respiration réduction du stress concentration ancrage dans l’instant présent « lâcher- prise » souplesse renforcement musculaire… Et on peut ajouter une multitude d’autres bénéfices à cette liste déjà conséquente ! Concernant les bienfaits de la mer, je parle souvent d’Ocean thérapie, tant les qualités de la mer sont reconnues entre les bénéfices de l’air iodé et ceux des bains de mer à haute valeur minéralisante : iode, oligo- éléments, mineraux… De nombreux centres de soins et de rééducation sont d’ailleurs souvent situés en bord de mer, afin que les patients puissent profiter de tous ces bénéfices. Le SUP Yoga permet donc de profiter des vertues du yoga couplées à celles de la mer ! Connecté à la Nature, vous respirez de l’air pur, absorbant la vitamine D du soleil, en travaillant votre souplesse et votre équilibre. Et pour finir la séance en beauté et vous rafraichir, rien ne vaut une petite chute  pour profiter des bénéfices d’un bain de mer ! Combi Billabong Womens -> Lien dans Shop My Surf & Kite Laissez- vous prendre en main par un coach ! Si vous êtes décidé, débutez avec un coach pour vous guider et vous sécuriser dans tous les domaines.  Trouvez un centre sur Internet prés de chez vous. Votre coach vous apprendra à manier la rame pour vous éloigner du bord et trouver un endroit protégé des vagues. Il vous choisira des postures idéales pour commencer car on ne débute évidemment pas par une posture sur la tête.  L’objectif est de se mettre en confiance, d’apprivoiser l’instabilité du Paddle et de travailler sa proprioception afin de vite devenir autonome. Le SUP Yoga est une activité « fun » qui vous fera sortir de votre zone de confort. Alors soyez curieux et profitez de vos vacances au bord de mer pour tester de nouvelles activités. Alors trouvez un centre nautique, embarquez une copine et c’est parti pour une nouvelle découverte zen et fun !  J’espère que ce sport fun vous plaira 😉   Plus d’articles sur le surf, kite et yoga Retrouvez plus d’articles sur : le surf et le kitesurf dans la rubrique « Kite & Surf »  le yoga dans la rubrique « Yoga » les sports à pratiquer l’été dans l’article « Quels sports quand il fait chaud l’été ? » Crédit photo: Gauthier Graffeuille

Quels sports quand il fait chaud l’été ?

Comment rester active quand il fait super chaud l’été ? Quels sports éviter et lesquels privilégier ? Voici mes conseils pour faire du sport quand il fait chaud l’été en attendant l’apéro en fin de journée avec les copines.  x Format audio de cet article   Quels sports faire quand il fait chaud ? Prendre l’air avec une session de kitesurf Qui dit « spot de kite« , dit « spot de vent » et au moins un peu de fraîcheur! Alors enfilez une mimi combi et partez avec vos copines prendre le large ! Retrouvez sur le blog plus d’informations sur le kitesurf avec : mon article sur débuter le kitesurf. mon article sur apprendre le kitesurf en strapeless mes meilleurs spots de kitesurf et surf en France   Prendre la vague avec une session de surf Si vous avez un spot de surf pas trop loin, mettez-vous à l’eau, on s’amuse vite en surf même pour les débutants ! Attention, même s’il fait chaud, prévoyez un maillot de bain pas trop léger et adapté au surf pour ne pas vous retrouver les fesses à l’air 😉 Retrouvez-ici mon article sur débuter le surf. Wakeboard dans un lac  L’avantage avec le wakeboard en wakepark est que les conditions sont toujours au rendez-vous pour rider, pas besoin d’attendre le vent ou les vagues. J’en connais quatre en France que je vous conseille : le TSN44 près de Nantes, l‘Atlantic WakePark près de la Tranche, Ô Kiri au lac de Baudreix ou le BCP près de Lille. Mais il en existe plus de 90 en France, vous en trouverez donc forcément un pas très loin de chez vous. Retrouvez-ici la liste des wakepark. Retrouvez plus d’informations sur le wakeboard dans mon article sur débuter le wakeboard  et découvrez également mon article sur le wakesurf, un sport entre le wakeboard et le surf qui se pratique avec un bateau, le plus souvent sur un lac.     Se relaxer avec du Yoga au milieu de l’Océan Vous serez tellement mieux plutôt quand salle où vous aurez trop chaud ! Le fitness sur paddle permet de bien travailler les muscles car on les sollicite constamment en équilibre sur la board. Le yoga sur paddle permet de travailler son équilibre mais surtout de profiter de l’environnement relaxant avec le bruit de l’eau clapotis de l’eau sur le paddle. Idéal pour la relaxation et méditation! En cas de grosse chaleur, il vaut mieux pratiquer tôt le matin ou tard le soir; et en cas de surchauffe, un plouf dans l’eau et on repart. Retrouvez-ici mon article sur le Yoga SUP. Nager entre copines Il vaut mieux prévoir des lunettes de piscine ou un masque avec des palmes, si vous nagez en mer et que vous voulez faire une vraie ballade. Vous pourrez admirer le fond de l’océan et rentrer plus vite en cas de fatigue ou de courants avec vos palmes. Pour nager avec style, troquez vos lunettes de piscine pour un masque vintage. Courir aux aurores Si vous voulez vraiment courir, allez- y aux aurores entre 6 et 9h avant que le soleil tape. Prévoyez donc une bouteille d’eau pour bien vous hydrater et pensez à vous protéger du soleil quand même : crème solaire, lunette de soleil et casquette. Retrouvez mon article sur les bienfaits du running l’été sur le blog.   Et sinon, la sieste au frais ou l’apéro, ça compte aussi dans les sports estivaux 😉 !         VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE SUR LES SPORTS A FAIRE EN ETE ? Epinglez cette photo pour le retrouver facilement dans votre Pinterest.

Ma liste des équipements pour l’arrivée de bébé

Comme c’est ma première grossesse, j’étais un peu (complètement) larguée sur ce qu’il faut pour l’arrivée de bébé. Après avoir passé une après-midi avec ma copine Stéphanie de @GoldieBlondie, maman de deux petits garçons, je suis repartie plus sereine avec une liste des équipements pour l’arrivée de bébé. Je me suis dit que je ne serai pas la seule à me poser cette question. J’ai donc tout repris ici dans cet article, en ajoutant mes marques coup de coeur pour les bébés. Je vous conseille de vous faire cette petite liste d’équipements pour l’arrivée de bébé est de cocher au fur et à mesure. Vous pouvez même la reprendre en excel ici x Les équipements pour l’arrivée de bébé x Le dodo Lit cododo Super pratique pour les mamans qui veulent dormir avec leur mini de la naissance à 3/6 mois. C’est très personnel mais si vous avez envie de l’avoir près de vous dans votre chambre au début, le lit de cododo est top. Surtout pour les mamans qui allaitent. C’est juste très important d’en prendre un qui apporte les bonnes fonctions pour dormir avec votre bébé en toute sécurité. Côté marque, je vous conseille le lit cododo HALO Bassinest qui est très sécurisant et adapté pour le cododo. Le berceau HALO est réglable pour s’ajuster à la hauteur de votre lit et se pivote à 360° ce qui est très pratique. Sa paroi avant est rétractable avec une option de verrouillage automatique pour la sécurité de bébé. Autre plus très sympa, il possède des options pratiques pour apaiser bébé avec des émissions de bruits blancs, deux petites options de veilleuses et un système de légères vibrations pour bercer bébé. Un lit super pratique jusqu’au 6 mois de votre bébé. Découvrez la vidéo du berceau HALO Bassinest ici Lit évolutif Les bébés grandissent super vite alors je vous recommande d’investir dans un lit évolutif, qui s’adapte au fur et à mesure, de ses 6 mois jusqu’à ses 3/4 ans. Côté marque, voici mes coups de coeurs : les lits évolutifs de Mokee (celui que j’ai choisit) avec leur joli ciel de lit Canokee. les lits évolutif de la Petite Amelie qui sont très mignons ou les jolis lits évolutif tout rond de Stokke. Pour les trois marques, ce sont de jolis lits en bois, où il y a plusieurs options de hauteur du matelas en fonction de l’âge du bébé. Puis quand votre bébé est grand, vous pouvez enlever les barreaux pour transformer ce lit de bébé en lit d’enfant. Photo ci-dessous : Lit évolutif et ciel de lit Mokee – Petite Lune Bonjour mon Chou – Matelas bébé Bonnuit – Tapis Enfant Petite Amelie Matelas bébé Pour les matelas, je vous conseille vraiment de choisir un matelas de qualité et conçu uniquement avec des matières naturelles. Pour ma part, j’ai choisi la marque Bonnuit pour leur matelas bébé et aussi pour notre matelas d’adulte. Ce sont de jeunes entrepreneurs français (lillois d’ailleurs pour la petite histoire) qui ont lancé une campagne de crowfunding il y a deux ans pour lancer des produits naturels pour bien dormir : matelas mais aussi couette, sommier, oreillers. Leur combat : réaliser de bons produits 100% naturels,  avec une production sur commande et réalisée en France. Car je ne le savais pas mais 95% des matelas sont réalisés à partir de pétrole et quasiment aucun en France… Leur matelas bébé Bonnuit a été élaboré avec un pédiatre et est surtout 100 % naturel sans aucun traitement chimique, conçu en latex naturel et la fibre de coco. Un véritable petit cocon naturel. Bref, Bonnuit est une jolie marque française et engagée à soutenir si vous avez besoin de vous équipez pour le dodo et pour votre baby !   Couffin Le couffin est très pratique pour les siestes et faire dormir votre bébé en dehors de son lit. Pour lui apprendre à différencier le jour et la nuit, on conseille de faire dormir son bébé dans son lit et dans le noir, le soir, et la journée de le faire dormir avec la lumière du jour dans un petit couffin ou autre dans une pièce de vie. Les couffins reviennent beaucoup à la mode et sont de vrais cocons douillets. Côté marque, j’ai eu un coup de coeur pour les couffins signature de Jacky and Family . J’ai choisi le modèle Mowgli avec son ruban crème et son habillage écru avec ses points dorés. Il est magnifique. Un joli cadeau à mettre sur sa liste de naissance. Transat bébé Pour la journée, les transats peuvent être très pratiques. Attention juste à ne pas laisser bébé trop longtemps dedans et d’alterner les supports où l’on place bébé. J’ai eu un gros coup de coeur pour le transat en bois Charlie Crane qui est sublime. Je le mets dedans notamment quand je fais mon yoga le matin. Babyphone Le babyphone avec caméra est rassurant pour surveiller son petit bout quand il dort. Côté marque, j’ai testé et choisi le babyphone de Philps Avent . Une marque sûre que j’aime beaucoup. On peut même le régler en plusieurs fois chez Boulanger si vous ne le recevez pas sur votre liste de naissance ou êtes un peu short côté budget avec les équipements de bébé.   Gigoteuse Comme les bébés ne savent pas retirer un drap qui les gène de leur visage, on ne leur met pas de couverture quand ils sont petits. On utilise plutôt des gigoteuses qui vont faire office de couverture et ne pas les gêner pendant la nuit.  L’idéal est d’en avoir 2/3 à choisir en fonction de la saison. Mes marques préférées : celles de Nobodinoz qui sont beaucoup trop mignonnes, celles de Petit Bateau ou les gigoteuses magiques 4 saisons des Petites Billes qui ont l’avantage de s’adapter aux saisons et sont très confortables et douces.   Bandeau pour faire du peau à peau Les bandeaux peau à peau sont rassurants pour les nouveaux nés. Le peau à peau les aide à appréhender leur nouvel environnement sereinement, les aide à s’apaiser et à créer de l’attachement avec la maman ou le papa. La marque Néo Peau à Peau propose des bandeaux en coton bio avec des pigments naturels, à des prix doux à 29,90€. Un cadeau utile à ajouter sur sa liste de naissance.   Les balades avec son bébé Siège-auto et base Isofix Une des pièces les plus importantes et à vite prévoir car vous allez en avoir besoin pour ramener bébé de la maternité à la maison ! C’est important de prendre un siège-auto de bonne qualité pour la sécurité de votre bébé. Je vous conseille les sièges-auto cybex , qui sont connus pour leur sérieux en termes de sécurité. L’idéal au début est d’avoir un siège-auto qui s’adapte à votre poussette, ça ne sert à rien au début d’avoir un siège-auto indépendant. Il vaut mieux en avoir un que vous allez pouvoir clipser sur votre poussette en cosy. La plupart des sièges auto cybex s’adapte aux poussettes, ils sont mêmes souvent proposés dans les poussettes 3 en 1. Un petit détail tout bête mais auquel je n’avais pas pensé au début, n’oubliez pas d’acheter les bases Isofix qui vous permettent de fixer votre siège auto dans la voiture. Porte bébé et écharpe de portage Le porte bébé vous permet de faire des balades partout avec votre bébé et en plus ça le berce. Je vous recommande la marque Ergobaby qui est spécialisée dans les produits de portage pour mini. Côté porte bébé, leur dernier modèle Omni Breeze est génial, c’est celui que nous avons. Il convient au papa ou à la maman et vous permet de porter vos petits jusqu’à 20kg. La marque propose également des écharpes de portage, un moyen de porter bébé en toute sécurité et avec plus de proximité. La marque Néo Peau à Peau propose également des écharpes de portage très pratiques à installer avec seulement deux bandeaux. Personnellement, j’ai choisi de mettre les deux produits : porte bébé et écharpesur ma liste de naissance. Les deux sont très pratiques et se complètent. Le porte bébé pour les belles balades et notamment pour Papa qui préfère. L’écharpe pour les minis promenades avec moi et le portage dans la maison pour porter bébé quand il a besoin d’être bercé.   Poussette Les poussettes, tout un choix. Quand j’ai commencé à m’intéresser au sujet, j’étais complètement larguée face à tous les choix proposés. Il y a les poussettes citadines et les poussettes tout terrain. Cela dépend de votre besoin et de là où vous vivez. Pour ma part, j’ai préféré choisir un entredeux car vivant au Pays Basque, entourée de falaise et de montée et descente, je pense que l’on va faire beaucoup de balades en porte bébé. Je préfère garder l’option d’une poussette facilement pliable, pas trop encombrante (on habite en appartement). J’ai donc choisi plutôt une citadine. Si vous avez un petit espace dans la maison ou dans votre appartement, une voiture plutôt petite et vous déplacez souvent en ville, il vaut mieux prendre une poussette citadine. Si vous vivez à la campagne, si vous avez une grande maison avec de la place ainsi qu’une grande voiture, il vaut mieux prendre une poussette tout terrain, ultra confort avec de plus grosses roues. Il existe beaucoup de marques avec des tarifs différents. L’idéal est de prendre une poussette 3 en 1 qui vous permet d’avoir la nacelle + le cosy (qui fait également siège auto) + la poussette classique (le must est qu’elle puisse être pivotante bébé dos à vous et face à vous) . La nacelle vous permet de faire dormir votre bébé tout petit. Le top est d’avoir l’option de nacelle qui se détache pour faire comme un mini lit pour votre baby Il y a beaucoup de marques de poussette, j’ai pour ma part opter pour une Cybex. J’avais entendu beaucoup de bien de leur siège auto en termes de sécurité et que leur poussette sont de très bonne qualité. J’ai pris la poussette Cybex Balios S Lux avec le siège auto Cybex et sa nacelle.     Les premiers habits à prévoir Pyjama Côté Pyjama, même conseil que pour les body. Il faut en prévoir 4 à 5. en taille 1 mois et 4 à 5 pyjamas en taille 3 mois, puis adapter en fonction de la taille de votre bébé à l’accouchement. Et comme pour les body, vous en trouverez de très chouettes et quasiment neufs sur vinted. Côté marque, pour les petits garçons je fonds sur ceux de Petit Bateau, surtout sur ces deux modèles : Pour les filles, ceux de Mathilde Cabanas sont très mignons :   Body Côté body, il faut en prévoir 6 à 8 en 1 mois mais aussi 6 à 8 en 3 mois car on ne connait pas vraiment la taille de notre bébé. Et les gros bébés passent très vite, voir directement au 3 mois. Il faut donc avoir les deux tailles à la maison et dans sa valise de maternité. Mon conseil est donc au début de ne pas trop dépenser en body, surtout en taille 1 mois. Pour ma part, j’ai choisi un petit set de 3 body mignons Petit Bateau en un mois et un joli Pyjama neuf. Et ensuite, j’ai acheté le reste : 6 autres body 1 mois sur Vinted à tout petit prix. Les body et pyjama 1 mois sont si peu portés qu’ils se vendent quasiment neufs sur Vinted. Ca vaut vraiment le coup ! Je vous conseille donc de choisir un petit set de 3 body en 1 mois et 1 pyjama neuf max, idem pour le 3 mois. Et prendre le reste sur Vinted. Autre conseil super important, où je me suis faite avoir et qu’il faut choisir des modèles de body « cache coeur » avec ouverture devant et non pas sur le dos ou au niveau des fesses. Ils sont bien plus simples à mettre ! En gros évitez ces modèles de body : body ouverture en…

Présentation de ma plateforme bien-être et salée OceanTherapy TV en vidéo

Hello les yogi salés, ça y est elle est là et prête à être utilisée comme jamais ! Je vous l’ai promise depuis fin novembre, cela m’a pris beaucoup plus de temps que prévu mais ça y est elle est sortie ! Ma plateforme bien-être et salée  OceanTherapy TV est enfin en ligne et prête à vous accueillir 🐙    Présentation de ma plateforme OceanTherapy TV en vidéo View this post on Instagram A post shared by SantaMila – Laure B. (@santamila_)   Le concept de ma plateforme Oceantherapy TV L’Ocean therapy est ma méthode bien-être inspirée des bienfaits de l’Ocean  dont je vous parle en détail dans mon livre Ocean Therapy et que je vous fais vivre pendant mes séjours salés . L’objectif de ma plateforme est de vous permettre de profiter de cette méthode salée OceanTherapy avec un format en ligne pour prendre soin de vous, tout le temps et où que vous soyez !   Le contenu de l’ Oceantherapy TV La plateforme propose 5 catégories bien-être et salée.   ☀️ Salty Miracle Morning ☀️ Des séances énergisantes autour de la respiration, d’un mantra inspirant et d’un yoga dynamique pour réveiller le corps, le renforcer et commencer la journée sur de bonnes ondes en pleine forme. ✨ Salty Sweet Night ✨ Des séances apaisantes autour de la respiration et d’un yoga doux pour se libérer des tensions après une longue journée, s’étirer et mieux dormir.   🍃Energize with nature 🍃 Des workshops pour apprendre à utiliser ce que nous offre la nature pour s’énergiser, prendre des forces et bien se nourrir avec un partage de mes recettes simples, saines et gourmandes.   🌊 Ocean Song 🌊 Ma rubrique préférée 🙂 Des méditations bercées par le bruit et le spectacle hypnotisant de l’Océan. Une immersion salée pour lâcher prise, être dans le moment présent &déconnecter du quotidien urbain   🌕Awaken by nature 🌑 Des ateliers pour renouer avec sa propre nature et se re-découvrir en se re-connectant à la Terre et aux éléments à travers différents rituels ancestraux que l’on a oublié : Rituel à la lune – Rituel des changements de saison – Rituel d’énergie à la terre et bien d’autres à venir Les abonnements Côté prix, je vous propose 3 tarifs doux : 14,90€/mois sans engagement 66€ pour un semestre soit un prix doux de 11€/mois ☁️ 119€ pour un an soit un prix tout doux 9,90€/mois ☁️ ☁️ Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en sur Instagram ou par mail sur oceantherapytv@gmail.comJ’espère que cette plateforme bien-être et salée vous plaira 🐙   Retrouvez ici le lien de ma plateforme bien-être et salée OceanTherapy TV   On parle de notre plateforme OceanTherapyTV sur Europe 1

Comment choisir son maillot de bain quand on est enceinte ?

Voici quelques astuces pour bien choisir son maillot de bain quand on est enceinte.

Ocean Therapy, pourquoi j’aime autant le kitesurf et le surf

Pour ceux qui me connaissent, j’ai un besoin vital d’être près de l’eau et plus particulièrement d’être près de l’Océan. Je ne rate jamais l’occasion de partir à la mer, que cela soit pour faire du kitesurf, du surf ou juste me poser sur le sable et admirer l’Océan. Si ça ne va pas et que j’ai une baisse de moral, il suffit que j’aille dans l’eau pour retrouver ma joie de vivre. L’Océan est un peu ma thérapie du bonheur.  Voici les raisons pour lesquelles, je vous recommande cette « Ocean therapy« . x Format Audio de cet article sur l’Ocean Therapy : x Reconnexion avec la nature Quand je suis dans l’eau, je me sens apaisée. Se retrouver seule avec son kite ou sa board de surf dans l’eau est magique. On se sent connecté avec la nature et on oublie tout ! Les tracas de la vie quotidienne s’évaporent et laissent place au plaisir de la glisse. Pour pratiquer ces sports de glisse, il faut comprendre les éléments naturels :  apprendre la force du vent, lire les vagues et s’adapter aux changements de condition. On se déconnecte ainsi du monde stressant dans lequel on vit, pour entrer en harmonie avec la nature.  Et c’est là toute la beauté et la difficulté de ces sports, on dépend des éléments naturels, on n’a donc jamais les mêmes conditions et on réapprend à chaque fois. x Vivre le moment présent Pour évoluer avec son kite ou sa board, il faut être constamment concentré sur ce qui se passe dans l’eau. A la moindre déconcentration, on rate sa vague ou on plante son kite. Et c’est la même chose, si l’on est tendu et crispé. Comme en yoga, la clef de la réussite est de se détendre et d’apprendre à concentrer son esprit sur le moment présent. Une leçon de vie Ces sports sont aussi une vraie leçon de vie, on apprend à être patient, à ne pas baisser les bras au premier échec. Ce ne sont pas des sports faciles et si l’on veut continuer à pratiquer et progresser, on ne doit pas renoncer à la première machine à laver ou cascade en kite. Le surf et le kite nous apprennent aussi à rester humble quand les éléments se déchainent. Nous sommes finalement tout petits devant un mur puissant de vague ou un vent de tempête. Il faut savoir renoncer quand cela devient trop dangereux. Ces sports nous rappellent la puissance et la beauté de la nature. En les pratiquant, on ne peut qu’être encore plus amoureux et respectueux de notre planète.  x Retour aux plaisirs simples Réussir à se mettre debout sur sa première mousse, prendre sa première vague, être autonome et naviguer seul avec son kite au milieu de l’Océan, à chaque étape réussie, c’est le bonheur assuré ! On a l’impression d’avoir accompli un exploit et on est tout simplement heureux. Les sensations de glisse sont folles. C’est ce que j’aime dans ces sports, ce retour aux bonheurs simples ! On est simplement heureux parce que l’on a ressenti de belles sensations en harmonie avec la nature. Et pour cela, vous avez juste besoin d’une board et de l’eau !    L’Océan Therapy, on s’y met ? C’est pour toutes ces raisons que j’aime autant pratiquer le surf et le kitesurf. Ces sports sont loin de ne se résumer qu’à la pratique physique et à la performance, bien au contraire, ils révèlent tout un état d’esprit et un art de vire. Alors si vous n’avez pas le moral ou avez besoin de faire une pause loin de votre quotidien, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉 ! x Retrouvez mon livre sur l’Ocean Therapy x Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy  Retraites Ocean Therapy x Plus d’articles sur l’Ocean Therapy La méthode bien-être Ocean Therapy Les séjours Ocean Therapy Mon livre La plateforme Oceantherapytv.com pour profiter des bienfaits de l’Ocean à la maison Les bienfaits de l’Ocean en hiver et à l’automne   Pour les idées de sports dans l’eau, retrouvez mes articles : Apprendre le Kitesurf Débuter en Surf Découvrir le Wakesurf Pourquoi se mettre au Paddle   Pour les destinations voyages sportifs pour cet été, retrouvez mes articles :  Destination le Maroc pour un séjour Kite et Yoga  à Dakhla Le Brésil pour un séjour Kite et Caïpi Partez au Portugal pour un court séjour de surf à prix accessible en Algarve Découvrez mes spots Surf & Kite en France pour déconnecter le temps d’un week-end Plongée avec les raies mantas et Surf en eaux turquoises à Nusa Lembongan à Bali     Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous  

Partir en vacances en Cantabrie en Espagne entre Santander, Somo et Ajo

Il était temps que je rédige cet article car j’ai adoré ce séjour de 4 jours entre le Pays-Basque espagnol et Santander en Cantabrie. Une pause de quelques jours qui nous a permis de vraiment couper, voir des paysages différentes. Nous sommes parties fin septembre début octobre pour éviter la haute saison. Idéalement c’est ce que je vous recommande, favoriser les mois de mai/juin/septembre et octobre si vous le pouvez. Nous avions 4 jours devant nous, nous avons donc décidé de faire 2 jours dans la région de Cantabrie en Espagne près de Santander, puis de remonter vers le Pays-Basque espagnol pour découvrir Mundaka et ses alentours. Je commence avec cet article sur nos vacances en Cantabrie en Espagne, entre Santander, Somo et Ajo. x x Ajo, une belle adresse pour dormir Nous sommes donc d’abord descendus vers la Cantabrie. Nous avons mis 2h30 en partant de Biarritz. La route est belle, on descend toute la côte. J’adore trouver des jolies petites adresses pour dormir. En fouillant, je suis tombée sur une petite maison d’hôte espagnole avec vue sur la mer dans la petite ville d’Ajo, près de Somo. Pour ce premier stop de 2 jours, on voulait profiter du surf à Somo et en même temps visiter la ville de Santander. Mais je souhaitais dormir dans une petite adresse unique, loin de la ville. Je suis donc tombée sur la maison d’hôte Casa Rural La Lagartija, qui répondait à tous mes critères. Une adresse belle avec trois belles chambres ayant chacune une vue imprenable sur la mer. C’est une jolie maison près d’une falaise et d’un spot de surf au bout du jardin. On a croisé rapidement le propriétaire qui était très sympathique mais on a surtout été chouchouté par Maria et Mario, un couple  adorable qui s’occupe des hôtes, cuisine les repas, gère le potager et de toutes nos demandes. La maison dispose uniquement de trois grandes suites avec une terrasse intérieure et vue sur la mer. La décoration est assez sombre mais chic.  On peut prendre son petit déjeuner dans notre chambre sur cette mini terrasse couverte ou dehors dans le jardin. Seul petit bémol, quand on est sur la terrasse intérieure de notre chambre, on peut entendre les voisins de la chambre d’a côté. La maison dispose d’une piscine et d’un accès directement à la plage d’Ajo et au spot de surf. Il est possible de déjeuner et diner sur place. Les repas sur place sont simples mais vraiment délicieux, tout vient du potager des propriétaires. Les légumes sont incroyables. On a passé deux nuits dans cette chaleureuse maison d’hôte. On prenait nos petits déjeuners sur place face à l’Ocean, puis on partait la journée en vadrouille, surf ou visite en ville et on rentrait le soir pour prendre l’apéro au coucher du soleil, face à l’Ocean au bout du jardin. Les couchers de soleil sont magiques. Bref, une belle adresse que je vous recommande. Nous ne sommes pas allés surfer en face car les vagues étaient trop grosses et creuses pour moi, nous avons préféré aller à Somo qui est à 20mn en voiture d’Ajo. L’adresse de la maison d’hôte : La Lagartija     Somo pour de belles sessions surf Pendant ces deux jours de vacances en Cantabrie en Espagne, nous sommes allés surfer à Somo. Nous avons adoré nos sessions. La plage est préservée, magnifique et immense. Les vagues étaient parfaites et il y avait plusieurs pics et donc de la place pour tout le monde. L’ambiance à l’eau était très cool, on a vite sympathisé avec les espagnols et les priorités étaient plutôt respectées . Nous avions nos boards et nos combinaisons mais je pense qu’il est facile de trouver des écoles de surf pas loin. Santander pour profiter de l’effervescence de la ville Nous avons passé une journée à Santander pour visiter la ville et se balader. La ville est très sympa. Nous en avons profité pour manger des tapas, boire des canas (de la bière) et du cava (vin pétillant).  On a passé uniquement une après-midi dans la ville car nous avions plus envie de profiter de l’Ocean et de la nature pour cette escapade de 4 jours. Et nous n’avons donc pas fait de shopping ou de soirées sur place (et le contexte covid n’était pas très propice non plus).   Voici quelques bonnes adresses à faire et à voir :   Centro Botin Le musée des Arts et de la culture de  Santander a une architecture atypique et est situé au dessus de la mer Cantabrique. Ce musée se compose d’un immense espace d’exposition et d’un espace terrasse avec vue sur la baie de Santander. Plaza del Ayuntamiento Une des jolies places principales à voir. Elle est entourée de restaurants et de bars. L’architecture de la place est typique des places espagnoles. Elle est dominée par l’hôtel de ville. Un bel endroit à voir. La Cathédrale La Cathédrale de Santander est atypique et vaut vraiment le coup d’être visitée, notamment pour son architecture et son abbaye magnifique. Le funiculaire et le Mirador du Rio de la Pila Se promener jusqu’en haut du Funiculaire du Río de la Pila. Il est possible d’atteindre ce sommet et ce point de vue avec le funiculaire mais je vous recommande la balade à pied. Les rues sont colorées et atypiques. Ca grimpe pas mal, mais la balade vaut vraiment le coup et la vue en haut sur toute la ville est sublime Manger des tapas Pour manger un bout et goûter quelques tapas, je vous recommande deux adresses que j’ai testées : Une adresse très classique des restaurants/bars typiques espagnols : Cafe Taberna la Gloria Une petite adresse mignonne sur laquelle nous sommes tombés par hasard en descendant et qui est située dans un petit quartier très sympa où il y a des petites boutiques et des petits café : la Esquina del Arrabal J’espère que cet article sur nos vacances en Cantabrie en Espagne vous a plu. Je vous prépare vite le suivant sur la fin de notre périple au Pays Basque espagnol. vacances en Cantabrie en Espagne Plus d’articles sur le blog Mes bonnes adresses au Pays Basque Un week-end dans le Finistère en Bretagne Partir à Capri un week-end Et plus d’articles sur les voyages dans la rubrique Evasion   Retrouvez mes podcasts salés et bien-être « Ocean & Happiness Therapy Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy sur la Côte basque, dans les Landes et au Maroc   Et pour finir cet article, voici une petite visite en vidéo de l’endroit où nous étions à Ajo Cet article sur nos vacances en Cantabrie en Espagne vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder les bonnes adresses avec vous 😉

Où partir en vacances en France pour le surf et le kitesurf ?

Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour faire des surf et du kite dans de superbes spots. La France regorge d’endroits magiques pour pratiquer les sports de glisse et en prendre plein la vue. Voici 4 de mes destinations coups de coeur pour partir en vacances en France pour le surf et le kitesurf. La Vendée Je connais la Vendée depuis toute petite car ma famille y habite et j’y vais tous les étés. La Vendée est une superbe destination si vous aimez les sports nautiques. L’architecture des maisons est assez classique mais les côtes sont très belles et préservées. Les plages sont grandes et souvent bordées par de grandes dunes et forêts. Quels sports ? Vous pouvez quasiment pratiquer tous les sports de glisse. Voici mes recommandations  Kitesurf : la plage du Phare à la Tranche sur Mer et le lagon du Veillon Surf : Bud Bud près de Longeville ou la plage de la Mine en fonction des conditions Windsurf : la plage du Boisvinet à Jard sur Mer Paddle : la plage du Clémenceau à Saint Vincent sur Jard pour dérouler les petites vagues Wakeboard : l’Atlantic wake park à l’Aiguillon  A faire ? Prendre l’apéro avec un bon verre de Troussepinette, l’alcool local de la région Manger des huîtres à la Guittière Se balader le soir sur les remparts des Sables d’Olonne Prendre un verre au Bud Café après sa session de surf Passer une journée au Puy du Fou, un superbe parc à loisirs proposant des aventures et des spectacles sur l’histoire de la Vendée x Y aller ? Avec le train : à la gare des Sables d’Olonne, 4h30 au départ de Paris (env 120€ A/R) et 6/7h au départ de Lille (env 150€ A/R) En voiture : 4h30 au départ de Paris (env 180€ A/R par voiture) et 6h30 au départ de Lille (env 260€ A/R par voiture) Lancieux Grâce à un de mes supers amis qui possède une maison de famille, j’ai découvert ce petit paradis qu’est Lancieux. Ce coin est magique. Côté paysage, on se croirait entre la Corse et le Sud-Ouest. La côte est rocheuse, l’eau est turquoise et les plages sont magnifiques. Mais à la différence de ces deux régions, ici à Lancieux, on croise beaucoup moins de monde. Tout le charme de la Bretagne. On a l’impression d’être coupé du monde et ça fait vraiment du bien. x Quels sports ? Kitesurf : naviguer dans la baie de Lancieux Paddle : louer un paddle sur la grande plage Wakeboard : près des Ebihens à l’abris du vent avec un bateau ou au wakepark  BZH Wakepark à 40 mn de Lancieux A absolument faire ? Manger une bonne galette saucisse le dimanche au marché Prendre l’apéro sur la plage au coucher du soleil Lolly Papaye  Allez se balader sur l’Ile de Ebihens en louant un bateau sur ou en marchant à marée basse Faire le marché de Dinard x Y aller ? Avec le train : Gare de St Malo, 2h30 au départ de Paris (env 120€ A/R) En voiture : 5h30 au départ de Lille (env 200€ A/R par voiture) et à 4h30 au départ de Paris (env 120€ A/R par voiture) Biarritz Vous connaissez déjà mon amour pour cette petite Californie française, je vous en parle sur le blog dans mon article un weekend à Biarritz. Cette petite ville du Sud-Ouest perchée sur des rochers au bord de l’Océan, est pleine de charme. L’eau est turquoise, les côtes sont belles, les maisons sont charmantes et surtout il fait bon vivre. x Quels sports ? Clairement le surf, le surf et le surf. Débutants comme confirmés, la côte du Sud-Ouest propose une multitude de spots de surf pour s’amuser. Vous pouvez trouver plein d’écoles de surf vers la côte des basques. Il y a également Homie Board qui loue des combinaisons et des boards à prix imbattables. Mais à Biarritz, vous pouvez également pratiquer    du Yoga au centre Yogamar au Port Vieux Sur demande et si vous êtes un petit groupe, je donne également des cours privés de yoga entre Biarritz, Bidart et Guethary J’organise également sur demande des Ocean Therapy privées sur Biarritz, à partir de 6 personnes. N’hésitez pas à me demander plus d’informations par mail sur myoceantherapy@gmail.com 💌   du running entre la côte des basques jusqu’au phare à Biarritz ou sur les chemins du littoral entre Bidart et Guéthary   du longe côte avec Marche Aquatique A faire ? Manger des pintxos (tapas) au Bar Jean ou au Bar du Marché Déguster de bonnes huîtres, des crevettes et du bon vin à l’apéro au bout du lac d’Hossegor  Prendre un Acaï Bowl au petit déjeuner chez Bali Bowl au centre de Biarritz Prendre un bon bowl de poisson à emporter chez Louvines Diner un ceviche au Saline Ceviche Bar   Faire ses courses au marché des Halles de Biarritz Regarder le coucher du soleil en haut des cent marches à Extola Bibi Boire les meilleurs Gin Tonic de la ville chez Pilou, 3 Rue de Larralde Prendre un brunch au restaurant Beach House à Anglet Retrouvez toutes mes bonnes adresses au Pays Basque dans mon article « Mes bonnes adresses au Pays Basque » x Y aller ? Je vous conseille d’y aller plutôt hors saison au mois de juin ou en septembre, les prix sont plus abordables et il y a moins de monde. En avion : avec Easyjet au départ de Paris (à partir de 70€ A/R) et Lille (à partir de 50€ A/R) Avec le train : 4h au départ de Paris (env 150€ A/R) En voiture : 7h au départ de Paris (env 300€ A/R) Wissant J’ai découvert Wissant grâce à Nico un super copain sportif qui fait également du kitesurf. Wissant se situe sur la côte du nord entre les magnifiques falaises de Cap Blanc-Nez et Cap Gris-Nez. Ce spot est d’ailleurs répertorié parmi les meilleurs spots du monde pour ses conditions de vent et de vagues. Le village est petit et plein de charme. Une super destination pour partir entre copains ou en couple. x Quels sports ? Pour faire du kite ou du windsurf : dans la baie de 15km des 2 caps (classé Grand Site de France). La baie fait près de 15km, il y a de la place pour tous! On peut remonter vers le Griz-Nez ou vers le Blanc-Nez, si l’on veut plus d’espace pour apprendre, surfer ou perfectionner ses jumps. Vélo et running en cas de pétole : la baie des 2 caps offre un super terrain de jeu entre plage, falaises, terrains vallonnés et dénivelé, panoramas uniques. A absolument faire ? Si vent du Sud-Ouest faire un Down Wind de Wissant à Sangatte. 12km à longer les plages, les falaises et l’eau turquoise du Blanc-Nez. Prévoir 2 voitures, 1 à Wissant et 1 à Sangatte. Prendre l’apéro après sa session au Bar de la plage. On peut également y prendre une douche bien chaude Manger à la Terrasse à 20m de la digue Diner au centre du village dans un cadre plus authentique du « Ch’Nord » Chez Nicole ou au Charlemagne x Y aller ? En train : gare Calais Frethun puis prendre un Uber/taxi, à 1H30 au départ de Paris (en 80€ A/R), à 30mn de Lille (env 30€ A/R) En voiture : 1h20 au départ de Lille (env 30€ A/R par voiture) et 3h au départ de Paris (env 100€ A/R par voiture) x Côté logement Si vous cherchez des logements type Airbnb, regardez sur le site  Sportihome un super concept dont je vous parle dans cet article Sportihome, le Airbnb des sportifs. J’espère que ces destinations vous plairont autant qu’elles m’ont plue 😉 !   Plus d’articles sur le blog Mes bonnes adresses au Pays Basque Un week-end dans le Finistère en Bretagne Partir à Capri un week-end Et plus d’articles sur les voyages dans la rubrique Evasion   Retrouvez mes podcasts salés et bien-être « Ocean & Happiness Therapy Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy sur la Côte basque, dans les Landes et au Maroc Kitesurf dans la baie de Lancieux

Mes conseils contre les nausées de la grossesse

Il fallait que je fasse cet article car les nausées pendant la grossesse peuvent vraiment nous gâcher la vie. Les trois premiers mois, on peut vraiment subir ses nausées et même le dernier trimestre avec l’espace qui se réduit dans notre ventre et notre estomac qui est comme écrasé. Notre système digestif est bien malmené alors je vous partage mes conseils contre les nausées de la grossesse. x Ne pas attendre la faim La plupart du temps quand j’ai des nausées c’est que j’ai trop attendu avant de manger. Il est important de ne pas rester l’estomac vide, quitte à manger de tout petits snacks. Si vous avez des nausées au saut du lit, mangez rapidement un petit snack dès le réveil. J’étais habituée avant à faire des jeûnes intermittents le matin, à ne pas manger du tout ou très peu. Mon rituel du matin était de faire du sport puis de sauter le petit déjeuner ou de manger très légèrement vers 9h30/10H. Autant vous dire qu’avec la grossesse dès les premiers jours, j’ai dû reprendre des petits déjeuner pour ne pas être nauséeuse. Cela me sauve la nausée du matin. Mon autre moment compliqué est le soir. Si j’attends trop longtemps, j’ai une nausée qui ne me quitte plus jusqu’au coucher. Je fais donc bien attention à ne pas rester l’estomac vide le matin comme le soir. Dès que je sens que j’ai la moindre sensation de nausée, je mange ou je me prends un snack sain (dont je vous parle juste en dessous). x Eviter le sucré Un autre de mes conseils contre la nausée pendant la grossesse est d’éviter le sucré. Je me suis rendue compte que c’était mes petits déjeuners sucrés (même sain) et tous les gâteaux, brioches, petits pains, et tous autres mets sucrés qui me rendaient nauséeuse. A partir du moment où j’ai sorti de mon alimentation au maximum le sucre, j’ai eu beaucoup moins de nausées. J’ai tout de suite vu la différence le matin quand j’ai remplacé mon petit déjeuner sucré par du salé. J’ai opté pour ceux que j’appelle mes toasts à l’espagnol dont je vous parle juste en dessous. D’ailleurs en chrononutrition, on recommande vivement les petits déjeuners salés qui ont de nombreux bienfaits. On fait le plein de bonnes protéines dés le matin, ils sont plus rassasiants et on évite le coup de barre de fin de matinée qui est lié à la prise de sucre. x Les petits encas salés qui sauvent Pour limiter les nausées, c’est important de ne pas garder le ventre vide et de manger dès que vous sentez cette sensation de faim. Pour éviter de prendre trop de kilos et de craquer sur des encas salés trop gras, j’ai testé plusieurs options. Voici quelqu’uns de mes snacks salés équilibrés dont je suis devenue accro et qui m’ont évité de sauter sur le fromage à chaque fois. x Tofu Taifun Pour éviter de picorer du fromage à tout va, j’ai trouvé une bonne alternative avec ce tofu bio. Mes préférés sont les tofus de Taifun fumé aux amandes ou celui au basilic qui est délicieux. Une bonne source de protéines qui est aussi bien rassasiante. Attention à ne pas non plus en prendre trop, prenez une ou deux lamelles en cas de fin. Comme pour tout, il faut manger du tofu avec modération. x Les bouillons Bone Broth d’Atelier Nubio Des petits bouillons de légumes et de poulet qui ont un léger goût salé et calent les petites faims. Je suis une grande adepte des produits bio d’Atelier Nubio pour leurs bienfaits sur l’organisme. J’ai eu un gros coup de coeur pour ces bouillons de poulet Bone Broth. Je ne mange pas beaucoup de viande d’habitude mais avec la grossesse,  j’ai des envies de viande. Alors je les écoute. Mais je sélectionne de bons produits, à travers leur qualité et leur provenance. Ces petits bouillons de légumes et de poulets sont produits à base de supers aliments et de produits bio label rouge. Ces bouillons apaisent mes nausées et aussi mes remontées acides en tapissant toute la paroi digestive. Et surtout, ces petits bouillons de poulet sont très riches en collagène naturel. Ils repulpent la peau, renforce les cheveux et adoucissent la digestion. Ils sont d’ailleurs recommandés chez la femme enceinte et aussi en post partum. Bref de vrais bouillons d’or ! Retrouvez ces bouillons Bone Broth de l’Atelier Nubio Un toast à l’espagnol Un autre de mes snacks favoris de la grossesse est un toast à l’espagnol. Prenez une belle tranche de pain bio aux céréales que vous toastez. Puis versez un filet d’huile de colza, une pincée de gros sel marin (jamais raffiné). Ajoutez en option un peu d’avocat et terminez avec une tranche fin de tomate. Ce snack est rassasiant, délicieux et je le consomme même en petit déjeuner. L’huile de colza est riche en vitamines, en oméga 3 et 6 et en vitamine E. Une super huile pour notre corps, prendre soin de notre peau et de nos cellules. C’est mon astuce pour avoir une belle peau.  J’ai d’ailleurs la main lourde sur l’utilisation de ces bonnes huiles dans mes plats car c’est du très bon gras qui nourrit nos cellules. Je vous conseille le livre « La méthode » de France Guillain qui recommande 6 cuillère à soupe d’huile de colza et d’olive par jour pour prendre soin de nos cellules et de notre peau ! x Les tomates cerises Les tomates cerises me sauvent, j’ai une lubie depuis la début de la grossesse avec les tomates. Je sens que j’ai besoin d’eau et de fraîcheur. Et j’avoue que les tomates cerises me font beaucoup de bien. D’ailleurs pendant ma grossesse, j’ai eu beaucoup envie de salade grecque. J’ai passé mon temps à manger des concombres, tomates, feta et huile d’olive ou de colza. Et si cela peut vous décupabiliser, j’étais en plein hiver. Quand on est enceinte, on subit beaucoup de choses. Alors si vous avez des envies particulières suivaient-les. Pour une fois, peu importe, si ce ne sont pas des légumes de saison, on a le droit de s’autoriser des écarts 🙂 x Ecouter ses envies Cela fait le pont sur ce quatrième conseils contre les nausées de la grossesse :  écoutez vos envies quand vous êtes enceinte. Le corps est magique et nous réclame ce dont il a besoin. Faites lui confiance. Dans la vie de tous les jours, on oublie d’écouter notre intuition qui nous indique ce qui est bon pour nous. Pendant la grossesse, on est plus facilement à l’écoute de ces petits signaux, c’est comme si nos sens étaient décuplés. Alors écoutez cette petite voix intérieure pour comprendre ce dont votre corps a besoin. J’ai eu des périodes, où j’avais envie de thon à l’huile ou de sardine, une semaine où je n’avais envie que de pommes de terre en purée, en gratin ou au four, j’ai des envies de frais, de fromage, de tomates de concombres., j’ai eu des envies folles de poulet ou de bon jambon de bayonne alors que je ne mange quasiment jamais de viande. Ecoutez vous votre corps, lui et votre bébé vous réclament ce dont ils ont besoin. Ils vous demandent les aliments qui contiennent les nutriments dont ils manquent. Faites confiance à vos envies. Attention juste à opter pour les versions saines de ces aliments 🙂 : pommes de terre vs frites, chocolat bio et sans trop de sucre vs gâteaux industriels … évitez trop sauces, les plats industriels et le mauvais sucre. x Le yoga à travers les pranayama Certains exercices de respiration que l’on pratique en yoga peuvent vraiment vous aider à apaiser vos nausées. Vous pouvez notamment pratiquer la respiration ventrale. Cette respiration vous soulage des nausées en massant vos organes digestifs. Elle vous aide également à vous libérer des petits stress que peuvent causer une grossesse. Pour la pratiquer, asseyez vous dans une posture assise confortable, fermez les yeux et placer les mains sur votre ventre. Respirez profondément par le nez. A l’inspiration, sentez l’air qui descend dans vos narines, dans votre gorge, dans votre poitrine puis dans votre ventre qui se gonfle. Laissez l’air le gonfler et venir le masser. A l’expiration, sentez l’air qui repart du ventre, le nombril qui se colle à la colonne vertébrale et l’air qui remonte doucement dans votre poitrine dans votre gorge puis ressort de vos narives. Faites au moins dix respirations de cet type en essayant de les allonger à chaque fois . Retrouvez sur ce podcast d’autres exercices simples de respiration et de méditation : x Ma boisson magique au gingembre Une des boisson qui a soulager plusieurs fois mes grossesses est celle que mon amoureux me concocter à base de gimgembre frais à boire chaud ou froid en fonction de vos envies et de la saison. Il suffit d’acheter du gingembre frais en racine, d’enlever la peau et de broyer dans un récipient ou directement dans le verre à l’aide d’un pilon votre bout de gingembre. Si vous avez un extracteur de jus vous pouvez également l’utiliser ca sera plus simple pour récupérer le jus. Ajoutez l’eau chaude ou fraîche ensuite et buvez. Le gingembre a des bienfaits puissants contre la nausée, c’est vraiment efficace.   J’espère que ces quelques conseils contre les nausées de la grossesse vous soulageront comme ils m’ont soulagé. Si vous en avez d’autres n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. conseils contre les nausées de la grossesse Plus de contenus bien-être sur le blog Retrouvez d’autres articles sur la grossesse ici  mes conseils contre la rétention d’eau Comment bien choisir son maillot de bain quand on est enceinte ? les postures de yoga pour ameliorer sa circulation sanguine et tonifier ses jambes mon article 7 bonnes raisons de se mettre à l’aquabike mon article 5 bonnes raisons de se mettre à la natation Les cours de yoga LIVE en ligne prenatal et classique Mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast Mes séjours bien-être Ocean Therapy pour lâcher prise, prendre soin et se re-connecter à la nature conseils contre les nausées de la grossesse

Mes conseils contre les jambes lourdes pendant la grossesse

Avec la grossesse et la sécrétion des hormones, les veines se dilatent et deviennent plus fragiles . Le volume sanguin s’accroit également de 40% pour permettre la croissance du bébé. Les veines ont donc plus de difficulté à ramener le sang vers le coeur. Et la circulation du sang est d’autant plus compliquée que la veine cave est de plus en plus compressée par le volume du bébé qui augmente. C’est la raison pour laquelle, on souffre beaucoup de la sensation des jambes lourdes et de mauvaise circulation sanguine quand on est enceinte. Et ce désagrément augmente fortement avec le poids du bébé au dernier trimestre. Comme j’ai une mauvaise circulation du sang, j’ai été sensibilisée tôt aux astuces pour prendre soin de mes gambettes et éviter les jambes lourdes. Je vous en parlais d’ailleurs dans cet article. Avec l’arrivée de la grossesse, j’ai donc été très vigilante et j’ai d’avantage mis en place tous ses rituels contre les jambes lourdes. Voici mes conseils contre les jambes lourdes pendant la grossesse.   Renforcez et musclez ses jambes avec des sports adaptés Pendant la grossesse, si votre médecin vous l’autorise, pratiquez du sport pour rester en forme et prendre soin de vos jambes.  En continuant à muscler vos jambes, vous favorisez la circulation du sang, restez en forme et gardez des jambes toniques.   Je vous conseille les séances adaptées au Mamatobe comme le programme FitMama de Sissy Mua ou mes cours de yoga prénatal miracle morning qui sont dynamiques. Si vous avez l’occasion et une piscine ouverte pas loin, la nage avec palme ou l’aquabike est aussi un excellent sport pour muscler ses gambettes tout en les massant. Je vous en parle dans cet article : https://www.santamila.com/5-bonnes-raisons-de-se-mettre-a-la-natation/ https://www.santamila.com/aquabike-7-bonnes-raison-de-s-y-mettre/   Terminez toutes vos douches avec un jet d’eau froide sur les jambes et les fesses Forcez-vous à terminer vos douches avec un jet d’eau froide sur les jambes et les fesses. Les premières fois sont un peu difficiles mais avec l’habitude, vous verrez ça deviendra agréable. Le jet d’eau froide permet de raffermir la peau et également d’améliorer le retour veineux. Un bon geste à intégrer dans sa routine quotidienne, surtout si vous avez comme moi, une mauvaise circulation du sang. Et en plus, c’est écolo, ça permet d’écourter sa douche quand on n’arrive plus à en sortir 😉   Osez les bains frais dans l’Ocean dès que vous partez en vacances ou week-end Si vous habitez près de l’Océan ou avez l’occasion d’y partir le week-end, même si l’eau est fraîche, faites des bains d’hiver. C’est un très bon complément aux douches froides et en plus, vous faites le plein d’Iode et de sels minéraux. On en a d’autant plus besoin pendant la grossesse ! Retrouvez ici mon podcast sur les bienfaits de l’Ocean     Massez et frottez ses  avec un gant pour stimuler la lymphe En massant régulièrement votre peau, vous stimulez les cellules, tonifiez et lissez votre peau. La peau est un organe à part entière, c’est important d’en prendre soin. Le massage favorise également la circulation des liquides, du sang mais aussi de la lymphe. Alors pensez-y à chaque fois que vous pouvez en sortant de la douche, frictionnez votre peau avec un gant et massez votre peau avec une huile végétale bien hydratante. Ma préférée est l’huile merveilleuse d’EQ, elle a une odeur incroyable et sa composition est clean. Je l’utilise également pour bien hydrater mon bidon et ma poitrine pour éviter les vergetures.   Passez 5/10mn tous les soirs avec les gambettes contre un mur avant de dormir En mettant vos gambettes en l’air, vous favorisez le retour veineux et limitez la rétention d’eau. Je le fais tous les soirs juste avant de dormir dans mon lit en lisant un livre ou en écoutant un podcast. Cela agit comme une vidange sur les gambettes. C’est super simple mais très efficace. On sent en quelques minutes, les jambes qui s’allègent.   Marchez au moins 30 mn tous les jours Rien de mieux que de garder une activité régulière pour éviter les jambes lourdes. Et la marche est un sport accessible à tous et qui est très bon pour les jambes. N’oubliez pas,  je le dis souvent à mes élèves mais le corps a besoin de bouger. C’est notre posture statique assise qui nous pose beaucoup de soucis de santé, nous ferme le bassin et réduit la circulation sanguine. Alors dès que vous pouvez, faites des trajets à pied. Essayez de marcher au moins 30 minutes à une heure par jours, ça change la vie.   Retirez vos chaussures et marchez pieds nus En marchant pieds nus, on masse notre voute plantaire et on stimule le retour veineux. Dès que l’on peut, on enlève ses chaussures et on marche pieds nus.   Ne croisez pas les jambes quand vous êtes assis La posture assise statique est vraiment mauvaise pour notre circulation du sang. Evitez absolument de croiser les jambes, ça coupe la circulation du sang. Si vous passez beaucoup de temps derrière un bureau, levez–vous régulièrement pour bouger vos jambes. Quand vous êtes assises, flexez vos pieds régulièrement, cela va contracter le mollet qui va masser vos veines et favoriser le retour du sang. Une astuce toute bête mais très efficace 🙂   J’espère que ces quelques conseils contre les jambes lourdes pendant la grossesse vous seront utiles. N’hésitez pas à me partager vos retours en commentaires 🙂 Prenez soin de vous les mamatobe 🐣   Plus de contenus bien-être sur le blog Retrouvez d’autres articles sur la grossesse ici  Comment bien choisir son maillot de bain quand on est enceinte ? Mes conseils contre les nausées de la grossesse   les postures de yoga pour ameliorer sa circulation sanguine et tonifier ses jambes mon articles 7 bonnes raisons de se mettre à l’aquabike mon article 5 bonnes raisons de se mettre à la natation Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne prenatal et classique Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy pour lâcher prise, prendre soin et se re-connecter à la nature conseils contre les jambes lourdes pendant la grossesse  

Recette veggie et gourmande : potimarron rôti, houmous et son quinoa

J’ai découvert cette recette veggie et gourmande à Bali sur l’île de Lembongan dans un restaurant que j’adore Ginger & Jamu. Ce plat est simple, délicieux,  rassasiant et plein de bonnes choses pour l’organisme. J’ai donc gardé en tête les associations d’aliments pour la refaire à la maison et vous la partager.   Les ingrédients Les produits utilisés sont des aliments que l’on trouve facilement en hiver et début de printemps en France. Il est donc facile de les trouver frais et à prix raisonnable (choisissez-les idéalement  bio ou provenant d’une agriculture raisonnée, toujours mieux pour éviter trop de pesticides).  Cette recette est sans viande, ni poisson mais possède une bonne source de protéine entre le houmous et le quinoa. Elle est donc idéale pour les végétariens. Voici la liste des ingrédients pour 4 personnes : 300 gr de quinoa 400 gr de choux-fleurs 400 gr de potimarron 1 boîte de pois chiche Yaourt de soja Moutarde Citron Gomasio Graines de courge Info utile sur le Gomasio : Le Gomasio est un mélange de graines de sésame et de gros sel marin (1 cuillère de sel pour 6 cuillères de graines de sésame) . Il permet d’assaisonner tout en réduisant les quantités de sel absorbées et en apportant de bons nutriments. Dans ce mélange, chaque grain de sel est imprégné par l’huile de sésame. Cette huile est riche en acides gras non saturés et en acides aminés essentiels. Le sel marin a d’autres vertus comme de favoriser la sécrétion des sucs digestifs et de stimuler le métabolisme.   La recette Temps de préparation : 30/40mn max Difficulté : comme toujours assez enfantin 😉 Faites cuire votre quinoa. Rincez-le à l’aide d’une passoire fine et le versez dans une casserole en ajoutant 2 fois son volume d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire pendant 10mn. En même temps, lancez la cuisson de votre chou-fleur à l’aide d’un cuit vapeur ou à l’aide d’une casserole. Rincez-le et placez-le dans une eau bouillante pendant 20mn. Une fois cuit, coupez-le en petits morceaux. Faîtes rôtir au four votre potimarron. Rincez-le, coupez-le en 4 belles tranches et placez-les au four en les arrosant d’un filet d’huile d’olives pendant 30mn à 200°C. Préparez votre houmous en parallèle, en suivant la recette dans mon article apéro dinatoire healthy et gourmand. Préparez votre sauce, dans un petit bol, en mettant 6 cuillères à soupe de yaourt de soja, 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne, un demi citron pressé. Terminez-la en saupoudrant de Gomasio et de poivre.  Dressez votre assiette. Dans un bol ou dans une assiette creuse, placez 3 belles cuillères à soupe de quinoa, 4 CàS de chou-fleur et une belle tranche de potimarron. Ajoutez une grosse cuillère de houmous. Assaissonez votre quinoa et votre chou-fleur avec votre sauce au yaourt de soja. Saupoudrez votre plat de graines de courge. Et terminez votre assiette en relevant votre plat avec du Gomasio et du poivre.   C’est prêt ! J’espère que cette recette vous plaira 😉 N’hésitez pas à me faire votre retour.   Découvrez d’autres recettes ici sur le blog.  

La recette de mon carrot cake sain et gourmand

Envie d’une bonne part de gâteau maison pour les goûters de votre semaine ou vos dimanches cocooning ? Découvrez la recette de mon carrot cake sain et gourmand. Je ne ne suis pas très sucrée et gâteau en général, mais s’il y a un gâteau dont je raffole et que j’adore cuisiner, c’est le carrot cake. J’ai trouvé dans le livre de mon robot Miogo, une bonne recette que j’ai un peu adaptée à ma sauce. J’ai remplacé le beurre par de l’huile de coco, le sucre par du sirop d’agave et je n’ai pas mis de glaçage ni de fruits secs. Ca permet d’avoir un gâteau un peu moins sucré mais tout aussi bon. Et vu la quantité de carottes dans ce gâteau, vous assurez une bonne mine à toute saison 🥕   Mon carrot cake sain et gourmand Les ingrédients – 400g de carottes bio – 2 oeufs bio – 200g de farine de blé bio – 150g de sirop d’agave  – 100g d’huile de coco bio – 200g de noix – 1 demi sachet de levure – 1 pincée de sel La recette  Pour mes recettes en général et notamment celles de gâteau, j’utilise mon robot Miogo pour cuisiner. Un robot très pratique pour cuisiner et plus accessible en prix que le thermomix. Je vous en parle dans cet article 😉  La durée de préparation de cette recette est d’environ 15mn. Pour cette recette, je ne fais pas de glaçage (comme expliqué ci-dessus) et n’utilise pas de fruits secs car je trouve que cela rend le gâteau un peu trop sucré . Mais si vous aimez le carrot cake avec le glaçage, il existe de nombreuses recettes faciles sur internet. Retirez la peau des carottes avec un économe et placez-les dans le robot pour les hâcher en très petits morceaux Ajoutez, la farine, les oeufs, l’huile de coco et le sirop d’agave Mixez pendant 5mn jusqu’à obtenir une pâte homogène Ajoutez la levure chimique et une pincée de sel et mixez Ajoutez les noix et mélangez doucement la préparation afin qu’elles s’intègrent de façon homogène dans toute la pâte. Si vous aimez les fruits secs, vous pouvez également ajouter des raisins secs, cranberries, abricots secs…  Versez la pâte dans un moule à gâteau, de préférence en silicone (ce qui éviter de beurrer ou huiler le moule). Placez au four à 150° pendant 75mn Vérifiez la cuisson au fur et à mesure C’est prêt, il n’y a plus qu’à déguster ! J’espère que cette recette vous plaira, n’hésitez pas à me faire vos retours 😉 X Pour plus de recettes et d’idées bien-être Retrouvez plein d’autres recettes faciles, gourmandes et saines sur le blog dans la rubrique bien-être, recette healthy. Retrouvez plus de recettes de cuisine en vidéo sur mon Instagram Retrouvez mes cours de yoga et ateliers bien-être LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast    

Mon envie de grossesse : mon histoire, l’attente et l’arrivée

L’envie de grossesse, la pression sociale des 30 ans Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas eu envie de bébé avant un long moment.  A partir de 30 ans, j’ai senti autour du mois une vague d’envie de grossesse de mes amies. A ce moment de ma vie, j’avais envie d’une autre aventure, lancer mon entreprise, un tout autre bébé. Je sentais au fond de mon ventre que j’avais d’abord besoin de m’accomplir en tant que femme avant de devenir maman. Et que cela passait pour ma part, par la réalisation de mon projet d’entreprise. Je me suis donc lancée dans cette aventure à 30 ans, et les trois premières années ont été hyper excitantes mais aussi très challengeantes. J’ai eu du mal à trouver un équilibre vie perso/vie pro au début, je travaillais de 10h à 23h quasiment 6 jours sur 7 . Et j’ai dû également assurer de nombreux déplacements en lançant mes premiers séjours Ocean Therapy. J’ai adoré cette période mais j’étais ravie également d’être libre comme l’air et de pouvoir m’investir autant que je le souhaite. J’étais hyper épanouie en tant que femme. Et pourtant, j’arrivais encore à me mettre à douter de mon bonheur à cause des remarques sur le fait qu’il ne fallait pas trainer à avoir des enfants, que l’horloge biologique tournait, que c’était tellement mieux d’être maman jeune. Cette pression sociale que l’on subit en tant que femmes à partir de 30 ans… Je ne sais pas pourquoi les gens ne comprennent pas, que l’on n’a pas tous les mêmes envies et les mêmes besoins pour être heureux. Chacun son rythme et sa définition du bonheur.  C’est important de le respecter et d’arrêter avec ses remarques qui peuvent vraiment être lourdes. A cette période, je n’avais aucune envie d’être maman, et j’étais comblée et épanouie de développer ma propre entreprise. Cela n’a pas été simple de le faire comprendre à tout le monde et j’avoue que même si j’ai tendance à me détacher de ce que pense les autres, certaines personnes ont pu avoir des remarques pesantes. Heureusement que mes amis les plus proches et ma famille sont bien plus ouverts sur ce sujet.  Mais il faut vraiment arrêter de mettre cette pression sur les femmes. Devenir maman n’est pas le souhait, ni le rêve de tout le monde. Alors arrêtons avec les remarques désobligeantes et les questions déplacées. C’est vraiment très personnel. L’envie de grossesse peut venir après, ou jamais, une personne peut avoir du mal à avoir des enfants, à rencontrer la bonne personne personne, ou juste ne pas avoir envie du tout d’être maman. Alors faisons attention à nos remarques et à nos questions. x Mon envie de grossesse subite, après 2 ans d’entrepreunariat Une fois mon entreprise bien lancée, deux ans plus tard, j’ai eu d’un seul coup l’envie de devenir maman. Cela m’a même surprise, la même envie au fond de mon ventre que j’avais eu pour lancer mon entreprise sauf que maintenant c’était pour devenir maman. Je pense profondément que la vie est bien faite, et que c’était le bon moment pour moi.  J‘étais prête. C’était plus ou moins à l’automne 2019. On était en projet de changement de maison et je pense que ça m’a donné envie de construire mon nid et de démarrer ma petite tribu. Sauf que pendant cette période, j’ai eu une année très chargée en travail.  J’étais très souvent en déplacement et quasiment jamais à la maison. Mais clairement mois après mois, c’était dur de voir que ça n’arrivait pas par magie, que chaque mois,  mes règles pointaient le bout de leur nez. Moi qui aime tout contrôlait et être dans l’efficacité, ça n’a pas été facile à accepter. A chaque arrivée de règle, j’avais l’impression que mon corps me trahissait et je lui en voulais. Je ne comprenais pas pourquoi il me faisait ça. Moi qui mange bien, fais du sport, pratique le yoga, la méditation… j’en prenais soin et pourtant il me faisait comprendre que ça ne tomberait pas comme ça. Cette fin d’année 2019 et surtout ce début d’année 2020 ont été très intenses, il y a eu le COVID, beaucoup de chamboulements dans mon travail et dans notre vie personnelle puisque nous avons déménagé en mai 2020 juste après le confinement. C’était une drôle de période pour moi, car j’avais envie de tomber enceinte et en même temps, il y avait tellement de changements dans nos vies que j’avais la tête ailleurs et ce n’était pas vraiment le bon moment. Puis nous sommes arrivés dans le Sud-Ouest en mai 2020, et avec l’arrivée de l’été, je n’avais aucune envie d’être enceinte j’avais envie de profiter de l’été, du surf, des apéros et des copains. Le début d’année 2020 avec le confinement avait été assez difficile,  j’avais envie et besoin de légèreté et de m’enlever toute pression mentale. x De l’envie de grossesse à l’attente puis l’inquiétude C’est à la fin de l’été 2020, à la rentrée, où tout ce projet de bébé m’est retombé dessus. Et j’ai commencé à me poser mille questions. Cela faisait quelques mois que l’on ne faisait plus attention. J’ai commencé à m’inquiéter en me disant que peut-être que je ne pouvais pas, que mon corps ne voulait et ne pouvait pas. Je n’avais pas vraiment parlé de cette inquiétude à mon amoureux.  Je ne voulais pas que cela devienne mécanique et gâcher la magie de ces moments. J’avais envie que cela tombe par surprise. Mais à la rentrée, j’ai décidé de lui parler de tout ça et surtout de lui faire part de ma peur de ne pas réussir qui me pesait de plus en plus. J’ai eu de la chance d’avoir un amoureux très à l’écoute, et qui n’était lui pas très inquiet. On en a vraiment parlé et je pense que c’était la première fois que l’on discutait sérieusement de se lancer vraiment pour avoir un bébé. x Prise de rendez-vous chez un médecin spécialisé en PMA Je voulais être rassurée car j’avais peur que l’on ait un souci. Je nous ai donc pris un rendez-vous fin septembre chez une spécialiste en PMA pour vérifier que tout allait bien. On a eu de la chance de tomber sur une super médecin qui nous a mis en confiance. On a pu parlé de notre projet en toute sérénité et elle nous a prescrit une batterie d’examens à réaliser pour l’automne. Les examens étaient pris pour fin octobre. J’étais rassurée d’avoir enfin lancé la démarche et j’avais hâte de pouvoir faire ses examens pour me rassurer. Ce n’est pas évident, je trouve quand on a passé 30 ans. On garde cette pression sociale et mentale, qu’il faut aller vite, tout gérer en même temps, tout réussir. Et on est moins patient et on a vite peur d’avoir un souci. On prendrait cette situation avec tellement plus de légèreté à 20/25 ans ! x Du premier rendez-vous à la veille du premier examen Début octobre, nous sommes partis en vacances pour prendre du temps pour nous en amoureux. Après un été bien chargé et un début de rentrée intense en travail, on avait besoin de se retrouver tous les deux. Après une petite semaine, les jours ont vite filé et la date du premier examen est vite arrivé. Le premier examen de ce process de fertilité me concernait. Je devais faire l’examen de l’hystérosalpingographie, un examen pas très agréable pour vérifier si je ne faisais pas de l’endométriose. C’est un examen où l’on nous injecte un produit couplé à une radio, pour visualiser l’utérus et les trompes. La veille, je devais donc faire une prise de sang pour être sûre de ne pas être enceinte. Car cet examen peut détruire le fétus. J’ai donc fait ma prise de sang le matin. Et à midi, j’ai reçu ma plus grosse surprise ! Mon test sanguin était positif à l’hormone HCG, l’hormone que l’on produit quand on est enceinte. Je ne m’y attendais tellement pas. J’ai dû appeler le laboratoire pour qu’il me confirme le diagnostique. Car sur le document ce n’était pas clairement écrit que j’étais enceinte. J’ai eu aussi besoin d’appeler mon médecin qui devait me suivre en PMA pour être sûre que le résultat indiquait bien que j’étais enceinte. x La découverte, une jolie surprise Et effectivement, ce petit miracle de bébé était bel et bien là. Arrivé et tombé comme une fleur,  juste avant de nous lancer dans une série de longs examens. Ce petit bébé qui nous a épargné tout ça, qui nous a rassuré et nous a fait juste le plus beau cadeau en arrivant. J’ai donc annulé tous nos examens et je me remettais pas de cette nouvelle incroyable ! Je crois que je l’ai immédiatement aimé à ce moment là. Au moment où je doutais le plus de mon corps, ce petit être est apparu comme par magie. Je crois que c’est ce qui a fait qu’il est arrivé à ce moment. J’avais lâcher prise, j’étais enfin posée dans ma vie personnelle et dans mon métier, j’avais arrêté mes milles déplacements, de vivre à mille à l’heure et de me mettre la pression. En reparlant de cette expérience à mon médecin de PMA et à ma thérapeute ayurvédique, elles ont toutes les deux conclut la même chose. Mon corps ne pouvait pas accueillir un petit bébé dans la vie si mouvementée que j’avais avant. Il avait besoin que je me pose, que je m’ancre et que je lâche prise. Et ça a finit par arriver… Mais je sais la chance incroyable que nous avons d’avoir l’arrivée de ce petit bébé si rapidement. Je m’en rends compte car je vois autour de moi beaucoup de couples qui suivent le long process de la PMA. C’est si difficile d’avoir l’impression de ne pas réussir, de voir autour de nous autant de personnes enceintes, d’annonces, de gender party ou de bébés partout sur les réseaux… Je sais à quel point c’est difficile. Je l’ai ressenti pendant ces quelques mois de doutes. Alors je n’imagine pas ce ressenti avec le process médicalisé à côté qui est lourd, long et ne fonctionne pas toujours. Toutes mes pensées vont pour ces femmes qui sont de vraies warriors.   J’espère que cet article sur mon envie de grossesse, mes doutes, mes attentes vous a plu, et parlera à certaines. Je trouve que c’est important de parler de nos doutes, de nos galères entre femmes car nous sommes beaucoup à vivre ça. On a besoin de voir que l’on est pas seule à vivre ces pressions et ces moments compliqués. N’hésitez pas à partager vos expériences et retours en commentaires, j’adore toujours autant vous lire et échanger avec vous. Je vous quitte pour ce premier article sur la grossesse. Je vous prépare le deuxième sur mon premier trimestre la semaine prochaine. x Retrouvez d’autres articles sur la grossesse : Comment bien choisir son maillot de bain quand on est enceinte ? Mes conseils contre les nausées de la grossesse Les postures de yoga pour ameliorer sa circulation sanguine et tonifier ses jambes Mes conseils contre la rétention d’eau pendant la grossesse   D’autres articles bien-être : Recettes gourmandes Articles yoga et bien-être Cours de yoga et ateliers bien-être en ligne Retraites en ligne yoga de la femme Séjours bien-être Ocean Therapy   L’envie de grossesse mon envie de grossesse

Mon veggie bowl à la patate douce et au houmous

Je reprends mes articles où je vous propose mes recettes avec cette semaine, la recette de mon veggie bowl. Une recette facile à réaliser, saine et gourmande. Ce plat est très complet car il contient des légumineuses, des protéines et plein de vitamines. Le parfait mixte pour booster son organisme tout en se régalant avec une belle assiette pleine de saveurs et colorée !   Mon veggie bowl, un concentré de bons nutriments  J’adore ce poke bowl car il est facile à préparer, plein de vitamines, peu calorique mais très gourmand et nourrissant . Chaque aliment qui le compose est riche en vitamines et contient de bons nutriments.  Les épinards sont une bonne source de fer, de vitamines et d’antioxydants. La betterave a de multiples vertus. C’est un des légumes ayant le meilleur pouvoir antioxydant, elle a des vertus détoxifiantes, elle nettoie le sang et favorise la circulation sanguine. Elle a également des vertus anti-cancer, anti-cholestérol et c’est un bon allié minceur grâce à sa teneur riche en fibre. Bref un super aliment à utiliser dans vos recettes dès que possible ! Le potimarron est également un super aliment de saison. Je vous en parle d’ailleurs dans ma recette de gratin au potimarron. Les pois chiches apporte des glucides, des fibres diététiques, des protéines et aussi de la vitamine A, B6, C, E et K, du calcium, du phosphore, du potassium, du zinc, du magnésium, du fer et du sodium. Bref un autre super aliment quand il est choisi bio et de préférence sec (pas en conserve). Le tofu à l’ail des ours de Bio C Bon est une bonne source de protéines . Et surtout une bonne alternative à la viande, quand on est végétarien. J’aime beaucoup celui-ci car il est bien relevé et ajoute de la saveur au plat.   Les ingrédients L’idéal, si vous pouvez est de choisir des produits bio et locaux pour bénéficier de toutes les vitamines et éviter les autres additifs ou pesticides. Retrouvez d’ailleurs sur le blog mes astuces pour acheter bio et local sans se ruiner. Pour 2 personnes, il vous faut : Deux betteraves cuites Une boîte de pois chiches bio ou pois chiches à cuire Un yaourt au soja Un citron Une CàS de St Môret Un potimarron Des pousses d’épinard frais Tofu à l’ail des ours de Bio C Bon Gomasio   Quelques branches de coriandre  N’hésitez pas à doubler ou tripler les portions pour vous préparer des lunchs box pour votre semaine 😉 La recette Rincez le potimarron pour enlever les saletés de la peau et découpez-le en tranches, en retirant les graines. Placez ces tranches au four pendant 30mn à 200°C.  Préparer votre houmous maison à l’aide d’un blender (retrouvez sur le blog ma recette de houmous) . Placez votre houmous au frais, rincez votre blender et préparez votre caviar de betteraves (retrouvez sur le blog ma recette de caviar de betteraves). Mettez votre caviar de betteraves au frais. Placez votre tofu dans le four, 10mn avant la fin de la cuisson du potimarron. Dressez votre bowl, en plaçant au fond les feuilles d’épinard frais. Puis ajoutez deux cuillères à soupe de houmous ainsi que deux cuillères à soupe de caviar de betteraves. Sortez le tofu et le potimarron du four. Découpez-les en petits cubes et placez les dans le bowl. Saupoudrez un peu de Gomasio pour salez . Et terminez votre dressage en ciselant de la coriandre fraîche au dessus de votre garniture. C’est prêt ! J’espère que cette recette de veggie bowl vous plaira 😉 N’hésitez pas à me faire part de vos avis sur ce plat ou à partager dans les commentaires vos recettes gourmandes et saines de bowl pour cet automne 🙂  

Apéro healthy et gourmand : mon houmous à la betterave

Voici la recette de mon houmous à la betterave. Une recette très facile à réaliser et idéal pour un apéro healthy et gourmand. Vous pouvez également utiliser ce houmous en accompagnement pour compléter un plat ou une salade (comme un poke ou veggie bowl par exemple).   Recette de mon houmous à la betterave  Les ingrédients Pour un bol d’apéro pour 4 personnes, il vous faut :  1 yaourt au soja bio 1 citron bio 250g de pois chiches bio 2 belles betteraves cuites bio 2 càs de gomasio (mélange de sel marin et de graines de sésame)   Pour l’accompagnement, vous pouvez utiliser : des bâtonnets de légumes en fonction de la saison. En hiver, misez plutôt sur les carottes, les champignons ou les endives et en été, prenez des courgettes crues coupées en rondelles, des tomates cerises ou des bâtonnets de concombre. des crackers bio au seigle (type WASA) du bon pain complet. La recette du houmous à la betterave Pour mixer les éléments, j’utilise comme toujours mon robot de cuisine Miogo mais vous pouvez utiliser un bras mixeur de soupe. Par contre, attention à utiliser un plat assez profond pour ne pas transformer votre cuisine en scène de crime avec de la betterave plein les murs (expérience déjà vécue 😉 ). La préparation de cette recette est de 10mn maximum.  Rincez et égouttez vos pois chiches Placez-les dans le robot Egouttez et rincez vos betteraves Ajoutez-les dans votre robot Pressez votre citron Ajoutez votre yaourt au soja Mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène Salez avec 2 cuillères à soupe de Gomasio et poivrez Mixez et placez votre préparation 2 heures au frigo avant de la servir C’est l’heure de l’apéro ! Vous n’avez plus qu’à sortir votre houmous à la betterave, vos bâtonnets de légumes et le pain pour montrer qui est la reine de l’apéro 😉 J’espère que cette recette vous a plue, n’hésitez pas à me faire vos retours si vous l’avez testée !   Découvrez plus de recettes saines et gourmandes sur le blog.

Courir quand il fait froid : conseils et astuces

Pas facile de se motiver pour aller courir quand il fait froid car même si on gagne enfin quelques minutes supplémentaires de soleil au fur et à mesure des jours, le froid reste encore bien présent. Voici mes conseils pour se booster et courir dans de bonnes conditions 😉   Se motiver à plusieurs Si vous savez que vous êtes attendue, moins facile d’annuler votre run au risque de subir des représailles pour avoir lâchement abandonner votre crew !   Eviter de repasser par chez vous Embarquez vos affaires de sport au travail et mettez-vous en tenue juste avant de partir, ça vous évitera de repasser par chez vous et d’être tentée par l’appel du canapé/plaid.   Profiter de la pause déjeuner L’idéal est d’aller courir en journée pour éviter de cumuler froid et nuit. Même s’il fait frais, en journée vous vous réchaufferez avec la chaleur du soleil.   Bien s’équiper pour avoir chaud pendant la course – Cumulez les couches pour le haut avec un tee-shirt dans une matière respirante,  un haut manches longues isolant et une couche protectrice contre le vent, la pluie ou la neige. Ne négligez pas le coupe-vent car le vent est le pire ennemi en course surtout quand il fait froid. – Privilégiez un legging épais qui protégera vos jambes et mettra au chaud vos ligaments et tendons qui souffrent du froid. – Mettez vos chaussettes au-dessus du legging, non pas parce que c’est un nouveau style, mais pour ne pas laisser un bout de gambette dépasser entre votre legging et vos baskets. – Chouchoutez vos extrémités pour éviter que la chaleur de votre corps s’évacue rapidement:couvrez-vous la tête avec un bandeau ou un bonnet et portez des gants.   Rester visible avec votre équipement de running Safety first ! La nuit tombe encore très vite, alors équipez-vous pour rester visibles. Il existe de plus en plus de vestes, runnings et leggings avec des éléments réfléchissants qui vous permettent de rester visibles auprès des conducteurs. Côté sécurité, surtout pour nous les filles, empruntez des routes éclairées et surtout bien fréquentées pour éviter les mauvaises rencontres avec des tordus ! Se récompenser Il faut avouer qu’aller courir quand il fait froid relève quand même de l’exploit ! Alors pour se récompenser, on se fait plaisir après la session avec un bon bain chaud aux huiles essentielles ou un massage des gambettes par Georges…;)  

Découvrez mon granola bio maison

Si vous êtes vous aussi une adepte du granola, voici la recette d’un granola bio maison. Une recette saine et nourrissante, inspirée du granola paléo et du granola sans sucre. x x Ingrédients // Ce qu’il vous faut 225G de noix de coco râpée 300G de noix de cajou, d’amandes et de noisettes 4 à 5 cuillères à soupe d’huile ou de beurre de coco 2 cuillères à soupe de sirop d’agave J’ai trouvé l’ensemble des ingrédients chez Bio C Bon. Pour le mélange de noix, j’ai pris un mélange déjà prêt que l’on peut trouver à base d’amandes, de noix de cajou, de noisettes et de raisins secs. Vous pouvez trouver ces ingrédients également dans d’autres magasins bios.   Préparation // 10 min Faites préchauffer le four à 160°. Hachez grossièrement à l’aide d’un gros couteau le mélange de noix.    Placez le mélange dans un plat et ajoutez la noix de coco râpée. Mélangez le tout pour obtenir un résultat homogène. Ajoutez le sirop d’agave.   Ajoutez l’huile de coco.   Mélangez en faisant bien attention à ne pas laisser de paquets formés par l’huile et le sirop. Il faut que votre mélange soit bien homogène. Cuisson // 30 min Placez votre plat au four pendant 30 min en remuant toutes les 10 min pour que l’ensemble de votre mélange prenne une jolie couleur dorée. Laissez votre granola refroidir plusieurs heures. Une fois refroidi, votre granola sera croustillant et prêt à être consommé dans votre yaourt à tout heure de la journée : au petit déjeuner, au dessert ou au goûter. Vous n’avez plus qu’à vous régaler 😉 x x Alternatives Vous pouvez faire différentes versions de granola en ajoutant : du son d’avoine et des graines de chia pour un granola plus riche en nutriments. des cranberries, baies de goji ou autres fruits secs pour une touche plus sucré.  

Les bénéfices d’un jeûne d’une semaine sur le corps et le mental – Témoignage de Félicie Dekyvère

Le jeûne est un outil utilisé depuis des millénaires par les différentes cultures et religions pour purifier son corps et son esprit. Il est d’ailleurs utilisé dans la philosophie du yoga. J’étais assez sceptique sur ce type de pratique mais en découvrant l’expérience d’une de mes très bonnes amies, Félicie, j’ai été séduite et ai eu envie de vous la faire découvrir. La pratique du jeûne a tellement changé sa vie, qu’elle en réalise depuis chaque année et s’est même spécialisée dans ce domaine en proposant désormais ses propres retraites « Jeûne et Yoga ». Découvrez dans cette interview, les bénéfices d’un jeûne d’une semaine sur le corps et le mental. x Le Jeûne – Une vraie expérience de vie xHello Félicie, peux-tu te présenter ? Je m’appelle Félicie Dekyvère, j’ai bientôt 30 ans.  Après quatre ans en stratégie et finance, je me suis rendue compte, à l’occasion d’un drame personnel, que mes activités ne faisaient plus sens pour moi. ​ J’ai donc décidé de transformer cet événement en opportunité.  J’ai quitté mon emploi, j’ai pris du temps pour moi, j’ai fait du yoga une pratique quotidienne, je me suis faite coacher. Et j’ai découvert ainsi des outils de développement personnel puissants (Ennéagramme, PNL, CNV, etc.) Cela a tellement changé ma vie que j’ai souhaité en faire profiter les autres. x C’est ainsi que je me suis inscrite à ma première semaine de jeûne. (je vous en reparlerai plus tard). Cette semaine a été une vraie expérience de vie. Elle m’a permis de trouver énormément de réponses aux questions que je me posais.  Pendant cette semaine, mon père atteint d’un cancer, est parti avant même que je rentre. Le jeûne m’a donné les moyens de gérer cette période chargée émotionnellement et m’a donné envie de continuer à me chercher. J’ai donc souhaité me professionnaliser dans le milieu du développement personnel en me formant pendant 2 ans en coaching en développement des compétences (« Life coaching »), en ennéagramme et en kinésiologie.  Ces formations m’ont beaucoup apporté professionnellement et personnellement.  En parallèle, côté corps, le yoga est devenu une pratique quotidienne qui m’a nourrie et construite. C’est pourquoi j’ai complété mes formations dans le développement personnel en réalisant une formation pour devenir professeur de yoga. Depuis cette semaine de jeûne, j’ai donc passé ces deux dernières années à me professionnaliser dans ce qui m’a permis de changer ma vision du bonheur : le coaching, le yoga et le jeûne. Et aujourd’hui, je suis heureuse d’en faire mon métier et de partager à mon tour ce qui peut changer une vie ! x Peux-tu nous parler du Jeûne ? Quel est le concept ?  Le Jeûne est le principe de mettre son corps en auto-restauration. La meilleure façon de nettoyer son corps, est qu’il se nettoie lui-même !   Il est important de faire régulièrement ce type de « nettoyage » entre les toxines cumulées liées à notre mode de vie (nourriture, soin, environnement …) et les cellules défectueuses que produit notre corps. En effet, chaque jour, le corps produit des milliers de cellules. Dans cette production de cellules, il y a des saines et des ratées. Ces cellules défectueuses restent dans le corps sans pouvoir être utilisées. Elles vont rester dans le corps sous forme d’amas. Elles sont à l’origine de nombreuses maladies, tumeurs, kystes… Sans apport énergétique extérieur (fourni par la nourriture), le corps a quand même besoin de protéines et d’énergie pour fonctionner. Il va donc aller puiser dans ces cellules ratées pour les transformer en protéines et les utiliser en énergie. Le corps s’auto-nettoie ainsi. Les graisses, elles, sont puisées pour donner de l’énergie au cerveau.  Le corps, a en fait, toutes les ressources nécessaires pour s’auto-suffire en se nettoyant ! x Quels sont les bénéfices ? Physiquement :  C’est la meilleure façon de se débarrasser des toxines et des cellules défectueuses dans son corps. On se débarrasse de tout ce qui encrasse le corps. Mentalement : Au-delà du nettoyage du corps, le jeûne a de nombreux bénéfices sur le mental. La digestion demande une énergie importante. Pendant la période de jeûne, comme on ne mange pas, l’énergie part ailleurs et l’esprit est très clair !  Le jeûne a donc un effet très positif sur le mental et la concentration. Pendant ce type de période, on est très lucide. Plusieurs personnes, d’ailleurs pratiquent ce type d’expérience pour trouver des solutions à différentes problématiques qu’ils se posent, personnelles ou professionnelles. x A quelle fréquence, faut-il en réaliser pour en avoir les bénéfices ? L’idéal est de le faire une fois par an. Et si cela est possible, lors des changements de saison.  Mais attention, le but n’est pas de faire des excès toute l’année puis de réaliser un jeûne. La démarche du jeûne est de justement commencer à prendre conscience qu’il faut prendre soin de soi et cela passe par son corps. L’expérience est tellement bénéfique après cette semaine de jeûne, que l’on veut recommencer chaque année ! Ton expérience avec le Jeûne  – le plus cadeau que j’ai fait à mon corps x Comment as-tu découvert ce type d’expérience autour du jeûne ? C’est une de mes cousines qui m’en a parlé, il y a 10 ans . Elle a fait un jeûne à la suite de sa troisième grossesse. Elle en est ressortie radieuse, pleine de vitalité avec une peau sublime ! A cette période-là, je vous avoue que j’étais très perplexe voire révoltée. Je me disais qu’il n’y avait vraiment plus de limites dans ce que l’on proposait pour le bien-être. Et je trouvais que c’était n’importe quoi, de dire aux gens de ne pas s’alimenter pendant une semaine pour se sentir mieux ! J’étais persuadée que je serais absolument incapable de le faire ! Je mange beaucoup et j’aime tellement ça ! L’idée m’est quand même restée dans un coin de ma tête, ça m’intriguait. Pendant la maladie de mon père, j’ai été bouleversée de le voir se détériorer, s’abîmer. Des idées paradoxales s’opposaient en moi. Je m’occupais beaucoup de lui. Cette situation était difficile pour lui comme pour moi. Il m’a dit un jour : « c’est ma maladie pas la tienne. Va prendre soin de toi. » Je n’étais pas d’accord ! Comment prendre soin de moi alors que son corps se mourrait à petit feu ? Mais pas le choix : quand le paternel donne un ordre ! Je me suis demandée ce que je pourrais faire pour prendre soin de moi : faire du sport, vivre avec la nature, m’aérer ? Cependant, en sachant que son corps avait mal, je voulais avoir mal aussi. Comme pour compenser ou me sentir vivante là où on prenait la vie de mon père. C’est à ce moment-là que je me suis rappelée des propos de ma cousine par rapport au jeûne. Et je me suis rappelée ce que j’avais pensé : la chose la plus difficile que je pouvais faire, était d’arrêter de manger.   Ce qui est drôle, c’est que je suis partie faire mon premier jeûne en pensant cela, alors qu’en fait, c’était le plus beau cadeau que je faisais à mon corps et à moi même !  x Qu’as-tu appris pendant cette semaine ? J’ai découvert que chaque organe qui constitue mon corps, a une utilité bien propre et est indispensable pour former ce tout. Ça peut paraître banal, mais avant moi j’avais un corps, un corps sans détails une masse qui me permettait de me mouvoir et faire tout ce que j’avais à faire ! Et comme j’avais vraiment toujours mille choses à faire, le corps n’avait qu’à suivre !  J’ai appris que j’étais autosuffisante et que j’étais capable de faire quelque chose toute seule pour moi et par moi-même. Et croyez-moi c’était une grande découverte ! x Quels ont été les bénéfices sur toi après ce jeûne ? Au niveau du corps, certaines petites maladies bénignes que je trainais depuis longtemps sont parties. Mes cicatrices ont disparu. J’avais de l’eczéma, je n’en ai plus. Mes ridules se sont estompées et ma peau est devenue plus belle et tonique. Cela m’a aussi permis de perdre mes kilos superflus. Côté mental, j’avais clairement l’esprit plus vif. J’ai d’ailleurs réalisé une formation juste après cette semaine de jeûne et je n’ai jamais été aussi efficace. J’avais une super mémoire ! Cela m’a également permis de gérer des situations difficiles.  Comme je l’ai dit plus haut, quand je suis rentrée de ma première semaine, mon père est décédé. Ce jeûne m’a permis de gérer émotionnellement cette situation avec un calme inattendu. Je ne sais pas comment cela aurait été sinon. x Qu’est ce qui a été le plus dur ? Je me rappelle qu’au premier jeûne, entre les randonnées, il est difficile de ne pas penser au petit morceau de cantal et pain que je me fais d’habitude, après une bonne sortie en montagne ! C’est pour cela que je recommande de faire ce type de jeûne en groupe ! Cela aide et toute la structure est pensée pour vous occuper et vous motiver à le faire. Les trois premiers jours sont difficiles car c’est le début du sevrage. Après on se sent mieux.  Mais chaque jeûne est différent. Il n’y a pas deux jeûneurs ni deux jeûnes pareils ! Comment sera celui que je commence samedi ?! x En réalises-tu régulièrement depuis ? Oui, c’est devenu mon rituel de fin d’été. Je jeûne la dernière semaine d’août. C’est également une belle semaine où j’honore la mémoire de mon père sans qui je n’aurais pas réalisé tout ce chemin.  A côté, au cours de l’année, je fais régulièrement des jeûnes d’une journée pour maintenir les bénéfices de l’auto-restauration et éliminer au fur et à mesure les toxines accumulées. Tes semaines de Jeûne Comment as-tu eu l’idée d’organiser tes propres semaines? On me l’a demandé.  En fait, le jeûne fait partie de la philosophie du yoga et comme j’en réalise régulièrement, mes clientes du yoga m’ont demandé d’en organiser un. x Qu’aimerais-tu apporter de plus que les semaines que tu as réalisées ? Mon objectif est de proposer une semaine de jeûne pendant laquelle on prend vraiment soin de soi. Un retour à des choses plus simples mais avec une vraie touche moderne : faire du yoga deux fois par jour, se retrouver dans une maison conviviale comme si on était en famille, proposer des ateliers pour développer des crèmes, proposer des ateliers zéro déchet, des massages. Je propose également aux personnes qui viennent, de partager leurs compétences en proposant elles-mêmes des ateliers. Et je propose des ateliers de coaching de développement personnel. x Quel est le programme ? Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site, mais comme cités ci-dessus au programme de cette semaine, je vais proposer des cours de yoga quotidien, des lectures, des séances de coaching et il sera possible d’avoir des massages.  x Quels sont tes conseils pour se préparer ? Il est vivement conseillé de faire une descente progressive des excitants – café, cigarettes, alcool etc.  Pendant la semaine avant le jeûne pour arriver « sevré ». Pendant le stage, ils sont absolument exclus.  Il est également conseillé de baisser progressivement la consommation des produits animaux : viande, poisson, laitages, et de boire plus que d’habitude de l’eau, en-dehors des repas. x Où peut-on retrouver ces informations ? Sur Instagram Felicieyoginise  Mon site internet : www.feliciedekyvere.com Ma page Facebook : Felicieyoginise  Et n’hésitez pas à me contacter pour des questions, des retours ou pour réserver ! x Plus de contenus bien-être et nutrition Mon article sur la monodiète de pommes Plus d’articles sur le yoga sur le blog. Plus d’articles sur la nutrition sur le blog Mes cours de yoga LIVE en ligne Mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou ApplePodcast   Cet article vous a plu  Enregistrez cette image sous votre Pinterest pour retrouver facilement cet article.  

Tout ce que vous devez savoir pour réussir une detox de printemps

Très médiatisée, notamment à la sortie de l’hiver, la detox est présente dans tous les magazines et les sites. En quoi consiste une detox ? Quels sont les bénéfices ? Et comment en réaliser une efficace ? Pour connaître tous les secrets d’une detox de printemps réussie et en comprendre le principe, j’ai demandé de l’aide auprès d’une professionnelle du bien-être, Marie-Amélie, naturopathe. Dans cette interview, elle nous dit tout ce qu’il faut savoir pour faire une detox de printemps efficace.   Le principe d’une detox x Qu’est-ce qu’une detox ?  Marie-Amélie, naturopathe : « Je n’aime pas ce mot car il est employé à outrance par les médias. La plupart du temps, il est utilisé dans un contexte qui ne lui convient pas.  Une detox est un ensemble de choses qui vont nous permettre d’éliminer tous les déchets que l’on a emmagasinés dans le corps.  Ces déchets viennent de l’extérieur (alimentation, hygiène de vie) mais aussi du corps (production de toxines et mauvaises cellules). La detox est comme un grand ménage du corps qui nous permet de repartir sur de bonnes bases.    A quelle période faut-il faire une detox ? L’idéal est de la faire en transition de saisons, entre l’hiver et le printemps ou entre l’été et l’automne. Mais le plus important est surtout d’écouter son corps. Il faut la faire quand on est en forme et que l’on est disposé à la mettre en place jusqu’au bout.     Quelle est la durée d’une bonne detox ? Il n’y a pas de règle cela dépend de chaque organisme. En général, une cure ou une detox dure trois semaines car cela correspond au renouvellement cellulaire de certains organes, comme la peau. D’ailleurs pendant une detox, vous ne verrez les bénéfices de votre cure qu’au bout de ces trois semaines. En attendant, pendant ces 21 jours, les anciennes cellules vont emmagasiner les toxines qui sont évacuées du corps. Ce qui explique que l’on a des périodes ingrates (vilaine peau, langue blanche…) pendant ce type de cure. Il faut passer par là pour ensuite récupérer une jolie peau et des organes tout neufs ! La méthode pour réaliser une detox x Une detox doit se faire de façon globale. Cela ne sert à rien de mettre en place une des étapes sans suivre les autres. L’élimination des déchets ne sera pas totale. Il y a trois étapes à suivre : éliminer les aliments qui nous apportent des toxines en suivant un mode d’alimentation différent (hypotoxique, monodiète ou jeûne) éliminer les mauvaises habitudes qui stressent notre organisme  stimuler les organes d’élimination par des plantes naturelles   Eliminer les aliments porteurs de toxines  En fonction de ses ressources et de son organisme, il y a trois méthodes pour éliminer les toxines de son alimentation. Suivre une alimentation hypotoxique : il s’agit de sortir de ses habitudes tous les aliments qui apportent des toxines comme le gluten, les laitages, les produits raffinés et transformés, l’alcool, le café, le tabac et le thé. A tenir idéalement pendant 21 jours. Faire une monodiète : c’est à dire ne manger qu’un seul aliment pendant plus de 24h. La durée pour ce type de cure est entre 3 jours 21 jours. L’avantage de ne manger qu’un seul aliment est que l’on met ses intestins au repos. Il est plus facile pour lui de digérer une seule chose. Le corps va garder le surplus d’énergie pour nettoyer l’organisme/ Cela peut être un fruit comme la pomme, le raisin, la carotte ou du riz. Il également possible de varier les fruits pour que cela soit moins monotone et tenir plus longtemps (3 jours de la pomme puis 3 jours du raisin). L’important est de prendre des produits de saison et bios (raisin à l’automne, pommes en hiver, carotte toute l’année..).  Réaliser un jeûne : pour le jeûne, c’est assez personnel. Il faut avoir envie de jeûner et que cela parte d’une volonté profonde. C’est une méthode plus difficile surtout si l’on reste dans son quotidien citadin avec beaucoup de tentations. Le jeune n’est pas anodin. Il vaut mieux se faire accompagner, notamment la première fois. Un jeûne mal vécu ou mal effectué peut avoir de lourdes conséquences. L’avantage du jeûne et de la monodiète est que le corps va économiser de l’énergie (celle de la digestion) qu’il va à la place utiliser pour les process d’élimination.` Eliminer les habitudes qui nous font produire des toxines  Les toxines ne proviennent pas seulement de l’extérieur. Le corps, lui-même en produit, notamment à travers le stress. Pour éliminer tous les déchets de notre corps, il ne suffit donc pas seulement de retirer les aliments qui nous apportent des toxines, mais également de ne pas en produire nous-même ! Il est donc important pendant cette période de se détendre et de trouver des astuces pour éviter les états de stress. Voici quelques astuces pour éliminer ces toxines : Se relaxer en se faisant un massage et en réalisant des exercices de respiration ou de méditation  Se ressourcer au maximum près des éléments naturels  Faire une activité sportive douce comme du yoga, de la gym douce ou de la randonnée Enlever les pensées négatives en instaurant un rituel le matin pour se chouchouter et en faisant une liste tous les soirs des 5 choses positives de la journée  Ce type de changement va influencer de façon positive notre quotidien, réduire notre stress et ainsi limiter notre propre production de toxines.    Stimuler l’élimination Pour évacuer les déchets emmagasinés dans le corps, il faut aider les organes d’élimination et faciliter le drainage . Prendre des plantes :  Il existe des plantes qui vont drainer, c’est à dire booster la circulation lymphatique et sanguine, et qui vont faciliter l’élimination par les urines. Ces plantes vont également stimuler les organes d’élimination comme les intestins, le foie, les reins, la peau et les poumons. Les plantes qui ont cette action globale sont le pissentlit et le bouleau. Vous pouvez les prendre sous forme d’infusion, de gélules ou de jus. On en trouve dans tous les magasins bio. D’autres plantes comme le chardon marie, seront plus ciblées pour stimuler le foie.   Lutter contre la constipation.  Sujet moins glamour mais tout aussi important ! De nombreuses personnes souffrent de constipation et il est important de pouvoir évacuer les déchets de notre corps, d’autant plus pendant une detox. Si vous avez du mal à aller aux toilettes, vous pouvez prendre du psyllium blond.    Pratiquer une activité physique. L’exercice physique a plusieurs avantages . Il va stimuler les poumons pour éliminer les déchets, le rythme du coeur s’accélére et stimule la circulation sanguine,  et enfin les muscles par compression vont stimuler la lymphe et le retour veineux. Le sport est donc indispensable pour réaliser une bonne detox. Vous l’aurez compris la detox permet d’effectuer un grand ménage dans notre corps en éliminant tous les déchets stockés. Pour la réussir, il est important de mettre en place correctement ces différentes étapes. Et l’idéal est d’avoir un conseil sur mesure en allant voir une naturopathe. En fonction de votre profil, elle vous indiquera les meilleures méthodes à suivre !    Ma routine bien-être pour le printemps en vidéo   Besoin d’un rendez-vous pour plus de conseils Merci Marie-Amélie pour tous ces précieux conseils. Si vous avez besoin de vous faire accompagner dans le cadre d’une detox ou d’un jeûne, n’hésitez pas à la contacter. Elle vous offre d’ailleurs un tarif réduit si vous venez de la part de SANTAMILA en vous proposant la première consultation à 50€ vs 60€ 😉 Pour contacter Marie-Amélie : envoyer un mail sur marieamelie.sompairac@gmail.com prendre rendez-vous directement ici   Plus d’articles sur la detox et le jeûne Retrouvez d’autres articles sur le blog sur : la detox des recettes healthy le jeûne   Envie de pratiquer de reprendre une routine de cours de yoga dynamique Retrouvez mes cours en ligne et en replay chaque semaine dans la rubrique mes cours de yoga en ligne.

5 postures de yoga pour préparer son corps pour le ski

  Les sports d’hiver sollicitent énormément le corps, notamment à travers des postures que nous n’avons pas forcément l’habitude de réaliser dans notre quotidien même de sportifs. Il est donc important de bien préparer ses muscles afin d’éviter les blessures. Voici quelques postures de yoga pour préparer son corps pour le ski. Assouplir ses chevilles avec la posture du papillon Les bénéfices :  Cette posture permet d’ouvrir les hanches, de les assouplir et de travailler également les chevilles. La posture : assis, le dos redressé, joignez les pieds en plaçant les plantes de pieds l’une contre l’autre et laissez s’ouvrir vos genoux vers le sol. Attrapez vos orteils pour rapprocher doucement les pieds du bassin. Faites doucement des petits mouvements avec les jambes pour assouplir le bassin et ouvrir les hanches Ouvrez l’aine. Si vos genoux sont très hauts et que cette posture est très inconfortable pour vous, vous pouvez surélever votre bassin avec une brique ou un coussin. Maintenez cette posture 5 à 6 respirations. Ouvrir ses hanches avec la posture de la fente basse La posture :  commencez en chien tête en bas. Rapprochez votre genou droit de votre nez et placez le pied droit entre vos deux mains. Vous êtes en fente basse. Votre genou avant est plié à 90° et ne doit pas dépasser votre cheville. Votre pied arrière est parallèle à votre tapis et votre pointe de pied sur le tapis. Descendez doucement dans vos hanches afin de les étirer. Allongez les bras au-dessus vers le ciel en gardant les épaules loin des oreilles. Maintenez la position pendant quelques respirations puis revenez en position planche puis chien tête en bas et faites la même chose avec l’autre jambe. Les bénéfices : La fente basse est une bonne posture pour ouvrir les hanches et renforcer les muscles du dos. Maintenez cette posture 5 à 6 respirations. Préparer ses jambes, ses hanches et ses épaules avec le guerrier II Les bénéfices : La posture du guerrier 2 permet de renforcer et d’échauffer ses jambes. Elle permet également de travailler le haut du dos en renforçant les épaules. La posture : en fente haute, pied droit devant, ouvrez le bras gauche vers l’arrière et placez vos deux bras à la même hauteur, parallèles au sol. Tournez le pied arrière à 90° vers la gauche. Votre genou avant forme un angle de 90° et est aligné avec la cheville droite. La cuisse droite est si possible parallèle au sol. Les bras forment une même ligne et les épaules sont loin des oreilles. Maintenez cette position quelques respirations. Puis répétez de l’autre côté. Maintenez cette posture 5 à 6 respirations. Travailler la position du ski avec la posture de la chaise Les bénéfices : Cette posture est assez similaire à la position du ski, elle permet de renforcer le dos, les jambes et les chevilles. La posture : les pieds joints et les bras le long du corps, levez les bras sur une inspiration, paumes face à face. Sur une expiration, pliez les genoux et descendez les fesses vers le sol comme si vous vouliez vous asseoir sur une chaise. Les genoux ne doivent pas dépasser les chevilles, le dos reste droit. Regardez entre vos mains et maintenez la posture quelques respirations. Maintenez cette posture 5 à 6 respirations. Renforcer son équilibre avec la posture de l’arbre Les bénéfices : La posture de l’arbre permet de travailler son équilibre en renforçant ses chevilles et ses jambes, et en améliorant notre concentration. La posture : debout, les pieds joints, épaules basses, le dos droit, étirez-vous vers le haut. Fixez un point devant vous pour trouver votre équilibre et levez votre pied droit pour le placer sur votre cheville, votre mollet ou votre cuisse gauche en fonction de vos capacités. Évitez de le placer sur le genou au risque de vous blesser. Gardez les hanches droites et vers l’avant. Joignez les mains en prière, paume contre paume et trouvez votre équilibre. Si vous le sentez, levez les bras, les mains en prière au-dessus de votre tête et maintenez la posture pendant cinq respirations. Puis, faites la même chose avec l’autre jambe. Maintenez cette posture 5 à 6 respirations. Vous êtes prêts pour les pistes, pensez à de ne pas forcer et à vous écouter lorsque votre corps est fatigué. On vous prépare une routine yoga spéciale « après-ski ». Bonne session ! Plus d’articles sur le yoga Ma routine de yoga pour retrouver de l’énergie le matin 6 postures de yoga pour améliorer sa circulation sanguine5 postures de yoga pour travailler ses abdominaux6 conseils pour progresser en yoga

Mon avis sur la Wellbox S, une solution naturelle anti-âge pour le visage et drainante pour le corps

La Wellbox, comment ça marche ? Le concept de la Wellbox La Wellbox est une machine qui va venir faire des microaspirations et va ainsi stimuler les cellules de la peau. Elle permet de prendre soin naturellement de la peau que cela soit au niveau du visage ou au niveau du corps.La technique utilisée est celle du LPG pour celles qui connaissent. On a tendance à faire du sport pour entretenir son corps mais on oublie souvent que la peau est également un organe à part entière que l’on peut travailler. Avec l’âge, la peau au niveau du visage se relâche, le teint se grise, les traits se détendent et les rides apparaissent. Côté corps, on retrouve les mêmes effets négatifs, la peau se détend et les cellules stagnent formant ainsi un effet peau d’orange. Malgré ce que l’on peut penser, ces effets ne sont pas irréversibles ou inévitables. On peut freiner leurs apparitions et gommer leurs impacts en prenant soin de sa peau et en la stimulant.De la même façon que l’on peut modeler et travailler ses muscles à travers le sport, on va pouvoir travailler et améliorer l’aspect de sa peau. Grâce à cette technique de microaspirations que l’on va effectuer avec des embouts adaptés aux différentes parties du corps, la Wellbox va stimuler les cellules de la peau afin qu’elles se retendent.  Le fonctionnement de la Wellbox La Wellbox se présente sous une forme ronde comme un gros oeuf, qui s’ouvre en deux.A l’intérieur, on y retrouve la plateforme de commande, le tuyau d’aspiration et les 5 embouts  : 2 pour le visage et 3 pour le corps.Par souci d’écologie, il n’y pas de mode d’emploi papier fourni avec la Wellbox. Mais on retrouve les différentes routines « visage et corps » directement en ligne. Elles sont très bien faites.Côté fonctionnement, la Wellbox est assez simple à utiliser. Il existe deux modes d’aspiration, un mode d’aspiration pour la peau du visage et un autre pour le corps. Chaque routine dure 6 minutes mais il est possible d’adapter le temps de massage en le prolongeant ou en le réduisant. Au niveau de l’aspiration, on peut changer l’intensité en fonction de ce que l’on souhaite et de notre sensibilité. Ce que j’ai aimé avec la Wellbox Mon avis en général  Je trouve que la Wellbox est une super solution pour prendre soin de sa peau naturellement et ralentir son vieillissement.Je pratiquais déjà la gymnastique faciale qui a pour objectif de faire travailler les muscles du visage pour éviter qu’ils se relâchent. Et je trouve que la Wellbox est un très bon outil pour chouchouter son épiderme que cela soit au niveau du corps mais surtout du visage. Un effet anti-âge sur le visage Je trouve que la machine est très efficace pour prendre soin de la peau du visage. La peau est légèrement aspirée à l’aide de deux petits clapets. On sent que l’épiderme est comme massé et stimulé. Je l’utilise deux fois par semaine avec l’embout 2 sur tout le visage pendant 12 minutes. Puis j’utilise l’embout 1 pour le contour des yeux, pendant 6 minutes .Je trouve que l’on voit vraiment la différence, le teint est plus lumineux, la peau est plus ferme et les traits du visages retendus. Au niveau de mon visage, avec l’âge, j’ai tendance à avoir une joue qui se détend un peu plus que l’autre surtout quand je suis fatiguée et à avoir des pattes d’oies au niveau des yeux.Le massage régulier de mon visage à l’aide de la Wellbox raffermit mes joues, retend mes traits et atténue les ridules au niveau des yeux. Comme on fait ses exercices pour travailler ses abdominaux ou ses fessiers, on travaille la peau et on la retend.   Un effet bonne mine immédiat contre le teint gris Je l’utilise également régulièrement quand j’ai une mine fatiguée notamment en hiver ou quand je manque de sommeil.  En quelques minutes, avec la routine « coup d’éclat », on masse la peau et booste la circulation sanguine sur le visage. Ca nous donne le rose aux joues et un effet bonne mine immédiat.  Soin raffermissant pour le corps Côté corps, malgré une bonne alimentation et du sport régulier, comme toutes les femmes, je commence à avoir de plus en plus de peau d’orange sur les fesses et l’arrière des cuisses. J’ai une mauvaise circulation du sang qui n’arrange pas ce genre de choses. Depuis que je suis jeune, je sais que je dois faire attention à cela et j’ai vite adopté quelques réflexes simples pour prendre soin de mes gambettes et limiter les effets liés à une mauvaise circulation sanguine comme : – ne jamais croiser les jambes assises car cela coupe la circulation du sang– finir toutes mes douches avec de l’eau glacée, même en hiver– mettre régulièrement mes jambes en l’air, soit contre un mur, soit en posture de la chandelle en yoga– et masser un maximum ma peau pour que les cellules ne stagnent pas, soit à la main, soit avec un outil comme une ventouse pour effectuer du palper-rouler La Wellbox est un super outil pour masser sa peau régulièrement, décoller les cellules adipeuses et éviter leur réinstallation. Je l’ai utilisé principalement sur l’arrière de mes jambes et mes fesses. J’avais tendance à utiliser le plus gros embout et à effectuer les massages soit après une douche, soit le temps d’une série allonger dans mon canapé. En plus d‘être indolore et même agréable, j’ai vu la différence sur ma peau. Par contre pour que cela soit efficace, il faut être régulière. J’ai un peu du mal à garder un rythme régulier surtout en hiver.    Drainage des gambettes quand on est enceinte MAJ Janvier 2021 : Enceinte depuis 4 mois, j’ai renoué avec ma Wellbox, Je l’utilise de plus en plus pour les jambes pour éviter la rétention d’eau et les drainer. Ils ont d’ailleurs développé un petit guide Wellbox pour les futures mamans et jeunes mamans Ce que j’ai moins aimé avec la Wellbox Je trouve par contre que la machine est assez encombrante et bruyante. Comme je vis dans un appartement, ce n’est pas évident de lui trouver une place. Autre point, quand on commence à utiliser cette machine, on a envie de l’emporter tout le temps avec soi que l’on parte en voyage ou en weekend pour continuer à masser régulièrement sa peau et ne pas perdre les bénéfices de nos séances précédentes. Comme j’ai beaucoup voyagé pour le travail cet été, j’étais un peu frustrée de devoir stopper mes séances. Je rêvais d’avoir le même appareil de poche pour le glisser dans ma valise et l’emmener partout avec moi. Côté bruit, la Wellbox émet un bruit assez fort, comparable à une épilette électrique ou au sèche-cheveux. Il faut trouver le créneau qui ne dérangera personne. Pour ma part, mon problème est que j’aime faire mes soins (masques, épilation ..etc) plutôt le soir après ma douche. Avec la Wellbox, je dois les faire plus tôt. Mon bilan après six mois de Wellbox Pour conclure, malgré un prix assez onéreux (entre 800 et 1000€), je trouve que la Wellbox est un outil utile pour prendre soin de sa peau notamment au niveau du visage, avec les années qui passent. Cela dépend de vous mais c’est un investissement qui peut vite valoir le coup car finalement les soins en institut coûtent très cher (entre 400 et 500€ les dix séances). Votre Wellbox sera vite rentabilisée. L’idéal est de choisir des paiements en plusieurs fois comme vous pouvez trouver sur Boulanger. Vous avez déjà essayé ce type d’outils ? Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas .     Retrouvez d’autres articles sur le même sujet :– Ma routine d’exercice de gym faciale pour retendre la peau– Ma routine de soins du visage pour prendre soin de sa peau– Ma sélection de produits de beauté 

Le Yin Yoga, mon yoga doux pour travailler la souplesse et lâcher prise

J’ai découvert le Yin Yoga, il y a un an au cours de ma formation de yoga à Bali. Le Yin Yoga est un yoga très lent dans lequel on maintient chaque posture environ 5 minutes. Moi qui suis une sur-active, je pensais détester ce type de pratique et n’avoir aucune patience. Et pourtant j’ai découvert au cours de ma formation que c’était justement le type de pratique dont j’avais besoin pour trouver un équilibre dans ma vie. Un yoga qui m’ancre, me pose et m’apprend à lâcher prise physiquement et mentalement (le plus difficile pour moi). Ce fut une vraie révélation. Je ne m’étais jamais sentie aussi bien en intégrant cette pratique à ma routine mensuelle. Depuis, j’essaye de pratiquer au moins une fois par semaine plusieurs postures de Yin Yoga à la maison ou en studio. Découvrez dans cet article ce qu’est le Yin Yoga et ce qu’il peut vous apporter. L’histoire et les origines du Yin Yoga Le Yin Yoga fait partie des pratiques plus douces et lentes qui apportent un étirement profond et un relâchement total. Cette discipline est issue de la tradition chinoise et de la philosophie taoïste (l’un des trois piliers de la pensée chinoise). Paulie Zink, créateur de ce mouvement, souhaitait développer une pratique qui demande l’abandon du mental et une écoute attentive du ressenti de son corps. Il transmet son savoir à l’américain Paul Grilley, qui stupéfait des bienfaits sur le corps, se passionne sur cette pratique et la complète en étudiant d’avantage l’anatomie, dont les fascias. Il développe ainsi, dans les années 90, un programme d’enseignements avec différentes postures. Ce programme est reconnu aux Etats-Unis et le Yin Yoga se répand un peu partout. Une séance type de Yin Yoga Le Yin Yoga est un yoga doux, où l’on va effectuer des postures qui vont nous permettre de nous étirer en douceur et en profondeur. Un cours dure environ 1h15 pendant lequel on va effectuer une dizaine de postures. Chaque posture est maintenue entre 3 et 5 minutes, ce qui permet un relâchement total, tant physique que mental. Le Yin Yoga a une action sur les tissus conjonctifs, comme les ligaments, les os ou le cartilage. Il permet de gagner en souplesse et en mobilité. Il va également favoriser la relaxation. On évacue toutes les tensions physiques et mentales. Le Yin yoga m’a vraiment permis d’améliorer ma souplesse car au fur et à mesure des minutes, les muscles se détendent et s’allongent. Le plus difficile est de maintenir les postures quand elles sont inconfortables et de rester immobile. C’est ce que j’aime dans cette pratique, chaque séance est un challenge mais différent de ce qu’on a l’habitude de relever dans nos pratiques sportives. Un yoga accessible à tous Le Yin Yoga est un yoga accessible à tous, peu importe la forme physique, l’âge ou le niveau de pratique en yoga. Chaque personne va effectuer la posture en fonction de son corps et de sa capacité. Les bénéfices d’une pratique régulière Comme évoqué ci-dessus, le Yin Yoga a de nombreuses vertus. C’est un yoga complémentaire, à intégrer dans sa routine quotidienne. L’idéal est de faire au moins une séance chaque semaine pour lâcher prise mentalement et relâcher le corps. Voici les nombreux bénéfices d’une séance régulière de Yin Yoga :– S’étirer en profondeur – Évacuer les tensions et de se détendre – Améliorer sa mobilité en prenant soin de ses articulations – Renforcer les tissus conjonctifs – Soulager les maux de dos – Éviter les blessures – Gagner en souplesse – Favoriser la concentration – Avoir une meilleure posture globale Même si je ne réussis pas à aller régulièrement en studio, chaque semaine, je prends le temps de pratiquer quelques postures. C’est devenu un besoin vital maintenant pour détendre mon corps mais aussi mon esprit. La pratique du Yin me permet vraiment de me poser et de m’apaiser.Quand je ne peux pas aller en studio, je pratique le dimanche soir ou le lundi soir à l’aide d’un livre que j’ai adoré et que je vous recommande, celui de Cécile Roubaud « Yin Yoga – Respiration Méditation Simplicité » Quelques conseils pour maintenir les postures Le Yin Yoga n’est pas évident car ce n’est pas simple de tenir si longtemps des postures.Il a été très difficile pour moi au début de lâcher prise, mais soyez patients car cela vient avec le temps et avec la pratique. Voici 4 conseils pour essayer de bénéficier de la pratique : – Se concentrer pour tenir la posture – Rester calme et bouger le moins possible – Apprendre à lâcher prise – Respecter ses limites, tenir la posture mais ne jamais forcer si la pose devient douloureuse. J’espère que cet article vous a donné envie de pratiquer ce yoga. Et surtout, n’oubliez pas de tester plusieurs fois avant de juger les bienfaits sur votre corps. Il m’a fallu plusieurs cours (4/5 cours) avant de réussir à apprécier le Yin Yoga. Soyez bienveillants avec votre pratique 🙂 Plus d’articles sur le yoga Ma routine yoga pour avoir de l’énergie dés le matinMes postures de yoga pour booster la circulation sanguineMa routine de yoga pour travailler sa sangle abdominale et avoir un ventre platComment progresser en yoga?6 bonnes raisons de tester le yoga les yeux bandés Et plus d’articles dans la rubrique Yoga sur le blog

4 recettes de boissons chaudes santé pour l’hiver : Golden Latte, Pink Latte, Matcha Latte et Chaï Latte

Un peu trop accro au café latte ? Voici ma sélection de boissons chaudes végétales et gourmandes, dans lesquelles la caféine est remplacée par de bons nutriments comme le curcuma avec le Golden Latte ou la betterave avec le Pink Latte. Une bonne façon de se faire plaisir avec un latte, en apportant de bonnes choses à notre organisme. Matcha Latte Les ingrédients Du matcha en poudre, du lait végétal au choix, du sirop d’agave ou du miel. La recette Versez une belle cuillère à café de poudre de matcha dans votre tasse. Faites chauffer votre lait végétal et versez-e dans votre tasse. Mélangez et ajoutez en fonction de vos goûts une cuillère ou deux de miel ou de sirop d’agave. Les bénéfices : Le matcha est une fine poudre de thé vert de grande qualité. Le matcha est un super aliment, car il est riche en catéchine, un antioxydant puissant qui renforce le système immunitaire, prévient du cancer et lutte contre le vieillissement de la peau. Pink Latte Les ingrédients ¼ de betterave, du gingembre frais, du lait végétal, du sirop d’agave ou du miel. La recette Versez dans une casserole une tasse de lait végétal, ajoutez quelques bouts de gingembre et ¼ de betterave. Faites chauffer à feu doux en surveillant le lait afin qu’il ne déborde pas.Laissez infuser 5 minutes. Retirez le bout de gingembre, puis mixer le tout à l’aide d’un bras mixeur.Versez dans votre tasse et ajoutez une cuillère de sirop d’agave ou de miel selon vos goûts. Les bénéfices Le gingembre a de nombreuses vertues comme évoqué ci-dessus. La betterave est une bonne source d’antioxydants, de potassium, de fibres, de calcium de fer et de vitamines A et C.Elle possède de nombreux bénéfices pour la digestion, les troubles du foie, et permet de baisser le niveau de cholestérol. Un très bon légume à consommer sans modération cet hiver. Golden Latte Les ingrédients Du curcuma, du gingembre frais, 1 bâton de cannelle, du lait végétal au choix (amandes, avoines ou soja), du sirop d’agave ou du miel. La recette Retirez la peau des racines du curcuma et du gingembre et coupez-les en petits bouts.Placez-les dans une casserole avec le bâton de cannelle. Versez votre lait végétal dans la casserole et faites chauffer pendant quelques minutes en surveillant. A l’aide d’un mousseur à lait, faites monter votre lait. Versez votre préparation en retirant les épices. Si vous aimez vos boissons sucrées, vous pouvez ajouter une cuillère à café de miel ou de sirop d’agave. Les bénéfices  Le curcuma et le gingembre sont connus pour leurs nombreux bienfaitsthérapeutiques. Elles font d’ailleurs parties des piliers de la médecine ayurvédique indienne.Elles ont une haute teneur en antioxydants qui permet de ralentir et réduire le vieillissement des cellules. Ces deux épices renforcent le système immunitaire et permettent de lutter contre les bactéries et les virus (en cas de rhumes, grippes, fièvre, nausée, et maux de tête). Elles ont également d’autres bienfaits sur les ulcères et sur les troubles digestifs. Deux supers aliments à utiliser régulièrement pour relever vos plats et vos boissons. Chaï Latte Les ingrédients : du thé noir, un bâton de cannelle, 3 grains de poivre noir, du gingembre frais, 3 gousses de cardamome, du lait végétal, du miel ou du sirop d’agave. La recette  Dans une casserole, faites bouillir les épices dans de l’eau pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite le thé et laissez infuser 5 minutes. Remplissez votre tasse à moitié avec cette préparation, en filtrant les épices et le thé à l’aide de petite passoire. Faites chauffer à part le lait végétal et faites le monter avec un mousseur à lait. Puis remplissez jusqu’en haut de votre tasse avec le lait. Ajoutez une cuillère de sirop d’agave ou de miel selon vos goûts. Les bénéfices  Le chaï latte possède de nombreux bénéfices pour la santé. Le gingembre permet de lutter contre les nausés et a des effets anti-inflammatoires. La cannelle a également des vertues anti-inflammatoire. Le thé noir a des propriétés antioxydantes et va protéger les cellules des radicaux libres et du vieillissement. La cardamome et le poivre noir vont eux favoriser et faciliter

Découvrez les nombreux bienfaits de cette boisson énergisante au curcuma et gingembre

J’ai découvert un nouveau rituel matinal à Bali, qui a changé mes journées : une boisson healthy au curcuma et gingembre à prendre le matin à jeun. Chaque matin, elle préparait cette recette et déguster cette infusion naturelle. J’ai donc eu envie de tester ce rituel et j’ai été très vite convaincue !   Ma nouvelle boisson healthy au curcuma et gingembre Au delà d’être délicieuse, cette infusion est un concentré de bons nutriments . Le curcuma, le gingembre et le citron sont trois aliments connus pour leurs nombreux bienfaits pour le corps : antioxydant, anti-inflammatoire, detoxifiant, coupe faim…etc Côté arôme, cette infusion est très parfumée grâce au curcuma et au gingembre qui sont des épices assez fortes . Personnellement je trouve qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter du sucre mais si vous préférez plus sucré, vous pouvez ajouter des sucres naturels comme le miel ou le sirop d’agave. L’idéal est de la prendre avant votre petit déjeuner à jeun afin de bénéficier directement des bienfaits avec un estomac vide.   Les nombreux bienfaits de cette boisson au curcuma, gingembre et citron Le citron va donner un coup de fouet à votre estomac en améliorant le transit intestinal et favorisant la digestion. Il permet également de booster le métabolisme et va favoriser l’élimination des toxines et des graisses. Le citron va également renforcer votre système immunitaire grâce à ses propriétés antibactériennes. Côté épices, le curcuma et le gingembre sont connus pour leurs nombreux bienfaits thérapeutiques. Elles font d’ailleurs parties des piliers de la médecine ayurvédique indienne. Elles ont une haute teneur en antioxydans qui permet de ralentir et réduire le vieillissement des cellules.  Comme le citron, leurs propriétés permettent de booster le métabolisme. Ces deux épices renforcent le système immunitaire et permettent de lutter contre les bactéries et virus (en cas de rhumes, grippes, fièvre, nausée, et maux de t^te) Elles ont également d’autres bienfaits sur les ulcères et sur les troubles digestifs. Bref, deux supers aliments/épices à utiliser régulièrement pour relever vos plats et vos boissons !   La recette simplissime Les ingrédients Une recette ultra simple, il vous faut :  racine de curcuma racine de gingembre citron jaune eau chaude Personnellement, je vous conseille d’utiliser les racines des épices : produits plus frais et plus d’arômes !   La recette  Dans un grand mug : Pressez un demi-citron. Lavez et retirez la peau des racines de gingembre et de curcuma. Coupez-les en gros bouts et ajoutez les dans la tasse. Faites chauffer de l’eau jusqu’à ébulition, puis versez l’eau dans la tasse. Laissez infuser quinze minute.  Vous pouvez également faire la même recette dans une théière afin de siroter cette infusion, tout au long de votre journée. A Bali, j’alterne entre la version infusion chaude et la version glacée. Tout aussi délicieux et très frais quand il fait chaud ! Version glacée : préparez votre infusion, laissez refroidir. Servez votre boisson avec une cascade de glaçons ! Aussi simple 😉    Mon bilan après deux semaines tous les matins : Ma peau est plus belle, plus lisse, mes pores sont resserrés. Boire cette infusion le matin à jeun donne un vrai coup de fouet. On a les mêmes bénéficies qu’un café sans les inconvénients. Depuis que je prends cette infusion tous les matins, je n’ai plus le ventre ballonné après chaque repas ! Je digère plus facilement mes repas. Ca change vraiment la vie si comme moi, vous avez souvent mal au ventre et des soucis de digestion ! Cette boisson coupe l’appétit. Quand je la bois le matin, j’ai moins tendance à me jeter sur la nourriture tout au long de la journée. Je mange normalement, à ma faim.  Bref, je vous recommande mille fois cette infusion, très facile à faire, 100% naturelle, délicieuse et super bonne pour la santé. N’hésitez pas me partager votre avis après l’avoir testée 😉    Envie d’en découvrir plus ? Plus de recettes gourmandes Ma recette de pumpkin toast pour l’automne et l’hiver Mon banana bread sans sucre et sans beurre Mon Pumpkin Cake Mon gratin de potimarron Plus de recettes gourmandes et saines dans la rubrique food .   D’autres article bien-être Les bienfaits de l’Ocean en hiver 4 recettes de boissons végétales pour l’hiver     Retrouvez plus de recettes de cuisine en vidéo sur mon Instagram Retrouvez mes cours de yoga et ateliers bien-être LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast Plus de contenus bien-être sur ma plateforme en ligne OceanTherapyTV Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy pour lâcher prise, prendre soin et se re-connecter à la nature    

Partir au soleil en hiver : 10 expériences à vivre en Guadeloupe entre surf, kite et yoga

Pourquoi j’ai autant aimé la Guadeloupe ? Un petit paradis au soleil à prix accessible J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette île. La Guadeloupe est un vrai petit paradis, il fait beau et chaud, les paysages sont sublimes entre plages paradisiaques de sable blanc et nature luxuriante. Les activités possibles sont diverses et variées entre randonnées, sports nautiques et découverte de la culture antillaise. Et pour les amoureux de l’Océan comme moi, c’est une des rares destinations où l’on peut faire dans la même journée du kitesurf et du surf dans des spots magnifiques !Découvrez dans cette vidéo, 10 expériences à vivre en Guadeloupe que j’ai testées pour vous et que je vous recommande.Vous retrouverez également dans mon article toutes mes bonnes adresses en détails entre restaurants, spots de surf, hébergements et sorties à faire. J’espère que cet article vous plaira et vous donnera envie de partir au soleil cet hiver à la découverte de cette belle île qu’est la Guadeloupe ! Informations pratiques Monnaie : euroLangue : créole et françaisCoût de la vie sur place : assez cherMeilleures périodes (météo-surf et kite) pour y aller : Janvier-Février-Mars et Septembre-Octobre.Coucher-Lever du soleil : le soleil se lève tôt aux alentours de 6h et se couche très tôt vers 18h. Je vous conseille vraiment de vous lever aux aurores, aux alentours de 6h pour profiter au maximum de la journée car elle passe très vite. Comment y aller ? En avion : billet à partir de 250€ en période creuse avec des compagnies low Coast et jusqu’à 900€ en période haute. Un de mes amis a testé et validé la compagnie LEVEL qui propose des prix très bas en proposant en option le repas et la télévision. Temps de trajet : entre 8 et 10h Décalage horaire : -4 heures Se déplacer Louer une voiture à l’aéroport. Attention, faites bien la réservation en ligne au préalable car la location de la voiture sur place est 3 à 5 fois plus cher ! Je vous conseille EuropCar. La compagnie est très efficace et le service est top.Prenez une voiture assez puissante tout de même car la Guadeloupe est assez vallonée. 10 expériences à vivre en Guadeloupe Dormir dans les bungalows de Shambala Lodge L’offre d’hébergement en Guadeloupe est assez peu développée en termes de surfhouses ou de jolies guesthouses. Après plusieurs recherches, j’ai trouvé deux établissements qui correspondent à tout ce que j’aime. J’ai eu un coup de coeur pour ces deux adresses insolites, pleine sde charme. L’une se situe au Nord de l’île, pas très loin des spots de surf et de kitesurf, il s’agit de Shambala Lodge. L’autre, Tendacayou se situe dans le Sud de l’île dans la nature luxuriante de la basse terre, il s’agit d’un sublime Ecolodge, coupé de tout, au milieu des arbres tropicaux avec une vue sur la baie de Deshaies. Je vous en parle plus bas dans l’article. Shambala Logde L’adresse : en haute terre près du Mouleroute de la clinique, Moule 97160, Guadeloupe En quelques mots : Une superbe adresse pour se loger en Guadeloupe. Shambala propose cinq jolis bungalows tout en bois . Chaque bungalow possède une cuisine et un salon extérieur, une salle de bain ouverte et un grand lit king size. La décoration est simple, épurée dans un esprit balinais. Tout ce que j’aime. Chaque bungalow est un peu isolé pour avoir de l’intimité. Le petit déjeuner est gourmand, sain et complet : fruits frais, oeufs brouillés, bon pain aux graines et jus pressé. Un régal pour les papilles ! Le Shambala lodge est aussi un espace de bien-être où l’on peut pratiquer des cours de yoga devant la piscine ou se détendre dans la salle de soin avec des massages. Ce que j’ai adoré : l’esprit balinais, la douche ouverte sur l’extérieur, les petits déjeuners maisons, la piscine avec vue sur la mer et surtout l’accueil de Pierre. Prix : de 120€ à 160€ /nuit du 01/05 au 30/11de 140€ à 180€  /nuit (petit-déjeuner inclus) du 01/12 au 30/04  Côté hébergement, pour les plus petits budgets, vous trouverez plein d’offres à partir de 50€ la nuit sur AirBnB aux alentours du Moule, de Sainte Anne et de Saint François. Faire le tour des spots de surf La Guadeloupe est une superbe destination si vous aimez le surf. Elle offre de nombreux spots avec de sublimes paysages et des conditions différentes. Tout le monde y trouvera son bonheur, débutants comme confirmés. Les spots de surf que j’ai testés HelleuxLe spot du Helleux est idéal pour les débutants. Les vagues sont douces, bien formées mais pas creuses et poussent bien. Les + : le spot est magnifique, une petite baie protégé de tout, pas d’habitation ou de shop en vue.Les – : l’accès à l’eau pique un peu pour les pieds car il faut marcher dans des galets. Anse BertrandJ’ai adoré ce spot qui est en face d’un magnifique cimetière (cf vidéo). J’ai fait une belle session à cet endroit avec Léo Etienne, le champion du monde de surf junior. J’ai eu de la chance de passer une journée avec lui, de faire le tour des spots et de partager une session avec lui où il m’a donné quelques conseils. Un super surfeur à suivre, il est très doué en surf mais très simple et simpa. Nous étions trois à l’eau avec des petites vagues, parfaites pour mon niveau. Une session magique. Les + : la vue sublime sur ce cimetière et la falaiseLes – : l’accès peut-être un peu technique en fonction des vagues car il n’y a pas de plage, on part des rochers. Le Port de Saint FrançoisUn chouette spot avec une petite vague qui déroule longtemps. Parfait pour les débutants ou les longboards. J’ai fait une très cool session avec Cyrill de l’école Poyosurfclub, on s’est bien amusé. Le spot est assez sécurisé.Les + : Petite vague, facile et longue à surferLes – : Pas mal de rame pour atteindre le pic Les autres spots à surfer Le Moule* Le Moule est un spot qui convient à tous les types de pratique selon la puissance de la houle. Il faut tout de même faire attention au reef en entrant et en sortant. Anse Salabouelle*Entre Le Moule et Saint François, ce spot propose de puissantes vagues . Anse Salabouelle compte parmi les spots les plus actifs de la Guadeloupe, la houle étant permanente. La plage salé « bananier »*Ce spot est le seul beach-break de la Guadeloupe avec une vague de sable noir « volcanique ». Un bon spot pour les débutants et les petits. * Informations sur ces spots recueillies auprès de Poyosurfclub Port LouisCe spot est l’un des plus beaux de Guadeloupe avec son eau transparente, turquoise entouré de plages de sable blanc. Quand nous étions en Guadeloupe, malheureusement les conditions n’étaient pas bonnes, il n’y avait pas de vague. Mais le spot est magnifique même pour y faire une balade et manger un bokit sur la plage en attendant le swell. Louer une board ou prendre un cours Pour louer une board de surf ou prendre un cours, je vous conseille l’école de surf POYO Surf Club.Cyril, le gérant, est guadeloupéen et passionné de surf. C’est un super mec, il est adorable, patient et de bons conseils. Et si vous avez des enfants, c’est un super professeur.Bref, une super école de surf et une très belle personne. Allez-y les yeux fermés ! Faire le marché de Saint-Anne et acheter du bois bandé Un incontournable à faire, le marché de Saint-Anne. Je vous conseille d’y aller assez tôt le matin, c’est plus agréable. Le marché de Saint-Anne est au bord de la plage, vous y trouverez des fruits, des légumes mais surtout plein de produits artisanaux pas très chers à ramener en souvenir. Je vous conseille de ramener une bouteille de « Bois Bandé », qu’ils appellent aussi « Déchire Culotte ». Les bouteilles de Rhum arrangé sont décorées par le soin de chaque vendeur. Chaque stand a sa propre décoration. Elles sont jolies et à petits prix. Un cadeau très sympa à ramener. Je vous conseille aussi les confitures à la noix de coco qui sont délicieuses. Vous pouvez également acheter des épices. Par contre, ne prenez pas les petits paquets tout faits, je vous conseille de faire votre propre mélange en les goûtant au préalable. Faire du Kitesurf à la Caravelle Coup de coeur pour la Caravelle, un lagon d’eau turquoise entouré de cocotiers et d’une magnifique plage de sable blanc. Ce spot est sublime !  Par contre, attention pour les débutants, il est indispensable d’être encadré par un moniteur qui vous emmènera au large, loin du bord. La zone de décollage est délicate car elle est très étroite et entourée de cocotiers. Il y a également pas mal de rochers au bord. Il est donc indispensable d’être confirmé ou de passer par l’école de kitesurf qui est sur place, FunKiteAcademy. Les moniteurs vous emmèneront au large avec votre kite, pour naviguer au milieu du lagon en toute sécurité. Autre conseil : naviguez si vous le pouvez pendant la pause déjeuner car ce spot est assez petit et près du Club Med. Il peut vite être très peuplé. J’y suis allée entre 12 et 14h et nous étions 3 à l’eau, c’était magique ! L’école : Fun Kite AcademyPour louer du matériel ou prendre des cours je vous conseille d’aller dans cet école, ils sont très pros et leur matérielest récent et de très bonne qualité. Retrouvez toutes les infos sur leur site FunKiteAcademy Autres spots de kitesurf Les autres spots de kitesurf sont principalement concentrés entre Saint Anne et Saint François.Les spots : Bois Jolan – St François – Les Salines – Le Moule Yoga au lever de soleil à la Pointe des Châteaux La pointe des châteaux est le meilleur endroit en Guadeloupe pour admirer le lever du soleil. J’ai eu la chance de pouvoir faire avec Murielle, une séance de yoga doux et méditation sur la plage en admirant le lever de soleil. Ce fut un moment magique, je vous le recommande vraiment. Si Murielle n’est pas disponible pour cette séance, vous pouvez juste venir par vous même méditer ou juste admirer le lever du soleil. Cours de yoga au lever du soleil : avec Murielle Antin, contactez là sur son Instagram. Si vous souhaitez faire d‘autres cours de yoga, vous pouvez en faire au Shambala ou renseignez-vous auprès de Pierre du Shambala ou de Murielle, ils vous donneront de bons contacts. La pointe des châteaux est aussi une très belle balade à faire soit en marchant, soit en courant pour les plus sportifs. Montez jusqu’à La Croix pour admirer la vue de 360° sur la Guadeloupe mais aussi sur les îles en face de la Désirade, de Marie Galante et Petite Terre. Manger un Acai les fesses dans l’eau Où manger de bons plats sains et gourmands en Guadeloupe ? Il n’y a pas encore beaucoup d’adresses de ce type mais j’en ai découvertes quelques unes très sympas et j’ai l’impression que l’offre va se développer de plus en plus.  Voici mes bonnes adresses pour manger des bons plats sains et gourmands :  – Les Givrés pour petit déjeuner ou goûter un Acaï Bowl les fesses dans l’eau sur la belle plage de sable blanc à Saint Anne. Ils vont également développer leur offre salée très prochainement. – Wanalao Beach Bar pour manger un veggie ou poke bowl près du Moule. C’est un également une école de planche à voile, où l’on peut prendre des cours. Mes autres bonnes adresses pour manger En Guadeloupe, il y a beaucoup de restaurants en bord de plage mais beaucoup avec une offre assez classique. Après avoir testé plusieurs restaurants, voici les bonnes adresses que je vous conseille pour manger une très bonne cuisine antillaise : – Le Chez Nous – Route de la pointe des Châteaux, Saint François– Le Poisson Rouge – Restaurant de Tendacayou, Deshaies– Le Mabouya – Saint François– Le Colombo pour ses langoustes- Route de la pointe des Châteaux, Saint François. Les plats typiques à tester : – Kassavs, une galette au manioc.– Tourments d’amour, un gâteau traditionnel.– Accras de morue.– Poulet boucané, un poulet mariné et fumé.– Ouassous, des grosses écrevisses d’eau douce.– Bokits, la street food de Guadeloupe, des beignets frits garnis de viande, oeuf, jambon, fromage …– Bien sûr du bon rhum arrangé au…

6 astuces naturelles pour être en forme l’hiver et booster votre organisme

L’hiver est bel et bien installé et entre la luminosité toujours au plus bas et le froid, la fatigue s’installe et notre organisme devient un terrain de plus en plus propice pour les bactéries et virus qui trainent. Alors pour rester en forme, voici mes 6 astuces naturelles pour être en forme l’hiver et booster votre organisme. La gelée royale La gelée royale est un produit naturel, efficace pour booster ses défenses immunitaires. Elle contient des antibiotiques naturels, des antioxydants, des acides aminés, des minéraux et des acides gras essentiels. Un super complément pour lutter contre les virus et les bactéries cet hiver. L’EPP, l’extrait de pépins de pamplemousse L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) est un antibiotique naturel incontournable pour l’hiver. L’EPP possède de nombreuses vertues car il contient de la vitamine C pour booster les défenses immunitaires et de la vitamine E qui protège les cellules contre le vieillissement. L’EPP est réputé pour lutter contre les infections comme les rhumes et la grippe grâce à ses propriétés antioxydantes, antibactériennes, antifongiques et anti inflammatoire. Un indispensable à avoir dans sa pharmacie. L’échinacée Cette plante peut se prendre en infusion ou en capsule. L’échinacée était autrefois utilisée par les Amérindiens pour son efficacité pour soigner les infections des voies respiratoires. Elle permet de guérir et d’apaiser les infections ORL comme le rhume, la toux, la sinusite et la laryngite. Elle est également efficace contre la grippe. Les aliments contenant les vitamines C et D Etre en bonne santé, passe également par une bonne alimentation, variée et équilibrée. N’oubliez donc pas de faire le plein de bons nutriments en essayant de manger des produits frais, bios et de saison (retrouvez mon tableau des légumes et fruits de saison ).  Les vitamines qui nous manquent le plus l’hiver sont la vitamine C ainsi que la vitamine D, avec le manque de lumière. Et il n’y a pas besoin de se ruiner vers les vitamines chimiques proposées en pharmacie, car il existe une multitude d’aliments naturels riches en vitamines. Les aliments pour la vitamine C La vitamine C permet de lutter contre la fatigue et facilite l’absorption du fer alimentaire. Elle est un indispensable en hiver. On la retrouve dans les poivrons, les papayes, les kiwis, les mangues, les brocolis, les kakis, les oranges ou les choux.   Les aliments pour la vitamine D La vitamine D est nécessaire pour produire des anticorps. Vous pouvez la retrouver dans plusieurs aliments comme les poissons gras tels que les harengs, les maquereaux, les sardines, les anchois ou l’huile de foie de morue. Le thym L’hiver, avec le froid, nous avons tendance a beaucoup moins boire, pourtant une bonne hydratation est indispensable au bon fonctionnement de notre corps. Pour bien hydrater notre organisme,  le réchauffer et lui apporter de bons nutriments, optez pour des infusions de thym. Cette plante est excellente contre le rhume, la grippe et facilite également la digestion. N’oubliez pas également de prendre soin de votre organisme, en général. La fatigue et le stress affaiblissent le système immunitaire. Il est donc important de dormir suffisamment, en vous couchant tôt ou en réalisant des siestes de 20mn si vous en ressentez le besoin. Trouvez des activités pour vous détendre et évacuer les tensions, comme le yoga ou la méditation.  Et malgré le froid, n’oubliez pas de maintenir une activité sportive régulière pour améliorer vos capacités respiratoires, évacuer le stress, mieux dormir et renforcer votre système immunitaire . Si vous avez d’autres astuces naturelles pour être en forme l’hiver, n’hésitez pas à nous les partager en commentaires 🙂 Plus d’articles pour être en forme cet hiver – Mes astuces pour courir l’hiver quand il fait froid– Boissons chaudes et réconfortantes pour l’hiver– Ma routine yoga pour retrouver de l’énergie l’hiver– Reprendre une routine sportive à la rentrée ou l’hiver

Pumpkin cake vegan et sans gluten

Après notre recette de Curry vegan d’automne au légumes et lait de coco , on ne pouvait pas vous laisser sans un dessert au bon goût de pumkin : le Pumpkin Cake !  Découvrez notre recette de Pumpkin cake vegan et sans gluten ! Parfaite pour entamer ce mois de décembre tout en légèreté avant d’enchaîner sur les repas de fête… On s’est lancé le défi de réaliser cette recette qui devait être une Pumpkin pie, puis qui s’est transformée en Pumkin cake. Et oui, elle est sans pâte, mais n’en reste pas savoureuse 😉   LES INGREDIENTS : Secs : – Un bol de farine d’avoine (ou flocons d’avoine moulu) OU de poudre d’amande pour une version sans gluglu – Un demi bol de fécule de maïs – Une pincée de bicarbonate – Une tasse de sucre de coco – Une cuillère à café de cannelle – Une cuillère à café d’épices à pain d’épice (optionnel) – Une grosse poignée de noix (ou noix de pécan) Liquides : – Un gros potimaron ou un petit potiron, cuit – Une brique de lait de coco – L’équivalent d’un bol de compote de pommes – Un yaourt de soja LA RECETTE DU PUMPKIN CAKE VEGAN ET SANS GLUTEN Commencez par la cuisson du potimaron. Une fois coupé en cubes, enfournez-le à 190 degrés pendant 30 minutes à 45 minutes. Versez les ingrédients secs dans un grand saladier. vous pouvez incorporer chaque ingrédient dans l’ordre que vous souhaitez et remuez à l’aide d’un fouet. Ajoutez ensuite les ingrédients liquides. Le lait de coco, la compote de pomme et le yaourt de soja en remuant jusqu’à obtenir une texture homogène. Placez la mixture dans un blender. En y ajoutant le potiron, jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Vous verrez, ça sent délicieusement bon ! Vous pouvez goûter pour ajuster les dosages à votre convenance. Place au moulage ! Une fois dans votre plus joli moule non-adhésif, vous pouvez ajouter le topping de noix concassées que vous dispersez sur le dessus, c’est ce qui donne ce petit croquant, miam ! Et enfin, c’est parti pour le four ! La préparation demandera une cuisson lente et longue, comptez environ 1h à 1h30 à 160 degrés en chaleur tournante. Une fois cuit, il est préférable de placer le Pumpkin cake au frigo pendant au moins 12 heures pour que la texture puisse bien prendre. Et voilà ! Vous pouvez déguster ce cake avec une bonne boisson chaude réconfortante comme un Chaï, qui se mariera parfaitement avec l’ambiance automnale 🙂 Plus de recettes saines et gourmandes … Si vous réalisez cette recette, n’hésitez pas à nous la partager via Instagram en taguant @santamila_, on a hâte d’avoir vos retours ! Retrouvez plus de recettes sur le blog et n’hésitez pas à nous partager vos retours en commentaires si vous testez la recette   Article rédigé par Manon, ambassadrice SantaMila pour ses recettes vegan et beauté green. J’espère que cette recette vous a plu, je suis super heureuse d’être la nouvelle ambassadrice SantaMila sur la partie green et bien-être ! Rendez-vous très vite pour de nouvelles recettes ou astuces, en attendant, vous pouvez me suivre sur Instagram @manontesson Envie d’en découvrir plus ? Plus de recettes gourmandes Ma recette de pumpkin toast pour l’automne et l’hiver Mon banana bread sans sucre et sans beurre Mon Pumpkin Cake Mon gratin de potimarron Plus de recettes gourmandes et saines dans la rubrique food .   D’autres article bien-être sur l’hiver Les bienfaits de l’Ocean en hiver 4 recettes de boissons végétales pour l’hiver Ma boisson aux mille vertus : curcuma et gingembre     Retrouvez plus de recettes de cuisine en vidéo sur mon Instagram Retrouvez mes cours de yoga et ateliers bien-être LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast Plus de contenus bien-être sur ma plateforme en ligne OceanTherapyTV  

La recette de ma tarte maison carottes, cumin et brebis

J’adore les tartes salées, que cela soit pour le déjeuner, pour un apéritif dinatoire ou un pique-nique, c’est un plat très facile à préparer et surtout déclinable à l’infini. En fonction de ce que vous avez dans votre frigo vous pouvez être créatif et varier les plaisirs. Voici la recette de ma dernière trouvaille, la recette de ma tarte maison carottes, cumin et brebis. Une recette simple, rapide mais efficace et gourmande, j’espère qu’elle vous plaira.   LES INGRÉDIENTS  1 petit pot de crème d’épeautre ou autre crème végétale 2 belles carottes 1/2 oignon Fromage frais de brebis Cumin en poudre 250gr de farine d’épeautre (ou farine classique) 100ml d’huile d’olive 100ml d’eau chaude 1 cuillère de levure 1 pincée de sel LA RECETTE DE MA TARTE MAISON CAROTTE, BREBIS ET CUMIN Pour la préparation de la pâte à tarte maison, retrouvez-la dans cet article tarte maison au potimarron.   Préparez vos légumes. Choisissez de préférence des légumes bio pour limiter les pesticides. Enlevez la peau des carottes à l’aide d’un économe, puis en gardant ce même économe, faites des lamelles très fines de carottes. Une astuce simple pour déguster vos carottes différemment et en plus cela permet de faire une belle décoration pour votre tarte à la fin. Placez-les dans la poêle. Coupez l’oignon et placez-le à son tour dans la poêle. Saupoudrez de cumin et de gomasio. Arrosez d’un beau filet d’huile d’olive ou de pépins de raisin. Laissez dorer à feux doux. Dressez votre tarte. Placez votre pâte dans un plat à tarte et disposez y vos légumes, les carottes et les oignons avec le mélange dans votre plat. Découpez de belles tranches de fromage frais de brebis et placez-les sur votre tarte. N’hésitez pas à être généreux sur les quantités, il n’y a pas de préparation (oeufs + lait) vous pouvez donc mettre une belle part de fromage. Terminez votre tarte en arrosant de la moitié d’une brique de lait végétal (12cl). Salez et poivrez à votre guise. Puis placez votre tarte pendant 30mn au four à 180° en surveillant la cuisson   J’espère que la recette de ma tarte maison aux carottes vous plaira, n’hésitez pas à partager vos réussites et aussi vos ratés en commentaires =D x Pour plus de recettes et d’idées bien-être Retrouvez plein d’autres recettes faciles, gourmandes et saines sur le blog dans la rubrique bien-être, recette healthy. Retrouvez plus de recettes de cuisine en vidéo sur mon Instagram Retrouvez mes cours de yoga et ateliers bien-être LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast

Recette vegan : courges farcies au risotto

Ça y est, la saison des fêtes est définitivement arrivée, c’est le moment pour cuisiner maison et avec amour ! Et pour impressionner vos convives, on vous a concocté une recette de Noël vegan de courges farcies au risotto. Délicieuse, simple et rapide, cette recette fait tout son effet autant visuellement que gustativement ! Vous salivez déjà à l’idée de la goûter ? Alors à nos fourneaux !   Les ingrédients pour 4 personnes – 4 minis courges – 250g de riz rond pour risotto – 1 ou 2 échalotes – 2 cuillères à soupe d’huile d’olive – 1 brique de crème de soja cuisine – 200 grammes de champignons de votre choix – 1 verre de vin blanc pour la cuisson (optionnel) – 1 pincée de gomasio (sel marin et graines de sésame)   La recette des courges farcies au risotto – Commencez par laver les légumes. Passez un coup d’eau et éventuellement de brosse sur vos courges et vos champignons avant d’éplucher les champignons. – Place à la cuisson. Otez la queue des courges en laissant une ouverture assez large pour pouvoir les farcir. Puis placez au four pendant 35 minutes à 180 degrés. – Préparez le risotto. Pendant que les courges cuisent, préparez votre risotto dans une casserole après avoir fait revenir les échalotes dans l’huile d’olive. Ajoutez l’eau petit à petit, et éventuellement le vin blanc. – Cuisinez les champignons. Faites revenir une échalote dans une poêle avec l’huile d’olive puis ajoutez les champignons coupés en lamelles à feu moyen-fort, cela évite qu’ils ne rendent d’eau. Ajoutez la crème de soja et laissez cuire encore une bonne dizaine de minutes. Salez et poivrez puis réservez. – Incorporez vos champignons au riz. Mélangez délicatement pour un mélange homogène. – Enfin, vous pouvez farcir vos courges de risotto. parsemez d’herbes aromatiques tel que l’origan ou le thym et replacez le petit chapeau des courges au dessus pour le visuel.     C’est prêt ! Vous pouvez accompagner ce plat avec du tofu fumé ou du tempeh mariné, ainsi qu’une petite salade fraîche. En plus d’être délicieux, ce plat est de saison et aussi très sain. Une super idée pour les fêtes ou même pour un petit plat d’hiver !     Plus de recettes saines et gourmandes … Si vous réalisez cette recette, n’hésitez pas à nous la partager via Instagram en taguant @santamila_, on a hâte d’avoir vos retours ! Retrouvez plus de recettes sur le blog et n’hésitez pas à nous partager vos retours en commentaires si vous testez la recette

Ma routine bien-être pour s’ancrer et prendre soin de soi à l’automne

L’automne annonce toujours une période plus compliquée, la rentrée et la fin de l’été. La fin des vacances, la fin de la chaleur estivale et le retour aux choses sérieuses et moins légères.
Pour passer cette période en douceur et reprendre un bon rythme, je vous partage ma routine bien-être pour s’ancrer, une routine pour prendre soin de soi et et se ré-aligner.
Un rituel parfait pour commencer cette automne sur de bonnes ondes et lutter contre les moments de fatigue et de baisse de moral.

La recette de mon Pink Latte, une boisson végétale saine et gourmande

Pour réduire ma consommation de cafés le matin et varier les plaisirs, je teste en ce moment différentes boissons végétales. J’ai découvert à Bali différentes versions du café latte, où l’on remplace la caféine par de bons nutriments comme le curcuma avec le Golden Latte ou la betterave avec le Pink Latte. Une bonne façon de se faire plaisir avec un latte, en apportant en plus au corps, de bonnes choses.  La recette est ultra simple. Il existe différentes façon de la faire, mais j’ai adoré celle-ci donc je vous la partage.   Les ingrédients du Pink Latte  du lait végétal. Je vous recommande d’utiliser pour cette recette du lait d’amande ou du lait de soja. Pour ma part, je choisis des laits avec un tout petit peu de sirop d’agave dedans. Pour avoir testé les deux (avec et sans), je trouve cela meilleur et cela reste assez peu dosé. Vous pouvez prendre sinon un lait végétal sans sirop d’agave et l’ajouter vous-même à la fin dans votre boisson. Voici les laits que j’ai testés pour cette recette: le lait de soja doux de Bonneterre (mais vous avez le même dans les grandes surfaces, vérifiez juste les compositions qu’il n’y ait pas trop de sucres ajoutés) et le lait d’amandes bio de Carrefour. 1/4 de betterave du gingembre frais   La recette Remplir au 3/4 un mug de lait végétal et le placer dans une casserole. Faire chauffer à feu doux le lait en ajoutant un bon bout de gingembre frais. Au niveau des quantités, cela dépend si vous aimez que vos boissons soient relevées et aimez le gingembre. En général, je mets un morceaux de la taille d’une petite cuillère à café. Vous pouvez en mettre moins si vous n’êtes pas une grande fan de gingembre. Ajouter 1/4 de betterave dans la casserole et faire infuser quelques minutes en surveillant le lait pour qu’il ne déborde pas. Retirer le bout de gingembre, puis mixer le tout à l’aide d’un robot. C’est prêt !       J’espère que ce Pink Latte, vous plaira.  N’hésitez pas à me faire part de vos avis ou à me partager vos recettes de Pink Latte 😉   Envie d’en découvrir d’avantage ? Plus d’articles de recettes sur le blog Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne Mes séjours bien-être Ocean Therapy : yoga, surf et kitesurf Et mes podcast yoga et bien-être « Ocean & Happiness Therapy » sur Spotify ou Apple Podcast

Ma routine de yoga quotidienne qui a changé mon corps et mon esprit

Comme promis, je réponds aux sujets que vous avez sélectionnés et choisis sur Instagram. Le premier à avoir sollicité beaucoup d’intérêt est porté sur ma routine de yoga . Ici, comme toujours je n’apporte pas de vérité absolue, j’en n’ai ni la prétention car je ne connais pas tout et je pense aussi que ce n’est pas ce qui vous intéresse. Le but est plutôt de vous partager simplement ma vision des choses et mon ressenti par rapport à ce sujet, comment cela a eu un impact sur ma vie et comment je l’ai intégré à ma routine bien-être.  x Format Audio de cet article sur ma routine de yoga x Qu’est-ce qu’est le Yoga ? Ma vision du yoga Pour commencer, je pense que c’est important de partager ma vision du yoga. Le yoga ne se résume pas qu’à la pratique physique. Pour moi, le yoga est un mode de vie, une philosophie de vie pour prendre soin de soi de façon globale et holistique à travers : x – La respiration qui est vitale, pour apporter de l’oxygène à chacun de nos organes et bien faire fonctionner notre organisme x – La méditation pour prendre soin de notre esprit. Je le dis souvent dans mes cours et mes podcasts, mais l’esprit est le moteur de notre corps. Il est essentiel d’en prendre soin pour que tout le reste fonctionne. On apprend à bien manger et à bouger notre corps pour en prendre soin. C’est important d’avoir les mêmes réflexes pour l’esprit. Méditer, c’est comme faire la gym de son esprit. Et pour en prendre soin, il faut arrêter d’avoir l’esprit dispersé et le mettre au repos, en arrêtant de penser en le concentrant sur une seule chose la respiration x – La pratique des postures pour prendre soin de cette machine incroyable qu’est notre corps, pour qu’il nous porte tous les jours et nous permette de faire tout ce que l’on souhaite. Les postures, que l’on appelle asanas, permettent de retrouver de la mobilité, d’étirer les parties raccourcies, ouvrir les zones fermées et garder un corps mobile. Et je trouve que pour ça le yoga est magique. x – Cette connexion entre le corps et l’esprit.  A travers la pratique du yoga, on apprend à connaître comment fonctionne notre corps et aussi notre esprit. On apprend à refaire ce lien indispensable entre les deux.  Être conscient de son corps et mieux le comprendre nous permet d’affronter les périodes plus difficiles et de vivre plus longtemps dans un corps mobile et avec un esprit apaisé. x Le yoga c’est encore beaucoup de choses, c’est tout une philosophie de vie qui est détaillé dans la bible des yogi les Sutras de Pantajali avec les Yamas (règles en société) et les Niyamas (règles personnelles) pour vivre en harmonie avec les autres en société, quels comportements avoir ..  mais je vous parlerai de ce sujet dans un prochain article. x Pour en revenir à ma routine de yoga, j’essaye en fonction du temps que j’ai, de pratiquer tous les jours au réveil et le soir. x Ma routine de yoga le matin, mon indispensable pour bien commencer chaque journée Le matin, je prends le temps de respirer consciemment pour oxygéner mon corps au réveil et je fais quelques salutations au soleil pour m’énergiser. Si je n’ai pas de temps cela peut-être 5mn, ou 1h15 si j’ai du temps. Même 5 minutes change toute ma journée. J’en ai besoin pour bien commencer la journée. Cela me permet dés le réveil de respirer, de ne pas toucher mon téléphone, d’apaiser mon esprit, et de bouger et réveiller mon corps en douceur. J’ai l’impression de m’ancrer dans le temps et dans l’espace. Une routine qui est devenue indispensable à mon quotidien et me permet de commencer la journée de bonne humeur et apaisée. Je trouve que la façon dont on commence chaque journée, a clairement une influence sur le reste de notre journée, sur notre humeur et notre état d’esprit. Donc si je veux passer une bonne journée, cette routine m’est clairement devenue indispensable et je vous la recommande, d’autant plus dans les périodes compliquées. x La journée, ma meilleure arme pour limiter le stress et mieux respirer  La journée dés que j’y pense, je travaille plus sur ma respiration. Le yoga m’a appris à mieux respirer et surtout à me vider la tête à travers les Prayanama, les exercices de respiration. Dés que j’en ai besoin,  j’essaye de fermer les yeux 1mn et de respirer consciemment. J’ai d’ailleurs réalisé un podcast détaillé sur la méditation à travers la respiration. La méditation demande de la pratique mais peut-être très accessible. C’est un outil magique pour gérer le stress et être plus apaisé au quotidien. x Le soir, ma routine de yoga indispensable pour éviter les insomnies J’ai beaucoup de problème pour dormir le soir. Ce n’est pas vraiment une histoire d’angoisse de dormir car une fois endormie, je peux dormir des heures et des heures, je suis une vraie marmotte. J’ai du mal à m’endormir parce que le soir, est le moment où je suis très productive et créative. C’est donc difficile pour moi de trouver facilement le sommeil. Et j’ai mis longtemps à trouver mon rituel pour mieux dormir. Je l’ai trouvé après une formation en Yin Yoga, qui fut une belle découverte pour moi. Etant très active, j’avais l’habitude de pratiquer un yoga dynamique et intense. Mais au cours de ma formation de yoga, j’ai découvert le pouvoir sur moi des yoga plus doux comme le yin. Je vous en parle dans cet article sur le Yin Yoga. Depuis, je me suis donc instaurée un petit rituel le soir. Je me démaquille, prends soin de ma peau, applique une huile, fais quelques exercices de yoga facial puis je vais au calme dans ma chambre. Ensuite, je me lance une musique apaisante (j’en propose plein ici sur mon compte Santa Mila sur Spotify, ce sont les playlists Yoga Magic Sweet Night ) ou j’écoute un podcast doux, je déroule mon tapis et je m’installe. Je fais uniquement 1 à 3 postures de yin, pas plus mais ça me suffit pour après dormir comme un bébé. L‘astuce magique est que je réalise la dernière posture dans mon lit, en écoutant la fin du podcast et je finis en savanasa avec le poids de la couette sur moi…le bonheur ! Et ça marche tellement ! Honnêtement, c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour dormir tôt et rapidement. Et encore une fois, vous n’avez pas besoin d’1h devant vous, 3 ou 10 minutes peuvent suffire. Et vu le temps que l’on passe et peut perdre sur nos téléphones, je suis sûre que c’est possible pour tout le monde. J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à construire votre propre routine de yoga pour changer votre quotidien et être plus apaisé. N’hésitez pas à me partager vos routines de yoga en commentaires. Plus d’articles bien-être et yoga Plus d’articles de yoga sur le blog Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne Mes séjours bien-être Ocean Therapy : yoga, surf et kitesurf Et mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast x x Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder ces conseils avec vous .

Ma routine yoga pour retrouver de l’énergie à la rentrée

Vous avez envie de garder les bénéfices de l’été et de cette énergie estivale ? Voici ma routine yoga pour retrouver de l’énergie à la rentrée. Un enchaînement de 9 postures qui vont vous re-booster pour attaquer cette nouvelle année en forme ! x SVASTIKASANA ou la posture du tailleur Débutez votre séance en vous installant dans une position de tailleur, le dos bien droit, la tête dans l’alignement de la colonne. Placez vos mains sur vos genoux, paumes de main vers le ciel, pouce et index connectés. Fermez les yeux et concentrez vous sur votre respiration, en essayant de visualiser le chemin que l’air fait dans votre corps. Prenez de grandes et profondes respirations intenses pendant quelques minutes. Les bénéfices La posture du tailleur permet d’ouvrir les hanches et d’allonger la colonne. Le travail de la respiration est un premier pas vers la méditation. Il permet delibérer la tête de toutes pensées pour débuter votre séance l’esprit libre, prêt à se concentrer uniquement sur votre pratique. x VRKSANA ou l’arbre Debout, les pieds joints, épaules basses, le dos droit, étirez-vous vers le haut. Fixez un point devant vous pour trouver votre équilibre et levez votre pied droit pour le placer sur votre cheville, votre mollet ou votre cuisse en fonction de vos capacités. Evitez de le placer sur le genou au risque de vous blesser. Gardez les hanches droites et vers l’avant. Joignez les mains en prière, paume contre paume et trouvez votre équilibre. Si vous le sentez, levez les bras, les mains en prière au-dessus de votre tête et restez cinq respirations. Puis faites la même chose avec l’autre jambe. Les bénéfices Cette posture sollicite et renforce le bas du corps. Elle nécessite de la concentration et va renforcer l’équilibre physique et mental. x UTTANASANA ou la pince debout En position debout, pieds serrés et bras en l’air. Prenez une grande inspiration puis baissez lentement la tête et le buste vers le sol jusqu’à pouvoir poser les doigts par terre (ou les mains pour les plus souples). N’oubliez pas de garder votre colonne vertébrale bien droite. Remontez doucement sur une inspiration en gardant le ventre contracté.Déposez le bout des doigts sur votre tapis tout en regardant vers le haut. Étirez votre dos et tenez-vous à nouveau droite.  Les bénéfices Cette posture permet d’étirer le dos et l’arrière des jambes. Elle masse les organes internes notamment les viscères. Comme on a la tête vers le bas, cette position oxygène le cerveau et stimule le système nerveux ainsi que les fonctions mentales. x UTTHITA ASVA SANCALANASANA ou la fente haute Commencez en chien tête en bas. Rapprochez votre genou droit de votre nez et placez le pied droit entre vos deux mains. Vous êtes en fente basse. Transférez doucement votre poids sur votre pied droit et venez en fente haute. Votre genou avant est plié à 90° et ne doit pas dépasser votre cheville. Étirez les bras au-dessus vers le ciel en gardant les épaules loin des oreilles. Maintenez la position pendant quelques respirations puis revenez dans votre planche puis dans votre chien tête en bas et faites la même chose avec l’autre jambe. Les bénéfices La fente arrière permet d’étirer les muscles inférieurs, des cuisses et ceux autour de la hanche. Elle vous permet de gagner en mobilité, de travailler votre équilibre et de prendre conscience de l’instant présent. x VIRABHADRASANA II ou le guerrier II En fente haute, pied droit devant, ouvrez le bras gauche vers l’arrière et placez vos deux bras à la même hauteur, parallèles au sol. Tournez le pied arrière à 90° vers la gauche. Votre genou avant forme un angle de 90° et est aligné avec la cheville droite. La cuisse droite est si possible parallèle au sol. Les bras forment une même ligne et les épaules sont loin des oreilles. Maintenez cette position quelques respirations. Puis répétez de l’autre côté. Les bénéfices La posture du guerrier assouplit et renforce les muscles du haut et du bas du corps. L’effort demandé pour tenir la posture stimule le système cardio-vasculaire et développe l’endurance. Cette posture favorise ainsi la confiance en soi et la force intérieure. x TRIKONASANA ou le triangle Partez de la posture du guerrier II, pied droit devant. Allongez et tendez la jambe droite. Placez votre main droite sur la cuisse droite. Laissez glisser votre bras le long de votre jambe afin que votre corps se penche complètement sur le côté droit. Levez le bras gauche en l’alignant avec votre bras droit. Tournez votre regard vers votre main gauche. Restez dans cette posture au moins 5 respirations. Revenez doucement et faites la même chose du côté gauche. Les bénéfices Cette posture travaille l’ensemble du corps : les pieds, les chevilles, les jambes. Elle sollicite les côtés du buste que l’on vient étirer, et qui permettent ainsi d’allonger la colonne vertébrale.  Cette posture particulière en triangle, stimule les organes internes, les nerfs de la partie lombaire et favorise ainsi la circulation de l’énergie. x UTKATÂSANA ou la chaise Les pieds joints et les bras le long du corps, levez les bras sur une inspiration, paumes face à face. Sur une expiration, pliez les genoux et descendez les fesses vers le sol comme si vous vouliez vous asseoir sur une chaise. Les genoux ne doivent pas dépasser les chevilles, le dos reste droit. Regardez entre vos mains et maintenez la posture quelques respirations. Les bénéfices  Cette posture puissante permet de renforcer l’ensemble du bas du corps : fessiers, cuisses, mollets, chevilles et pieds ainsi que les bras et les épaules. A chaque respiration, sentez l’énergie qui monte dans votre corps, du sol à travers vos pieds jusqu’à vos mains en direction du ciel. x SAVÂSANA ou le cadavre Terminez votre flow avec cette posture de relaxation totale. Allongé sur le sol, les yeux fermés, relâchez tout votre corps. Déposez vos bras le long devotre corps et laissez tomber vos pieds de part et d’autre. Relâchez les dernières tensions.  Concentrez-vous sur votre ressenti. Observez les bienfaits de votre pratique sur votre corps et votre esprit. Sentez l’énergie qui s’est installée en vous. Puis abandonnez vous quelques minutes en profitant de ce moment de relaxation totale. Ce flow énergisant vous permettra de développer votre concentration, votre confiance et votre force intérieure. En prenant le temps de le réaliser tous les matins, vous ressentirez rapidement les l’énergie se libérer et circuler dans votre corps !    Plus de contenus bien-être Retrouvez plus de contenus bien-être sur ma chaîne de Podcast : Ocean & Happiness Therapy D’autres articles yoga Des idées de recettes gourmandes et saines pour la rentrée Mes séjours bien-être au bord de l’Ocean Retrouvez mes cours en ligne de yoga miracle morning et de yoga sweet night

Apprendre le strapless en kitesurf avec la board Orao

Découvrez comment apprendre le strapless en kitesurf, étape après étape. Une discipline accessible entre le surf et le kite et qui promet de nouvelles sensations de glisse.

Apprendre à ralentir pour prendre du temps pour soi et profiter du moment présent

Et si on levait le pied cet été et que l’on prenait du temps pour prendre soin de nous sans cupabiliser ? Depuis quelques semaines, j’essaye de casser mon rythme de vie bien trop speed et d’apprendre à ralentir. J’en retire tellement de bienfaits que je souhaitais le partager avec vous .   Le format audio de cet article   x L’impact du contexte actuel Après cette longue période compliquée que nous a imposée le COVID, il est nécesssaire de prendre du temps pour nous.   Toute l’année, nous avons déjà des rythmes effrénés mais cette situation de confinement, a ajouté un nouveau stress dans nos quotidiens : – le stress de ne pas savoir de quoi demain est fait – de ne pas savoir à quelle sauce nous allons être mangé à la rentrée – de ne pas savoir si nous allons pouvoir continuer à travailler correctement et à mener nos vies comme avant – ne pas savoir si nous allons pouvoir mener à bien nos projets personnels  et surtout le stress de tomber malade ou de perdre des personnes que l’on aime Nous avions déjà du mal à ne pas nous inquiéter du futur, mais cette situation a clairement aggravé cette mauvaise habitude . apprendre à ralentir Le stress, notre ennemi numéro 1 Même si cela est plus facile à dire qu’à faire, nous devons vraiment éviter au maximum les situations qui générent du stress. Ce qui fonctionne pour moi est de me rappeler qu‘à chaque fois que je stresse mon organisme, c’est comme si je « m’auto-détruits » de l’intérieur. Pour celles qui connaissent le dessin animé « Il était une fois la vie », je garde cette image des petits bonhommes à l’intérieur de moi qui se font la guerre. L’image de mes cellules qui s’auto-détruisent est forte et me pousse à sortir rapidement de cette situation en trouvant des solutions pour m’apaiser. Gardez en tête que le stress est votre pire ennemi, il est la principale source de toxines. Il oxyde les cellules, accèlère leur vieillissement et nous détruit. Alors prenons soin de nous et apprenons au maximum à éviter toute situation qui génére du stress en nous. Et pour cela rien de mieux, que les vacances, du soleil, de la chaleur et de la légèreté. Le combo gagnant pour se laisser aller,  sortir de nos rythmes de vie effrénés et prendre le temps de vivre pleinement. J’ai donc décidé de m’imposer pour ce mois d’août un nouveau devoir d’été : RALENTIR SANS CUPABILISER ! Et comme j’aime vous partager mes expériences, j’en profite pour vous parler de celle-ci  🙂 x Pourquoi ralentir? Ralentir est un des mots qui me ressemble le moins. Je suis quelqu’un de très actif, je ne me pose que très rarement. J’aime faire mille choses, travailler sur mes projets et vivre à mille à l’heure. Et pourtant avec le temps et notamment pendant ma formation de yoga et ayurveda, je me suis rendue compte que ce dont j’avais le plus besoin pour vivre une vie plus sereine et équilibrée, est d’apprendre à lever le pied et me poser. Ce n’est clairement pas facile quand ce n’est pas dans notre mode de fonctionnement et pourtant c’est nous qui en avons le plus besoin. D’autant plus qu’on vit dans une société qui nous fait vivre des vies à mille à l’heure, tout va très vite, on doit vite choisir ses études, rapidement travailler, faire vite du chiffre dans notre travail pour toujours plus de rentabilité, on doit vite acheter, se marier, faire des bébés, lancer d’autres projets…Une course contre la montre et une course à l’achèvement de projets. On a un poids sur les épaules à devoir toujours faire plus de choses, toujours le plus rapidement possible. Comme si c’était un critère d’épanouissement et de réussite. Le résultat ? On ne profite plus de chaque petit bonheur de nos vies (et pourtant il y en a tellement). On ne les voit même pas car on a le nez rivé sur les prochaines choses que nous devons accomplir. Le temps file, la vie nous glisse entre les mains et on a l’impression juste de subir notre quotidien. x Et s’il y a bien une chose positive que nous pouvons ressortir du confinement, est que nous n’avons pas eu d’autre choix que de RALENTIR, de mettre sur pause nos milles et un projet à accomplir, pour se recentrer sur l’essentiel : se nourrir, dormir et passer plus de temps avec nos proches en réel ou par téléphone. D’ailleurs, la plupart des gens que je connais (et dont je fais partie), ont apprécié le premier mois de confinement, pour cette pause forcée. Malgré les situations délicates dans lesquelles cela nous a mis pour le travail, ce mode de vie « au ralenti » nous a fait du bien. Nous n’avons pas eu d’autres choix que de nous coucher tôt, de bien manger, de dormir et de nous reposer. Ca serait dommage de ne pas garder de bons enseignements de cette pause hors du temps, pour ne plus laisser nos vies nous échapper et  apprendre pour de bon à ralentir. x Comment ralentir  ? Alors comment ralentir ? Il y a plein de façons pour le faire en fonction de nos envies. Voici la petite liste des choses que j’aime faire pour RALENTIR. N’hésitez pas à partager d’autres idées en commentaire de cet article : – Ne pas mettre de réveil et faire la grasse matinée – Prendre son petit déjeuner au lit et se recoucher – Faire la sieste dans la journée dans son lit la fenêtre ouverte – Buller sur la plage et bouquiner – Ne pas se mettre de programme pendant une journée de vacances ou de week-end et se laisser porter – Couper des écrans dés que l’on peut – Oublier son téléphone à la maison et aller se promener – Laisser le téléphone hors de la chambre et utiliser un vrai réveil – Se mettre un code pour bloquer toutes ses applications à partir de 21h jusque 8h – S’imposer une journée sans réseaux sociaux, au moins une fois par semaine et plus si possible – Favoriser les activités apaisantes : yin yoga, promenade en pleine nature, dessiner, peindre, lire, écrire dans un carnet… – Passer plus de temps de qualité (sans téléphone) avec les gens qui nous font du bien x L’impératif pour que cela fonctionne Attention apprendre à RALENTIR est loin d’être facile… bien au contraire, car on a de très mauvaises habitudes. La première d’ailleurs est notre talent à cupabiliser. On est tous très fort pour se mettre la pression et cupabiliser de ne pas avoir fait mille choses dans notre journée. A chaque fois que l’on cupabilise, on se remet dans une situation de stress et vous connaissez les conséquences… Retour au chapitre précédent. Alors votre première mission, c’est d’apprendre à profiter pleinement, sans aucune cupabilité. Le deuxième point est assez lié au premier : sortir de votre entourage toutes les personnes qui vous font ressentir cette cupabilité. Nous avons tous dans notre entourage des amis ou de la famille qui nous mettent une pression volontaire ou non. Si ce n’est pas des personnes auxquelles vous tenez, virez toutes les personnes toxiques de votre entourage. Nos vies sont déjà bien chargées alors ne perdez plus votre temps avec les gens qui ne vous font pas du bien. Sortez les de votre vie et accordez ce temps gagné aux gens qui prennent soin de vous. Si par contre, ce sont des personnes auxquelles vous tenez mais qui vous mettent inconsciemment une certaine pression, ce n’est pas aussi facile. Dans ce cas, faites au mieux pour limiter les contacts. Notamment quand vous avez besoin de ralentir et de prendre du temps pour vous. x   Voila, j’espère que cet article vous a plu et vous permettra de recharger les batteries, de profiter de votre vie et de ne rien faire pour le plus grand de votre plaisir ! N’hésitez pas à me faire part de vos retours en écrivant un commentaire sous cet article. Bonne sieste à tous 🙂   Retrouvez plus d’articles sur le même thème Le Yin Yoga, un yoga pour lâcher prise Ma routine de yoga ma formation de yoga et ayurveda   VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE  ? Epinglez cette photo pour le retrouver facilement dans votre Pinterest. apprendre à ralentir

6 bonnes raisons de se mettre au running

Dans cet article, je vous présente le nouveau concept de test de produits gratuit chez Decathlon qui est très utile pour tester et trouver la basket adaptée à votre foulée.

Séjour dans le Pays-Basque, mes bonnes adresses à Biarritz

Je suis tombée amoureuse de ce petit paradis du Sud-Ouest. Entre le charme de la ville avec ses belles maisons en bord de mer, les petits bars à tapas pour prendre l’apéro, l’eau turquoise de la mer, et l’omniprésence du surf qui vous donne des airs de Californie, Biarritz nous transporte dans un monde à part dont on ne souhaite plus partir. Voici mes bonnes adresses à Biarritz entre sport, restaurants et activités 🙂    Les activités sportives à Biarritz Où surfer à Biarritz ? Les plages de Biarritz sont connues pour leurs vagues. Débutant comme expert, vous allez vous éclater! Il y a plusieurs spots de surf comme Marbella et Lafitenia avec de belles vagues pour les experts.  Pour les plus initiés, vous pouvez louer une board pour une dizaine d’euros près des accès à la plage de la Côte des Basques. Si vous ne connaissez pas les spots, le mieux est de se renseigner auprès des écoles. x Prendre des cours de surf et/ou faire un Surf Guide Vous pouvez d’ailleurs demander des informations sur les spots du coin avec l’option SURF GUIDE de Homie Board. Ils vous emmèneront faire un tour des spots du coin en vous donnant les bonnes indications. Vous pouvez également leur louer des boards à un prix intéressant sur leur site Homie Board (10€ la journée – 50€ la semaine !). Il suffit de les contacter et ils vous deposent en camion les boards demandées. Il y a également une super école de surf près de Bidart sur une des plus jolies plages de la côte à Erretegia, qui est l‘Ecole de la glisse. Thomas La Fonta, un des deux fondateurs est un excellent surfeur, très connu sur la côte et c’est un excellent professeur. Vous pouvez faire des cours collectifs ou faire un coaching privatisé si vous souhaitez aller plus loin dans votre pratique. x Louer et tester des boards de shapers locaux Pour ceux qui surfent depuis un moment et souhaitent en profiter pour tester des boards de shapers locaux, vous pouvez louer des boards au concept store Colors of Surfing. Un très joli shop et concept store rue de verdun.   Attention, si vous débutez, prenez des cours de surf ! Attention par contre, l’été pour le surf, il y a beaucoup de monde, faites bien attention en regardant derrière et devant vous ! Le surf peut être dangereux, il est indispensable de prendre des cours au préalable pour ne pas vous blesser et blesser les autres. Retrouvez plus d’informations dans mon article sur débuter en surf sur le blog quelques fondamentaux à connaitre.    Où courir à Biarritz ? Vous pouvez aussi vous faire un run en fin de journée le long de la corniche en suivant les chemins de la forme. De la Côte des Basques, longez la Villa Belza, passez devant le Rocher de la Vierge, le Vieux Port, l’Eglise Sainte Eugenie jusqu’a la Grande Plage. Le paysage est assez joli entre les petits restaurants de pécheurs et les différentes plages. Par contre, préparez vos cuisses car à Biarritz, il y a pas mal de dénivelé : l’occasion parfaite pour vous renforcer les jambes pour les prochaines sessions surf! Où faire du yoga ? J’habite dans la région, pour l’instant je ne donne pas de cours collectifs mais je donne des cours de yoga privés à Biarritz. Retrouvez toutes les infos dans ma page cours en ligne et dans le Pays-Basque. Retrouvez toutes les infos sur mes cours ici A Biarritz, il y a sinon de très bons cours de yoga. Ceux que je préfère sont ceux de Kamel et Pia. Kamel enseigne le vinyasa, un yoga dynamique comme je les aime. Pia enseigne un yoga plus doux et restoratif. Je vous recommande leurs séances, elles sont très complémentaires et ce sont deux professeurs très inspirants. Retrouvez toutes les infos sur leur site https://piakamel.yoganme.co/   Les bonnes adresses de restaurants à Biarritz Il y a tellement de bonnes adresses ! Difficile de toutes vous les citer mais voici quelques adresses que j’aime beaucoup.   Pour boire un verre avec vue sur l’Ocean Etxola Bibi en haut de la Côte des Basques. L’ambiance est très sympa, et le lieu vous offre une vue sur toute la baie. Avec votre verre de rosé, vous pouvez vous lancer dans une partie de pétanque sur les terrains juste à côté. Le Carlos : en bas de la Côte des Basques. On est à quelques mètres de l’Océan, on peut s’asseoir dehors sur leur terrasse et admirer le coucher de soleil en sirotant un bon cocktail. x Pour déjeuner dans un restaurant près de la plage Le Surfing  : les plats sont gourmands et le restaurants est juste en face de la plage. Côté plat, je vous recommande la Summer Salade si vous avez envie de fraicheur, ou les Brochettes de Poulet au Saté. Un délice! Les Baigneuses de Biarritz : pour leur terrasse avec vue sur le Port Vieux, une de mes plages préférées à Biarritz. x Pour un déjeuner sur le pouce, équilibré et gourmand Bali Bowl : je vous conseille d’embarquer votre bowl et d’aller vous poser sur la plage du Port Vieux Le Palm Cafe : plusieurs propositions de repas équilibrés, leur chaï latte y est délicieux Nuts : un petit café très mignon avec des plats simples et gourmands Milwaukee : autre petit café mignon avec de bons petits plats x Pour un brunch :  Beach House à Anglet à côté de Biarritz, pour buller au bord de leur magnifique piscine.  Oeuf Poché à Bidart pour un bon petit brunch ou de bons petits plats équilibrés et gourmands et buller sur la plage de l’Uhabia x Pour diner le soir Les Salines Ceviche Bar : pour les amoureux de ceviche et de poissons crus Caroe : cuisine nordique délicieuse Cibo : pour les amateurs de Pizza et gastronomie Italienne Le Carlos :  pour prendre un verre ou diner, les plats sont délicieux x Pour sortir le soir  Le Bar du Marché  : pour boire des verres le soir dans l’ambiance festives des halles de Biarritz Le quartier des halles est très sympa le soir, il y a beaucoup de monde dans ce coin très animé, ne vous attendez pas à papoter en toute intimité !  Le Bar de la Plage : pour boire des verres et danser, il y a souvent de bonnes programmations de musique et leur cocktail sont très bons et bien dosés 😉   Pour prendre soin de soi  Spa Alena Massage LPG : Sarah Philoctete – Kinésithérapeute Drainage Lymphatique Méthode Renata Francaa : Cécile Hernandez – Osthéopathe Nuktis pour un soin des mains et des pieds avec des produits naturels   Mes autres activités coup de coeur au Pays Basque aux alentours de Biarritz ? Je vais compléter cet article avec un second article sur mes bonnes adresses au Pays-Basque pour partager plus de choses sur les pépites de la région et ces villages que j’aime tant comme Bidart et Guéthary. En attendant, je vous partage quelques activités que j’adore faire dans la région : Se promener le long du littoral entre la plage des 100 marches à Bidart et Erretegia Mes plages coup de coeur : Cenitz, Guethary, Milady et Erretegia Manger une pizzeria avec vue les montagnes à la Pizzeria de Bidart Prendre l’apero au Bel Endroit en haut de la plage de Cenitz Faire une randonnée au lac d’Ibardin (2h aller/2h retour) – on y rencontre des Pottoks en liberté (petit cheval basque) et on peut déjeuner les pieds dans l’eau Prendre l’apéro ou diner au Luna Bar à Guethary     Plus d’articles sur le blog Mes bonnes adresses au Pays Basque Un week-end dans le Finistère en Bretagne Partir à Capri un week-end Et plus d’articles sur les voyages dans la rubrique Evasion   Retrouvez mes podcasts salés et bien-être « Ocean & Happiness Therapy Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy sur la Côte basque, dans les Landes et au Maroc

5 bonnes raisons de tester le vélo électrique

Avec le retour des beaux jours et la fin de ce confinement, je n’ai jamais eu autant besoin de mettre le nez dehors et de prendre la lumière. Je pense que c’est ce qui m’a le plus manqué pendant le confinement de mars et avril. Cela faisait longtemps que j’avais envie de passer le cap du vélo électrique car certains de mes trajets quotidiens sont trop longs en vélo classique et par manque de temps, j’ai tendance à favoriser la voiture. Mais après ces deux mois à la maison, en manque de lumière, j’ai décidé de passer le cap ! x Tester son vélo électrique gratuitement avec le test Decathlon J’ai découvert le concept du test Decathlon l’année dernière. En me renseignant pour des boards de surf pour ma famille, le vendeur m’a proposé de tester différents modèles et de voir celui qui me correspondait le mieux. J’ai trouvé l’idée géniale. Nous avons emprunté 3 boards différentes et avons pu les tester et choisir le modèle qui nous convenait le mieux. Alors quand Decathlon m’a proposé de vous faire découvrir ce test à travers différents sports, j’ai adoré l’idée car je trouve que ce concept de test gratuit est super pratique et très peu de personnes le connaissent. Dès que j’en parle autour de moi, tout le monde trouve ça génial. L’occasion donc d’en faire profiter plus de personnes à travers cette collaboration et cet article. x Le test gratuit chez Decathlon, comment ça marche ? Le concept est très simple. Decathlon propose de tester gratuitement n’importe quel produit de son magasin pour une durée maximum de 10 jours. L’objectif : lever les derniers freins que l’on peut avoir avant son achat en testant le produit, afin de choisir le plus adapté à notre utilisation. Pour pouvoir faire le test gratuitement, il suffit d’avoir un compte client Decathlon ou d’en créer un sur place avec les équipes, c’est très rapide. Ensuite, vous choisissez le produit que vous souhaitez tester. Vous laissez votre empreinte bancaire (mais pas de débit) et vous repartez avec le produit pour vos 10 jours. Vous avez donc plus d’une semaine pour essayer votre produit dans toutes les conditions : board de surf, basket, vélo électrique… Quand la date limite approche, vous recevez un mail pour vous avertir et vous rappeler le délai du test. x Soit vous choisissez de garder le produit et vous êtes débité de sa valeur directement sur votre compte bancaire, soit vous le ramenez s’il ne vous convient pas et vous ne réglez rien. Le prélèvement automatique est très pratique car si le produit vous plait, vous n’avez pas besoin de revenir en magasin. Si le produit vous correspond mais que vous souhaitez un produit différent dans la même gamme, il est possible de ramener le produit testé en magasin et de repartir avec un neuf. x Je trouve le concept génial, surtout dans ces situations : ● lorsque l’on hésite entre plusieurs modèles en fonction de son usage : vélo, board de surf/kite, baskets, tapis de yoga .. ● lorsque le produit est onéreux et que l’on a encore quelques freins quant à son utilisation : board de surf, vélo électrique, paddle, VTT … x Pourquoi je souhaitais me mettre au vélo électrique ? Pour ce test, j’ai donc choisi de tester le vélo électrique de Btwin. Comme évoqué ci-dessus, cela fait longtemps que je souhaite passer au vélo électrique pour de nombreuses raisons. x Un moyen de déplacement plus écolo Le vélo électrique a l’avantage de limiter nos trajets en voiture. Certains trajets qui sont trop longs en vélo simple sont bien plus accessibles en vélo avec une assistance électrique. J’ai vraiment envie de limiter mes déplacements en voiture, notamment pour les petits et moyens trajets. Cela me permet de ne pas être tout le temps statique en posture assise dans ma voiture. Et en plus , ça me permet de faire un petit geste pour la planète. Et comme on le sait, il n’y a pas de petit geste, chaque geste compte. x De l’activité physique quotidienne sans s’en rendre compte Il y a des journées où je manque de temps pour faire du sport ou marcher, je souhaiterais prendre mon vélo d’avantage pour faire mes trajets mais la distance est trop grande et je cours après le temps. L’avantage du vélo est que l’on fait une activité physique sans vraiment s’en rendre compte. On met son corps en mouvement à chaque déplacement. En prenant le vélo un peu tous les jours, on est en activité constamment et votre corps vous remerciera. Et pour l’avoir testé, je peux vous dire que même avec l’assistance électrique, on sent vraiment les jambes et fesses qui travaillent ! x Des trajets en vélo plus rapides et sans arriver en sueur L’avantage du vélo électrique est que l’on peut faire des distances bien plus grandes, sans forcément arriver en sueur au travail ou à un rendez-vous. C’est un point important quand on veut prendre ce moyen de locomotion avant un rendez-vous important ou dans son quotidien pour arriver au travail. En prenant le vélo électrique, on est actif mais on arrive frais et non transpirant à nos rendez-vous ! C’est tout bête mais ça fait la différence. x Le plein de lumière et de vitamine D Prendre son vélo plutôt que la voiture nous permet aussi et surtout de profiter plus régulièrement la lumière. Dans certains moments, avec nos plannings chargés et le travail, il n’est pas facile de mettre le nez dehors. Et pourtant, notre organisme a vraiment besoin de lumière et de soleil. Prendre son vélo tous les jours, même s’il ne fait pas un temps radieux, nous permet de faire le plein de vitamine D. Une vitamine indispensable pour être détendu et bien dormir. Et en plus, on travaille notre hâle d’été en bronzant au fur et à mesure. Pour finir et conclure cet article, je dirai que le gros avantage de ce test du vélo électrique Btwin est de vérifier avant d’acheter, que les trajets quotidiens que l’on souhaite faire sont bien réalisables en vélo. x x   Acheter un vélo électrique est un budget, ce test rassure et permet de confirmer son choix en vérifiant si l’on peut l’utiliser régulièrement. Dans tous les cas, si vous avez un doute sur le vélo électrique, n’hésitez pas à faire ce test chez Decathlon, c’est gratuit, ça ne vous engage en rien et ça vous permet de vérifier que cela répond à vos besoins. J’espère que cet article réalisé en collaboration avec Décathlon vous a plu et vous donnera envie de sauter le pas et de faire ce test. Les vélos électriques chez Decathlon sont disponibles en test tout l’été et à l’achat à partir de septembre. N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires   Vous avez aimé cet article sur le test du vélo électrique ? Epinglez cette photo pour le retrouver facilement dans votre Pinterest.

Mes cours de yoga et ateliers bien-être en ligne LIVE et REPLAY

Programme de cette semaine Ocean Therapy LIVE avec séances yoga et ateliers bien-être La semaine est construite comme une de mes retraites Ocean Therapy dans le but de prendre soin de vous quotidiennement entre exercices de respirations, yoga dynamique, yoga doux et ateliers bien-être. Les LIVE nous permettent de pratiquer ensemble et de me poser vos questions directement. Je suis là pour vous accompagner et suis à votre écoute. Mes cours de yoga en ligne Les séances de yoga dure entre 45 et 60mn et sont au même prix de 8€, à faire en LIVE ou possibilité d’avoir le lien en replay (disponible pendant une semaine) ou 20€ la semaine en cours illimités. Les cours sont pensés afin que vous puissiez apprendre de nouvelles choses complémentaires au fur et à mesure de la semaine et progresser dans votre pratique. ☀️ « Yoga Miracle Morning » est une séance courte énergisante autour de la respiration et d’un yoga dynamique pour réveiller le corps, le renforcer et commencer la journée sur de bonnes ondes en pleine forme. Accessible à tous. Parfaite pour débuter sa matinée sur de bonnes ondes. 💫 « Yoga Sweet Night » est une séance courte douce relaxante autour de la respiration, la méditation et un yoga doux pour s’apaiser le soir, s’étirer et bien dormir. Accessible à tous ✨  « Yoga Sweet Monday ou Sunday » : Mix de 45mn de Yoga Dynamique Miracle Morning – 15mn de Yoga Doux Sweet Night pour une séance complète x Planning de la semaine LUNDI  ✨ 19h-20h : Yoga Sweet Monday – detox   MERCREDI ☀️ 7h30-8h15 : Yoga Miracle Morning – ancrage et ouverture des hanches 💫 19h- 19h45 Yoga Sweet Night – ouverture des hanches   DIMANCHE ☀️ 45mn Miracle Morning – Ouverture du coeur Lien en replay   Cours particulier ou cours de yoga LIVE pour entreprise Si vous souhaitez avoir des cours particuliers en LIVE, c’est également possible. Il suffit de m’envoyer un mail sur myoceantherapy@gmail.com et de me préciser vos besoins et vos attentes. Le cours est de 50€ pour 45mn – 65€ pour une 1h pour une personne.  J’ai également souvent des demandes de la part d’entreprises pour offrir à leur collaborateur des séances de bien-être hebdomadaires pour mieux gérer le stress et rester actifs pendant leur temps de travail ou télétravail. Les cours se font également avec l’application ZOOM, vos collaborateurs ont juste besoin d’un ordinateur et d’un tapis. N’hésitez pas à m’envoyer un mail sur myoceantherapy@gmail.com pour avoir plus d’informations sur cette prestation. ✨ Les playlists de la semaine  Pour le Yoga Miracle Morning Dynamique : au choix parmi les 10 playlists Miracle Morning sur mon profil spotify Santa Mila  Pour le Yoga Doux Sweet Night :  au choix parmi les 4 playlists Magic Sweet Night sur mon profil spotify Santa Mila  🎶X Modalités des cours Pour le règlement, je fonctionne via l’application Pumpkin Business, qui est très simple à utiliser. Il suffit de choisir le forfait qui vous convient et de m’envoyer ensuite la facture que vous recevez par mail en me demandant les liens des LIVE ou du replay souhaités. https://billetterie.pumpkin-app.com/cartes-yoga La deuxième application qu’il vous faut pour suivre ce cours en live est l’application ZOOM sur votre ordinateur : https://zoom.us/fr-fr/meetings.html Elle est gratuite et facile à installer. C’est cette application qui vous permettra de suivre le cours en live. Attention dés que vous rejoignez le LIVE à bien couper votre micro sinon ça risque d’être compliqué pour s’entendre. A très vite en LIVE alors 🙂 🧘🏽‍♀️X Pour vous inscrire aux cours de yoga et ateliers bien-être en LIVE 1. Achetez votre forfait sur Pumpkin Business https://billetterie.pumpkin-app.com/cartes-yoga 2. Transmettez moi par mail sur myoceantherapy@gmail.com les cours qui vous intéressent au moins une heure avant. 3. Je vous envoie les lien des LIVE ou des REPLAY  🧘🏽‍♀️X N’hésitez pas à me faire part de vos retours de ces cours de yoga et ateliers bien-être en LIVE 🙂  Je mettrai à jour le planning, dés que j’ajouterai des cours de yoga ou ateliers bien-être « Ocean Therapy » : nutrition, slow cosmetic, ateliers DIY… Prenez soin de vous, des bisous salés de loin ! Laure – Santa Mila cours de yoga et ateliers bien-être en LIVE x X Mes retraites bien-être Ocean Therapy  Retrouvez mes séjours bien-être et ma méthode Ocean Therapy pour vivre le temps d’un weekend ma méthode bien-être en immersion – prochaines dates en France juin 2020 Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast

Make our Ocean great again : 5 réflexes écologiques simples qu’on devrait tous avoir !

En arrivant à Bali pendant la saison des pluies il y a deux ans, je me suis rendue compte à quel point notre Océan est gravement et tristement pollué. J’étais déjà consciente du problème de pollution de l’Océan par les plastiques mais en voyant l’état de la mer à Bali, ça a été une vrai claque, un vrai choc ! J’avais donc envie d’écrire sur ce sujet qui me touche énormément et de vous partager quelques réflexes écologiques simples qu’on devrait tous avoir !   Un Océan de plus en plus pollué Avec la saison des pluies, tous les déchets qui trainent par terre (et il y en a beaucoup car il n’y a pas trop de poubelles et de système de ramassage de déchets) se faufilent dans les ruisseaux, qui se déversent dans la mer. En plus des déchets de la ville de Bali, il y a également tous les déchets de Djakarta qui sont ramenés par les courants sur la côte ouest balinaise… Du coup,toute la côte ouest de Bali, plages et mer sont envahis de déchets en tout genre…en PLASTIQUE ! Et on sait à quel point le plastique est polluant et met énormément de temps à se détruire… Même si plusieurs associations se mobilisent, chaque jour de nouvelles vagues de déchets débarquent. C’est tellement triste d’être sur une île si paradisiaque et de voir autant de déchets dans la mer.  Le problème n’est pas Bali. Ce qui se passe ici, est le résultat et l’état de notre Océan en général. Et cela est de notre faute à tous. Nous le voyons juste moins dans nos pays où les déchets sont mieux gérés prés des côtes mais l’Océan en général est devenu très pollué ! Et si nous ne faisons rien, il y aura bientôt plus de plastiques que de poissons dans l’Océan.  Je pense qu’on devrait tous nager ici dans ces conditions pour prendre conscience de ce qui nous attend d’ici quelques années, si on ne réagit pas ! Ici à Bali, les gens commencent à être de plus en plus sensibilisés par la situation. Je me suis donc inspirée de mon séjour ici pour vous donner 5 réflexes écologiques simples mais qui permettent au moins de diminuer les plastiques dans l’Océan.   Acheter une gourde pour éviter l’achat des bouteilles d’eau en plastique C’est malheureux car c’est très souvent dans les pays où l‘eau du robinet n’est pas potable que les infrastructures en termes de gestion de déchets sont les moins développées. Pour éviter d’acheter constamment des bouteilles d’eau en plastique, je vous conseille d’acheter une gourde que vous pourrez remplir régulièrement avec les galons à disposition dans les restaurants et lieux publics. Ce conseil est également utile dans les pays où l’eau du robinet est potable comme en France. La gourde évite d’acheter des bouteilles d’eau quand on en a besoin pour une séance sportive ou pour le travail. Il existe même des gourdes avec un filtre type Brita pour purifier l’eau. Et si on fait le calcul sur 15j de vacances dans un pays où l’eau n’est pas potable, sur une base de 2L par jour, on évite de mettre 75 petites bouteilles d’eau en plastique dans l’Océan à chaque fois que l’on part en voyage.  Ramener ses propres couverts pour les repas à emporter Pour éviter de toujours avoir de nouveaux couverts en plastique avec son déjeuner à emporter, embarquez vos propres couverts. Cela peut paraître un peu contraignant au début mais imaginez le nombre de plastique que vous jetez tous les jours si vous déjeunez à l’extérieur ! Et finalement avec un peu d’organisation, il suffit juste d’en prendre de la maison et en rentrant au travail de les laver et séchez ! Cela vous prendra deux min et cela évite de jeter 900* couverts en plastique chaque année !  * Fourchette/Couteau/Petite Cuillère) x 5jrs x 4semaines x 12mois    Remplacer les pailles en plastique par des pailles en verre, en bois ou par des tiges de bambou Dans les petits cafés healthy mais aussi dans les shops trendy, on peut acheter sa paille en verre ou en bambou pour siroter son smoothie, son jus pressé ou son café frappé. Une astuce simple, pour éviter de jeter un nouveau bout de plastique à chaque boisson consommée . Sur une année, avec une boisson 2 fois par semaine, cela fait 96 pailles en plastiques en moins dans la nature !  Avoir un tote bag avec soi pour éviter les sacs en plastique  En France, c’est de plus en plus facile car il y a de moins en moins de sacs en plastique mais il y en toujours dans certains magasins, notamment de vêtements… Pour éviter d’utiliser des sachets plastiques à chaque achat, ayez toujours sur vous un sac en tissu. Bien pliés, ils ne prennent pas de place dans un sac à main. Sur une simple base de 2 sacs par jour du lundi au samedi, cela vous évitera d’ajouter 500 sacs en plastiques supplémentaires dans l’Océan chaque année !   Ramasser les déchets que l’on trouve en dehors des poubelles Un dernier conseil tout bête mais qui fait la différence, à chaque fois que vous pouvez, ramassez ce que vous croisez par terre pour le mettre à la poubelle. Un geste tout simple, mais si tout le monde faisait cela, il y aurait tellement moins de déchets qui trainent !   Voilà, j’espère que cet article dans un tout autre style mais qui me touche autant vous plaira. Mes calculs sont très basiques et hypothétiques mais cela permet d’avoir une idée de la consommation de plastiques que chacun d’entre nous peut avoir chaque année. Certains diront que cela ne sert à rien. Mais je pense profondément que si chacun adopte ces simples réflexes et sensibilise ses proches, nous diminuerions pas mal notre production de déchets. Alors partagez ses réflexes et sensibilisez votre entourage autant que vous pouvez <3 #MakeOurOCeanGreatAgain   Deux vidéos à regarder : Comprendre la gravité de la situation actuelle   Intervention de Boyan Slat sur comment nettoyer l’Océan Vous avez aimé cet article vous a plu ? Epinglez cette photo pour le retrouver facilement dans votre Pinterest.

5 postures de yoga pour travailler ses abdominaux

Le yoga est une discipline très complète aux nombreuses vertus. Il permet de se détendre, d’évacuer le stress, mais c’est également un excellent moyen pour se renforcer musculairement. Dans cet article, je vous propose des postures ciblées pour renforcer votre sangle abdominale. Car au delà de l’aspect esthétique et sympathique d’avoir un ventre plat, les abdominaux ont un rôle majeur. En effet, les abdominaux permettent de maintenir la colonne vertébrale et soutiennent les organes de l’abdomen. Pour éviter de nombreux soucis et de blessures, il est donc essentiel d’avoir une sangle abdominale solide et renforcée. Voici donc 5 postures de yoga pour travailler ses abdominaux et avoir un ventre plus tonique. x Kumbhakasana, la posture de la planche Commencez dans la posture du chien tête en bas. Inspirez et avancez la poitrine vers l’avant afin de placer les épaules directement au-dessus des poignets, les bras tendus et perpendiculaires au sol. Les fesses sont baissées et le corps forme une ligne droite. Engagez les abdominaux et maintenez la posture en respirant profondément. Maintenez la posture entre 5 et 10 respirations. Les bénéfices La planche est souvent utilisée comme transition dans la salutation du soleil. Cette posture de gainage raffermit les abdominaux mais aussi les fessiers et les cuisses. Elle permet également de renforcer les poignets et les muscles des épaules et des bras. x Bhujangânasa, la posture du cobra Allongé face au sol, le front collé au tapis, jambes étendues, pieds joints avec la plante tournée vers le ciel. Etirez votre nuque en poussant le nez puis le menton vers l’avant, le plus loin possible. Puis soulevez la tête, sans l’aide des bras dans un premier temps. Tendez bien vos jambes, jusqu’aux orteils. Puis soulevez lentement le buste, en contractant vos muscles dorsaux et en vous aidant de vos bras qui vous aident à relever le tronc au maximum de votre possibilité. Le nombril reste au sol, poussé sur le tapis. Les pieds s’écartent alors naturellement. Entrez alors dans la phase statique en respirant de 5 à 10 fois, profondément. Les bénéfices  Cette posture va étirer, tonifier et renforcer la sangle abdominale. En étirant la colonne vertébrale, elle va également assouplir et renforcer la colonne.  x Navasana, la posture du bateau Asseyez-vous sur le sol, les jambes droites en face de vous, les mains au sol et penchez-vous légèrement vers l’arrière. Répartissez également votre poids entre les fesses. A l’expiration, soulevez les pieds du sol, de sorte à former un angle de 45° par rapport au sol. Les orteils sont pointés vers le ciel et les bras s’étirent le long des jambes, parallèles au sol. Trouvez votre point d’équilibre. Inspirez en ouvrant la cage. Les bénéfices La posture du bateau est un excellent moyen de renforcer la sangle abdominale. Elle renforce également les fléchisseurs de hanches et le dos. x Dhanurasana, la posture de l’arc Allongé sur le ventre, les jambes et les bras tendus, légèrement écartés, les paumes des mains à plat sur le sol, posez le front au sol. Pliez les deux genoux, ramenez les pieds vers les fessiers et attrapez les chevilles. Relaxez le dos. Les jambes doivent être le seul élément moteur pendant l’exécution de cette posture. Inspirez, propulsez les pieds vers l’arrière et vers le haut en contractant les cuisses et les mollets pour soulever le buste et étirer les bras. Seul l’abdomen reste en contact avec le sol. Ouvrez la poitrine et regardez droit devant vous. Dirigez votre concentration dans votre bassin. Maintenez quelques minutes. Expirez et revenez lentement dans la position allongée sur le ventre. Reprenez cette posture 2 à 3 fois si vous le pouvez. Les bénéfices Cette posture est très efficace pour le renforcement abdominal. Une fois placé, balancez-vous légèrement d’avant en arrière, tout en soufflant. Ce balancement permet un massage complet de l’abdomen et améliore le transit, tout en étirant votre dos et votre corps. Cette posture assouplit la colonne vertébrale, ouvre les épaules et la cage thoracique.   x Vasisthasana, la posture de la planche sur le côté Commencez dans un chien tête en bas, placez votre pied droit sur votre pied gauche et placez votre main sur la hanche en pivotant votre corps. Votre bras au sol reste tendu et poussez le sol avec votre paume pour avoir plus de force et d’équilibre. Vous pouvez lever votre bras droit vers le ciel si vous voulez aller plus loin dans la posture. Restez quelques secondes puis faites l’autre côté. Les bénéfices  La planche sur le côté est une variante de la planche classique. Elle permet de renforcer les obliques, les fessiers et la taille. x Plus de contenus sur le yoga Retrouvez plus d’articles sur le yoga sur le blog. Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast     La planche sur le côté – Tenue Salty Sunset

Detox : Les bienfaits d’une monodiète de pommes

Après plusieurs lectures sur les detox, j’ai entendu beaucoup de bien de la monodiète. J’avais envie de faire une detox pour nettoyer mon organisme de toutes les toxines qui l’encrassent. Avec les fêtes de Noël, on fait toujours plus d’excès et je sentais que j’avais besoin de remettre mon estomac à plat. Je me suis donc laissé tenter par la monodiète de pommes qui m’a été recommandée par un ami.  Après avoir testé cette detox pendant trois jours, voici mon bilan 🙂 x Pourquoi faire une monodiète de pommes ? L’objectif de ce type de detox, est le même que celui de la detox de jus que j’avais faite avec les jus Detox Delight. Notre organisme est encrassé au quotidien par des toxines, liées à la pollution et aux différents additifs que l’on retrouve dans les produits industriels que l’on consomme. Encrassé l’organisme n’assimile plus correctement les nutriments qu’on lui apporte et fonctionne moins bien. L’objectif de cette cure est de remettre à plat l’organisme en éliminant ces toxines qui empêchent son bon fonctionnement. Pourquoi 3 jours ? Il faut 72 heures pour que l’ensemble des cellules de la flore intestinale se renouvellent et se débarassent de toutes les molécules qui l’encrassent. Pourquoi qu’un seul aliment ? En ne consommant qu’un seul aliment, la digestion est simplifiée. L’organisme passe donc plus d’énergie pour éliminer le reste.   Quel aliment ? Vous pouvez faire des monodiètes à partir de différents aliments : raisin, pomme, carotte ou riz complet. Je vous recommande la pomme car elle possède de nombreuses qualités nutritives. Elle a un effet coupe-faim, pratique pour la detox. Elle permet également d’éliminer les métaux lourds. Et en plus d’apporter de bons nutriments, avec la pomme on peut varier les propositions. Plus facile pour ne pas se lasser et ne pas craquer ! Est-ce dangereux ? On ne s’affame pas, on mange à notre faim. Et comme la cure ne dure que trois jours, on n’a pas vraiment le temps d’avoir de carences. x Mes conseils avant de vous lancer Avant de vous lancer, je vous recommande quelques astuces pour mieux vivre votre detox. Choisir trois jours où vous serez au calme comme le week-end, des jours de télétravail ou en vacances. Trois jours où vous n’avez aucun diner, apéro ou verre prévus Faire vos courses la veille et commencer par vous préparer quelques recettes pour le lendemain. Prévoir pendant ces trois jours des activités pour prendre soin de vous pour vous faire masser, faire un hammam, se faire un moment cocooning avec un gommage et un masque. L’idée est de voir ces trois jours comme trois jours de bien-être où l’on prend soin de soi et non comme trois jours de privation. x La veille de la monodiète Faites vos courses la veille de la cure et ne manger pas trop lourd au diner. Voici ma liste de course : 3 bouteilles de jus de pomme Bio 100% pur jus sans sucre ajouté. 27 pommes bio en alternant les variétés de pommes pour varier les plaisirs : pommes reinettes, pommes pink lady et pommes à cuire. Des infusions de Higher Living pour varier les plaisirs et calmer les envies de grignoter. x Pour ne pas me lasser, j’ai préparé la veille différentes propositions. des chips de pommes, super facile et bon : rincez vos pommes, coupez les en tranches très fines, placez les au four sur un papier sulfurisé pendant 2h au four à 100°C. des pommes au four, très facile : rincez vos pommes, retirez le trognon et placez les dans le four à 100°C pendant 1H30. de la compote : coupez vos pommes en petits bouts dans une casserole, mettre un fond d’eau, recouvrez avec un couvercle, faites cuire à feu doux pendant une petite demi-heure et ajoutez de la cannelle. 1er jour de la monodiète Au réveil, c’est assez facile car j’ai envie de sucré. Au programme pour le petit déjeuner, jus de pomme, compote et une pomme crue à croquer. Je n’ai plus faim jusqu’au déjeuner. Au déjeuner, je retrouve un copain qui fait la cure aussi. Plus facile à deux 😉 On déjeune de la compote avec de la cannelle, une pomme au four chacun, des chips de pommes avec un grand verre de jus de pomme et une infusion. Je suis étonnée d’être rassasiée en mangeant uniquement quelques pommes au déjeuner. L’après-midi est plus difficile, j’ai l’estomac et le ventre très gonflés. J’ai des crampes toute l’après-midi et mal à la tête. Ca fait partie du sevrage, l’organisme est en train de se détoxifier. Ca passe un peu dans la soirée, je mange pour le diner des chips de pomme (c’est vraiment bon, si, si !) et de la compote de pommes. Je me couche avec des crampes au ventre mais pour une fois je m’endors comme un bébé très tôt. x 2ème jour de la monodiète Je me réveille après une bonne nuit de sommeil, j’ai tellement bien dormi ! Je suis en super forme. Je prends un grand verre d’eau et pars faire un petit footing à petit allure pour ne pas me fatiguer.  Pendant la monodiète, on peut faire du sport mais il faut favoriser des activités pas trop intenses et où l’on peut adapter son rythme en fonction de sa forme (piscine, yoga, running). Au petit déjeuner, comme je n’ai pas trop faim je croque une pomme avec un grand verre de jus de pommes et quelques chips de pommes. Au déjeuner, j’ai envie de manger chaud. Je coupe deux pommes en petits bouts que je fais fondre avec un fond d’eau et de la cannelle. C’est vraiment bon car en cuisant avec le fond d’eau, les pommes se caramélisent. Je complète avec des chips de pommes préparées la veille, une pomme à croquer et une infusion.  Aujourd’hui je suis en forme et n’ai plus mal au ventre et à la tête. Au diner, je mange de la compote de pommes et une pomme au four avec une infusion. Je me couche tôt après un bon bain et un masque pour me récompenser de cette deuxième journée sans craquage ! x 3ème jour de la monodiète Le dernier jour est plus facile à tenir car je me sens bien. Je me sens légère et je digère tout vite.  Pas de running ou de grosses sessions sportives aujourd’hui. J’ai envie d’être au calme. J’opte pour un peu de marche et une session de training chez moi que je fais à l’aide de mes applications de sport. Côté plat, je mange la même chose que la veille, des pommes, des pommes et des pommes 😉 ! Je n’ai pas faim mais commence à avoir très envie de salé. Le dernier soir est un peu dur surtout quand votre copain se fait un bon plat de pâtes à côté de vous… Vivement demain ! x Bilan à la fin de la cure Le lendemain, je retrouve les plaisirs de manger varié ! Par contre, j’évite les protéines animales. Il faut reprendre une alimentation variée mais surtout équilibrée. Il faut que l’estomac se réhabitue doucement à digérer différents aliments. Et ne pas gâcher ces trois jours de cure avec de gros excès. Après ces trois jours de monodiète de pommes, voici le bilan des bénéfices que je peux faire de cette detox.  J’ai retrouvé une peau de bébé et un joli teint. Je me sens bien et pleine d’énergie. On sent que l’estomac s’est réduit et je suis beaucoup plus rapidement rassasiée. Je digère les aliments plus facilement. Je n’ai plus le ventre gonflé après les repas et ça c’est le bonheur ! J’ai perdu un peu de poids, pour ma part 2 petits kilos. Même si ce n’est pas le but premier, c’est toujours agréable. J’ai fait des économies car se nourrir de pommes pendant trois jours ne coûte pas cher. Cette cure a l’avantage de n’être vraiment pas onéreuse.  x Pour prolonger les bienfaits de cette monodiète, je vais continuer pendant quelques semaines à faire un diner par semaine uniquement à base de pommes. Ca permet de prolonger les bienfaits et de récupérer des festivités du week-end ! Je vous recommande cette monodiète car elle est très efficace et accessible à tous financièrement et physiquement 😉 Avez-vous déjà testé une monodiète ? Qu’en pensez-vous ? x x Plus de contenus bien-être et nutrition Retrouvez mon article sur les bienfaits du jeûne Retrouvez plus d’articles sur le yoga sur le blog. Retrouvez plus d’articles sur la nutrition sur le blog Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast x Cet article vous a plu  Enregistrez cette image sous votre Pinterest pour retrouver facilement cet article.   Voici une vidéo d’Erwann de Fitnext qui résume très bien les bénéfices de la monodiète 

Compte rendu de ma formation de professeur de yoga

Après vous avoir expliqué pourquoi je suis partie à Bali faire une formation de yoga, je vous parle aujourd’hui de ce que j’ai vécu pendant ces nombreuses heures d’enseignement. Dans cet article, je vous explique comment j’ai choisi ma formation de professeur de yoga et ce que vous pouvez attendre de ce type de formule. Je vous raconte également ce qu’elle m’a apporté et comment cela a changé ma vie !   Comment j’ai choisi ma formation ? La certification de Yoga Alliance Pour moi, l’important est de choisir une formation sérieuse et certifiée Yoga Alliance.  Yoga Alliance est un organisme spécialisé dans le yoga qui recense toutes les formations et les professeurs reconnus internationalement dans cette discipline.  Cet organisme est un gage de qualité. Pour avoir cette certification, l’école doit donc proposer une formation qui répond aux critères de Yoga Alliance en termes de théorie, de philosophie, de pratique et de format. Même si tout est relatif, car il existe certaines écoles très bonnes non recensées par cet organisme, cela permet de vous assurer du sérieux de la formation et d’avoir un diplôme reconnu dans le monde du yoga.   Mon expérience Dans mon article pourquoi je suis partie à Bali, je vous ai expliqué pourquoi j’ai choisi Bali plutôt que l’Inde. Je savais donc où je souhaitais aller et j’ai ainsi choisi la formation de 200hrs de The Peaceful Warrion dont j’avais entendu de bons échos et qui est reconnue par Yoga Alliance. J’ai adoré cette formation, notamment pour la qualité de l’enseignement. Nous avons eu 6 professeurs différents, très professionnels et chacun expert dans leur domaine : 3 professeurs de yoga spécialisés en Vinyasa, Yin et Ayurvéda, 2 kinésithérapeutes pour nos cours d’anatomie dont un des deux avec un don de « healer » et une naturopathe. Ils étaient tous passionnés de yoga et nous ont apporté, chacun leur vision de ce mode de vie. Cela a rendu la formation très enrichissante et passionnante. Les différents formats des formations de yoga La première certification en yoga est une formation de 200 heures, la RYS 200hrs. Il s’agit donc de 200 heures d’enseignement entre pratique, théorie et philosophie du yoga.  Pour les réaliser, il existe différents formats : formation intense sur 30 jours  formation étalée sur plusieurs week-ends ou semaines.  Chaque formule se vaut. Elle va surtout dépendre des disponibilités que vous avez (situation professionnelle et/ou personnelle) et de ce qui vous convient le mieux (forme physique et émotionnelle).   La formation intense sur 30 jours L’avantage de ce format intense 30 jours est que l’on est totalement en immersion : on se réveille yoga, on mange yoga et on dort yoga. Un autre avantage est que l’on peut effectuer cette formation à l’étranger, comme en Inde, à Bali ou dans d’autres pays. Partir loin de chez soi est un bon moyen pour se couper de ses habitudes et de son quotidien pour être investi dans cette nouvelle aventure. Personnellement, c’est ce dont j’avais besoin. Par contre, pour partir sur ce format, il faut avoir la situation familiale et professionnelle qui permet de partir un mois complet. Une autre chose à savoir, est que ce type de format est très intense physiquement et mentalement. Vous allez mettre votre corps, mais aussi votre esprit à rude épreuve. Il faut avoir conscience de cela avant de s’investir. Physiquement, si vous n’êtes pas préparé à faire régulièrement des pratiques sportives et du yoga, cela va être très difficile. Mentalement, pendant un mois, vous allez vivre et dormir yoga, il faut donc être vraiment passionné. Pendant cette formation vous allez également mettre à plat pas mal de choses personnelles dans les différents cours de méditation et d’introspection. On apprend beaucoup sur soi mais cela peut remuer des sujets difficiles.  La formation étalée sur plusieurs semaines ou week-ends Si ce type de formation ne vous convient pas, il existe d’autres formats plus étalés, sur 4 semaines ou plusieurs week-ends. Ces formats sont également très intéressants car ils permettent d’assimiler l’ensemble des informations apprises après chaque module. On laisse le temps au corps et à l’esprit de les digérer avant de reprendre le prochain cours. Certains organismes proposent ce format avec 4 semaines différentes loin de chez vous. Ce format peut être un bon compromis si vous souhaitez suivre le principe du format intense mais ne pouvez pas le réaliser sur 30 jours.  Attention par contre, pour avoir une formation certifiée Yoga Alliance, vous devez effectuer l’ensemble de votre formation avec le même organisme. Les semaines de formation ne se cumulent pas, chaque école à son propre programme.   Mon expérience J’ai personnellement eu besoin de partir sur le format intense. J’avais besoin de couper avec mon quotidien et de me retrouver seule. Cela a été difficile au début de ne connaître personne et de me retrouver dans un pays étranger si loin de chez moi. Mais cela m’a permis d’être seule, de me retrouver avec moi-même, pour prendre du recul et du temps pour réfléchir à ce dont j’aspire. Cela m’a fait un bien fou car je ne prends jamais le temps de me retrouver seule, au calme dans mon quotidien. Et pourtant, c’est tellement apaisant et ressourçant. C’est un rituel que je veux garder. Ne connaître personne dans la formation m’a également poussée à rencontrer et échanger avec les autres élèves. Quand on arrive en groupe (même à deux) quelque part, on est souvent un peu moins ouvert. Nous étions une promotion de 24 élèves, entre 22 et 35 ans, venus des quatre coins du monde (Californie, Texas, Angleterre, Pays-Bas, Espagne, Roumanie, Pologne, Malte, Indonésie, Australie, Singapour… ) avec que des parcours et histoires uniques et touchantes. Partir seul à l’autre bout de monde pour faire cette formation a été la meilleure décision !  Nous avons vite été un groupe très uni, nous avons vécu des moments incroyables. Ce fut magique d’échanger autant de choses avec ce groupe. Nous avons autant partagé nos expériences douloureuses que passé des moments de folie à rire, danser et juste être heureux . Qu’apprenons-nous pendant ces 200hrs de formation ?  Pendant ces 200 heures de formation, on aborde l’ensemble des sujets que couvre la philosophie du yoga.  Le yoga n’est pas seulement la discipline sportive que l’on peut pratiquer. Le yoga est avant tout un mode de vie, où l’on apprend autant à prendre soin de son corps par la nutrition et la pratique physique du yoga que prendre soin de son esprit par la méditation et l’introspection. Pendant cette formation, on apprend donc à comprendre le fonctionnement du corps avec des cours d’anatomie.  On revoit également les différentes postures de yoga en apprenant les bénéfices qu’elles apportent au corps.  On apprend aussi à bien réaliser les postures et à savoir les corriger.  On découvre comment construire un cours et comment enseigner cette discipline.  On découvre plus en profondeur l’histoire du yoga et les bases de la philosophie. On découvre comment prendre soin de son esprit par la méditation et la respiration. Il ne s’agit pas de se former à un sport tendance mais d’apprendre à vivre plus heureux et en meilleur santé.  Elle est donc idéale pour devenir professeur mais aussi et surtout pour apprendre à être mieux au quotidien dans son corps et dans sa tête.   Mon expérience  J’ai énormément appris en un mois, ma formation a été très enrichissante.  Les cours « physiques » de yoga m’ont permis d’aller vraiment plus loin dans ma pratique. Tous les matins, nous avions 1H30 de yoga Vinysa et un soir sur deux, nous avions en plus, un cours d’1H30 de Yin yoga. Le fait d’être sportive m’a aidé à tenir le rythme et à ne pas fatiguer physiquement. J’avais beaucoup de travail concernant ma souplesse… Je suis assez raide de nature et pour ne rien arranger, je cours énormément (ce qui raidit d’avantage le corps) . Je pratique régulièrement le yoga depuis quelques temps mais cela ne suffisait pas. En un mois, j’ai vraiment assoupli mon corps et j’ai réussi à aller beaucoup plus loin dans les postures. J’ai encore du travail mais j’ai été surprise de la capacité de mon corps à évoluer ! Les cours d’Ayurveda m’ont permis de comprendre ma personnalité et de comprendre ce qui est bon pour moi et ce qu’il faut que j’évite. Cela concerne autant le mode de vie, que les pratiques sportives, ou la nutrition. J’ai ainsi compris ce que je ne faisais pas bien et qui explique mes périodes plus sombres et difficiles.  J’ai également appris à m’apaiser grâce à la méditation. Cela n’a pas été simple au début. Je suis quelqu’un de très actif et j’avais du mal à rester calme, assise sans rien faire. Mais j’ai fini par avoir un déclic et comprendre. Et cela change la vie, d’avoir ses propres techniques pour s’apaiser et se calmer.   En un mois, grâce au yoga, j’ai compris ce dont j’avais besoin pour être heureuse ! Même si ce n’est pas toujours facile de l’appliquer au quotidien, je possède maintenant toutes les clefs pour être bien dans mes baskets et dans ma tête ! Quel niveau avoir avant de partir ? Ce type de formation est très intense. Il est clairement recommandé d’avoir une pratique régulière depuis au moins deux ans et d’être passionné. Si vous y allez pour vous enrichir personnellement, il n’est pas nécessaire d’avoir un grand niveau sportif mais si vous souhaitez devenir professeur de yoga, il est recommandé d’être en forme physique et d’être passionné de yoga. Après ce type de formation est-on prêt à enseigner ? Après ces 200 heures, on a une base pour commencer à enseigner le yoga.  Mais je trouve que pour être un bon professeur de yoga, 200 heures, ne seront jamais assez. Il faut continuer à se former toute sa vie et ne jamais se reposer sur ses acquis.  Il est essentiel de continuer à se former, d’apprendre auprès d’autres enseignants dans le yoga et d’enrichir ses connaissances avec d’autres formations. La seconde certification reconnue par Yoga Alliance est la formation plus avancée de 300 heures, RYS.   Les deux formations cumulées permettent d’être certifiée de 500 heures de théorie et de pratique de yoga.   Mon expérience Après ces 200hrs de formation, je trouvais qu’il me manquait quelques connaissances en anatomie et en « construction d’un cours ». Notre formation était très complète mais j’avais envie d’aller plus loin, avant d’enseigner. (Car oui, à la fin de mes 200hrs, j’avais envie d’enseigner ! On apprend tellement de choses qui nous changent la vie, que l’on a envie de les transmettre à notre tour. Je ne compte pas être professeur de yoga à plein temps mais j’ai envie, à travers ce site et aussi à travers quelques cours de yoga, de transmettre tout ce que j’ai appris. J’ai d’ailleurs commencé depuis. 🙂 ) Après ces 200hrs, j’ai donc cherché une formation pour compléter mon apprentissage. J’ai eu beaucoup de chance car j’ai trouvé une bonne formation qui commençait 15jrs plus tard, à quelques kms de Canggu près de Bali. Le format était intéressant car complètement différent. La formation était en très petit comité (moins de 10 personnes) et sur un format étalé. Il s’agissait de la formation de 300hrs (la 2ème formation pour être professeur de yoga) mais qui était proposé en 3 modules de 100hrs que l’on peut prendre au fur et à mesure. J’ai donc suivi le module 1 de 100hrs d’anatomy & sequencing. J’ai beaucoup appris pendant cette formation, notamment sur les points que je souhaitais approfondir en anatomie et sur la manière d’enseigner. Mais cette formation a été très intense et difficile, notamment à cause du format, je pense. Le format étalé est intéressant car cela permet d’avoir du temps entre chaque module pour assimiler. Par contre, le gros inconvénient est que l’on étudie les mêmes matières pendant 15jrs et cela est vite plus lourd et monotone.    Le fait d’être en petit comité (moins de 10), permet vraiment d’échanger facilement avec le professeur et d’être corrigée à chaque fois. Mais il m’a manqué la dynamique de groupe que j’avais avec ma première formation et…

Mes adresses bien-être à Londres : studios de yoga, adresses healthy et coworking

Londres est une ville que j’adore, j’y suis retournée il y a deux semaines pour le travail alors j’en ai profité pour refaire le plein d’inspirations en termes d’adresses culinaires, de concepts bien-être autant en yoga qu’en boxe. Ca serait donc trop bête de ne pas vous partagez tout ça dans un article. Voici mes adresses bien-être à Londres entre studios de yoga, restaurants healthy, food place solidaires et engagées à découvrir et adresses sympas de coworking.   Mes adresses bien-être à Londres   Les quartiers que j’aime Shoreditch pour son effervescence : shopping et soirée Les quartiers que j’aime à Londres sont plutôt au Nord-Est de Londres et sont assez proches : Shoreditch et Hackney/Newington. Shoreditch, le quartier le plus au coeur de la ville. Un quartier très animé avec de nombreux petits bars, restaurants ou agences de com. C’est un quartier très vivant autant en termes de culture, de shopping ou de vie nocturne. J’aime y aller pour me balader, tester de nouvelles adresses culinaire, faire du sport et y travailler.   Hackney et Newington pour la petite vie de quartier Par contre le week-end, je préfère être plus au calme vers Hackney ou Newington qui sont juste à côté. Mon amie habite entre ses deux quartiers. A seulement 20 min de vélo de Shoreditch, on arrive dans une autre ville. Les maisons sont typiques et très mignonnes. On a l’impression d’être au calme alors que l’on est aux portes d’une des capitales les plus dynamiques. J’aime ce coin pour y dormir et profiter de la vie de quartier le weekend en oubliant les transports en commun. On peut tout faire à pied. Il y a plein de petits bars, restaurants, studios de yoga, petits cafés et marchés. En vivant ici, on a presque l’impression d’être local. Pour moi, l’idéal quand on vient à Londres, est d’avoir son logement (AirBnb ou son hôtel) dans les alentours d’Hackney/Newington pour profiter sans transport en commun de la vie londonienne tout en étant à deux pas de Shoreditch pour sortir ou travailler.   Les studios de yoga à faire à Londres Chromayoga, une expérience surprenante Chromayoga est un studio de yoga qui met au coeur de son concept le pouvoir de la lumière et du son. Grâce à un système ingénieux au plafond, la salle de yoga est complètement plongée dans une couleur. Chaque couleur a un bienfait spécifique, le rose apaise, le rouge dynamise, le bleu détend et équilibre, le jaune réveille et energise. RED : yoga puissant avec des bienfaits énergisants BLUE : yoga plus doux avec des bienfaits relaxants YELLOW : yoga dynamique pour réveiller le corps PINK : un yoga plus restoratif pour lâcher prise Une expérience visuelle et auditive assez unique.   Au delà de la couleur, il y a tout un jeu de sons pour nous accompagner dans la pratique et nous emmener dans une expérience où tous les sens sont éveillés et vos énergies remuées. J’ai testé une séance RED et une BLUE. C’était assez surprenant, j’ai adoré. J’ai eu du mal à m’adapter à la couleur rouge au début mais au bout de 10 mn mes yeux se sont habitués. On se sent vraiment énergique, prêt à tout affronter. La séance BLUE était très apaisante et équilibrante. Je suis sortie complètement détendue, l’effet de la lumière est assez bluffant. J’ai manqué de temps mais j’aurais adoré testé une séance PINK qui est plus relaxante et restorative. Chromayoga propose un forfait découverte accessible à 35 livres qui vous permet de tester en illimité pendant une semaine. Une bonne offre qui se rentabilise très vite surtout si vous restez plusieurs jours sur Londres.   Yoga Home, un studio authentique comme on les aime Yoga Home est un studio de yoga dans le quartier de Newington. Le studio est simple, tout en bois et très green avec plein de plantes partout. Rien d’extravagant mais juste tout ce que l’on aime. Le studio possède deux salles, une en bas et une sous les toits. Mon amie m’a emmené là-bas car c’est le studio où elle pratique toutes les semaines et qui est juste à 10mn à pied de chez elle. Elle m’a fait découvrir le cours d’Ashtanga avec Jane, dans la salle sous les toits et j’ai adoré. Je vous conseille vivement. Il y a également un petit café juste en face du studio : Luminary Bakery, un café/boulangerie solidaire où vous pouvez petit-déjeuner de bonnes viennoiseries mais aussi déjeuner de bons petits plats salés. Luminary Bakery se donne pour mission de soutenir et d’aider les femmes en difficulté, en engageant des femmes dans des situations précaires et en reversant une partie de leurs revenues à des associations pour les femmes. Un lieu de vie comme j’aime avec de bonnes valeurs et de bons produits.   Salle de sport et autres concepts sportifs Pour les avoir testés, je vous conseille également ces concepts sportifs qui proposent du yoga, trx, hiit, boxe… : 1Rebel : pour leur training intense Blok : pour les cours de yoga et surtout la boxe   Les espaces coworking à Londres ACE Hotel, la ruche des digital nomads ACE Hotel a été une belle découverte pendant mon séjour. Etant à mon compte et pouvant travailler de partout, à chaque fois que je voyage, je recherche des endroits pour bien travailler. Mon critère est juste d’avoir un endroit pas trop brouillant, propre, qui sert de bons café latte et surtout avec des prises facilement accessibles. La cerise sur le gâteau est de trouver un lieu ou d’autres personnes travaillent car c’est toujours plus stimulant et on se sent moins seul ! ACE est un immense espace avec différents espaces pour travailler en fonction de vos envies : une grande table commune, des canapés, de petits tabourets avec des tables plus individuelles, vous trouverez forcément chaussure à votre pied. Vous pouvez y travailler, déjeuner, boire un verre et finir la journée autour d’un verre avec les jeunes qui travaillent sur place.   Attendant, un petit café parfait pour travailler Il existe de nombreux espaces/café à Londres qui sont accueilants pour les digital nomads, notamment à Shoreditch. Dans les alentours, j’ai testé l’Attendant. Un petit café chaleureux et simple, équipé de nombreuses prises où l’on retrouve pas mal de digital nomads. Et on y boit de bons chaï almond latte 😉 Je l’ai découvert en cherchant un endroit où travailler pas trop loin de Chroma Yoga. Mes bonnes adresses où manger Jolene, un belle petite adresse engagée et green Jolene a été ma jolie découverte de ce séjour londonien. Ce restaurant green est situé dans le quartier bohème de Newington. Le concept du restaurant repose sur une carte repensée tous les jours pour proposer des plats composés de produits locaux et frais, en fonction de ce qui est disponible chez les producteurs dans les alentours. Côté décoration, même approche, une déco soignée mais très simple avec des produits de 2nde vie. Les plats sont un peu chers mais délicieux. Ca vaut le coup de donner un peu plus pour un restaurant qui s’engage à moins consommer et à nous donner des produits de meilleure qualité. Plus d’informations sur leur site Jolene Acoustic, une brasserie simple aux saveurs méditerrannéennes Toujours dans le quartier de Newington et tout près de Jolene, il y a la brasserie Acoustic. Un lieu chaleureux, plein de vie, qui proposent des plats simples aux saveurs méditerrannéennes. Les produits sont bons, les prix vraiment accessibles et l’ambiance très conviviale. Une belle adresse pour le midi. Si vous aimez l’halloumi, je vous recommande les brochettes de légumes et d’halloumi, un vrai délice ! Toutes les infos sur leur site Acoustic   Sager + Wilde Paradise Row, un bar à vin Dans le quartier d’Hackney, Sager + Wilde est niché dans une belle vieille arche de chemin de fer. Ce bar à vin et restaurant est atypique et sublime. On y trouve trois espaces, une terrasse en mode guinguette, une salle en bas conviviale et une salle à l’étage plus intimiste. Avec son vin, on choisit un accompagnement parmis une sélection de petits plats raffinés et préparés avec des produits locaux. Les recettes sont originales, j’ai découvert de nouvelles idées pour mes prochains apéros. Une belle adresse que je vous recommande, plus d’informations sur Sager + Wilder Paradise Row   Chiringuito, un petit café pour les petits dejeuners en terrasse l’été Dans le même quartier de Sager + Wilde à Hackney, il y a aussi Chiringuito, un petit café à côté d’un parc pour prendre un petit déjeuner ou un café ou un apéro au soleil dehors. Brother Marcus au marché Old Spitafield Si vous passez, vous promenez au marché Old Spitafield et que vous avez une petite faim. Arrêtez vous au Brother Marcus et demandez les pancakes à la patate douce. J’espère que cette liste de bonnes adresses bien-être à Londres vous a plue, j’essayerai de la compléter lors de mes prochains séjours à Londres. Et surtout, si vous avez d’autres bonnes adresses, n’hésitez pas à me les partager en commentaires 🙂   Plus d’articles voyages et bien-être Retrouvez plus d’idées voyages et bien-être sur le blog dans la rubrique voyage ou  bonnes adresses bien-être par ville une autre belle ville pas très loin de Paris et de Londres à voir absolument.   Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder les bonnes adresses avec vous 

6 recettes pour un apero sain et gourmand

Je suis une grande adepte des apéros dinatoires et comme j’ai vite tendance à en abuser, j’essaye de cuisiner des apéros légers et healthy mais qui restent gourmands. Voici les recettes d’un de mes apéros préférés, avec bien évidemment du champagne. Bonne ap’ ! x x Un apero healthy et gourmand Champagne Blanc de blancs MUMM Le plus important pour passer une bonne soirée digne de ce nom, c’est le champagne ! Et comme ceux qui me connaissent bien, savent que je ne loupe jamais une occasion d’ouvrir une bonne bouteille ! Je suis une grande fan du champagne Mumm et plus particulièrement de leur Blanc de Blancs. Même s’il est un peu cher, l’occasion justifie bien qu’on ouvre cette belle bouteille. Ce champagne est parfait pour l’apéritif, à servir très frais. Si vous préférez un champagne un peu moins cher, vous avez le Mumm Rosé qui est très bon et parfait pour l’occasion! Rillettes de maquereau Qui dit rillettes, ne dit pas forcément viande. Elles sont aussi délicieuses à base de poisson et c’est quand même plus léger. D’ailleurs je suis une inconditionnelle des rillettes de thon/Saint Moret. Pour l’occasion, je vous propose de switcher le thon avec du maquereau pour varier les plaisirs et avoir un plat plus élaboré. Il vous faut : 2/3 d’une boîte de St Moret 1/2 yaourt au soja ou yaourt normal Du maquereau fumé 1 citron 1 échalote Une botte de persil plat Retirez la peau du maquereau et émiettez le dans un bol. Ajoutez les 2/3 de la boîte de St Moret, avec la moitié d’un yaourt. Ajoutez l’échalote coupée en petit morceau ainsi qu’un peu de persil. Salez et poivrez à votre goût. Puis placez au frigo une heure. Servez-les avec du bon pain frais. Vous pouvez remplacer le maquereau par du thon, des sardines ou du saumon frais en remplaçant le persil par de l’aneth. Apport healthy : tous ces poissons sont une bonne source de vitamine D, une super vitamine dont on manque cruellement en hiver !  Version plus light : vous pouvez échanger ou compléter le pain avec des bâtonnets de carottes, des endives, des champignons de Paris ou des lamelles de radis noir (encore un aliment detox 😉 ) Recette inspirée des rillettes de QuiToque Toast à la fine ratatouille de thon fumé  Pour les apéros, je craque souvent aussi sur les jolies conserves de poisson de la Belle-Iloise. Elles sont raffinées et pleine de bonnes choses. Je vous recommande celles au maquereau et citron ou la fine ratatouille au thon fumé. A étaler sur du bon pain frais ! Apport healthy : ces poissons apportent également de la vitamine D.  Version plus light : remplacez le pain par une galette de maïs c’est hyper léger (22 kcal la tartine) et ça reste gourmand avec un petit goût de pop corn. Caviar de betteraves Voici une autre recette de dip sain et coloré pour vos apéros.  Il vous faut : 2 betteraves 2 càs de Saint Môret 1 citron Coupez en petits bouts vos betteraves, mettez les dans le blender. Ajoutez deux cuillères à soupes de St Morêt et un jus de citron. Salez et poivrez à votre goût. A servir avec du pain ou avec des bâtonnets de légumes. Apport healthy : la betterave est un des légumes avec le meilleur pouvoir antioxydant ! Version light : c’est déjà ultra sain 😉 Tartare de crevettes et avocat Une recette délicieuse et qui nous donnent des envies d’été  Pour deux petits bols, il vous faut : 100g de crevettes 1 avocat Un peu de coriandre 1 citron vert Décortiquez les crevettes et coupez les en petits morceaux. Enlevez la peau des avocats et les couper en dés. Ciselez la coriandre préalablement lavée. Dans un saladier,mélangez les crevettes, les dés d’avocat, la coriandre et ajoutez le jus du citron vert. Répartissez le mélange dans les verrines. Décorez avec une feuille de coriandre.Réservez au frais jusqu’à la dégustation. Apport healthy : les crustacés comme les poissons sont une super source de protéine. Ils contiennent également des oméga 3 qui ont un effet protecteur sur le système cardiovasculaire. Je ne vous présente plus les bienfaits de l’avocat qui est le fruit star du moment, riche en acides gras et en vitamines. Version light : c’est plutôt léger mais vous pouvez réduire la quantité d’avocat en complétant avec des dés de concombres. x x Tomates d’amour au sésame Une recette d’apéro salé-sucré, simple à réaliser et parfaitement dans le thème de la soirée ! Il vous faut : 250g de tomates cerises bio 100g de sucre 2 cuillères à soupe d’eau graines de sésame Dans une casserole, mettre le sucre et l’eau. Faire chauffer pour obtenir un caramel clair. Piquer une tomate à l’aide d’un cure dent, la tremper dans le caramel puis dans les graines de sésame et la déposer dans un plat. Faire de même avec toutes les tomates. Apport healthy : la tomate est riche en vitamine C et les graines de sésame regorgent de minéraux dont le magnésium, le zinc et le fer! Version light : cela reste assez sain et sans le caramel on perd tout le plaisir de la pomme d’amour 😉  Samossa feta et persil Pour dix pièces, il vous faut : 3 feuilles de brick 100g de féta 1 bouquet de persil sel,poivre Dans un saladier, émiettez la feta. Ciselez la moitié de la botte de persil préalablement lavée. Mélangez le persil et la féta. Salez et poivrez. Prenez une première feuille de brick, la coupez en 4 bandes. Prennez une première bande, disposez une cuillère à café de féta sur une extrémité puis faites le pliage en triangle. Faire de même avec toutes les feuilles de brick. Déposez les samossas sur une plaque de cuisson avec une feuille de papier sulfurisé. Cuire 10 à 15 minutes à 180°C. Apport healthy : la feta est une bonne source de calcium et de phosphore. Certes c’est un fromage avec du gras mais la base d’une alimentation saine est de manger un peu de tout ! L’avantage est qu’il sagit du lait de brebis pour celle qui ne tolère pas le lait de vache. Version light : à vous de doser en fonction de vos envies la quantité de feta dans les samoussas mais faites vous plaisir 😉 Recettes conseillées par Louise de CookingLouise   Plus d’articles bien-être sur le blog Retrouvez : plus de recettes gourmandes et équilibrées les postures de yoga pour renforcer sa sangle abdominale mes conseils pour lutter contre les jambes lourdes et la rétention d’eau 7 bonnes raisons de se mettre à la boxe 4 heures de sport en 20mn avec le Mihabodytec Le Fit Ballet pour avoir un joli corps de danseuse   Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne pour se renforcer, se sculpter et s’assouplir. Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast  

Ma recette de lessive maison économique et écologique

Cela fait quatre mois que je me suis mise à la lessive maison. Après avoir essayé plusieurs recettes, j’ai enfin trouvé celle qui me correspond grâce à Surfrider. Cette lessive maison contrairement à d’autres recettes sent bon et lave correctement les habits. Autre avantage, la préparation ne prend que quelques minutes ! Plus d’excuses de manquer de temps. Voici la recette de lessive maison qui m’a séduite et m’a convaincue de passer le pas !   Les ingrédients Pour 1L de lessive maison, il vous faut : 20g de savon de Marseille vert 20g de savon noir liquide 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude 10 gouttes d’huile essentielle de lavande Choisissez des ingrédients bio et naturels.   Les ustensiles Une casserole Une grosse râpe Un entonnoir Un récipient en verre pour 1L de produit Une balance   La recette de la lessive maison Faites chauffer 1 litre d’eau chaude dans une casserole. Puis râpez 20g de savon de Marseille et placez vos copeaux dans la casserole en mélangeant. Pesez 20g de savon noir et placez le également dans votre casserole. Ajoutez une belle cuillère de bicarbonate de soute. Terminez en ajoutant 10 gouttes d’huile essentielle de lavande. Mélangez votre mixture jusqu’à ce que tous les copeaux de savon soient dissous. Laissez refroidir 30mn. Versez votre lessive dans votre bocal. C’est prêt 🙂 Vous pouvez être fière, en 10mn vous avez réalisé votre lessive maison, et fait un petit geste pour la planète en ne rachetant pas d’emballage ! Pour vos lavages, placez une tasse à café pour une machine. Je vous conseille de ne pas laver vos vêtements en dessous de 30° avec cette lessive pour qu’elle se dissolve bien dans votre machine 🙂   N’hésitez pas à me partager vos commentaires.   Retrouvez plus d’articles sur le blog -de recettes de cuisine saines et gourmandes -de conseils de beauté green

Un week-end snow à Avoriaz avec Roxy

L’hiver est de retour et la bonne nouvelle de l’arrivée de cette saison, est l’ouverture des pistes et le retour des séjours à la neige. Qui dit nouvelle saison, dit nouvelle station à découvrir. Cette année, j’ai eu la chance de partir pour un week-end snow à Avoriaz avec Roxy dans le cadre du test de leur nouvelle collection premiere snow. Après vous l’avoir partagé en direct sur mon compte Instagram, je vous partage sur le blog, mon retour sur la collection et sur ce week-end snow à Avoriaz avec mes bonnes adresses : où dormir, manger et quelles activités faire.   Un week-end snow à Avoriaz Avoriaz, une station magique et féérique Avoriaz est un petit village coupé du monde entre deux montagnes. La magie d’Avoriaz est qu’il n’y a aucune voiture. On se déplace à pieds ou en calèche. Toutes les routes sont donc sous la neige et ça donne un côté magique et féérique. Avoriaz est une des stations que j’adore pour cette raison. On se sent d’avantage au milieu de la nature, encerclé de ces immenses montagnes enneigées. Ici, les seuls taxis sont les chenillettes et les traineaux ! Découverte de la collection de snow premiere Roxy Je suis partie là-bas avec Roxy afin de tester leur nouvelle collection de snow première. Coup de coeur pour cette ligne de snow et ski très féminine, sobre et design. Tout ce que j’aime. La veste et le pantalon sont bleu/noir, bien coupés et ajustés avec des lignes dorées. Autre belle surprise, la veste de snow est équipée d’une technologie chauffante. Comment ça fonctionne ? Un panneau chauffant est situé dans le bas du dos et connecté à un fil. Il suffit de glisser une batterie externe (comme celle pour recharger son téléphone) dans la poche intérieure de la veste et de la connecter au câble de la veste. Dés que l’on a froid, on a juste à presser le bouton sur le devant de la veste. Un vrai confort lorsque l’on passe du temps sur le télésiège, à remonter les pistes dans le froid, la neige et le vent. Le premier jour, nous avons eu un temps magnifique avec un grand soleil mais le deuxième jour, nous avons eu des conditions bien moins sympatiques et bien plus fraîches : gros vent, pluie/neige, puis tempête de neige. Le point positif est que nous avons pu tester la veste en conditions réelles. Et moi qui supporte assez mal le froid, c’était un vrai plus de pouvoir se réchauffer avec la veste dés que nous étions sur les télésièges, face au vent. La veste est déjà bien chaude mais le panneau chauffant dans le bas du dos apporte un vrai confort et nous aide à nous réchauffer plus vite. Il ne reste plus qu’à installer la même technologie dans mes gants et boots, et je suis prête à vaincre les pires tempêtes. xxx Découvrez toute la collection première snow de Roxy dont l’ambassadrice de cette collection n’est autre que la talentueuse freeskieuse Léna Stoffel. Elle nous a d’ailleurs présenté son nouveau film « Circle of the sun ». Une ode à ces sports de glisse en parfaite harmonie avec la nature. Ce court métrage se passe dans les îles de l’extrêmes nord en Norvège. Entre les descentes à couper le souffle de la skieuse, le long d’immense montagnes escarpées et ses sessions de surf à danser sur l’eau, face aux montagnes enneigées, les images sont incroyables. Voici le trailer de ce sublime film . Elle va bientôt communiquer sa mise en ligne sur son compte Instagram. Que faire à Avoriaz ? Une séance de spa avec une pause dans le jaccuzzi qui est dehors sur la terrasse avec une sublime vue sur la montagne au spa deep nature de l’Amara. Diner une bonne fondue dans un igloo au Village Igloo d’Avoriaz. Vous pouvez même dormir sur place, l’Igloo propose des nuits insolites en proposant deux chambres de glaces. Session au Snow park écologique : pensé et designé dans un grand espace de neige vierge non damée pour s’éclater en freestyle en toute sécurité. Les pistes se dessinent dans la forêt  et sont rythmées par des modules en bois. Plus d’informations sur le snow park ecologique sur le site d’Avoriaz. Une partie bowling à l’apéro dans le nouveau bowling avec réalité virtuelle le Strike Roc. Il y a également deux bars avec des ambiances différentes : gaming/snacking pour le premier et cocktails/tapas et vins pour le second. Plus d’informations sur leur site Strike Roc. Où dormir ? Pierre & Vacances Amara – les résidences premium de Pierre & Vacances. Nous étions logés dans des appartements avec une cuisine équipée, un salon avec une petite terrasse et une magnifique vue sur la montagne. Les appartements possèdent une chambre avec salle de bain privative et une chambre avec deux lits et une salle de bain supplémentaire. Un logement très pratique et très confort pour passer de bonnes vacances entre amies ou en famille. Autre gros plus, nous avions accès avec notre formule à la piscine chauffée, au sauna et au hammam du spa deep nature de la résidence Amara. Le bonheur après une journée passée sur les pistes dans le froid. Tarif : à partir de 57€/nuit/personne,  2393€ l’appartement pour 6 personnes pour 7 nuits   Où manger ? Voici quelques bonnes adresses pour se restaurer à Avoriaz en fonction de vos envies : –La cachette : un endroit convivial pour manger de bonnes planches variées. Il y en a pour tous les goûts : planche végétarienne, planche de charcuterie, mini mont d’Or… – La cabane : dans un joli décor et une chaleureuse ambiance cabaret, on y mange de bons plats Merci encore à toute la team Roxy de nous avoir permis de tester cette belle collection technique Roxy snow premiere, de nous avoir permis de rencontrer des atlhètes talenteuses comme Léna Stoffel et aussi la surfeuse Zoé Grospiron. J’y ai retrouvé également des copines rideuses dont j’adore les comptes avec la présence de Goldie Blondie la maman surfeuse, et Lolita de SurfMadame. Deux jolis comptes à suivre entre surf et snow 😉   Plus d’articles sur le snow Séjour ski aux Arcs Découverte de la station de ski des Ménuires Week-end aux sports d’hiver à Val Thorens Comment débuter le snow quand on est adulte ? D’autres articles sur le snow et sports d’hiver 

Week-end sportif à Capri entre trail et randonnée avec Goretex

Fin septembre, j’ai eu l’occasion de réaliser un week-end sportif à Capri avec Goretex pour tester leur nouvelle technologie de trail et randonnée. Un superbe séjour pour les amoureux de trail, de randonnées, de gastronomie italienne et dolce vita. Un beau week-end, si vous cherchez une destination pas très loin et dépaysante.   Week-end sportif à Capri Comment y aller ? Pour aller à Capri, le plus simple est d’arriver à l’aéroport de Naples, puis de prendre un bateau navette au port de Naples qui vous emmènera directement à Capri. Il faut compter 1h de transport.   Quand y aller ? Il vaut mieux éviter la haute saison, qui est très touristique et bondée. Si comme moi, vous n’aimez pas trop la foule et les zones très touristiques et préférez les périodes plus calmes, il vaut mieux y aller entre mai et juin ou entre septembre et octobre. Capri L’île de Capri est assez petite, elle fait environ 10km2, 6km de long et 3km de large. En un long week-end, il est possible de faire un joli tour de l’île. Le centre est très touristique. Il y a de nombreux café, restaurants, magasins. Vous ne serez pas plongé dans la nature dans la ville de Capri. Par contre la ville est charmante. Cela vaut le coup de vous réserver une fin de journée pour vous promener dans les rues et visiter. Mais j’ai vraiment préféré Anacapri qui est une petite ville à l’autre bout de l’île. Elle est beaucoup plus petite, authentique et charmante.   Où dormir ? Je vous conseille de dormir plutôt à Anacapri qui est un joli village plus authentique et calme au Sud de l’île. On croise d’avantage de locaux se déplaçant dans leur petit camion Piaggio, que de touristes qui se promènent dans les taxi. Le village est vraiment mignon.  Autre point très appréciable, il y a plusieurs chemins de randonnée qui partent directement du village. On peut partir de son hôtel avec son sac à dos et ses chaussures de randonnée et partir pour toute la journée,  explorer les chemins dans les environs,  sans commander de taxi. Nous avons dormi à l’hôtel Bullaza, un hôtel très typique italien, qui est situé au cœur du village. L’hôtel est mignon , les chambres possèdent une terrasse  et un grand lit. Les petits déjeuners sont très simples mais l’emplacement et les terrasses font tout le charme de l’hôtel. Il y a juste à côté de l’hôtel, une petite épicerie familiale où l’on peut acheter du bon pain, des fruits locaux … J’ai passé mon séjour à acheter du bon raisin italien et des énormes pêches tous les matins. Les fruits sur place sont incroyables, plein de saveurs et de soleil !   Quelles activités ? Randonnée au Sentiero di Fortini Une magnifique randonnée le long du littoral. On peut partir directement d’Anacapri en marchant vers la mer et le sud. En 10mn, on récupère le sentier. Tout est très bien fait pour partir de façon autonome. Le sentier est bien indiqué avec un plan au départ. On longe le littoral en passant par 4 forts, jusqu’à arriver au Phare de Punta Carena. Le long du chemin, on croise des panneaux nous indiquant les espèces de faune et flore que l’on peut croiser. La balade dure environ 4 heures en fonction de votre allure et elle est rythmée par la visite de 4 forts, les fameux fortini.. Les paysages sont somptueux entre les criques d’eau turquoise et les paysages lunaires et rocheux.   A ne pas rater sur la route (avec les yeux)  : Les 4 forts incontournables, la piscine naturelle à mi chemin, l’immense villa abandonnée avec sa piscine dans les roches, un vieux pont entre deux falaises et le phare de la fin de la randonnée. A faire  Embarquer son pique-nique sur la route et profiter d’un des points de vue des forts pour déjeuner. Faire un plouf sur la route dans la petite piscine naturelle si vous avez chaud.    Terminer cette randonnée par une après-midi farniente sur la petite plage sauvage du phare . Attention, il n’y a pas de plage de sable, ce sont des rochers mais l’espace est bien aménagé pour se poser, se baigner et bronzer.    A noter  La randonnée est quand même assez sportive, il faut être en bonne condition pour marcher. Certains paysages sont également assez hauts, il ne faut pas avoir de troubles de vertiges   Equipement et type de chemin  Sentier de cailloux et de terres – besoin de bonnes chaussures de randonnée. S’il fait chaud et que le ciel s’annonce bien bleu, ne partez pas trop couvert car même s’il y a pas mal de zone à l’ombre, on est quand même souvent au soleil sur ce sentier. L’idéal est de partir habillé léger avec une petite veste au cas où et de mettre son maillot de bain pour faire un plouf dans la petite piscine naturelle sur la route. Pour profiter de la randonnée sans trop de chaleur, partez tôt le matin. En prenant notre temps, nous avons mis au moins 3-4 heures pour arriver au phare. Pour cette randonnée, j’ai testé les baskets de running et trail de Sportiva de Goretex. Ce sont des basket de running, plutôt souples et confortables. Elles sont dotées d’une technologie GORE Invisible Fit qui permet de rendre ses chaussures imperméables mais confortables et légères. Je les ai utilisées pendant cette randonnée et également pendant les runnings que nous avons réalisés au lever du soleil avec Anne. J’ai bien aimé ces Sportiva, elles sont légères et ont une bonne accroche. Ce sont de bonnes chaussures pour courir en montagne ou sur des chemins accidentés sur de petites distances en gardant les pieds au sec.   Randonnée au Monte Solaro Pour notre deuxième randonnée à Capri, nous sommes partis à la conquête du Monte Solaro. Une sortie complètement différente de celle du Sentiero Di Fortini en termes de paysage et d’aventures et ce qui en fait tout le charme.   El sentiero del passetiello Le départ de cette randonnée se fait de Capri. Nous avons donc pris un taxi pour nous rendre au point de départ. Le sentier démarre du village de Capri en passant par le « Sentiero del passetiello« . C’est un petit chemin qui nous fait grimper dans les hauteurs de la ville vers la montagne. La route nous emmène en une quinzaine de minutes sur un chemin de terre dans la forêt avec un bon dénivelé. La pente devient rapidement plus abrupte  et il y a quelques passages d’escalade (mais qui reste facile et accessible).   L’Ermitage de Santa Maria a Cetrella Au fur et à mesure de notre montée, on découvre des points de vue incroyables sur la ville de Capri et l’Ocean. On termine par arriver en haut du Mont où l’on est complètement coupé des paysages urbains et totalement plongés dans la nature. Les paysages sont plus sauvages, l’air bien plus frais et on voit les nuages passés à côté de nous. L’ambiance était magique. En haut de cette montée, il y a  « L’Ermitage de Santa Maria a Cetrella« . C’est un bel endroit à visiter, il y a une petite chapelle, un jardin et une jolie terrasse où l’on peut admirer la vue et pique-niquer. Après ce passage, nous sommes aller visiter la maison d’un écrivain qui venait s’isoler dans cette nature perdue et sauvage pour écrire. La maison est apparemment rarement ouverte au public mais nous avons eu de la chance de pouvoir la visiter. Nous avons terminé notre promenade en accédant au Monte Solaro.   Arrivée au Monte Solaro Petite déception en arrivant, car après plusieurs heures de balade dans la nature, on arrive au Mont qui est un lieu assez touristique. On quitte l’ambiance sauvage coupée du monde et on arrive d’un coup sur un mont très bien aménagé avec un grand café et une foule de touristes qui montent directement par le télésiège. Par contre, nous avons terminé la randonnée en utilisant le télésiège qui nous ramène à Anacapri et la vue est magique. On descend les pieds dans le vide en admirant le panorama de l’autre côté de l’île.   A faire  Pique-niquer à L’Ermitage de Santa Maria a Cetrella pour admirer la vue sur Capri. Visiter la maison de l’écrivain sur la route. Prendre un café glacé tout en haut du mont. Descendre les pieds dans le vide par le télésiège et profiter de la vue sur Anacapri.    A noter La randonnée est également assez sportive. Equipement et type de chemin Sentier de montagne  – besoin de bonnes chaussures de randonnée Nous avions en test les baskets de randonnée Adidas Goretex. J’ai adoré ces baskets qui offrent un bon maintien, notamment au niveau des chevilles, ce que j’ai vraiment apprécié ayant une cheville droite plus fragile. Ces baskets sont assez robustes pour protéger nos pieds des matériaux abrasifs que l’on peut rencontrer sur les parcours (cailloux, branches…) et ont une bonne accroche sur le sol. Elles possèdent également la technologie Goretex qui permet de garder les pieds au sec en cas de pluie ou de chemins boueux, tout en laissant les pieds respirés. Et autre point très positif, elles ont un design très cool. Bref, j’ai adoré et adopté ces baskets pour la randonnée. Pour cette randonnée, il vaut mieux prévoir une veste coupe vent car il fait plus frais et humide au sommet. Vous pouvez avoir de la brume et de la pluie. J’ai emmené et testé la veste Arcterix équipée également de la technologie Goretex. Elle est très pratique car elle est légère, prend très peu de place dans un sac de randonnée mais protège bien du vent et d’éventuelles intempéries. Nous avons commencé la randonnée en tee-shirt et short, mais j’avais embarqué la veste dans mon sac à dos. J’étais contente de l’avoir car une fois arrivée dans les hauteurs, la température a diminué et elle m’a bien protégée du vent frais.   Bain au Phare de Punta Carena A Capri, il n’y a pas vraiment de plage de sable fin mais c’est ce qui en fait tout le charme de l’île. Nous avons passé une fin d’après-midi à la plage du phare de Punta Carena. Il y a un endroit aménagé pour se baigner depuis les roches. Nous étions fin septembre, nous n’avons pas eu beaucoup de monde et c’était la parfaite fin d’après-midi pour se rafraîchir et détendre les gambettes après une longue randonnée au soleil. Comme on est à l’ouest de l’île, il y a du soleil jusqu’à la fin de l’après-midi.   Run pour admirer le lever et le coucher de soleil au Belvedere della Migliara Nous avons dormi à Anacapri et avons repéré avec Anne du blog AnneDubndidu un chemin pour aller admirer le lever de soleil. Nous sommes partis de notre hôtel Bussola et avons couru jusqu’au Belvedere della Migliara. Il y a un petit chemin aménagé et illuminé entre les champs de vignes et les potagers. Nous avons mis 2/3km à l’aller et 2/3km au retour. Le paysage au lever du soleil était majestueux, ça valait vraiment le coup de mettre son réveil si tôt et d’aller courir aux aurores. A absolument faire ! Autre point très positif, à cet endroit vous pouvez également y admirer le coucher de soleil. Vous pouvez donc réaliser ce même run magique le soir. Vous pouvez également y aller en vous promenant et en ramenant votre pique-nique, il y a un espace aménager pour se poser.   Diner au coucher du soleil avec vue sur l’Océan Une autre belle adresse est le restaurant Da Gelsomina. Cet établissement offre une vue imprenable sur l’Ocean et les vignes. Il dispose également d’une piscine. Si vous souhaitez profiter d’une belle fin d’après-midi après une randonnée, je vous conseille de réserver une table là-bas le soir et de vous y rendre en fin d’après-midi pour profiter de la piscine. La vue sur le coucher de soleil est incroyable, entre l’Ocean et les vignes, vous en…

Curry vegan légumes d’automne et lait de coco

Les jours raccourcissent, les températures baissent, les feuilles tombent, Halloween est passé… ça ne fait aucun doute, l’automne est bien là ! Rien de tel pour entrer dans la saison tout en douceur qu’un plat réconfortant et aux couleurs de l’automne. Après la recette de la tarte au potimarron et sur la même lignée « comfort food », voici une recette de curry vegan, imaginée et réalisée avec Manon, nouvelle ambassadrice SantaMila sur la partie green et bien-être Ce curry 100% végétal au lait de coco s’accompagne parfaitement avec du riz et du tofu fumé. On l’adore pour sa simplicité et son côté réconfortant. En plus, il est déclinable en fonction des légumes que vous préférez ou que vous avez sous la main.   Curry vegan légumes d’automne et lait de coco Les ingrédients  Pour environ 4 personnes 1 potimarron (ou un demi potiron) 1 brocolis 2 patates douces 4 carottes 1 brique de lait de coco   Épices : Curry Curcuma Poivre Sel rose de l’Himalaya (optionnel)   Accompagnement(s) : Riz basmati semi complet (environ 60g par personne) Un bloc de tofu fumé amandes Taifun, découpé en lamelles   Topping : Graines de courges (optionnel) Herbes fraiches ex : coriandre (optionnel) La recette du curry vegan Commencez par préparer vos légumes. Lavez-les puis pelez-les (ou non s’ils sont bio et si vous le souhaitez). Découpez-les en dés de forme différentes, pas trop petits pour éviter qu’ils ne se noient dans le curry, pas trop gros pour pouvoir n’en faire qu’une bouchée. Dans un cuit-vapeur, placez les légumes à 200 degrés pendant 25 à 30 minutes, quand leur chaire est tendre. Vous pouvez ajouter les brocolis en milieu de cuisson pour les garder croquants et conserver un maximum leurs bienfaits nutritionnels. Passez à la cuisson du riz. Pendant que les légumes mijotent tranquillement, faites cuire le riz semi-complet dans une casserole et couvrez largement d’eau froide. Portez à ébullition et laissez cuire environ 15 minutes à feu moyen. Égouttez et rincez à votre convenance. Ajouter le reste des ingrédients. Une fois les légumes cuits, ajoutez les épices puis incorporez le lait de coco. Liez délicatement pour éviter que les légumes se transforment en bouillie et garder de la matière grâce aux morceaux de légumes. Dressez dans un bol ou une assiette. Déposez d’un côté une portion de riz et les légumes de l’autre, ou bien directement sur le riz. Ajoutez du lait de coco si vous souhaitez un curry plus creamy. Accompagnez votre curry de quelques lamelles de tofu fumé, tel quel ou bien revenu à la poêle quelques minutes. Et voilà ! Vous pouvez y ajouter des graines de courge ou de sésame pour une touche crunchy, des herbes fraiches ou encore des graines germées pour la dose de green. ENJOY ! Plus de recettes saines et gourmandes … Si vous réalisez cette recette, n’hésitez pas à nous la partager via Instagram en taguant @santamila_, on a hâte d’avoir vos retours ! Retrouvezplus de recettes sur le blog et n’hésitez pas à nous partager vos retours en commentaires si vous testez la recette 😉   Article rédigé par Manon, ambassadrice SantaMila pour ses recettes vegan et beauté green. J’espère que cette recette vous a plu, je suis super heureuse d’être la nouvelle ambassadrice SantaMila sur la partie green et bien-être ! Rendez-vous très vite pour de nouvelles recettes ou astuces, en attendant, vous pouvez me suivre sur Instagram @manontesson

Le Quiksilver pro à Hossegor, l’évènement de surf à ne pas rater

Retour sur cette folle semaine que j’ai passée à Hossegor autour du Quiksilver pro. Cet évènement de surf a lieu chaque année dans les Landes et propose une semaine de dingue, baignée dans la culture du surf. Pour la deuxième fois, j’ai décidé de prendre une semaine de vacances à cette période pour profiter et vivre pleinement cet évènement en amoureux. J’ai adoré cette semaine de vacances car au delà de la compétition de surf, toute la ville d’Hossegor est animée et propose de nombreuses activités très cools : concerts, expositions, sport, festivals, soirées…   Dans cet article, je vous fais un retour sur cette semaine de vacances, sur la compétition mais aussi toutes mes bonnes adresses et activités à faire dans le coin.    Le Quiksilver pro à Hossegor, un événement international de surf en France Pour ceux qui ne connaissent pas, le Quiksilver pro est une des étapes clefs du championnat du monde de surf régi par la World Surf League et nous avons la chance incroyable de pouvoir vivre et assister à une des étapes clefs de ce tour, en France. L’événement a lieu au mois d’octobre dans la ville incontournable du surf : Hossegor. Là, où l’on trouve à cette période de l’année, les vagues les plus massives et creuses, comparables à celles de Hawaï. Cette étape de la World Surf League a toujours lieu au mois d’Octobre.  La compétition masculine et le Roxy pro, la compétion féminine se déroulent plusieurs jours en fonction des conditions. Cette année, le Quiksilver pro a commencé le 3 octobre et s’est terminé par la finale le Vendredi 11 octobre. Vous pouvez y passer la semaine, mais si vous manquez de temps, vous pouvez également seulement venir sur le premier week-end. Une expérience pour les amoureux du surf à ne pas rater Pendant toute cette semaine, la ville est animée par une multitude d’évènements organisés par les acteurs du surf : soirée géante et mythique organisée par Quiksilver, sensibilisation et ramassage de déchets par Surfrider, séance de dédicace avec les athlètes, sessions de yoga et paddle au coucher du soleil sur le lac avec Roxy, diffusion de films de surf sur la plage le soir… Le programme est dingue et de nombreux passionnés de surf viennent du monde entier pour l’occasion. Un évènement incroyable à vivre si vous aimez l’Océan et les sports de glisse, l’ambiance est folle ! Cette année, la compétition a été incroyable, tant pour les femmes que pour les hommes. Les vagues étaient spectaculaires, très creuses et au bord de la plage. On pouvait donc admirer le show des surfeurs et surfeuses pro sur la plage à quelques mètres de nous. C’est incroyable de les voir de si près dans des vagues gigantesques. La compétition s’est déroulée et s’est terminée dans des conditions estivales de dingue. Il faisait entre 22 et 30° toute la semaine, on avait aucune impression d’être en octobre. Côté résultat, c’est l’hawaïenne Carissa Moore qui a remporté la finale féminine. Les filles se sont lancées dans des vagues énormes ! Les conditions n’ont pas été faciles, les vagues étaient très creuses et près du bord. Il y avait du niveau. La cerise sur le gâteau a été la finale masculine qui a été remportée par notre champion français, Jérémy Flores ! Il a enflammé la foule française sur la plage. L’ambiance à la fin de la compétition était folle !    Quelles activités faire pendant le Quiksilver Pro ?   Surfer dans les Landes  Les conditions de surf dans les Landes ne sont pas les plus faciles. Il y a de la taille, du courant et des shores break. On dit souvent d’ailleurs que si l’on est capable de surfer dans les Landes alors on peut surfer partout. L’hiver, la houle est plus forte, la taille et la puissance des vagues sont beaucoup plus importantes. Ce n’est pas pour rien que c’est ici que se déroule une des étapes clefs du tour du championnat du monde de Surf ! Les vagues peuvent être spectaculaires. Il est donc primordial d’aller dans des spots adaptés à son niveau. Pour les surfeurs débutants et même intermédiaires, je vous conseille de vous rapprocher d’une école locale qui sera vous aiguiller en fonction des conditions. Vous pouvez vous diriger à Capbreton chez Ted Surf School et près d’Hossegor chez Chipirion Surfschool.   Paddle sur le lac d’hossegor Si vous avez envie de fuir les vagues, le shorebreak et le courant, le lac d’Hossegor vous propose un plan d’eau calme et apaisant, parfait pour le Paddle ou la baignade en toute tranquilité. L’idéal si vous avez des enfants en bas âge ou si vous avez envie de nager sans remue ménage. C’est une des raisons pour lesquelles j’adore les Landes et notamment Hossegor, vous avez soit l’opportunité de profiter de l’Océan et de son terrain de jeu mouvementé soit de vous reposer et de vous baigner au calme dans le lac.   Yoga avec Roxy Lors de la compétition, Roxy organise des sessions sportives pour les femmes en proposant des sessions de yoga, de training et de paddle dans des conditions de rêve au pied du lac. L’occasion de se bouger dans des conditions outdoor plutôt cool ! En dehors de la compétition, vous pouvez faire du yoga chez YogaSearcher, du bikram chez Yoga Bikram Hossegor. Nos bonnes adresses à ne pas rater Où manger autour d’Hossegor et de Capbreton ? Mango tree : pour un petit déjeuner ou déjeuner gourmand et végétarien, soit au bord du lac dans un cadre magique soit devant la centrale devant la plage. Louvine : pour un bon bowl de produits frais : légumes de saison, poissons, poulet, option végétalienne le tout servi avec une base de quinoa, de riz ou dans un burrito.  Monsieur Mouette : pour prendre l’apéro et s’enjailler avec une jolie vue sur le port de Capbreton Therramar : pour un apéro les pieds dans le sable avec une vue imprenable sur le coucher de soleil en admirant le show des surfeurs dans les vagues du spot de Santocha Les plats pour dîner sont également incroyables, je vous conseille le bowl hawaïen et le tataki de thon. Green Cantine : pour un déjeuner frais et équilibré Crevettes et vin blanc au lac d’Hossegor : pour un apéro typique avec une jolie vue sur le lac. Les marques locales à shopper Chipiron : pour leurs sublimes boards réalisées par un shaper local et aussi pour leur colletion de vêtements, notamment  leur teeshirt avec le logo des cul-nus, une des plages mythiques de de la région. Moken Organic Eyewear : pour des lunettes de soleil sans plastique. YogaSearcher : pour leurs jolies tenues de yoga et leurs accesoires.   Où dormir ? Le mieux est de louer un appartement ou une maison en fonction du nombre que vous êtes.  Nous avons pris notre appartement sur Sportihome car nous cherchions un appartement près des spots de surf, de la ville et du Quikpro. L’avantage avec Sportihome est qu’il est facile de trouver un logement bien placé à côté de spot de surf grâce à la requête de la carte. Je vous parle en détail de ce AirBnB des sportifs sur le blog ici.  Nous avons donc pris un appartement à Capbreton avec un emplacement de folie, à seulement 3/4 mètres de la plage. Un appartement simple avec une chambre, un petit salon et une terrasse, mais avec une vue imprenable sur l’Ocean. On profite du spectacle de l’Océan en permanence, du lever au coucher du soleil. Et on est constamment bercé par le bruit des vagues. L’appartement était très bien situé. Il est à 15/20 minutes en vélo de la compétition et seulement à quelques mètres de spots de surf comme Santocha Autre avantage,  il y a tout ce qu’il faut autour du logement pour ne plus utiliser sa voiture. On y trouve une petite épicerie pour acheter des choses qui vous manquent. Il n’y a pas beaucoup de choix mais cela dépanne bien s’il vous manque quelque chose. A quelques mètres,  Ted Surf School,  une école de surf propose des cours de surf et la location de boards et de vélos (beach bike, vélos électriques et moutain bike). Et en plus, ils sont super sympas !   Au bout de la rue, il y a également un des meilleurs spots pour admirer le coucher de soleil. A Terramar,  dont je vous parle plus haut, qui une jolie cabane en bois les pieds dans le sable. Il y servent les meilleurs ceviche et tataki de thon. C’est d’ailleurs vite devenu notre QG tous les soirs pour l’apéro et pour le diner ! On peut prendre son verre et admirer le show des derniers surfeurs au coucher de soleil, magique ! Bilan Je vous conseille mille fois de réserver votre semaine de vacances l’année prochaine pour vivre cette expérience de folie qu’est le Quiksilver Pro. En tout cas, si vous y allez, vous m’y croiserez certainement. Je pense que je vais re-signer pour les prochaines sessions !   Plus d’articles sur ce thème : Rencontre avec le champion de surf Jérémy Flores Un weekend à Biarritz, au pays du surf Mes meilleurs adresses surf et kite en France pour un weekend Sportihome, le airbnb des sportifs pour trouver des logements près des spots de surf ou de kite   Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder les bonnes adresses avec vous 😉

10 incontournables à Montréal pour un voyage bien-être et nature

Je suis partie au Canada à Montréal cet été et ce voyage a été une belle découverte, un séjour très nature et bien-être tout en profitant des avantages culturels qu’apporte une grande ville. Montréal est une ville dynamique, jeune, qui propose de nombreuses activités culturelles et sportives. Cette ville place le bien-être de ses habitants au coeur de ses préoccupations, entre le développement des ruelles vertes, des pistes cyclables, des espaces publiques aménagés, de sa montagne à deux pas de la ville, de ses nombreuses belles adresses de cuisine végétarienne et gourmande ou de son offre développée d’activités sportives entre yoga, course à pied, sports nautiques sur le fleuve du Saint Laurent ou sports d’hiver. Une belle destination à faire pour prendre l’air, se faire du bien et découvrir une ville chaleureuse et accueillante.    J’ai adoré ce séjour et je vous le recommande pour son dépaysement. Voici mes 10 incontournables à Montréal pour un voyage bien-être et nature.     Montréal, une ville verte   1. Partir à la découverte des ruelles vertes Montréal est une ville très verte, la nature est omniprésente dans la ville. On trouve de nombreuses ruelles fermées aux voitures dans lesquelles sont installés de petits jardins. On les appelle les ruelles vertes. Elles sont entretenues par les habitants de la rue, qui font une demande auprès de la mairie pour inscrire leur rue parmi les « ruelles vertes ». Une fois cette demande déposée, leur rue est classée officiellement « ruelles vertes » et reçoit un petit panneaux pour l’indiquer aux autres habitants de la ville voulant la découvrir et en profiter. Les habitants de la rue reçoivent des subventions pour entretenir leur petite rue entre jardin, potager, plantes et décoration. Je trouve le concept génial, cela transforme ces ruelles en lieux de vie. Les habitants y mettent leur touche personnelle en y installant des bancs pour se reposer, de petites fontaines, une bibliothèque avec des livres à prêter… Cela rend les rues beaucoup plus conviviales et chaleureuses. Il n’y a pas de « chacun chez soi » et « on ne se parle pas entre voisins ». Au contraire,  cet espace commun créé de la convivialité et des liens entre les habitants de cette ville. Montréal est également une ville très nature, notamment grâce à l’implantation de sa montagne, le Mont Royal aux pieds de la ville. En se promenant dans Montréal, on aperçoit ce géant vert qui culmine à 200m. Les montréalais ont la chance de profiter des avantages de leur ville mais ont accès en quelques minutes à ce poumon vert. Un superbe terrain de jeu pour les promeneurs et les sportifs, entre les passionnés de vélo et de course à pied, on y croise de nombreuses sportifs. C’est tellement agréable de se promener en ville et d’apercevoir cette nature au quatre coins de la ville   Découvrir Montréal sportivement   2. Avec un parcours de course à pied dans la nature Pour les amateurs de running, Montréal est une superbe destination. Vous pouvez courir le long du fleuve du Saint Laurent, le parcours est long et agréable. Mais la meilleure sortie reste celle au Mont-Royal. On y trouve de nombreux chemins pour se perdre dans cette colline verte, avec plus ou moins du dénivelé pour les amateurs de trail. Vous pouvez également découvrir la ville en courant avec l’entreprise CoureursMontreal qui offre des visites-joggées de Montréal, été comme hiver.. Fanny, passionnée de course à pied et amoureuse de sa ville, vous proposera un parcours sportif et culturel pour découvrir la ville différemment.  J’ai adoré cette matinée visite sportive, c’est d’ailleurs une des activités que je fais souvent en arrivant dans un nouvel endroit : partir courir le matin pour explorer les alentours. Je ne pars pas pour faire un chrono, au contraire je pars pour me promener et explorer. Et je n’hésite pas à m’arrêter pour admirer une vue ou changer de parcours en fonction des rencontres.  3. Le long des canaux en vélo Montréal se fait également très bien en vélo, il y a pas mal de pistes cyclables, plus de 350kms ! On peut sillonner la ville sans voiture.  Nous avons découvert le quartier du Sud-Ouest en vélo, le long des canaux. Ce quartier est très dynamique et vivant. Nous avons pédalé jusqu’au marché Atwater, un joli marché abrité par un bâtiment art déco. On y trouve des fleurs, des légumes, des fruits, plein de produits fermiers et du sirop d’érable sous toute ses formes. Nous avons pris un café sur place et sommes repartis. Une jolie promenade à faire pour découvrir la ville avec CaRouleMontreal. Leurs tours à vélos sont accompagnés d’un guide pour vous faire découvrir l’architecture, l’histoire et les incontournables des quartiers choisis.   4. En marchant et en prenant des photos Nous avons visiter le nord de la ville avec Photowalk. Le concept est de visiter la ville différemment, en marchant avec des passionnés de photos qui nous font découvrir la ville sous d’autres angles : les quartiers peu explorés, les ruelles insolites à découvrir mais aussi le street art à ne pas rater…  J’ai adoré cette promenade de deux heures, nous avons été accompagnée par la fondatrice de Photowalk, qui nous a fait découvrir les quartiers qu’elle aimait, des maisons atypiques, des petites ruelles surprenantes et de sublimes oeuvres de street art . A chaque coin de rue, on découvre un chef d’oeuvre et on en prend plein les yeux. Certains quartiers de Montréal sont des véritables expositions à ciel ouvert.  J’ai adoré ce concept pour découvrir la ville différemment, à faire absolument. S’initier aux activités nautiques à Montréal   5. Surfer le Saint Laurent Et oui, je ne m’y attendais pas non plus, mais à Montréal, on peut surfer ! Evidemment on ne surfe pas l’Océan, mais plutôt le Saint Laurent, le fleuve montréalais. Surfer en rivière est bien différent du surf en mer. On ne surfe pas une vague qui déroule et créé par la houle. On surfe un rapide, c’est vraiment différent en termes de technique.  Vous connaissez mon amour pour les sports d’eau et de glisse. J’avais donc très envie de découvrir cette nouvelle discipline. Nous sommes donc parties à la découverte de la Vague à Guy avec l’école KSF Surf. En arrivant sur place, nous avons été bien équipée : combinaison intégrale, casque, gilet d’impact, comme si nous partions faire du rafting. L’école nous explique que le spot même n’est pas dangereux mais comme dans toute rivière, il y a des rochers au bord, des arbres, des branches et qu’il est indispensable de bien s’équiper pour profiter de l’activité en toute sécurité. Notre professeur de surf nous explique que la vague n’est pas impressionnante mais difficile à prendre. Il faut se lancer en amont de la rivère à une dizaine de mètres. Il faut ensuite se placer rapidement dos à la vague, dans l’axe du rapide et ramer assez fortement pour l’attraper. C’est une vague statique, c’est très impressionnant. Une fois que l’on a attrapé la vague, on se met debout et on essaye de rester dans la vague. Quand on veut sortir, on se laisse sortir par le courant, sans paniquer et on essaye de rejoindre la berge. En arrivant sur le spot, j’ai été impressionnée de la force des courants !  On se sent assez petits face à ce fleuve immense et très agité ! La vague n’est pas énorme, j’ai été rapidement rassurée. Par contre les rapides au niveau de la vague sont impressionnants. Il y a pas mal de remous après la vague qui donnent l’impression que c’est compliqué de rejoindre la rive… Finalement, il suffit de le faire une fois pour prendre confiance et se rendre compte que l’on arrive à rejoindre la rive. Mais ca reste quand même impressionnant. J’ai été fière de réussir à passer cette peur et de voir les copines Anne-Laure du blog Bonjour Darling et Florie de Chia and Chill d’avoir été aussi téméraires et d’être venues avec moi surfer.  C’est finalement une discipline qui mixe du rafting et du surf, une expérience insolite que je vous recommande. Si vous êtes moins surf et souhaitez une activité plus calme, KSF Surf propose également des cours et balades en paddle le long de la rivière. A faire plutôt, l’été bien-sûr 😉   Prendre du temps pour se faire du bien   6. Yoga : le soleil sur un rooftop Je ne savais pas mais Montréal et notamment le Canada est un acteur incontournable dans le yoga. C’est d’ailleurs d’ici que proviennent les géants du yoga comme Lolë et Lululemon. J’avais donc très envie de découvrir le yoga ici. Il existe de nombreux studios dans la ville. J’ai eu pour ma part la chance de réaliser un cours avec Lululemon, qui a lieu sur le rooftop du Monville avec une superbe vue sur la ville. Les cours sont gratuitement pour les clients de l’hôtel mais sont accessibles et ouverts à tous. L’entrée est dans les 15$. Il existe de nombreux studios pour le yoga à Montréal, voici un article avec quelques uns répertoriés    Le Monville est d’ailleurs un très bel hôtel pour dormir à Montréal. J’ai adoré cet établissement pour son emplacement au coeur de la ville (pas loin du Mont Royal) mais aussi pour son côté très moderne et cocon à la fois. Les chambres sont spacieuses avec d’immenses fenêtres, qui nous offrent une vue de dingue sur la ville . Les petits déjeuners et snacks sont délicieux et équilibrés (petit jus, smoothie, salades…), il y a un large choix que cela soit pour consommer sur place ou à emporter. La cerise sur le gâteau ? Le room service géré par un petit Robot très mignon. Pour l’appeler, il suffit de commander sur l’écran de notre chambre ce que l’on souhaite et le robot vient toquer à notre porte nous amener notre snack ou nos boissons. Si vous allez dormir à cet hôtel, faites l’expérience, c’est très drôle 🙂 Côté tarif, au vu des belles prestations de l’établissement, le prix est très raisonnable avec des tarifs à partir de 98€ par nuit en chambre simple.   8. Prendre soin de soi au joli spa Bota Bota sur l’eau Le Bota Bota est une magnifique péniche, qui a été réaménagée en spa haut de gamme et a posé son encre sur le fleuve du Saint Laurent. J’ai adoré ce spa dont tout l’univers tourne autour de l’eau pour s’apaiser, se soigner et se détendre. Le concept du spa est basé sur la thermothérapie avec des espaces chauds et froids : entre sauna, bains chauds et bains glacés, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur. L’objectif est de faire transpirer le corps afin qu’il élimine les toxines, puis de le raffermir et le tonifier avec des bains très froid. J’ai adoré le bain dehors avec vue sur la ville et le sauna, avec vue sur le fleuve. Ce spa est magnifique.   Les adresses incontournables de cuisine saine et gourmande   9. Découvrir les milles et unes adresses saines et gourmandes de la ville Montréal montre à travers ses différentes adresses healthy que la cuisine végétarienne ou même vegan peut-être un régal ! Je ne suis ni végétarienne, ni vegan, mais je ne mange quasiment pas de viande et peu de poisson. Mais je trouve qu’il est souvent difficile de trouver de bons plats en restaurants qui soient gourmands. On se retrouve souvent avec que des légumes sans saveur. A Montréal, il y a de nombreuses adresses qui vont vous prouver le contraire. Voici celles que j’ai testées et adorées : – Mandys pour une salade gourmande et XXL, vous pouvez même faire la vôtre sur mesure – Perles et Paddock pour un diner gastronomique  –Olive et Gourmando pour un déjeuner sain et gourmand – Au L0v pour un diner incroyablement bon et entièrement vegan ! Une expérience culinaire à absolument faire, même et surtout si vous n’êtes pas vegan comme moi. C’est assez surprenant. – A la Panthère Verte si comme moi vous êtes fan de falafels. Il parait que ceux sont les meilleurs de la ville….

Voyage sportif : mon kitesurf trip au Brésil entre sport, soleil et caïpi

Avec l’arrivée du froid et de l’hiver, on n’a qu’une seule envie : repartir au soleil ! Surtout pour pouvoir faire du kitesurf ou du surf au chaud sans combinaison intégrale, gant, ni cagoule. Alors aujourd’hui, je vous parle d’un de mes meilleurs voyages sportifs, mon kitesurf trip au Brésil. Nous y sommes partis à 8 copains au mois de novembre il y a deux ans pour trois semaines au Nord-Est sur la côte. Une superbe destination pour partir au soleil en hiver entre kite, surf, caïpi et açaï bowl !   Partir dans le Nordeste au Brésil Pour ceux qui aiment associer leurs vacances avec une activité sportive comme le kitesurf ou le surf, cette destination devrait vous plaire. Pour le kite, l’idéal est de partir sur les côtes du Nord-Est, dans la région de Ceara, à quelques kms de l’aéroport de Fortaleza. Cette région est connue pour ses belles conditions ventées, ses nombreux spots flat entre lagunes et Océan, ainsi que ses belles vagues sur la côte.   Le transport Pour y aller, il faut prendre un vol de Paris pour Fortaleza avec la compagnie portugaise TAP. Il y a une escale, souvent à Lisbonne. Budget : vol A/R Paris-Fortaleza 800€ Notre roadtrip : Nous sommes arrivés à l’aéroport de Fortaleza où nous avons loué une voiture pour aller jusqu’à Cumbuco (comptez 1h de route). Nous y sommes restés 13 jours puis nous sommes partis en voiture jusqu’à Taiba où nous sommes restés 12 jours. Nous avons terminé notre voyage avec un séjour de 2 jours à Jericoacoara avant de repartir à Fortaleza pour prendre notre avion retour.   Ce qu’on y mange : entre poissons frais, fruits exotiques et açaï bowl Au Brésil, sur la côte nord-est, on mange beaucoup de poissons frais que l’on achète directement aux pêcheurs. On peut le cuisiner au BBQ ou en ceviche avec du citron et des épices (retrouvez mon article sur le ceviche de daurade sur le blog). Il y a également beaucoup de fruits exotiques au Brésil, on y retrouve de la papaye, des mangues ou de l’ananas. Et pour les petits-déjeuners de sportif, la spécialité au Brésil est l’açaï bowl. Un délicieux mélange de baies aux propriétés anti-oxydantes qui sont mixées avec des bananes et des glaçons, le tout décoré avec des fruits, du granola et de la noix de coco râpée ! Le meilleur petit déjeuner local à prendre là-bas 😉 A absolument tester !   Question apéro, à vous les caïpirinha ! La boisson local est la cachaça, un rhum brésilien à petit prix. Elle se boit en caïpirinha avec du sucre de canne, de la glace pilée et du jus de citron frais. La meilleure marque est l’Ypioca, prenez celle qui est entourée d’osier.   La monnaie  La monnaie du Brésil est le real brésilien. Pour la conversion, 1 euro équivaut à peu près 4 real.    Les plus  La côte Nord-Est du Brésil est magnifique et encore assez sauvage. On se sent coupé du monde, notamment à Taiba, où il n’y a pas de touriste. Les brésiliens sont adorables et on y mange très bien. Un vrai petit bout de paradis. Pour se rendre sur les spots de kite, il n’y a souvent pas de vraies routes. On se déplace beaucoup en buggy sur la côte.   Les points de vigilance Au Brésil, sur la côte, il faut rester prudent pour éviter les braquages . La côte est une zone pauvre. Il faut donc éviter de trop exposer son matériel (appareil photo, ordi, cash, matériel de kite), ne pas trop trainer dehors quand il fait nuit et bien fermer sa villa le soir pour éviter toute situation sensible. Nous avons été bien conseillés par des amis locaux sur ces quelques règles et avons été prudents. Nous avons eu de la chance de ne rien avoir mais avons entendu quelques histoires autour de nous. Autre point pas très agréable, les maisons sont très ouvertes au Brésil et il y a quelques cafards qui aiment gambader librement. Je vous conseille d’acheter des bombes anti-cafards si vous louez une villa. Notre kitesurf trip au Brésil La meilleure période pour partir faire un kitesurf trip au Brésil sur la côté Nord-Est est de fin juin à fin février.   1er spot : Cumbuco, le rendez-vous des pro riders Notre premier spot a été Cumbuco. Ce spot est assez connu pour le kitesurf car il offre différentes conditions entre les spots pour les débutants et ceux pour les plus confirmés, et le vent y souffle presque toute l’année. Cumbuco fait partie des repères des kitesurfeurs pro car les conditions sont idéales pour le kite. Vous croiserez donc beaucoup de kitesurfers pro dans les lagons, qui nous offrent un superbe show de freestyle ! Où rider ? Il y a deux lagons d’eau douce, le Lago de Cauipe et le Lago de Tabuba. Personnellement, je vous recommande, le lagon de Cauipe qui est plus sauvage et beau. Par contre, il est difficile d’échapper au monde. Si vous voulez naviguer avec moins de monde, il faut y aller très tôt le matin entre 8 et 10H. Vous pouvez également faire des downwinds de Cumbuco à Paracaru, qui est un joli spot flat dans l’Océan, au nord de Taiba. Ce downwind dure toute la journée et est génial à faire pour découvrir la côte. Il est accessible à tous les niveaux car vous êtes suivi par un buggy qui transporte vos affaires et vous récupère en cas de fatigue. Vous trouverez plusieurs organismes sur internet qui vous proposent ce type de voyage comme celui de kiteguidebrazil .   Où dormir ? Si vous êtes beaucoup, je vous conseille de louer une villa comme nous l’avons fait. Elles ne sont pas très chères et il en existe beaucoup près de la mer. Je vous conseille ce contact David, qui nous a loué sa superbe villa au bord de la mer à un prix très raisonnable. 2ème spot : Taiba, un petit paradis encore sauvage Ce village offre également de belles conditions pour le kite avec aussi de belles vagues pour les amateurs. L’endroit est beaucoup plus sauvage et moins fréquenté que Cumbuco. On est dans une zone moins touristique, un peu coupé du monde. On ne rencontre quasiment que des locaux. Il n’y a pas de supermarché mais que des petites échoppes où l’on trouve autant des bikinis, que de la cachaça, des fruits ou des tongs ! Les habitants sont adorables et souriants. Ici, ils ont un mode de vie bien plus apaisant que le nôtre et qui se rapproche d’ailleurs de celui que nous, occidentaux essayons désormais d’atteindre : « La Slow Life« . Où rider ? Il y a un spot flat avec une lagune et également des spots avec de belles vagues dans l’Océan. Les spots sont beaucoup moins bondés, c’est plus agréable.  Attention, à Taiba les vagues sont plus fortes et il n’y a pas d’endroit flat dans l’Océan comme à Cumbuco. Si vous êtes débutants, évitez d’aller en mer et préférez les lagons. La lagune de Taiba est accessible par la plage en buggy. Elle est plus petite que celle de Cauipe mais beaucoup moins fréquentée. Vous aurez plus de place pour débuter ou envoyer vos tricks. En général, on ne croise que des pros qui connaissent ce spot. Vous pouvez donc admirer leur show de freestyle ! Vous pouvez également faire un downwind de Taiba jusqu’à Paracuru. Nous avons d’ailleurs fait le nôtre en partant de Taiba. Il est moins long qu’en partant de Cumbuco car Paracuru est au nord de Taiba. . Où dormir ? Pusada : A la Villa Da Praia qui est tenu par un couple de français très sympa qui sauront vous accueillir comme il se doit et vous dire ce que vous devez savoir pour votre séjour à Taiba. Louer une villa : pour notre part, nous avons passé une semaine dans une villa qui appartient à ce couple français. La maison était assez simple mais le jardin donnait directement sur la plage avec une vue superbe. Et nous avons ensuite prolongé notre séjour de quelques jours en dormant dans leur pusada. Si vous êtes plusieurs, c’est quand même plus sympa d’être dans la villa. Par contre la pusada a un côté plus rassurant pour la sécurité ou l’intrusion des cafards 😉    Si vous cherchez des logements type Airbnb, regardez sur le site  Sportihome un super concept dont je vous parle dans cet article Sportihome, le Airbnb des sportifs. 3ème spot : Jericoacoara, un village au milieu du désert pour faire la fête Jerico est un village perdu au milieu du désert. Il n’existe aucune vraie route pour y accéder. Pour s’y rendre, il faut y aller avec des locaux et avoir une voiture ou un buggy qui passe dans le sable. Il y a quelques années, ce village était encore peu connu comme Taiba ou Cumbuco. Malheureusement, quand nous y sommes allés il y a deux ans, il était devenu assez touristique. Ca n’enlève pas le charme de ce village reculé dans le désert mais après presque trois semaines dans des villages peu fréquentés, nous avons un peu déchanté de voir autant de monde, autant d’activités touristiques et de commerces occidentaux comme les restaurants italiens et les magasins de marques type Ripcurl ou Quicksilver. Quand nous y sommes allés il n’y avait pas de vent alors nous en avons profité pour nous balader dans le village et découvrir le désert en Quad. Par contre, Jerico est un super spot pour faire la fête, le lieu est assez safe, il y a beaucoup d’étrangers et de bars pour faire la fête 😉 Nous sommes contents d’avoir vu ce village mais nous n’aurions pas passé plus de deux jours.   A faire ? Voir le coucher de soleil au dessus de la grande dune à côté du village, faire un trip en quad dans le désert, manger un açaï bowl avant sa session et boire des caïpis jusqu’au bout de la nuit dans les bars du village 😉 Bref, je vous recommande mille fois ce kitesurf trip que cela soit, pour la beauté des paysages, pour les conditions de kitesurf ou pour la découverte de cette partie du Brésil. Alors, ça vous dis de partir au soleil au Brésil cet hiver ?  Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me demander en commentaires 😉 Plus de voyages kitesurf et surf sur le blog : Ma semaine kitesurf à Dakhla Mon week-end surf en Algarve Et les autres sur ma rubrique Voyage Voici une petite vidéo d’une session de kitesurf à Taiba pour vous donner envie 😉     

La recette facile de mes energy balls

Recette facile de mes energy balls Je ne suis pas très sucrée mais j’aime bien avoir une touche sucrée, de temps en temps au goûter quand je manque d’énergie ou au moment du café le weekend. Je vous avais déjà présenté quelques recettes des gâteaux que j’adore faire, comme mon Carrot Cake, mon Cheese Cake léger ou mon Banana Bread. Dernièrement, j’ai découvert une nouvelle recette de snacks sains et gourmandes : des energy balls à base de superfood. Les energy balls sont des petites boules de supers aliments crus (fruits secs, oléagineux, fruits…) que l’on va broyer et mixer ensemble en formant des petites boules. Des concentrés de bonnes énergies. On les place ensuite quelques heures au frigo et c’est prêt. Une recette simplisme et rapide, gourmande et très sympa à faire avec ses enfants ou ses neveux. Ce que j’aime dans cette recette pour ceux qui me connaissent, c’est sa simplicité et sa capacité à être déclinable à l’infini. En fonction de vos envies, vous pouvez remplacer les aliments par du chocolat, du beurre de cacahuète, des oléagineux divers et variés. L’idée est de se laisser porter par ses envies du moment et de tenter de nouvelles associations gourmandes. Les ingrédients Pour une dizaine d’energy balls – Une dizaine de dattes –  2 bananes – De la noix de coco râpée – Des amandes concassées – Du sobacha torréfié* – Du beurre de cacahuète ou de la purée d’amandes selon vos envies * Le sobacha sont des graines de sarrasin (soba en japonais). C’est une super graine sans gluten et un substitut intéressant au blé en cas d’allergie ou d’intolérance. Le sobacha a de nombreuses vertues, il peut s’utiliser en topping pour des gâteaux, dans un yaourt ou dans une salade. On peut également le boire en infusion. Découvrez toutes les vertues de ce super aliment sur atelier soba Paris.  La recette Préparez vos toppings, en plaçant dans 4 petits bols séparés : les amandes concassées, le sobacha, les pépites de chocolat et votre noix de coco râpée. Dans un blender, mixez les bananes et les dattes en retirant au préalable les noyaux. Ajoutez une cuillère à soupe de purée de cacahuètes et 4 cuillères à soupes de noix de coco râpée. Mixez le tout jusqu’à obtenir une pâte bien consistante qui vous permettra de faire vos petites boules. Il faut que cette pâte ne soit ni trop liquide, ni trop sèche pour bien tenir. Si elle est trop liquide et collante, ajoutez plus de noix de coco. Si elle est trop sèche, ajoutez de la banane. Une fois votre pâte prête, vous pouvez réaliser vos petites boules. Puis agrémentez-la des toppings de votre choix. Roulez-la dans le bol de noix de coco râpée, d’amandes, de chocolat en fonction de vos envies. Variez les associations pour avoir différentes energy balls. Mon avis sur les energy balls J’adore cette recette car elle nous apprend à cuisiner de façon intuitive en fonction de nos envies. N’hésitez pas à mixer différents aliments et de tester ce qui vous plait. C’est que j’aime dans la cuisine, que l’on puisse s’approprier nos propres recettes. Pour la base, vous pouvez remplacer les dattes par d’autres fruits secs : figues, abricots … Vous pouvez également ajouter d’autres fruits de saison ou d’autres pâtes à tartiner. Retenez juste les astuces citées précédemment pour avoir la bonne consistance de pâte. Pour les toppings qui décorent vos energy balls, vous pouvez également varier les plaisirs en utilisant du granola croquant, des raisins secs, des fruits…etc Plus de recettes saines et gourmandes Retrouvez plus d’idées recette sur le blog dans la rubrique recettes healthy : gâteaux, apéros, diners, petits déjeuners… N’hésitez pas à partager vos recettes d’energy balls testées et validées en commentaires 🙂 Si vous avez aimé cet article, épinglez cette photo dans votre Pinterest pour le retrouver facilement cette recette.

Sportihome, le Airbnb des sportifs

Sportihome, le Airbnb des sportifs J’ai découvert Sportihome grâce à une de mes bonnes amies et influenceuses sportives, Isabelle Fabre.Elle m’a présenté ce concept très cool qui est une nouvelle plate-forme d’hébergements à destination des sportifs. Sportihome répertorie les maisons de particuliers passionnés de sport et habitant près de spots pour pratiquer l’activité concernée (surf, kitesurf, trail, golf…). Les propriétaires peuvent au choix proposer les options :1. Stay, l’hôte propose simplement l’hébergement et la personne intéressée peut profiter du guide des spots communautaire de Sportihome, 2100 spots renseignés pour trouver les spots autour du logement.2. Stay Share, l’hôte laisse à disposition des infos sur les activités sportives à faire autour de chez lui.3. Stay Share Play, l’offre différentiante de Sportihome et qui représente la moitié de leurs réservations, on loge chez l’hôte et on part pratiquer avec lui le sport choisi (surf, trail, golf, kite…). Sportihome permet de trouver rapidement les meilleures destinations et le logement idéal près des activités sportives que l’on souhaite pratiquer, en bénéficiant en plus des conseils d’un sportif local.L’idéal, quand on part pour des vacances sportives et que l’on recherche une maison ou un appartement bien situé, aux alentours des spots. En organisant un weekend surf en amoureux dans le Sud-Ouest, je cherchais un logement qui nous permette de ne pas prendre de voiture et de se rendre à pied ou en vélos sur le spot de surf. J’ai donc repensé à Sportihome. C’était l’occasion parfaite pour tester le concept plutôt que de perdre du temps à croiser les requêtes entre google map et Airbnb pour trouver l’hébergement idéal.  Comment ça marche ? La plateforme est très bien faite et intuitive. Il suffit de rentrer dans les barres de recherche, le sport que l’on recherche, la région, les dates. On lance la requête et le site propose directement les logements disponibles qui correspondent à notre demande. Les offres sont proposées sous forme de liste avec photos et commentaires. Mais le vrai plus de Sportihome est qu’elles sont également localisées sur une carte (en bleu), sur laquelle on retrouve également les activités sportives (en vert). On repère donc facilement la distance entre les hébergements et les spots. Pour la réservation, c’est le même principe qu’Airbnb. On envoie simplement une demande de réservation aux propriétaires et une fois qu’elle est acceptée, il ne reste plus qu’à se rendre sur place. Pour inscrire son logement et rejoindre la communauté de sportifs, c’est aussi simple qu’Airbnb. Mon expérience avec Sportihome Pour ma part, j’ai entré : « Surf + Hossegor + Logement entier »Comme je souhaitais, un appartement à côté du spot , j’ai choisi un logement à l’aide de la carte en cliquant sur ceux près de l’Océan.J’ai rapidement trouvé plusieurs logements aux alentours de spots de surf. Entre une petite maison de surfeurs reculée dans la nature, des villas avec de belles prestations et une piscine pour un groupe ou des appartement mignons et bien situés, l’offre est assez bien développée !En même temps, pas étonnant, il y a plus de 6000 hébergements proposés sur le site. Ma demande a été rapidement acceptée et nous sommes partis quelques jours plus tard dans le Sud-Ouest.J’avais choisi un appartement avec comme premier critère une localisation à quelques minutes à pied du spot. Nous n’avons pas été déçu, l’appartement était à 5 minutes à pied du spot et de plusieurs surfschool. Les propriétaires, une jeune famille de surfeurs, nous avaient laissé un petit mot en nous indiquant quelques conseils de vie sur l’appartement et sur le spot.Le séjour était parfait. C’était tout ce que je recherche et ce que j’aime : être en vacances à quelques minutes de l’Océan, ne pas avoir besoin de voiture pour tout faire et avoir l’impression en même temps d’être chez soi en ayant la possibilité de cuisiner de bons plats, faire la sieste après la session et prendre le petit déjeuner et l’apéro sur cette jolie terrasse avec vue dans les pins. Une belle surprise ! Mon bilan de ce concept sportif Je trouve ce concept génial ! C’est vraiment pratique quand on est sportif et que l’on voyage à travers les sports que l’on aime. Peu importe où l’on va, que cela soit en France ou ailleurs dans le monde, vous pouvez trouver le logement idéal pour vos vacances en profitant des conseils de locaux ! Je ne peux que soutenir ce type d’initiative et j’ai hâte de recommencer l’expérience pour mes prochains voyages ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site Surf + Hossegor + Logement entier

Partir en voyage à Dakar entre surf et marathon d’Eiffage

J’ai découvert Dakar à l’occasion du Marathon d’Eiffage qui a lieu au mois d’avril. J’ai adoré cette destination que je ne connaissais pas du tout. Entre l’accueil chaleureux des sénégalais, les activités sportives possibles sur place, l’Océan et la richesse culturelle, Dakar est une superbe destination au soleil pour un voyage sportif et dépaysant. Dakar, une ville en plein essor Dakar est une ville dynamique en plein essor. La ville a beaucoup évolué ces dernières années et ce n’est que le début. Entre l’autoroute et la nouvelle gare d’Eiffage, les infrastructures se sont développées ces dernières années. L’accès de la ville est facilitée aux habitants des villages d’à côté et le trafic diminué. Les évènements touristiques et sportifs se sont également multipliés et amènent Dakar sur le devant de la scène des destinations incontournables.Après avoir accueilli pour la 2ème fois le marathon d’Eiffage, Dakar va accueillir l’année prochaine les jeux olympiques de la jeunesse. Un évènement de taille qui va contribuer au développement économique, culturel et touristique de la ville. La capital de la Téranga ne cesse de multiplier les actions pour se présenter au monde et c’est plutôt une réussite. Une destination chaleureuse C’était la première fois que j’allais dans ce pays et j’ai été surprise de l’hospitalité et de la gentillesse de sa population. Les sénégalais sont adorables et accueillants, ils sont avenants et curieux. C’est vraiment agréable de se sentir bienvenue. Ce n’est pas pour rien que leur accueil légendaire s’est même vu attribué un nom spécifique pour souligner leur hospitalité :  » La Teranga« . Un autre aspect qui est important pour moi, est que l’on se sent en sécurité en tant que touriste mais aussi en tant que femme.  Je suis restée dans la capitale et à chaque fois que nous nous sommes déplacés, je ne me suis pas sentie regarder de façon insistante (comme je peux le ressentir en France en ville) et je n’ai pas été interpellée de façon désagréable. Ca fait du bien de ne pas se sentir mal à l’aise, ni observer.   De nombreux artistes à découvrir Si vous êtes passionnés d’art, le Sénégal est réputé pour détenir de nombreux talents. Cela provient notamment de l’influence du Président Léopold Sédar Senghor qui était poète et artiste. Il a donc mis l’art au coeur de sa politique en développant notamment les infrastructures pour inciter les talents de son pays à se faire connaitre. Depuis, de nombreux artistes sénégalais ont été reconnus et sont allés diffuser la culture sénégalaise à travers leurs oeuvres dans le monde. Nous avons profité de notre séjour pour aller voir une exposition de peintres sénégalais et avons également visité la magnifique maison du célèbre sculpteur Oussman Sow. Nous avons eu la chance d’avoir la présentation de ses oeuvres par sa fille en personne. C’était passionnant de découvrir le talent de cet homme à travers les yeux de ses enfants. Une culture riche en histoire A Dakar, vous pouvez visiter l’île de Gorée, qui est un symbole de la déportation des noirs car de nombreux esclaves partaient de cette île, qui est le dernier passage avant de partir en bateau vers les Amériques.  L’île est classée au patrimoine de l’UNESCO. Elle a donc été préservée et bien entretenue, les ruelles, les maisons, tout est très coloré et magnifique. Allez visiter la maison des esclaves pour découvrir son histoire, promenez vous dans les ruelles et déjeuner du poisson frais au restaurant du Bouffler qui a une jolie terrasse avec vue sur l’eau Un pays aux milles saveurs et couleurs Profitez d’une matinée ou après-midi pour faire un saut au marché Kermel à Dakar. Une vraie escapade en termes de couleurs et d’odeurs.On y trouve de tout, de la viande qui pend à l’air libre, des pyramides de légumes et de fruits exotiques, de belles pièces d’artisanat sénégalais entre paniers en osier , sculptures en bois, sacs et tissus africains. J’y ai d’ailleurs acheté un sublime panier en osier et j’avais repéré des abats jour également en osier à petits prix. Par contre, pensez à retirer du cash au préalable et n’oubliez pas de négocier un peu. Un superbe terrain de jeu pour les coureurs Les sénégalais sont assez sportifs et on rencontre de nombreux runners quand on se promène le long de la corniche. La corniche est d’ailleurs un bon terrain de jeu pour découvrir le littoral sportivement, elle longe l’Océan sur plusieurs kilomètres. Je vous conseille d’y aller tard le soir ou très tôt le matin. Il n’y a quasiment pas de voitures, il fait moins chaud et surtout vous pourrez profiter du lever ou coucher de soleil. C’est magnifique ! Le marathon d’Eiffage à Dakar Et si vous êtes passionné de run, il y a le marathon d’Eiffage à Dakar au mois d’avril tous les 2 ans. J’ai eu l’occasion d’y participer et j’ai adoré l’expérience. Cette course propose 3 parcours : un marathon – un semi-marathon et un 10km. Les 3 courses ont lieu le même jour avec un départ différé de plusieurs minutes.J’ai adoré cette course, l’ambiance était vraiment particulière. C’est impressionnant de voir tous ses sénégalais courir à toute vitesse avec pour certains un équipement très simple . Ils ont le sourire, dansent sur le parcours, s’amusent et filent à tout allure. L’ambiance est très animée et festive, on court au rythme des sons africains, encouragé par les musiciens et les danseurs.Le parcours est le long de la corniche, on part du centre puis on longe le littoral avec une belle vue sur l’Ocean. Par contre, le parcours n’est pas de tout repos car il est assez valloné. Et avec la chaleur pesante, les montées ont été très très sportives !J’ai participé au semi marathon avec Jeremy de Sport au Carré. Heureusement qu’il était là pour me motiver à ne pas perdre le rythme, surtout dans les montées. Ca n’a pas été si simple surtout avec la chaleur. Heureusement, il y avait de nombreux ravitaillements et j’ai dû au moins boire 3/4 litres d’eau fraiche. Je n’aime plus trop participé aux courses classiques sur le bitume, mais j’ai adoré celle-ci. Réaliser une course dans un autre pays, est une expérience incroyable et différente. Ce n’est plus une simple course mais une aventure à part entière. On découvre la culture d’un pays entre l’état d’esprit des coureurs, l’ambiance des supporters, et on découvre la ville en crapahutant à vive allure. Le sport est finalement une belle façon de voyager et de découvrir une nouvelle culture ! Je vous recommande cette expérience 🙂 Un belle destination pour les surfeurs Je n’ai pas eu l’occasion de vraiment surfer à Dakar car nous y sommes restés que 3/4 jours dans le cadre du marathon. Nous avions un programme bien chargé mais je voulais absolument aller jeter un oeil au spot et au moins aller dans l’eau. J’ai réussi à trouver de temps libre la dernière après midi après le semi marathon et avant l’avion. C’était un peu express mais j’avais 3 heures devant moi alors j’en ai profité pour aller faire un tour au spot et faire du repérage. Plusieurs d’entre vous m’avaient conseillé d’aller chez Malika Surf Camp (j’ai la meilleure communauté <3), un petit surfcamp en bois très mignon directement sur la plage qui propose des cours de surf, location de boards, des cours de yoga et tient un petit bar a smoothie.Le spot est à 15/20 mn de voiture du centre, on y est assez rapidement. On peut s’y rendre en taxi pour 8€ pour l’ A/R (5000 CFA). Malika Surf Camp est un joli lieu de vie comme je les aime, tout est mignon et bien décoré, avec de petits détails qui font la différence : de beaux matériaux, des décorations artisanales, de belles peintures et de jolies meubles. Il y a également un petit bar à jus pour l’après-session et une très belle salle ouverte sur la plage pour pratiquer le yoga. Ce petit surfcamp respire les « happy and salty vibes ». On s’y sent immédiatement bien et bienvenus. Les fondateurs, Malika et son mari sont adorables. Le jour où j’y suis allée, les conditions n’étaient pas très bonnes. Je suis quand même allée à l’eau car le spot est juste devant le surfcamp. Je serai bien restée quelques heures de plus si je n’avais pas eu mon avion pour assister à la séance de yoga après la session mais j’ai dû filer pour ne pas le rater. En tout cas, si vous avez envie d’aller surfer à Dakar ou faire du yoga, n’hésitez pas à aller faire un tour chez Malika Surf Camp. Où manger ? Le séjour a été court donc je n’ai pas eu le temps de faire beaucoup d’adresses mais en voici quelques unes :– A Boufflers pour du poisson frais et des gambas avec vue sur la mer sur l’île des esclaves– La Mer à Table pour diner en bord de mer– Phare des mamelles pour un apéro avec vue au coucher du soleil Où dormir ? Pullman : pour une nuit plus luxe avec une piscine incroyable à débordement. Budget ***Malika surf camp : pour une nuit plus simple en surfcamp. Budget *   Louez votre appartement pour être comme à la maison avec SportihomeUn super concept dont je vous parle dans cet article Sportihome, le Airbnb des sportifs. Plus d’articles voyage bien-être et sport Pour retrouver d’autres articles sur des voyages kitesurf et surf, rendez-vous dans la rubrique voyage du blog.  Cet article vous a plu ? Enregistrez l’image ci-dessous dans votre tableau Pinterest pour garder les bonnes adresses avec vous <3

Mon cheese cake version légère et très facile à faire

Je ne suis pas une grande amatrice de sucré mais j’adore le week-end terminer un bon repas avec un gâteau maison. Comme je ne suis pas très patiente en cuisine, je choisis toujours des recettes ultra faciles à faire. J’ai découvert la recette de ce gâteau grâce à ma maman que j’ai modifiée au fur et à mesure de mes essais. J’adore ce gâteau car il est très frais, léger et facile à faire. Avec un robot, on met à peine une dizaine de minutes pour le préparer et l’enfourner. Ce cheese cake version légère est idéal quand vous avez envie de sucré mais souhaitez un dessert digeste. Ce gâteau est composé majoritairement de yaourt, il n’y a pas de beurre et très peu de farine et de sucre. La seule contrainte de ce cheese cake version légère est qu’il faut le préparer la veille pour le laisser reposer tout une nuit au frigo. Les ingrédients qu’il vous faut – 500g de fromage blanc au choix en fonction de vos goûts et intolérances : lait de vache, de brebis ou de soja– 2 cuillères à soupe de farine de blé ou de riz pour les intolérants au gluten– 150g de sucre de coco– 3 oeufs La recette de mon cheese cake Séparez les blancs des jaunes puis battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Dans un autre récipient, mélangez le fromage blanc, les oeufs, la farine et le sucre ensemble. Puis ajoutez doucement les blancs en neige à la préparation sans les casser. Enfournez pendant une heure à 150°C.Une fois cuit, laissez votre cheese cake refroidir puis placez-le au frigo tout une nuit. Version plus gourmande Saupoudrez de noix de coco râpée et ajoutez des fruits rouges en topping.Vous pouvez également tartiner le haut de votre gâteau avec de la crème de marron ou de pâte à tartiner à la noisette 😉 Plus de recettes sur le blog Retrouvez plus de recettes gourmandes sur le blog :– La recette de mon banana bread– La recette de mon carrot cake– 3 recettes d’apéro dinatoire gourmandes et saines– 3 salades estivales légères et gourmandes Plus de recettes gourmandes ici sur le blog

J’ai testé le wakesurf sur le lac d’Annecy

J’ai testé le wakesurf sur le lac d’Annecy et j’ai adoré ce sport nautique. J’en avais déjà entendu parlé mais je n’avais pas eu encore la chance de pouvoir essayer. J’ai tellement aimé cette expérience que je vous le recommande mille fois et j’espère qu’en la partageant avec vous dans cet article je vous donnerai envie d’essayer   Le wakesurf, c’est quoi ? Le wakesurf est un sport nautique entre le wakeboard et le surf. A la différence du surf, on est tracté par un bateau pour sortir de l’eau. Le bateau a une vitesse plus lente qu’en wakeboard et va générer une vague que l’on va pouvoir surfer. La board est différente que celle de wakeboard. Elle ressemble à une petite planche de surf, sans chausse. Les pieds ne sont pas attachés. Les sensations de glisse sont folles car on est pieds nus à même la board, comme en surf. On a une vraie sensation de liberté. Par contre, il est plus difficile de garder l’équilibre et de rester stable. Mais comme la vitesse du bateau est moins rapide qu’en wakeboard, on ne se fait vraiment pas mal quand on tombe. Le wakesurf est donc une belle alternative pour les fans de sports nautiques lorsqu’il n’y a ni vague pour le surf et ni vent pour le kitesurf !   Vidéo de mon tout premier essai. Il m’a fallu une deuxième session pour réussir à lâcher le palonnier et surfer la vague 😉 Comment débuter en wakesurf ? Sortir de l’eau On démarre dans l’eau comme en wakeboard. Comme on n’est pas attaché à la board, il faut la tenir au début. Dans l’eau, on tient la board avec une main et avec l’autre, on tient le palonnier.  Quand le bateau démarre, on tient la board jusqu’à sentir la pression de l’eau qui va la plaquer sur nos pieds. A ce moment, on lâche la main de la board et on se met doucement debout, comme en wakeboard. Pour ceux, qui n’ont jamais pratiqué le wake auparavant, le départ dans l’eau peut demander quelques essais. Mais dès que vous aurez compris la position de départ, vous sortirez à chaque fois.   Se déplacer en wakesurf Une fois debout, il faut sortir directement du sillage du côté de votre pied avant. Donc pour ma part, à gauche du sillage.  Le but ensuite, est de rentrer dans la vague créée par le bateau. Pour se diriger, c’est comme en wake, kite, skate ou snow, on se dirige à droite et à gauche en appuyant sur ses talons et sur ses doigts de pied. Prendre la vague  L’objectif est de réussir à prendre de la vitesse dans la vague pour réussir à être autonome sans utiliser la traction du bateau. Une fois que l’on a compris le geste, on lâche le palonnier et on surfe derrière le bateau.    J’ai vraiment adoré ce sport nautique. On se sent tellement libre, à glisser à même la board pieds nus sur l’eau. Un vrai bonheur, A essayer absolument ! Si vous aimez les sports de glisse, retrouvez sur le blog d’autres articles sur le kitesurf, le wakeboard ou le surf . 

Découverte des Ménuires avec le raid d’aventures Pop In The City

Le concept Pop In The City  Le concept de Pop In The City ? Découvrir une ville en Europe de façon insolite à travers un raid d’aventures insolite. Comment ? Avec une série de challenges fun qui sont animés par la population locale et qui sont répartis dans toute la ville. Un super concept qui permet de découvrir en une journée un maximum de choses à propos d’une ville. A travers des activités artistiques, sportives, culturelles et aussi solidaires, on visite et découvre une ville différemment. Une belle journée à s’amuser et à vivre des expériences insolites. S’initier à la culture locale à travers des expériences funs Pop In The City choisit des activités typiques de l’endroit pour nous faire découvrir la région.Chaque épreuve est donc animée par des locaux qui nous font découvrir avec passion leur métier. Les épreuves Pop In The City aux Ménuires étaient géniales et très bien choisies. Nous avons appris tellement de choses le temps d’une journée ! Notre folle expérience Pop In The City aux Ménuires en vidéo Découvrir les Ménuires à travers les activités Pop In The City Descente de blessés en barquette et initiation DVA Notre première épreuve Pop In The City a été une épreuve solidaire. Nous avons découvert le quotidien des pisteurs, nos anges-gardiens sur les pistes. Cette première épreuve consistait à apprendre le maniement d’une barquette sur piste pour descendre en toute sécurité un blessé en montagne. A la fin de l’épreuve, nous avons eu l’occasion d’échanger avec les pisteurs des Ménuires et avons été impressionnés de leurs missions et de leur dévouement pour la sécurité des vacanciers et des skieurs. (Je vous en parle en détails plus bas dans l’article). Nous avons complété notre apprentissage de sécurité en montagne en apprenant avec une seconde épreuve où nous avons appris à secourir quelqu’un en cas d’avalanche avec un DVA (les détecteurs de victimes d’avalanches). Après ces deux épreuves, nous étions prêts pour affronter la montagne en toute sécurité ! Découverte du Yodel et du cor des montagnes Autre rencontre atypique et attachante, celle de Gaston et Serge, deux amateurs et passionnés de Yodel, le chant typique des montagnes. On a vraiment ri à pousser la chansonnette avec ce duo insolite ! Nous avons poursuivi notre apprentissage musicale en apprenant à jouer du cor des montagnes. Conduite de dameuse Une autre activité que j’ai adorée est la conduite de dameuse ! C’était impressionnant de diriger ce géant de fer dans la neige. Même si la dameuse parait lourde, le maniement est super sensible. Le moindre geste brusque et on virait complètement de bord. Ca m’a pris quelques longues minutes et quelques fous rires pour apprendre à la manier avec douceur. Initiation aux sports des montagnes Côté sports de la montagne, nous avons fait une belle découverte avec le ski de randonnée. J’ai été surprise de l’adhérence des skis en montée avec les peaux. On peut grimper une pente très raide avec ses skis à la verticale sans glisser! J’ai beaucoup aimé l’aspect « non-mécanique » de cette discipline, de devoir grimper soi-même sans assistance pour mériter sa descente. La descente en a une tout autre saveur ! Cela m’a donné envie d’en refaire ou de partir grimper avec mon snow accroché au sac à dos de randonnée. J’aime cette idée de ne pas dépendre de remontées mécaniques et d’être d’avantage en connexion avec la nature. Par contre, c’est une activité très physique ! Au cours de cette journée, nous avons enchainé les épreuves et découvert une multitude d’autres sports funs et spécifiques aux Ménuires !Nous avons appris à faire du hockey sur glace et du Snow Bike, un gros VTT pour évoluer sur la neige. Nous avons également testé la tyrolienne des Ménuires. C’était incroyable de voler au-dessus de lac gelé, suspendu à ce fil de fer. Sensation forte garantie ! Les autres épreuves insolites Pop In aux Ménuires proposait aussi :– une initiation au Snow Park – du Télémark – de la sculpture sur glace – descente en maillot de bain – cryothétrapie avec un bain de glace. En une journée, on découvre une multitude d’activités très funs et on découvre la station des Ménuires – sa culture et ses locaux – comme jamais. Mon bilan de ce raid d’aventures L’aventure Pop In The City était incroyable et comme toujours très bien organisée. Les épreuves sont situées dans toute la station, ce qui permet en seulement une journée d’explorer tout le domaine. On découvre l’ensemble des pistes, des incontournables restaurants en altitude, aux jolis villages aux pieds des pistes.. Un chouette moyen pour découvrir en peu de temps un lieu sous tous ses angles et de façon ludique. J’ai adoré le fait que cela soit en station car je suis une mordue de nature et de glisse. C’était donc le bonheur de se déplacer en snow entre chaque épreuve. Ce fut une grande et longue balade sportive en pleine nature. Tout ce que j’aime ! J’ai adoré l’ambiance. Nous avons été super bien accueillis par les locaux et l’esprit entre les équipes est très bon enfant. Entre « PoPeurs » on s’entraide et on s’amuse. Une super aventure à vivre à deux Je valide ce format mixte, ouvert aux filles et aux garçons car cela m’a permis de vivre cette belle aventure avec mon amoureux. C’était un super moment, très complice, on a beaucoup rit. Je vous avoue qu’il y a aussi eu des moments de disputes où l’on ressemblait plutôt à Chouchou et Loulou dans « Un gars, une fille » avec lui qui râlait car je ne descendais pas assez vite en snow, et moi qui l’engueulais de râler car je débutais et que c’est LUI qui m’avait conseillé de prendre le snow plutôt que les skis. Mais j’ai eu une douce et savoureuse vengeance quand nous avons du descendre en ski de randonnées. A ma grande surprise, il n’avait jamais fait de ski et n’osait pas descendre. J’ai tellement rit de le voir descendre en chasse neige en râlant et en tombant à chaque virage. Un moment magique !! Merci PopIn pour cette douce vengeance 😉 Pop In The City est un super raid d’aventures pour s’amuser, se dépenser, découvrir un nouvel endroit, une nouvelle culture en vivant des expériences insolites avec les locaux. Ce raid est également une bonne occasion de passer un long week-end dans un nouvel endroit, en prolongeant le séjour. On a donc profité de l’occasion pour rester quelques jours et profiter du ski aux Ménuires. Si cette folle aventure vous tente, rendez-vous sur le site de Pop In pour découvrir leurs prochaines dates ! Ils proposent de nombreux raids toute l’année dans des villes différentes à travers toute l’Europe. Découverte de la station des Menuires Le domaine de la station est top. Il y a de nombreuses pistes pour tous les niveaux. Il y a de quoi jouer !J’ai adoré le secteur du Mont de la chambre que nous avons parcouru dans tous les sens. Les pistes sont géniales.  Je vous conseille de vous rendre jusque St Martin également, le village est très mignon. Vous pouvez y déjeuner et repartir l’après-midi pour retrouver les pistes. Nous avons également eu l’occasion de passer une journée avec les pisteurs des Ménuires.Nous avons eu la chance de découvrir leur quotidien, qui est d’assurer la sécurité des skieurs sur le domaine. Cela passe donc par assurer l’état des pistes et de déclencher des avalanches si besoin, de baliser les pistes afin d’indiquer la direction et les dangers aux skieurs, d’être aux aguets et prêt à intervenir en cas d’accident. Ils ont également le rôle d’ouvrir les pistes et de fermer les pistes en vérifiant que tout se passe bien. En bref, ce sont nos anges gardiens qui nous permettent de profiter des vacances et du plaisir de la glisse en toute sécurité ! Ce qu’il est important de savoir sur le balisage des pistes Nous avons appris tellement de choses en les suivant sur une journée. Saviez-vous que les balises qui encadrent la piste, sont de la couleur de la piste pour indiquer le niveau sur lequel vous engagez mais ils indiquent également d’autres informations très utiles. Par exemple, toutes les balises qui sont à droite, ont leur extrémité orange. Cela permet de se repérer en cas de brouillard, vous saurez si vous êtes à droite ou à gauche de la piste. Cela vous évite de sortir du sentier et de vous perdre dans le domaine en hors piste. D’autres balises sont également à connaître sur la piste. Tous les 50 ou 100 mètre,s il y a des balises avec un numéro et le nom de la piste. Celles-ci vous permettent de connaître la longueur de la piste et de savoir à quel niveau vous êtes. Une information essentielle à communiquer en cas de problème pour être localisé rapidement par les secours.Si vous voyez 22 GRAND LAC, cela signifie qu’il vous reste encore 22 balises à passer avant d’arriver avant la fin de la piste et comme elles sont implantées tous les 50 à 100 mètres cela vous donne une notion de la distance restante. Un immense merci à cette équipe incroyable ! Ils nous ont si bien accueillis, on a adoré  Où dormir aux Ménuires ? Quartier Brelin au coeur de la station Nous avons passé notre séjour dans un appartement dans l’immeuble Brelin, qui est un immense building des années 70, en haut des pistes. L’appartement est très mignon et fonctionnel (à découvrir dans la vidéo) . Il possède une cuisine équipée qui donne sur un salon avec une belle vue sur les montagnes et une petite terrasse. L’appartement dispose de deux chambres, une avec vue sur un versant de la montagne et une plus grande avec une immense fenêtre (du sol au plafond) qui nous donne une vue incroyable sur les montagnes. Il est tout est en bois et bien équipée (cuisine, aspirateur, literie…). Je vous le laisse découvrir dans la vidéo 😉Nous étions idéalement situé, aux pieds des pistes. Il suffit de descendre au rez-de-chaussée de l’immeuble, de chausser, et de filer sur les pistes. Comme il est au coeur de la station, il est facile de rentrer pour la pause déjeuner. Ce qui permet de faire quelques économies, de faire la sieste et de se poser un peu pour reprendre des forces avant de ré-attaquer une bonne après-midi. Autre côté très pratique, il y a une galerie marchande au premier étage de l’immeuble avec des magasins pour louer ou acheter son matériel de ski, un petit supermarché pour faire des quelques courses alimentaires et d’autres magasins. On peut donc descendre chercher son pain en pantoufle ! Les vraies vacances 😉 Le gros avantage de ce quartier est qu’il est très bien placé. Il est en haut des pistes et a un accès direct à la station, en quelques pas on se retrouve au coeur de la station. L’infrastructure est par contre assez massive, typique des années 70. Si vous préférez une architecture plus traditionnelle de la montagne et un hébergement plus intimiste, il y a le joli quartier de Reberty qui propose des hébergements en chalet. Où manger ? Comme j’adore cuisiner, j’étais ravie d’avoir une cuisine tout équipée dans l’appartement. Je trouve que l’on se sent encore plus comme à la maison. On a donc fait dés notre arrivée un bon plein de course et on a déjeuné et diné à l’appartement la plupart du temps. Mais il existe des adresses très sympas dans la station et sur les pistes.  Voici deux restaurants que j’ai testés et que je vous recommande :  Le Chalet du Sunny pour déjeuner un midi ou pour diner en altitude un soir. Je vous conseille d’y aller un soir, car l’aller-retour se fait en dameuse au moment du coucher de soleil. C’est juste magique de découvrir l’ambiance des montagnes la nuit. Le restaurant le Chalet des neiges pour un déjeuner au soleil avec une vue magnifique. Comment y aller ? La gare la plus proche est celle de Moutiers Salins…

10 expériences bien-être et sportives à faire en Martinique

Les Antilles sont une superbe destination quand vous avez besoin de soleil en hiver. J’ai adoré mon séjour en Martinique. J’y suis partie pour réaliser le Raid des Alizés puis j’ai prolongé pour découvrir d’avantage le pays. La Martinique est une île sublime et sauvage qui propose nombreuses activités pour les amoureux du sport et des activités outdoor.Voici 10 expériences bien-être et sportives à faire en Martinique que je vous recommande. 1. Participer entre copines au Raid des Alizés Je vous en ai parlé dans mon article précédent mais j’ai adoré cette expérience sportive, solidaire et 100% féminine. Ne croyez pas qu’il s’agisse d’une semaine de vacances avec les copines à se la couler douce… bien loin de là ! Le Raid des Alizés c’est 5 jours de Raid avec des parcours compliqués et des épreuves très intenses. L’objectif : se dépasser ensemble en équipe et se surpasser pour la bonne cause.Une aventure qui vous changera à vie ! 2. Découvrir la côte de Grand Anse en Kayak Les côtes de la Martinique sont magnifiques notamment celles du Sud du côté de Grand Anse. L’eau est transparente et cristalline. Prenez un kayak et partez naviguer dans cette eau turquoise pour découvrir la côté. Vous pourrez également découvrir la grotte aux chauve-souris . 3. Parcourir le domaine de Depaz en VTT Au pied de la majestueuse montagne Pelée, vous trouverez la célèbre distillerie de rhum « Depaz ». Ce domaine est magnifique, il est situé dans les hauteurs de la ville de Saint Pierre et possède une vue imprenable sur la mer. Nous avons eu la chance que cela soit notre lieu de campement pendant le Raid des Alizés. Nous avons donc pu admirer tous les matins cette vue sur l’Océan et la montagne, visiter la distillerie et surtout parcourir les alentours du domaine en VTT. Bref, je vous recommande vraiment d’aller passer du temps dans cette partie de l’île.Si vous êtes dans le coin, profitez en pour visiter la célèbre ville de St Pierre, l’ancienne capitale de la Martinique. 4. Faire le trail de Grand Rivière dans le Nord de l’île J’ai adoré ce trail. Je pense que ce fut l’une de mes plus belles courses tant les paysages étaient à couper le souffle. Le parcours était assez difficile car il fait plus de 25km avec 1000m de dénivelé.Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle car les paysages sont incroyables ! On traverse des forêts luxuriantes, en ayant l’impression d’être au milieu de Jurassic Parc entre de longues cascades d’eau fraîche et d’immenses arbres tropicaux dont on n’aperçoit pas la cime. On traverse ensuite des petits chemins très étroits avec une vue imprenable sur des criques de sable noir et volcanique qui se découpent dans une eau vive et turquoise. Ce parcours vous promet une expérience folle, on en prend plein la vue ! Et si vous n’êtes pas amateur de trail, vous pouvez également réaliser ce parcours en randonnée. 5. Découvrir l’écosystème d’une mangrove en kayak transparent Je vous avoue avoir au début choisi le kayak transparent car je trouvais l’expérience originale et insolite. Mais en rencontrant Marc, le fondateur de Fleurdo, je découvre qu’il a choisit les kayaks transparents pour une autre raison. Pour cet amoureux de l’écologie et de la nature, c’est le meilleur moyen de nous faire découvrir l’incroyable écosystème qu’est une Mangrove. J’ai ainsi découvert que Marc est lui aussi passé par une réorientation de vie. C’est un passionné d’énergie et de développement durable. Il a travaillé longtemps pour des grosses sociétés en Métropole mais il n’avait pas les missions qu’il avait imaginé et n’aimait plus ce qu’il faisait. Il a donc décidé de tout quitter pour retrouver l’île de ses origines et utiliser son savoir pour faire découvrir de façon ludique les richesses de la faune et de la flore martiniquaise à travers cette sublime mangrove.La mangrove est un endroit très particulier pour l’environnement. C’est un refuge, un cocon pour la faune qui vient se réfugier ici pour se reproduire ou se mettre à l’abri pendant des tempêtes. Lorsque l’on arrive dans la mangrove, on ressent cette plénitude. Tout semble paisible, calme et accueillant. On s’y sent bien. Marc a choisit d’utiliser des kayaks transparents car ils permettent d’aller dans différents endroits sans déranger la faune ou ni abîmer la flore. Après notre exploration, Marc nous organise un déjeuner préparé par ses soins, au milieu de ce petit paradis. Au menu : accras maison de toute sorte, au poulet, à la morue, au poisson et il nous a même préparé de bonnes verrines de légumes et de bisque de langouste.Tout est délicieux et on se laisse tenter par un petit punch pour finir cette sortie en beauté . Une superbe expérience, merci Marc ! 6. Explorer les fonds marins en Sea Bob Le Sea Bob est un mini scooter sous-marin pour se déplacer sous l’eau. L’utilisation est assez intuitive. Il ne faut que quelques minutes pour réussir à le manier et à se déplacer. Le plus difficile est d’oser plonger sous l’eau. Mais une fois cette appréhension passée, c’est le début de l’exploration sans limite. J‘aime tellement rester sous l’eau, j’ai l’impression qu’on est dans un autre monde, calme, où l’on vole et flotte au milieu de poissons. J’ai donc adoré avoir la capacité d’aller si profond et de rester longtemps grâce au Sea Bob. J’ai pu nager avec des poissons comme si j’étais en plongée et j’ai eu la chance de suivre des tortues. Le seul inconvénient est que cela fait un peu de bruit, je n’ai donc pas osé me rapprocher trop près des poissons pour ne pas les déranger dans leur milieu. Où en faire : avec CaribbeanyachtingPrix : à partir de 50€ les 30mn 7. Longer les Anses d’Arlet en Step Paddle Le rendez-vous est sur la plage des Anses d’Arlet, où l’on retrouve Camina, une jolie martiniquaise très accueillante. Elle nous explique le fonctionnement du step paddle. Pour avancer, on pédale en enfonçant ses pieds comme sur un step. C’est avec la force des jambes que l’on avance. Pour tourner, il y a comme des freins au niveau du guidon qu’il faut actionner pour se diriger. Sur place, je retrouve Kelly, Cécilia et Magalie de Koh-Lanta. On grimpe toutes en bikini sur notre board et c’est parti pour notre balade en step paddle sur l’eau turquoise. C’est très drôle, j’ai l’impression d’être dans une démonstration de télé-boutique pour du fitness . J’ai l’impression de danser sur l’eau.On sent vraiment qu’on sollicite tout le bas du corps et que ça muscle les fesses. Et quand on voit la silhouette de rêve de Camina, on n’a pas envie de s’arrêter de pédaler. Je ne suis pas très concentrée et à force de faire n’importe quoi, je me retrouve la dernière de la promenade et tout le monde m’attend.Après 5/10 mn d’adaptation, nous partons à la découverte d’Anse d’Arlet. La côté est sublime entre la couleur de l’eau translucide et turquoise qui tranche avec cette belle couleur ocre des falaises . On avance à notre rythme, on admire le paysage tout en s’amusant (et en musclant notre popotin of course ;)) J’ai trouvé ce concept très sympa, le paddle est un super moyen pour découvrir et longer de belles cotes. Cela permet vraiment d’être au contact de la nature et de se rapprocher des côtes au maximum. Le fait que cela soit un step paddle plutôt qu’un paddle classique ajoute quelque chose de plus fun et ludique à cette promenade. Un concept à faire entre copains ou en famille, et en plus Camina est une super guide ☺️ Où en faire : avec CaminAgua Step Paddle 8. Méditer et faire du Se Yoga en pleine nature au bord de la rivière « SE » signifie Destin, Conscience et Réflexion en langue fongbe. Le SE Yoga est un yoga doux, énergétique et méditatif, un mélange libre de différentes formes de Yoga. Il s’inspire du Yoga Africain et Kémétique (Egyptien), avec des postures complémentaires inspirée du Yoga Indien, le Hatha Yoga. Le SE Yoga est profondément connecté à la nature et aux 5 Éléments, c’est la raison pour laquelle Sylvia, la fondatrice, l’enseigne en plein air, au contact de la nature. Elle le pratique au bord de la rivière car ce site est idyllique, serein et magique. Pour Sylvia, l’eau est un puissant élément de guérison. « Quand on arrive là, la première chose qui capte notre attention est le ruissellement de l’eau, le chant de la rivière. L’eau nettoie, purifie, clarifie, notre corps physique mais également le mental. C’est la raison pour laquelle j’associe autant que possible les pratiques de bien-être holistique à la pratique corporelle du Yoga, avec des bains de plantes et autres rituels. » 9. Prendre un bain énergétique dans la rivière L’expérience complète de SE Yoga nous invite après la séance de yoga à réaliser un bain énergétique dans la rivière. C’est un rituel qui permet de se laver et de se débarrasser des mauvaises énergies pour repartir sur de bonnes ondes. Après la séance, nous avons donc préparé le bain, en broyant avec nos mains les feuilles de glycéria. Dés le début de ce process, Sylvia m’explique qu’il faut que je porte une attention en préparant ce bain. « Les feuilles de glycéria permettent de soigner la peau et l’eau est  le médicament qui apporte purification et rétablissement de la paix. C’est une occasion de se libérer des énergies qui nuisent à la manifestation de son objectif. Un rituel de l’eau peut également ouvrir notre esprit à la guérison et à la vie en tant qu’êtres pacifiques. » J’ai adoré ce moment, que cela soit pendant la séance de yoga ou pendant le bain, le temps n’a pas arrêté de changer entre pluie et rayons de soleil intenses. Cela a rendu étrangement ce moment encore plus magique. Ce fut une belle expérience entre spiritualité et nature. J’en suis repartie apaisée et ressourcée. Merci Sylvia. Toutes les infos sur le site de Sylvia : sylviadesroses.com/seyoga 10. Surfer à Tartane Tartane, ce petit bout de paradis, si loin mais si magique … j’ai adoré cette partie de l’île. Notre logement était malheureusement à l’opposé de ce lieu et nous avions un programme bien rempli. A chaque fois que nous sommes arrivés sur place, il était plus de 16h et il était trop tard pour louer une board pour surfer car le soleil se couche très tôt en Martinique vers 17h30. Nous avons tenté l’aventure 2 fois sans succès. Alors nous avons juste profité de notre passage pour découvrir le spot, se poser sur la plage et admirer le show des surfeurs. Tartane est un endroit comme je les aime, un peu reculé de tout, sauvage avec très peu de commerces, juste des étendues d’eau, de forêts tropicales et de petites cabanes. Les deux fois où nous sommes venus, il y avait de très bonnes surfeuses dans l’eau. Vous en verrez d’ailleurs une dans la vidéo (et non, ce n’est pas malheureusement pas moi, même si j’aurai adoré vous faire croire que je ride comme une pro et avec style 🙈) On nous avait également conseillé un endroit très sympa pour déjeuner sur une petite plage : le Coco Beach Café. Malheureusement, c’était fermé car nous étions en saison creuse et en début de semaine. En étant sur place, j’ai repéré deux adresses qui avaient l’air sympa pour dormir avec vue sur les spots.Par contre, je ne les ai pas testées, donc je ne peux pas vous donner un avis dessus. Découvrez en vidéo ces 10 expériences insolites Côté hébergements Près de l’aéroport, à petits prix et au bord de l’Océan chez Karribea Sainte Luce. Un hôtel assez simple mais avec un emplacement à côté de la mer. Nous avons passé deux nuits avant de repartir à l’aéroport dans cet établissement. Nous avons une chambre assez récente avec vue sur la mer et une jolie piscine. En famille, Pierre et Vacances au club de Sainte Luce En amoureux pour se faire plaisir :– Sphair de Lune ou le…

Un weekend surf dans le Finistère à la Torche

Weekend surf dans le Finistère à la Torche Vous connaissez le Finistère ? La région qui héberge le spot mythique de surf de la Torche ? Après 24h passées près de l’Océan sur la côté du Finistère, je suis tombée sous le charme de cette jolie région bretonne entre ses paysages sauvages, sa population accueillante et son sublime spot de surf de la Torche. J’adore la Bretagne mais je connaissais plutôt les environs autour de Quiberon ou deLancieux où nous allons souvent l’été chez des amis pour kiter. Alors quand on m’a proposé de partir changer d’air et découvrir la surf culture dans un autre coin de la Bretagne, dans le Finistère, je n’ai pas hésité longtemps avant d’accepter cette nouvelle aventure ! J’ai adoré ces 24h. Je vous recommande vraiment cette région pour faire un weekend surf à quelques heures de Paris. Un super séjour à faire si vous avez besoin de prendre un bon bol d’air marin et recharger les batteries.Entre session de surf, paysages sauvages et culture, vous ne pourrez qu’aimer ce week-end surf dans le Finistère ! Surfer au mythique spot breton de la Torche Le spot de surf de la Torche J’ai adoré le spot de la Torche. La plage est immense, belle et sauvage. Le spot est accessible à tous, confirmés comme débutants. Il existe plusieurs pics en fonction des bancs de sables et des conditions. En fonction de votre niveau, vous irez soit au pic vers la pointe de la Torche, soit plus au centre dans les vagues ou dans les reformes.Ce spot fonctionne à toutes les marées, par contre il faut faire attention aux courants latéraux et aux baïnes. Pour cette session de surf à la Torche, nous étions accompagnés de Ronan le fondateur de l’école de surf de Bretagne ainsi que du champion de surf d’origine bretonne : Ian Fontaine.J’ai donc eu la chance d’être coaché par Ian pour cette session de surf ! Nous avons commencé dans les plus petites vagues et dans les reformes au centre pour s’échauffer et revoir quelques bases techniques pendant une bonne heure. Puis Ian m’a motivée et accompagnée pour partir surfer de plus grosses vagues au pic, vers la pointe de la Torche. A la Torche, il y a ce qu’ils appellent l’ascenseur, un courant qui vous emmène quasiment sans effort au pic. C’est un chenal, le long des rochers qui permet de passer la barre facilement. C’est magique et ça permet d’économiser pas mal d’énergie, une fois au pic. Ian m’a coachée pendant la séance pour bien me placer et lire la vague. Nous n’avions plus beaucoup de temps mais j’ai réussi à la prendre deux fois. Cela a valu tous mes efforts de ces deux heures de session. La vague était parfaite pour mon niveau ce jour-là : pas trop creuse avec un petit peu de taille et qui déroule sur la gauche. Tout ce que j’aime ! Bref une session magique. Merci Ian ! Quel équipement pour surfer en Bretagne ? Côté condition, je n’ai pas eu froid alors que nous ne sommes qu’en Mars. Côté équipement, je portais ma combinaison Billabong qui est une 4/3 et j’avais juste des chaussons. Je ne portais ni gant, ni cagoule et je suis restée sans problème deux heures dans l’eau, sous un ciel gris. Je vous conseille vraiment de surfer pendant ces périodes, il ne fait pas si froid et l’avantage du hors-saison est qu’il n’y a pas trop de monde à l’eau. Le luxe total. Cours et école de surf à la Torche Côté école de surf, pour prendre des cours ou louer votre board, il y a l’école de surf de Bretagne, l’une des écoles pôle espoir du surf français. Un acteur local qui fait bouger les choses autour de ce sport pour les jeunes de la région. L’école est juste à côté du spot de la Torche, idéal pour ne pas marcher longtemps avec sa board sous le bras et prendre rapidement une douche chaude après la session. Ils ont un très large choix de boards, de combinaisons récentes et de chaussons. Je vous la recommande vraiment et Ronan, le fondateur est très accueillant et expert dans son domaine. Cette école de surf organise également des surfcamps. Retrouvez toutes les infos sur leur site web Twenty Nine. La surf culture dans le Finistère Après cette belle session de surf le matin, nous avons approfondi notre surf-culture bretonne en partant à la rencontre d’un autre passionné de glisse, le shaper de Plume d’Avion.Il nous a accueilli dans son sublime atelier et nous a expliqué l’art de la création d’une board de surf sur-mesure. C’était très intéressant, je ne connaissais pas du tout les différentes étapes de la conception d’une board de surf. Cela nous apprend beaucoup de choses sur la pratique.Et quel bonheur de rencontrer des gens si passionnés par leur métier ! Je vous recommande vraiment l’expérience.Je ne vous en dis pas plus quant à la fabrication car cela vaut vraiment le coup de la découvrir avec lui. Cette rencontre donne envie de réaliser sa board par des artisans qui font tout de À à Z avec passion et authenticité plutôt que de l’acheter dans des usines qui font cela à la chaîne. Acheter du sur-mesure permet d’avoir une board vraiment adaptée à sa pratique. On a également une planche unique puisque l’on choisit les couleurs que l’on souhaite, les motifs que l’on veut faire et les détails. D’ailleurs j’ai craqué sur les ailerons en bois et en tissu que propose Plume d’Avion. J’ai été impressionnée par la finesse du travail et le champs des possibilités. Côté prix, les tarifs pour réaliser une board par un shaper reste abordable, surtout vu la qualité du travail.Il faut compter environ 600€ pour un short board et 900€ pour un long board. Cela vaut vraiment le coup quand on voit la finesse du travail, la qualité de la board et les avantages du sur-mesure. Et en plus, on soutient le travail d’artisans et on contribue à une consommer de manière plus écologique et locale 😉 En tout cas, si vous êtes dans le coin, allez faire un tour et visiter le joli atelier de Plumes d’Avion. Vous serez bien accueillis et apprendrez plein de choses sur le surf et le métier de shaper. Où dormir ? Twenty Nine pour un lit en surfhouse, à quelques kms du spot de la Torche Au beau gîte du Bleu Salé avec un horizon sans limite sur l’Océan à Plovan A l’hôtel Ty Mad au coeur de la jolie baie de Douarnenez Où manger ? Je n’ai pas eu le temps de découvrir toutes les adresses des alentours en 24h, mais nous en avons testées deux que j’ai beaucoup aimées. La première était au restaurant du Prieuré à Quimper, nous avons diné du poisson frais, c’était délicieux. Le restaurant est très beau, il est situé dans un bâtiment historique et possède une grande salle vitrée avec de vieilles poutres en bois et une vue sur la cour du prieuré . Toutes les informations sur le site le Prieuré La deuxième était à Lesconil à l’hôtel du Port , les plats étaient bons et nous avions une jolie vue sur le port.Une bonne adresse pour déjeuner le midi.Toutes les informations sur le site l’hôtel du Port. Quels souvenirs bretons ramener à la maison ? Pour ramener un peu de culture bretonne à la maison, voici quelques produits typiques de la région Finistère : – Du cidre de Cornouaille – Du pâté Henaf pour les amateurs de viande– Des crêpes dentelles pour les bouches sucrées– De la faïence de Quimper pour la décoration Comment y aller ? En train, 3H30 Paris-Quimper En voiture, 5h40 Paris-Quimper Un immense merci à « Tout commence dans le Finistère » pour ces 24h en immersion dans la surfculture bretonne. J’ai adoré cet endroit, entre les paysage, l’ambiance et l’accueil des gens. J’ai hâte d’y retourner pour un séjour surf plus long. Pour retrouver également plus de bonnes adresses sur le Finistère, je vous conseille le site très complet de Simon : Port d’attache qui vous fera redécouvrir la région et vous donnera toutes les activités à ne pas rater.   Plus d’articles sur le blog Mes bonnes adresses au Pays Basque Un week-end dans le Finistère en Bretagne Partir à Capri un week-end Vantrip et kitesurf à Tarifa en Espagne Kitesurf sur l’île paradisiaque de l’île Maurice Semaine Surf dans le village marocain d’Imsouane Surf et kitesurf en Guadeloupe Voyage itinérant entre surf et yoga à Bali Caïpi, soleil et kitesurf au Brésil Kitesurf et yoga à Dakhla   Et plus d’articles sur les voyages dans la rubrique Evasion   Retrouvez mes podcasts salés et bien-être « Ocean & Happiness Therapy Retrouvez mes séjours bien-être Ocean Therapy sur la Côte basque, dans les Landes et au Maroc Tous les articles voyages surf et kitesurf

Ocean Therapy au Maroc : partez avec moi une semaine en retraite bien-être surf & yoga

L’an dernier je m’envolais pour Imsouane, un petit village de pêcheurs perdu au milieu du désert, pas loin d’Agadir. Je partais là-bas sans penser que cet été, ça serait avec vous que j’y retournerai. Je suis tombée amoureuse de ce village, l’atmosphère qui y règne, le rythme de vie et les gens tous plus chaleureux les uns que les autres, et cette année c’est avec vous que je veux partager cette aventure. Ocean Therapy : ma retraite bien-être surf et yoga J’ai donc décidé de lancer du 24 mai au 31 mai, ma première retraite bien-être « Ocean Therapy » à Imsouane, dans le sud du Maroc. Au programme de cette semaine de retraite, je vous propose diverses activités, du yoga avec méditation, du surf, des ateliers bien-être, des excursions, des runs sur la plage et bien d’autres encore. Le but de cet Ocean Therapy ? Une semaine dans un cadre de rêve pour prendre du temps pour vous entre reconnexion à la nature, lâcher prise, méditation, découvertes et partages. Accompagnée de plusieurs marques, tout sera mis en place pour que vous n’ayez à vous occuper de rien. Programme Le programme Ocean Therapy –> 4 workshops bien-être : Happiness therapy : les routines pour être plus heureux, bien dans son corps et dans sa têteMieux manger au quotidien : choisir ses produits, ses snacks sains et malins, idées de recettes simples et gourmandesBeauty green : comment changer les produits du quotidien de la salle de bain par des produits plus sain Detox : comment remettre son organisme en forme après des excès –> 2 séances de yoga et méditation quotidiennes face à l’océan –> 2 runs sur la plage –> 1 excursion dans la Montagne aux Sources –> 24h de digital detox (vous l’aurez compris, on laissera nos appareils électroniques de côté pour se recentrer sur nous-même) –> 2 repas par jour, composés de produits locaux et de saison (petit déjeuner et diner) Le logement En ce qui concerne le logement, vous avez la possibilité de dormir en chambres doubles ou triples. Il y a 2 chambres doubles, 1 chambre quatre personnes dont deux en lit double et deux sur lits superposés, 1 chambre 2 personnes avec deux lits simples et 3 chambres triples avec un lit double et un lit simple. Prix et réservation  Plusieurs options de prix vous sont proposés en fonction de votre budget et de vos envies. Le prix total du séjour comprend : le prix de la chambre + le pack Ocean Therapy + le pack Olosurf choisi Suite aux différentes réservations, voici les options restantes pour les réservations à la semaine* : Prix des chambres restantes Chambres triples : 1 lit double + 1 lit simpleChambre 1 A partir de 199,5€ pour les 7 nuits par personne (si 3 personnes dans la chambre)297,5€ pour les 7 nuits par personne (si 2 personnes dans la chambre)595€ pour les 7 nuits par personne (si 1 personne dans la chambre) Chambre 2 A partir de 175€ pour les 7 nuits par personne (si 3 personnes dans la chambre)262,5€ pour les 7 nuits par personne (si 2 personnes dans la chambre)525€ pour les 7 nuits par personne (si 1 personne dans la chambre) Chambre double : pour deux personnes dans même lit ou une seuleChambre 3A partir de 304,5€ pour les 7 nuits par personne (si 2 personnes dans le lit double)609€ pour les 7 nuits par personne (si 1 seule personne dans le lit double) A ces prix là s’ajoutent obligatoirement : Le pack Ocean Therapy : 12 cours de yoga, 4 ateliers nutrition/beauté/développement personnel, run sur la plage = 360€ Et un pack au choix parmi les 3 suivants : Pack 1 : Pension complète sans surf + navette aéroport = 215€Pack 2 : Demi pension sans surf + navette aéroport = 180€ Pack 3 : Pension complète avec surf (5 cours + équipement) + navette aéroport = 350€ ——————————— Compte tenu des nombreux messages reçu, nous ouvrons aussi les réservations pour du vendredi 24 mai au 27 mai. Prix des chambres restantes Chambres triples :  1 lit double + 1 lit simpleChambre 1 A partir de 85€ pour les 3 nuits par personne (si 3 personnes)127,5€ pour les 3 nuits par personne (si 2 personnes)255€ pour les 3 nuits par personne (si 1 personne) Chambre 2A partir de 75€ pour les 3 nuits par personne (si 3 personnes)112,5€ pour les 3 nuits par personne (si 2 personnes)225€ pour les 3 nuits par personne (si 1 personne) Chambres doubles : pour deux personnes dans même lit ou une seuleChambre 3 : suiteA partir de 130,5€ pour les 3 nuits par personne (si 2 personnes dans le lit double)261€ pour les 3 nuits par personne (si 1 seule personne dans le lit double) A ces prix là s’ajoutent obligatoirement : Pack Ocean Therapy avec 5 cours de yoga et méditation + 1 atelier bien-être à 180€Pack Surf House : 2 cours de surf avec équipement + la demi pension pour les 3 soirs à 87€ Il y aura donc 267€ + le prix de la chambre choisie. *Dans la limite des places disponibles et sous réserve que la chambre soit remplie avec le nombre maximum de participants. Mode de paiement La prestation bien-être du montant de 360€ est à verser à SantaMila avant le départ et fera foi de votre réservation. Le reste sera à payer à la Surfhouse Olo Surf Nature sur place. Pour réserver votre place, envoyez un mail dans la rubrique A propos Avion pour venir Le prix de l’avion pour aller jusqu’à Imsouane n’est pas inclus dans le pack Ocean Therapy. Etant donné que les départs se feront de villes différentes je vous conseille de regarder sur Skyscanner pour trouver les prix les moins chers. Vous pouvez arriver à l’aéroport d’Agadir ou d’Essaouira, des navettes gratuites viendront vous chercher. Et vous pouvez compter environ 200€ aller-retour depuis la France. Les vols sont du vendredi au vendredi car ils sont moins chers et il existe un vol direct avec TRANSAVIA. Les places sont bien évidemment limitées, et au vu des nombreuses demandes, je vous conseille de vite réserver votre place ! J’espère vous rencontrer lors de cette première retraite ! A très vite,Laure Ps : pour un petit aperçu de ce qui vous attend, je vous laisse ici le lien de mon précédent article sur ma semaine à Imsouane….

Séjour sports d’hiver aux Arcs avec Pierre & Vacances

Après un superbe séjour sports d’hiver aux Arcs avec Pierre et Vacances, je vous partage mes bonnes adresses et expériences insolites à ne pas rater dans cette belle station Arc 1950. La station Arc 1950 Le village J’ai adoré le village Arc 1950. Je ne connaissais pas du tout la station mais j’ai eu un vrai coup de coeur. On se balade à pied ou en ski. Le village est petit mais très mignon avec tout ce qu’il faut pour passer des bonnes vacances à la montagne. Il y a une supérette, plusieurs petits bars, de bons restaurants de montagne, un bar d’ambiance et quelques shops. Les pistes J’ai adoré la station des Arcs 1950, elle est très belle, épurée de construction, on ne voit que des étendues de neige blanche. C’est magnifique, on en prend plein les yeux. Côté pistes, il y a de quoi faire avec de nombreux domaines. Pour ma part, je continue d’apprendre le snowboard, j’ai trouvé qu’il y avait des pistes adaptées à tous les niveaux. Louer un appartement entre copains avec Pierre & Vacances Nous étions logés dans un appartement de Pierre & Vacances entre copines et j’ai été très agréablement surprise quant à la qualité de l’appartement.Pour un prix très raisonnable, nous avions un appartement avec 5 chambres. Il était très mignon et bien équipé. Il y avait une cuisine, un salon, un balcon et un feu de cheminée (gros plus pour les apéros après le ski 😉 ). Ma chambre avait une jolie vue sur les pistes et avait sa propre salle de bain. Les appartements sont vraiment parfaits pour passer une semaine entre copains. Autres avantages, la location de matériel de ski se fait au rez-de-chaussée de l’immeuble. Tout est fait pour nous simplifier la vie. Une fois que l’on a son matériel, on sort de l’hôtel et on accède directement aux pistes. Et comme l’hôtel est au coeur des pistes, il est facile de repasser à l’appartement dans la journée si on a envie de faire une pause, une sieste ou de déjeuner au calme. Pendant notre séjour, on a pu également tester des activités #MakeMyDay, des activités très fun que Pierre & Vacances organise durant la semaine. Et franchement on s’est bien marré, surtout avec la Airboard Party, des descentes sur une luge gonflable. Prix : les prix varient en fonction des périodes.Toutes les infos sur le site Pierre & Vacances Prix des forfaits :  toutes les infos sur le site ici 6 expériences à absolument faire à Arc 1950 Terminer la journée avec un sauna et un bain dans la neige Si vous avez envie de vous vous chouchouter après une bonne journée de ski, je vous recommande le deep spa nature.  J’ai adoré le sauna à l’extérieur avec cette vue sur les montagnes. Si vous êtes courageux, je vous conseille de passer quelques minutes dans le sauna puis de sortir et de vous jeter dans la neige. Un bon coup de fouet pour le corps.Leur massage et leurs soins sont tops, je vous recommande la cabine de soin avec vue sur la montagne. Prendre l’apéro dans une yourte Un lieu insolite et chaleureux pour prendre l’apéro autour de bonnes planches de fromages et de charcuterie . La yourte est à 10 mn de marche à l’extérieur du village. On a passé un super moment, un endroit très sympa pour prendre l’apéro entre copains. L’adresse : Toutes les infos sur le site Arc 1950 Balade nocturne au milieu des montagnes  Marcher en pleine nuit au milieu de ces immenses montagnes enneigées a été un des moments que j’ai le plus aimé. On se sentait si petites au milieu de ses géants de neige. Nous étions seuls , à marcher au milieu des pistes aux pieds des montagnes, éclairées à la lueur des étoiles et de nos frontales. Ce fut un moment magique. L’adresse : Toutes les infos sur le site Arc 1950 Manger une fondue dans un igloo géant  Une autre expérience insolite à absolument faire. L’igloo est impressionnant ! Le lieu est vraiment beau, tout en glace. Il y a un immense bar pour prendre l’apéro, un espace de sculptures de glace et un espace restaurant bien aménagé pour déguster une bonne fondue. Par contre, couvrez-vous bien ! L’adresse : Ice Bar au Village Igloo Descente en snake glisse L’activité la plus fun à faire absolument. Une succession de luge plates sont accrochées les unes aux autres. On s’assoit et on se laisse guider par le pilote, qui malgré ce que vous pensez, va tout faire pour vous chahuter et vous faire peur. Sensations fortes et fous rires garantis. A faire après l’Igloo pour rentrer à l’hôtel. Course de Airboard avec MakeMyday Une des activités très sympa à faire avec MakeMyDay de Pierre et Vacances. On a tellement ri, on ne voulait plus lâcher nos luges. A faire en descendant par deux sur la luge. Beaucoup plus drôle. Faire des chorés en buvant des Moscow Mule jusqu’au bout de la nuit Si vous avez envie de faire la fête et de vous amuser, on a testé et survalidé O Chaud, un petit bar qui s’ambiance aux alentours de 23H. Leurs cocktails sont un peu chers mais super bons, je vous recommande leur Moscow Mule, ils sont dangereusement bons 🙂 Encore un immense merci à Pierre & Vacances pour ce séjour de folie. Et merci aux copines d’avoir été aussi parfaites et fun, j’ai passé un séjour de folie grâce à elles 🙂N’hésitez pas à découvrir leurs univers et à les suivre si vous ne les connaissez pas encore, ce sont des supers nanas : – Anne-Laure de Bonjour Darling– Marine de Marinoret– Mathilde de Mathilde Drg– Julie de Madame Chipiron– Steph de Goldie Blondie– Laura de Foutrak – Justine de JustinRun Retrouvez plus d’articles sur les sports d’hiver ici Plus d’articles sur les voyages sportifs ici Découvrez la vidéo de ce super séjour aux Arcs

J’ai testé ma première coloration végétale pour teindre les cheveux sans les abimer avec AtelierBiot

Comment j’ai sauté le pas pour ma première coloration ? Avec les années de sagesse qui passent, mes premiers cheveux blancs ont décidé de faire leur apparition.. La belle idée ! Moi, qui aime beaucoup ma couleur naturelle, je n’avais aucune envie de commencer à faire des couleurs de peur à être obligé d’en faire tous les mois à cause de la démarcation. Alors j’ai continué à repousser l’échéance de faire une couleur tous les mois, jusqu’à ce qu’ils deviennent de plus en plus apparents et que cela devienne compliqué d’enlever 30 cheveux à la pince à épiler…Je n’ai rien contre les cheveux blanc, mais personnellement sur moi je ne suis pas fan. Et ils commençaient à être de plus en plus nombreux. Je n’arrivais clairement pas à passer le pas de la coloration jusqu’à ce que je découvre sur les réseaux (merci Instagram) une de mes amies parlait de coloration végétale et naturelle, sans démarcation. J’ai ainsi découvert les produits AtelierBiot. En allant sur leur site, j’ai découvert qu’en plus d’avoir tout une gamme de soins naturels (coloration, masque, shampoing, après-shampoing…), ils possèdent également un atelier de coiffure un peu atypique à Paris. Je les ai donc contacté afin d’en savoir plus.J’ai dû mal à confier mes cheveux à un coiffeur. J’ai une sacrée crinière et assez particulière : cheveux très épais, volumineux, bouclés/ondulés, et décolorés par le soleil et le sel.Je suis souvent ressortie avec juste l’envie de pleurer. Après un échange rapide avec les responsables de l’AtelierBiot, j’ai vite compris que j’avais affaire à des professionnels. En expliquant la problématique de mes cheveux, ils m’ont proposé des solutions adaptées qui m’ont montré leur niveau d’expertise. J’ai donc pris rendez-vous pour la semaine suivante. Pourquoi j’ai choisi une coloration végétale ? Je fais attention à ce que je mange pour éviter les produits chimiques, les additifs et les conservateurs depuis plusieurs années. J’ai pris conscience de l’importance de la composition des produits cosmétiques, il y a peu de temps seulement, alors qu’elle en est tout autant importante. On met tous les jours de la crème sur son visage, du dentifrice dans sa bouche, du démaquillant sur ses yeux, du gel douche sur sa peau et du shampoing sur sa tête… Cela fait donc plusieurs mois que j’ai revu ma façon de consommer les cosmétiques, en essayant de choisir des produits naturels avec des compositions le plus saines possibles. J’ai donc décidé logiquement de revoir ma façon de prendre soin de mes cheveux et donc de choisir mon coiffeur. A quoi ça sert d’utiliser des shampoings sans produit chimique si on se fait une couleur régulièrement complètement avec mille produits nocifs pour le corps. Faire une coloration avec des produits 100% naturels était donc la condition sine qua non pour que je passe le cap. Avant il était peut-être plus difficile de trouver des produits naturels qui soient aussi efficaces que les colorations chimiques, mais heureusement les offres se sont développées et de plus en plus de coiffeurs et de marques proposent des gammes naturelles et bio, tout aussi efficaces. Comment marche une coloration végétale ? Les ingrédients utilisés sont 100% naturels, issus de plantes comme le henné, la cannelle, le safran ou le gingembre. Ces éléments sont broyés en poudre et mélangé à de l’eau pour former une mixture colorante. A la différence d’une coloration chimique, la coloration végétale ne va pas fragiliser le cheveux et le dénaturé. Elle va juste le pigmenter et en plus le renforcer car c’est ingrédients ont naturellement des vertues pour les cheveux. Pourquoi j’ai choisi l’AtelierBiot ? Expert dans le végétale J’ai choisi l’AtelierBiot car ils sont experts dans l’univers du Bio et du végétal depuis leur création. C’est dans leur ADN. Ils fabriquent d’ailleurs eux-même leurs produits naturels. Un vrai gage de qualité. Leur ligne Bio by Biot est une ligne 100% végétale et bio. Elle propose tout une gamme de colorations végétales mais aussi de masques detoxifiants, de shampoings, de sérums…On connait donc la provenance des produits utilisés pendant notre soin. On peut même les acheter pour continuer dans la démarche végétale à la maison. L’AtelierBiot, un salon pas comme les autres Le lieu est magnifique et atypique, il est situé en plein coeur de la Galerie Vivienne à Paris. Quand on arrive chez AtelierBiot, on n’a absolument pas l’impression d’arriver dans un salon de coiffure. Chez AtelierBiot, on ne vous installe pas à la vue de tout le monde près de la vitrine. On vous emmène à l’abris des regards dans une belle pièce chaleureuse, où tout est fait pour se sentir bien.On nous installe autour d’une magnifique et spacieuse table en bois brut sur laquelle est disposée des vernis naturels pour se faire une manucure, des livres, et un espace pour se brancher avec notre ordinateur avec un code Wifi à disposition.L’objectif est que l’on se sente comme chez nous et que l’on puisse s’occuper comme on le souhaite pour ne pas avoir l’impression de perdre notre temps. Car pour les sur-actives comme moi, ce n’est pas facile de rester longtemps chez le coiffeur sans avoir l’impression de perdre son temps.J’ai beaucoup apprécié cette approche. J‘ai pu travailler et avancer sur mes projets comme si j’étais derrière mon bureau a la maison. Seule différence, j’ai eu le droit à des pauses régulières avec des massages crâniens…La journée parfaite. Un autre point que j’ai beaucoup apprécié chez AtelierBiot est que l’on n’est pas installé face à un miroir pendant des heures.Et ça fait du bien de ne pas passer trois heures devant un miroir avec une choucroute de cellophane sur la tête. Car à part s’appeler Kate Moss, c’est plutôt difficile de se sentir sexy avec un tel attirail.La philosophie d’AtelierBiot : pas de miroir tant qu’il n’y a pas besoin car ce n’est ni agréable, ni conviviable. On se retrouve devant le miroir, une fois que la couleur est finie et que l’on attaque le séchage, la coupe et le coiffage. Et je trouve ça bien plus agréable ! Mon bilan sur la coloration végétale Les avantages de la coloration végétale Les cheveux sont soignés et brillants car les produits utilisés ont des bienfaits hydratants et gainants. En sortant de l’Atelier, je n’avais jamais vu mes cheveux aussi brillants et beaux. Surtout sans avoir utilisé mille produits chimiques pour les sublimer. On respecte l’aspect naturel du cheveux et on n’abime pas les cheveux. Vous ne risquez pas de finir avec un effet paille. Ce type de coloration n’est absolument pas agressif pour vos cheveux. Pas de mauvaise surprise au niveau de la couleur puisque la coloration végétale respecte la couleur naturelle du cheveu avec un effet ton sur ton. Il n’y a pas de démarcation car la coloration végétale teinte naturellement les cheveux blanc et légèrement les cheveux normaux. Il n’y a donc aucun effet racine qui vous impose d’aller chez le coiffeur une fois par mois. Après cette couleur, l’ensemble de mes cheveux blancs a été recouverts par un beau châtain doré. Les pointes de mes cheveux qui étaient trop blondes se sont adoucies dans les couleurs miel. J’aime beaucoup ce rendu très naturel. Les inconvénients de la coloration végétale La pause est un peu longue, surtout avec une épaisseur comme la mienne. Il vaut mieux le prévoir et prendre de quoi travailler ou profiter de ce moment pour se détendre et bouquiner. Les colorations végétales ne modifient pas la couleur naturelle. On ne va donc pas avoir une couleur à l’opposé de la nôtre. Si vous voulez changer votre nature de couleur (brun au blond platine ou rose), ce type de coloration ne vous conviendra pas. On travaille plutôt sur des tons naturels. Et c’est plutôt une bonne choses car on n’abime pas ses cheveux au moins. Les colorations végétales durent moins longtemps surtout si on utilise des produits classiques non naturels qui contiennent des ingrédients plus chimiques et agressifs pour le cheveux. Pour que la couleur tienne le plus longtemps possible, il faut donc basculer de manière globale dans cette démarche végétale en utilisant des soins naturels (shampoing, après-shampoing et masque) AtelierBio m’a en tout cas convaincue sur la couleur végétale. Je pense que je ne ferai rien d’autres que ce type de coloration. Et au delà de la couleur, je pense essayer de basculer complètement sur des soins plus naturels pour mes cheveux. Je le faisais déjà un peu mais je pense n’utiliser désormais que des soins naturels. Merci AtelierBiot, d’avoir pris si soin de ma crinière et d’avoir été si patient. Vous avez déjà testé la coloration végétale ? Qu’en pensez-vous ? Plus d’articles bien-être sur le blog Retrouvez d’autres conseils beauté green dans la rubrique bien-être.– Ma routine pour entretenir mes cheveux longs– Articles sur d’autres astuces beauté– Articles sur des recettes saines et gourmandes

3 recettes d’apéro dinatoire saines et gourmandes pour l’hiver

Comme ma grand-mère Mila Santa, je suis une grande amatrice d’apéro dinatoire. J’adore recevoir mes copines, les copains, la famille autour d’une grande table remplie de bonnes choses. Pour varier les plaisir et adapter les recettes à la saison, j’ai testé dernièrement plusieurs recettes apéritives avec des légumes de saison. Après les avoir testées sur mes copines, voici mes coups de coeur, 3 recettes d’apéro dinatoire saines et gourmandes pour cet hiver. Frites de patate douces au gros sel et au thym Une recette super facile, gourmande et qui plait à tous les coups, aux petits comme aux grands enfants ;). Les ingrédients 2 patates doucesDu gros sel Une branche de thymDe l’huile d’olive La recette Retirer la peau des patates douces à l’aide d’un économe.Découper en batônnets les patates douces.Etaler les batônnets dans un plat avec un peu d’huile d’olive.Enfourner au four pendant 1h à 180°C en vérifiant tous les quarts d’heures pour remuer et retourner les frites.Une fois cuites, ajouter du gros sel et saupoudrer de thym. C’est prêt, il n’y a plus qu’à déguster. Avec les doigts bien sûr, c’est bien meilleur ! Feta fumé au thym Une recette simplissime mais qui fait toujours son petit effet. Les ingrédients 180g de Feta bio 2 à 3 branches de thymPapier de cuisson ou aluminiumHuile d’olive La recette Placer la feta sur un papier de cuisson ou sur de l’aluminium.Verser un filet d’huile d’olive assez fin.Placer les branches de thym sur la feta.Fermer le papier autour de la feta de sorte à faire une papillote.Placer au four pendant 20mn à 180°C. C’est prêt, à déguster sur du bon pain frais et complet ou sur des tartines craquantes de farine de sarrasin ou de châtaignes pour ceux qui ne tolèrent pas le gluten (mes préférées sont celles du jardin bio à la châtaigne). Houmous au potimarron Une variante colorée de la recette classique du houmous. Cette recette est à base d’un super légume de saison, le potimarron. Un légume gourmand avec un léger goût de châtaigne et qui possède de nombreux bénéfices pour la santé. Je vous en parlais d’ailleurs dans mon article sur les recettes de « Pumpkin Toast« . Le potimarron est riche en vitamines, en fibres et en oligo-éléments. Un légume nourrissant et pauvre en calories. Un super aliment gourmand à consommer tout l’hiver ! Les ingrédients Une boîte de pois chiches en bocal et bio pour éviter les additifs dans les conservesUn demi potimarronDu cumin en graineDu gomasio (mélange de sel marin et de graine de sésame)1 yaourt au soja bio 1/2 citron bio La recette Mettre au four le potimarron en retirant au préalable les graines.Laisser cuire pendant 45mn à 180°C.Préparer la base de houmous.Rincer et égoutter les pois chiches.Les placer dans un robot en ajoutant le yaourt au soja, le jus d’1/2 citron et une cuillère à soupe de cumin en graines et une autre de gomasio.Mixer le tout.Une fois le potimarron bien cuit, à l’aide d’une grosse cuillère récupérer la chair du potimarron en laissant la peau .La placer dans le robot avec la préparation de houmous et mixer le tout. C’est prêt ! A déguster avec du pain complet, des tartines craquantes ou des bâtonnets de carottes. J’espère que ces recettes d’hiver d’apéro dinatoire vous plairont 🙂 Si vous en avez d’autres à me conseiller, n’hésitez pas à les partager en commentaires. J’adore découvrir vos recettes. Et si vous avez testé ces 3 recettes, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires sous cet article. 😉 Plus de recettes saines et gourmandes Retrouvez plus de recettes dans la rubrique recette healthy sur le blog. Crédit photo : Merci Gauthier Graffeuille – si vous cherchez un super photographe n’hésitez pas il travaille en Freelance et est très doué 😉

Comment protéger son organisme contre les agressions de l’hiver avec la naturopathie ?

Entre le froid, le manque de lumière et la fatigue, l’hiver, notre organisme est mis à rude épreuve. J’ai donc demandé quelques conseils à Émilie Kapps, naturopathe et spécialisée pour les sportifs pour protéger son organisme contre les agressions de l’hiver avec la naturopathie et rester en forme. Qu’est-ce que la naturopathie ? La naturopathie est un ensemble de techniques naturelles qui ont pour objectif d’aider l’organisme à se guérir par lui-même. L’alimentation est primordiale mais elle ne fait pas tout. Le sommeil, l’élimination des toxines, la relaxation sont tout aussi importants. Il y a des réflexes à adopter en matière d’hygiène de vie pour se maintenir en bonne santé. Peux-tu nous expliquer l’importance de la naturopathie, notamment pour un sportif ? Chaque personne a son profil. Il faut donc la comprendre dans sa globalité et sa complexité afin de lui proposer des conseils personnalisés dans le respect de ses contraintes et son mode de vie.Un sportif va solliciter ses muscles, consommer de l’énergie, brûler du sucre et des graisses, perdre de l’eau, des minéraux et oligo-éléments (via la transpiration).L’alimentation est donc importante car au-delà d’apporter les nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, elle doit permettre au sportif de maintenir un équilibre physique et physiologique dans l’effort. Il est nécessaire de s’orienter vers des aliments de « protection » et de « construction« . Comment se déroule une séance classique de naturopathie ? Mes consultations s’articulent autour de 3 étapes :1ère étape: un bilan de santé2ème étape: un soin de Reiki ou art-thérapie3ème étape: des conseils thérapeutiques et préventifs Quels sont tes conseils pour résister aux agressions de l’hiver et renforcer son organisme? L’hiver, l’organisme est au ralenti. Le froid, la fatigue et une alimentation plus riche peuvent créer des déséquilibres. Voici 3 conseils utiles pour cet hiver : – Pour éviter les carences, privilégier une alimentation la plus crue et la plus brute possible. – Pour prévenir l’accumulation des toxines et l’encrassement de l’organisme, veiller au bon fonctionnement des organes « émonctoires » (foie, reins, intestins). Il faut rappeler que les toxines se logent dans le sang, les articulations et les tissus graisseux. – Pour ne pas fragiliser son organisme, savoir s’écouter face à l’effort. A cette période de l’année, notre corps se bat déjà contre les virus et bactéries, il est préférable de le soutenir en évitant d’être en surrégime. Un conseil de naturopathe pour nettoyer son organisme et ne pas le fatiguer quand on a mangé des plats copieux d’hiver? En fonction des « excès » que l’on a fait, on peut rencontrer principalement des problèmes digestifs. Plusieurs solutions pour en venir à bout : – L’Elixir du Suédois pour stimuler notre système digestif, 1 cuillère à soupe 2 fois par jour (ou dilué dans un peu d’eau). – Vinaigre de cidre pour faciliter la digestion et soulager l’estomac, 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre diluée dans un verre d’eau chaude. Boire doucement par petites gorgées, 2 fois / jour. – Huile essentielle de menthe poivrée pour drainer le foie et les intestins, 1 goutte d’huile sur 1 cuillerée à café de miel (à avaler), 2 fois / jour. – Consommer des aliments protecteurs de l’estomac et du système digestif comme le curcuma, le poivre noir et le gingembre. – Boire plus d’eau entre les repas car l’eau est un solvant qui va favoriser la digestion et l’élimination des toxines. – Pratiquer la respiration ventrale pour aider à la digestion. – En fonction de son état de santé et son énergie, pratiquer le jeûne intermittent de 16h pour mettre au repos son système digestif lui permettant de se régénérer et de drainer les toxines. Dîner normalement puis re-manger le lendemain à l’heure du déjeuner. Pendant ces 16h, il faut absolument s’hydrater avec de l’eau, du thé oudes tisanes, 1-2 jours après les excès. Merci Emilie pour ces précieux conseils. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à la contacter sur son site https://www.emiliekapps.com Plus d’articles sur le même sujet 6 astuces naturelles pour être en forme l’hiver et booster votre organisme Comment continuer à faire du sport en hiver ? Les bienfaits de ma boisson chaude au gingembre, curcuma et citron 4 recettes de boissons chaudes vegetales pour l’hiver Plus de recettes saines et gourmandes  ici d’astuces beauté ici et d’astuces sportives ici

4 conseils pour débuter le snowboard quand on commence tard

Bien souvent, passé 25 ans, on n’ose plus débuter certains sports, notamment les sports de glisse, par peur de ne pas réussir, d’être la seule de cette âge à débuter et d’être ridicule. Et pourtant c’est tellement dommage de se priver de sports qui pourraient nous plaire, juste par appréhension et parce que l’on sous-estime son potentiel ! Etant moi-même passée par là, il y a à peine un an, je vous partage dans cet article quelques conseils pour débuter le snowboard.  Mettre son ego de côté et foncer Le premier conseil que je peux donner est de mettre son ego de côté et de prendre à la légère les nombreuses cascades qui nous attendent les premiers jours. Car oui, on passe un peu de temps sur les fesses avant de comprendre comment descendre !  Cela peut être des fois frustrant, surtout quand on se fait doubler par une petite fille d’à peine 8 ans, qui dévale la piste à toute allure en terminant sa folle course avec un virage parfaitement maîtrisé.. Mais ne baissez pas les bras, si vous persévérez dans quelques mois vous la doublerez 😉 Se préparer physiquement quelques semaines  Le ski et le snowboard sont des sports exigeants en termes d’endurance et de sollicitation des muscles.  Alors pour évitez les blessures, l’idéal est de préparer son corps 3 à 4 semaines avant votre départ, surtout si vous n’êtes pas sportif.  La plupart des blessures sont en général, liées à un manque de conditions physiques.  Pour être au top physiquement, l’idéal est de : travailler son endurance pour ne pas être essoufflé et tenir le rythme renforcer ses membres inférieurs travailler son équilibre Pour l’endurance, vous pouvez réaliser deux séances cardio par semaine, comme une sortie running ou de natation. Cela vous permettra de renforcer votre coeur et d’avoir un meilleur souffle.  Côté renforcement musculaire, concentrez-vous sur les muscles qui sont sollicités par le snowboard comme les mollets, cuisses, fessiers et abdominaux (gainage). En renforçant ces muscles, vous aurez moins de faiblesse et donc moins de risque de blessures. L’idéal est de réaliser au moins deux séances de renforcement par semaine. Et enfin pour avoir un meilleur équilibre, vous pouvez réaliser des exercices de stabilisation comme se tenir sur un pied sur un sol instable ou les yeux fermés..etc En réalisant, ce type d’exercice 1 à 2 min par jour vous renforcerez votre équilibre. Prendre des cours impérativement Honnêtement pour avoir appris pas mal de sports de glisse avec des copains, je trouve que c’est mieux de prendre quelques cours avec un professionnel pour commencer sur de bonnes bases et ne pas prendre de mauvais réflexes. Les professeurs de snowboard sont formés pour être pédagogue et vous apprendre les bonnes techniques pour bien rider. C’est l’idéal pour avoir les bons gestes dés le début et progresser rapidement. Seul, on peut vite avoir tendance à rester dans sa zone de confort. Il existe deux types de cours :  Les cours individuels seul, avec le moniteur, dont les prix sont autour de 80/100€ les 2 heures Les cours collectifs, dont les prix sont autour de les 150€ les 6 après-midis (du lundi au samedi en général)  L’avantage des cours collectifs est qu’ils sont très accessibles en termes de prix. Par contre, il vaut mieux demander l’âge moyen des participants, si vous ne voulez pas vous retrouver dans un cours où vous explosez la moyenne d’âge et êtes entourés de petits entre 7 et 9 ans. Protéger tête, poignets et genoux Pour pratiquer votre sport, en tout sécurité, n’oubliez pas de bien vous équiper en termes de protection. Comme pour tous les sports de glisse, lors de la phase d’apprentissage, on a tendance à faire pas mal de fautes de carre. Du coup, on se retrouve très souvent au sol, les fesses ou les genoux dans la neige. Les chutes dans la neige, notamment quand celle-ci est verglacée sont beaucoup moins tendres que celles sur l’eau. Alors pour éviter de rentrer avec un poignet ou un genou en moins, ne négligez pas les protections. La protection principale et, à mon sens obligatoire, est le casque pour protéger votre tête. En tant que débutant, pensez également à prendre des protèges-poignets. C’est en général, l’accident classique des débutants. Et vous pouvez également prendre des protèges-genoux et une protection dorsale pour vous protéger des skieurs lorsque vous tombez sur la piste. Et n’oubliez pas d’y aller à votre rythme et de profiter des sensations de glisse 😉 Autres articles sur les sports de glisse Comment débuter le wakeboard au wakepark? Comment débuter le kitesurf ? Débuter le wakesurf ?

FitQuest, le nouvel outil des sportifs pour faire un bilan détaillé de votre corps

Un outil très complet pour faire un bilan de sa forme physique FitQuest est une machine qui permet de faire une analyse complète du corps. FitQuest se présente comme une grande balance sur laquelle on va effectuer quelques tests sportifs. Cette machine permet d’évaluer de façon très détaillée notre forme physique à travers la mesure de : – de notre composition corporelle : masse grasse, masse musculaire, hydratation… – de nos aptitudes physiques : récupération cardiaque, équilibre, endurance, force, explosivité. Qu’apporte en plus cette machine par rapport à celles qui existent ? Les machines existantes aujourd’hui proposent uniquement une évaluation de la composition corporelle. Alors que FitQuest permet une évaluation des qualités physiques. A travers une succession d’exercices, on va venir évaluer les performances physiques de la personne. Comment se déroule le test ? L’utilisation est très simple, un écran dicte les procédures à suivre pour effectuer les différents tests. Il suffit d’être en tenue de sport, en étant pieds nus.La première étape est la mesure de notre composition corporelle. Il faut monter sur la machine, placer ses pieds sur les empreintes en métal et ses mains sur deux petits embouts en métal. En quelques secondes, on a un détail de notre composition corporelle qui nous indique notre masse grasse, notre masse hydrique et notre masse musculaire. L’outil indique également la répartition. On découvre sa répartition musculaire par membre, les déséquilibres musculaires et où se logent nos kilos en trop. La deuxième étape est plus sportive. On va effectuer pendant plusieurs minutes une succession d’exercices pour tester l’endurance du haut du corps, la force du bas du corps et l’endurance du bas du corps, l’explosivité, la vitesse, l’équilibre et la récupération cardiaque. L’ensemble de ces données vont également déterminer notre âge métabolique. Ces données sont enregistrées dans notre profil, ce qui nous permet de suivre notre progression. Qu’appelle-t-on l’âge métabolique  ? On distingue l’âge chronologique, correspondant à notre date de naissance et l’âge métabolique correspondant au métabolisme du corps. Le métabolisme de base dépend en partie de notre poids corporel, de notre masse grasse, de notre masse musculaire, de notre taille… L’objectif est de retrouver un âge métabolique proche de votre âge chronologique. Ci-dessous, l’évolution de mon âge métabolique :– 1ère séance le 21/11 = 35 ans– 2ème séance le 08/01 = 29 ans ! Comment mesurer-t-on ses progrès ? Le test FitQuest peut être comparer au test Q.I Quotient intellectuel. FitQuest donne une note globale de 0 à 200, 100 étant la moyenne. Cela permet de se challenger . L’idée est d’augmenter sa note globale. Ci-dessous l’évolution de mes différentes aptitudes entre ma première séance et ma seconde séance. J’ai travaillé entre les deux séances sur le cardio et l’explosivité des jambes, ce que l’on retrouve dans les progressions.Mon FQ est passé de 70 à 125 au global ! Comment peut-on améliorer ses performances grâce à FitQuest ? Ces données vont permettre au coach d’établir un entraînement sur mesure, adapté à notre organisme. En fonction des résultats, le coach saura exactement comment vous entraîner et développer vos qualités. FitQuest permet au coach de faire une évaluation scientifique des besoins de la personne et de suivre la progression en réalisant un bilan de ses performances tous les mois. Mon bilan Après ces deux analyses FitQuest, je suis impressionnée de la précision de l’outil et de mon évolution. Je me pensais très sportive car je cours 2/3 fois par semaine et fais presque du sport tous les jours notamment avec le yoga. J’ai été surprise de voir que je manquais de force et d‘explosivité dans les jambes, et manquais également d’endurance dans les efforts intenses. Le coach m’a expliqué que c’était certainement parce que je faisais tout le temps les mêmes sports et que mon corps s’était habitué et ne travaillait plus autant. Il m’a dit qu’il était important de sortir de sa zone de confort pour continuer à progresser et ne pas stagner. A la suite de mon premier test, il m’a établit un entraînement avec des sessions de seulement 30mn mais qui demandent un effort très intense, avec des exercices pour travailler mon explosivité et le bas de mon corps. J’ai été étonnée d’être à bout de souffle pendant ces séances et à avoir du mal à tenir la cadence !Je me suis rendue compte à quel point le corps peut s’habituer à une routine et ne plus travailler si on fait toujours les mêmes entraînements. Ça m’a mis un sacré coup de pied aux fesses. J’ai été surprise de l‘efficacité de ces séances spécifiques à mes besoins. Après quelques semaines d’entraînements, j’ai pu voir directement mes progrès grâce au deuxième bilan FitQuest. Je trouve super intéressant de pouvoir suivre ses progrès de façon si détaillée.J’ai pu noté que j’avais un peu perdu en masse grasse et que j’ai gagné en muscle, ce qui m’a permis d’augmenter mon métabolisme de base et de brûler plus de calories. Je vais continuer mes entraînements et mes bilans mensuels avec FitQuest. Je mettrai à jour au fur et à mesure cet article. Ce que j’ai aimé – Découvrir la composition corporelle : masse grasse, masse hydrique et masse corporel– Découvrir nos aptitudes physiques– Avoir un entraînement dédié et spécifique à ce que notre corps a besoin– Connaître ses forces et ses faiblesses– Sortir de sa zone de confort Ce que j’ai moins aimé :– Je déteste les balances, je déteste me peser. Je préfère suivre ma forme physique avec un jean témoin plutôt que de monter sur une balance. Ce n’est pas facile pour moi de monter sur la balance à chaque bilan. Où peut-on la tester en France ? A Lille, rendez-vous chez Powershop 145 Rue Du Ballon à Lille N° 03 28 36 97 52 comptez 50 € le test sur rendez-vous.A Paris, rendez-vous chez Action Sport. Pour les professionnels, si vous êtes intéressés contactez Martial MUCIN, le représentant FitQuest au 06.30.53.59.69 ou  martial@powershop.fr Retrouvez plus articles 6 astuces naturelles pour être en forme l’hiver et booster votre organisme Comment continuer à faire du sport en hiver ? Les bienfaits de ma boisson chaude au gingembre, curcuma et citron 4 recettes de boissons chaudes vegetales pour l’hiver Plus de recettes saines et gourmandes  iciPlus de recettes beauté iciPlus d’astuces sportives ici

Un week-end aux sports d’hiver à Val Thorens avec l’UCPA

L’UCPA, le concept des vacances sportives L’UCPA est à l’origine une association française sportive développée dans les années 60 pour promouvoir les activités sportives. L’UCPA propose depuis une multitude de destinations sportives entre surf, kite,windsurf ou encore sports d’hiver. J’avais déjà regardé leur proposition pour les voyages surf et kite mais n’avais pas passé le pas. J’ai eu la chance de pouvoir tester il y a deux semaines, une de leurs destinations sports d’hiver au centre de l’UCPA de Val Thorens.Je savais que le concept des voyages sportifs me plairait mais j’appréhendais un peu le côté centre sportif, notamment pour la logistique entre le monde, les repas et le matériel. Après 4 jours sur place, j’ai vraiment été agréablement surprise par le concept et l’ambiance conviviale de ce séjour.  Des vacances où tout est fait pour nous simplifier la vie Le concept des vacances à l’UCPA est de proposer des vacances sportives où tout est fait pour nous simplifier la vie. Au niveau de l’organisation, on choisit son matériel de ski ou de snow au magasin qui se situe lui-même dans le centre, au rez-de-chaussée. Une fois équipé, on dépose son matériel dans un espace adapté au premier étage, où tout est fait pour retrouver ses affaires facilement. Il y a même des supports chauffants pour ranger ses chaussures de ski et de snow. Le plaisir, de retrouver le matin ses chaussures de ski chauffées.Il est également très simple de changer de matériel si vous avez besoin car le magasin est directement dans le centre. En quelques minutes, vous pourrez changer une paire de chaussures trop grande ou troquer votre paire de ski contre une board de snow.Et le gros plus de ce centre, est qu’il a un accès direct sur les pistes. On sort du centre avec son snow sous le bras, on chausse et on descend directement les pistes. Le petit luxe qui fait la différence ! De nombreuses activités sportives Côté activités sportives, le centre de l’UCPA de Val Thorens propose de nombreuses offres : cours de ski, cours de snow, freestyle ski et snow, stage de hors piste (pour apprendre les règles de sécurité et apprendre la technique). Nous avons pu faire pour l’occasion un escape game géant sur les pistes dans la station. L’activité n’est pas encore vraiment développée mais j’espère qu’ils le feront car c’était génial ! En tout cas, il existe assez d’activités pour ne pas s’ennuyer et varier les plaisirs. En trois jours, j’ai eu le temps de faire deux matinées de snow, une aprem de ski, une initiation hors piste et un escape game sur les pistes ! Le week-end parfait. Un centre très convivial et une bonne ambiance J’ai adoré la convivialité à l’UCPA, il y a une bonne ambiance. Les gens sont très sympas, accueillants et bienveillants.  Si vous n’avez personne de disponible avec qui partir aux sports d’hiver, le format de l’UCPA est parfait pour vous, car tout est fait pour que les gens se rencontrent et partagent un bon moment. Un séjour tout compris, à prix accessible et sans mauvaise surprise Côté tarif, les séjours à l’UCPA proposent un prix assez accessible qui comprend toute la prestation, sauf l’alcool et le transport qui sont à compter en plus. Tout le reste est compris dans le prix du voyage : le cours, le forfait, le matériel de ski, la chambre et les repas. Tout est simple et clair, il n’y a pas de mauvaise surprise pendant les vacances. Pour une semaine, comptez à peu près un budget de 655€Ce qui reste raisonnable par rapport aux autres offres sur le marché. Val Thorens, une des meilleures stations de ski européenne  J’ai adoré la station, les pistes sont variées et nombreuses. Elle fait partie du sommet des 3 Vallées, l’un des plus grands domaines du monde avec 600 km de pistes, 200 remontées mécaniques et 25 sommets. La station est mignonne, le centre est très sympa avec des petites boutiques, de bons petits restaurants, des bars très cools où faire la fête et une boîte de nuit souterraine pour s’ambiancer jusqu’au petit matin. Côté bonnes adresses, je vous conseille sur les pistes de vous arrêter au Chalet de la Marine pour déjeuner un midi ou faire une pause goûter. Ils ont de très bons muffins et du bon vin chaud. Terminez une de vos journées avec un apéro sur les pistes dans l’ambiance électrique de la Folie Douce. Pour une raclette, je vous conseille « la Paillote« , un bon petit restaurant traditionnel.Et pour terminer en beauté, allez faire un tour à la boîte de nuit souterraine « Le Malaysia« . Mon bilan de ce séjour Pour résumer en quelques points ce que j’ai aimé et moins aimé de ce séjour UCPA à Val Thorens.Ce que j’ai adoré :– l’ambiance conviviale, on peut partir seul sans soucis dans ce centre– les moniteurs très sympas et professionnels– l’emplacement de la station aux pieds des pistes– l’organisation du centre notamment pour le matériel de ski et de snow– la qualité et le choix des repas avec des menus très variés et équilibrés– la station de Val Thorens qui est magnifique et l’ambiance qui est assez jeune Ce que j’ai un peu moins aimé :J’ai adoré mon séjour, il y a très peu de choses que je n’ai pas aimé.Dans les axes d’amélioration peut-être, l’infrastructure et certaines chambres qui ont une décoration pas très moderne. Mais en visitant différentes chambres pendant notre escape game, j’ai vu que certaines étaient complètement refaites et modernes donc j’ai l’impression que c’est déjà en cours 😉 Ca vous dit de gagner un week-end sportif avec l’UCPA, pour découvrir leur concept ? Rendez-vous sur mon compte Instagram pour tenter de gagner un week-end (2 jours et 1 nuit) où vous le souhaitez parmi les destinations proposées par l’UCPA. Une belle façon de commencer l’année 2019, merci l’UCPA pour ce beau cadeau !

Le Raid des Alizés, une incroyable aventure sportive et solidaire, 100% féminine

Après avoir vécu une semaine intense et sportive, entourée de 200 femmes incroyables, dans des paysages paradisiaques entre nature luxuriante et plages de sable blanc, voici le compte rendu de cette folle aventure féminine et solidaire, qu’est le Raid des Alizés.  Le Raid des Alizés, le concept  Le Raid des Alizés, est un raid 100% féminin, qui propose une aventure sportive et solidaire de 4 jours sur l’île paradisiaque de la Martinique. Pour participer, il faut former une équipe de 3 et choisir une association qui nous tient à coeur et que l’on souhaite soutenir. Durant ces 4 jours, les participantes vont devoir sortir de leur zone de confort et se challenger pour finir chaque épreuve sportive. Le classement final leur permettra de remporter des fonds pour l’association qu’elles soutiennent. Les épreuves sont difficiles et demandent une certaine préparation sportive au préalable. Le soir, chaque équipe dort dans une tente qu’elles partagent à trois. Tout est fait pour nous challenger, nous mettre à l’épreuve et nous dépasser. L’entraide féminine est au coeur de toute cette aventure sportive. Cela peut paraître cliché, mais après ce Raid, vous ne serez plus la même. Le Raid des Alizés est bien plus qu’une aventure sportive. Ce Raid est une réelle expérience de vie où l’on apprend beaucoup sur soi. On en ressort plus grande, plus forte et plus reconnaissante de tout ce que l’on a la chance d’avoir dans notre vie, que cela soit la santé, nos amies, notre famille… Une aventure qui nous sort de notre quotidien bien confortable. 7 choses que vous allez apprendre grâce au Raid des Alizés Sortir de sa zone de confort entre bivouac et douches froides Le Raid dure 5 jours avec 4 nuits en bivouac. Les lieux choisis du bivouac sont magnifiques et toujours en pleine nature mais le confort est assez rudimentaire.  On dort dans une petite tente à trois, avec son équipe. Il faut donc laisser les bagages dehors et bien s’organiser pour garder de l’espace dans la tente. La première nuit se passe assez facilement, mais les nuits qui suivent les grosses épreuves sont plus difficiles. On ne rêve que d’une chose après une grosse journée : prendre une bonne douche chaude, retrouver de l’intimité et un bon lit confortable. Tout l’inverse de ce qui vous attend au Raid ! La nuit se fera sur un tapis de sol, collée à vos coéquipières dans votre petite tente. Côté douche, il n’y en a qu’une dizaine dans un container en bois et il n’y a pas d’eau chaude. Il faut donc bien choisir son créneau si vous ne voulez pas vous retrouvez à faire la queue avec les 200 autres participantes. Il faut prendre sur soi, garder ses vêtements humides et attendre que les douches se libèrent …  Résister à la chaleur des Antilles De 8h du matin au coucher du soleil vers 17h30, le soleil est fort, il fait très chaud et l’air est humide. Cette chaleur pesante et étouffante rend chaque effort bien plus intense. Il faut donc s’entraîner à courir ou faire du VTT dans ce type de conditions pour tenir pendant le Raid. Et il faut surtout prendre le réflexe de boire très régulièrement, sinon vous risquez d’être tétanisée par des crampes puis contractures. La chaleur est un vrai challenge pendant le Raid ! Se dépasser sportivement Même si vous êtes sportive, les épreuves proposées pendant le Raid sont pensées pour vous challenger et vous pousser en dehors de votre zone de confort entre la chaleur, la distance, la durée, le type de terrain et le dénivelé. L’épreuve de VTT proposait une distance de 16km avec 800 mètre de dénivelé, le tout sous une chaleur étouffante. Le parcours du Trail était de 17km avec 1000 mètre de dénivelé. Et l’épreuve de kayak qui suivait le trail, commençait dans une mer très agitée avec une houle qui rendait les départs compliqués. Le Raid des Alizés proposent des épreuves avec de la vraie difficulté. Il ne s’agit pas d’une petite semaine de vacances au soleil avec quelques randonnées pour occuper nos journées. On en bave sur chaque épreuve et c’est ce qui fait toute la magie de cette aventure.  Se dépasser mentalement  Chaque épreuve relève du challenge. L’intensité de la sortie est similaire à celle que l’on peut retrouver pour un semi-marathon ou une grosse sortie Trail.  A l’arrivée, on est épuisée mais fière d’avoir passé la ligne d’arrivée.Mais imaginez que chaque journée du Raid, ne se compose pas d’une mais de DEUX grosses épreuves de ce type. Et qu’il faut tenir ce rythme pendant 4 jours… le tout, en dormant assez peu et dans des conditions assez rudimentaires. La fatigue se fait vite ressentir et on devient vite irritable. Mais il ne faut pas oublier que nous avons choisi de participer à cette épreuve et que nous le faisons en plus pour une bonne cause. On ne peut donc pas se permettre de se plaindre ou de râler. Alors on apprend à prendre sur soi, relativiser et faire en sorte de rester aimable et agréable, surtout avec son équipe ;).  Découvrir la force d’une équipe « Commencer à 3 et surtout finir à 3« , voici la devise du Raid des Alizés. Cela peut paraître simple et pourtant c’est loin d’être si facile. Chacune a ses facultés sportives. Sur chaque épreuve, il y en a toujours une qui est assez à l’aise et une autre qui souffre d’avantage. Et cela en fait toute la difficulté du Raid. Pour celle qui est à l’aise, il est vite frustrant de ne pas avancer et d’attendre sans cesse sa coéquipière. Pourtant, c’est le jeu et le challenge de ce Raid. Il faut réaliser cette épreuve à 3. Nous ne sommes pas là pour faire une performance personnelle mais pour réussir cette épreuve ensemble en réussissant à trouver la bonne dynamique qui va porter l’équipe. Si on est à l’aise, on doit prendre sur soi, ne pas stresser ses équipes en les accablant mais au contraire trouver des astuces pour les encourager et les soutenir. Et surtout, rester humble car sur chaque épreuve, les difficultés ne sont pas les mêmes. Sur une épreuve, vous serez peut-être plus à l’aise que vos coéquipières mais sur les prochaines, vous serez dans la difficulté et c’est peut-être elles qui vous tireront et aideront à la finir. Le Raid des Alizés nous apprend à réussir en équipe. Une belle leçon de vie sur l’importance de l’entraide et la force du collectif. Une aventure solidaire Chaque équipe court au nom d’une association qu’elle a choisit. Cela permet pendant la recherche de sponsors de faire connaître cette association et de la promouvoir. A chaque fin de journée, avant le dîner, il y a toujours un bilan de la journée avec les coachs . A chaque fois, 2/3 équipes sont appelées sur la scène pour présenter leur projet et leur association. Tout au long des épreuves, il y a un classement en fonction des temps effectués. A la fin du Raid, chaque équipe remporte une petite somme à reverser à l’association. Les associations choisies sont diverses et variées, mais chaque équipe a une histoire bien particulière et touchante. J’ai rencontré l’équipe de l’association « Mes Amis, Mes amours« . Trois femmes qui se battent contre le cancer du sein car elles ont été touchées par cette maladie. Elles ont monté cette association pour aider et accompagner les femmes à combattre cette maladie, pour leur montrer qu’il y a une vie pendant et après la maladie et qu’il faut s’accrocher, se battre et y croire. Mais aussi une autre équipe qui se battait pour réaliser le rêve de Mathis, petit garçon gravement malade qui voulait découvrir les îles et devait donc accompagner les filles au Raid en Martinique. Il est parti cet été, bien trop tôt…Son équipe a donc décidé de l’emmener un peu avec elles et de lui faire vivre leur aventure en portant avec elles sur chaque épreuve, son doudou… Je peux vous dire qu’à chaque histoire, on a versé une larme et on s’est toutes dit que nous n’avions pas de quoi se plaindre, surtout avec toutes ses femmes fortes et qui font face à ses épreuves difficiles. Découvrir une destination différemment La Martinique est une île magnifique et sauvage, les paysages sont à couper le souffle. L’organisation a soigneusement choisi des parcours entre Trail, VTT et Kayak qui nous ont permis de visiter les plus beaux endroits de la Martinique. Nous avons ainsi fait une course d’orientation dans le fameux village de Saint-Pierre, réalisé un trail dans les paysages vallonnés du nord de l’île entre forêt luxuriante et crique de sable noir, et pagayé dans des eaux cristallines sur les magnifiques plages de sable blanc du sud de l’île. Ce Raid permet de découvrir les paysages de l’île a travers une aventure sportive.Même si le Raid permet de voir une grosse partie de l’île, l’idéal pour profiter complétement du voyage est de décaler votre retour de 2/3 jours. L’organisation propose des retours différés qui vous permettront de profiter quelques jours à la fin du Raid pour vous reposer en Martinique et voir ce que vous n’avez pas eu le temps de voir.Je vous prépare pour la fin du mois, un article sur les adresses insolites à faire en Martinique 😉 Mon bilan J’ai adoré cette expérience qui m’a beaucoup appris. Entre les différentes épreuves que l’on relève, les rencontres que l’on fait et les conditions dans lesquelles on évolue, j’en suis ressortie grandie, plus forte et plus reconnaissante de la vie que je mène. Je n’ai qu’une seule envie, monter une équipe et m’inscrire pour l’année prochaine. Ce Raid a été une aventure incroyable, forte en émotions, en rencontres et en aventures.  Les inscriptions pour le Raid de novembre 2019 se font en mars mais attention, les places étant limitées à 70 équipes, les candidatures sont complètes en quelques heures après leur ouverture. Alors si vous ne voulez pas rater cette aventure, rendez-vous début mars devant votre ordinateur sur le site du raiddesalizes. Encore un immense merci aux 4 équipes qui m’ont accueillie pour vivre cette aventure en immersion avec elles  <3Merci également à l’agence North Communication et à Amandine pour cette belle opportunité et cette super organisation ! Infos pratiques – Questions/Réponses Suite à vos différentes questions que vous m’avez posées en story sur Instagram, voici un récapitulatif des informations que vous souhaitiez :N’hésitez pas à m’en poser d’avantage en commentaires, je mettrai à jour la fin de cet article ;). Combien ça coûte ? Le coût de cette aventure est de 8900€ par équipe. Ces fonds doivent être financés par des sponsors. Il faut donc monter un dossier avec votre équipe pour récolter assez de dons et financer votre aventure solidaire. Le Raid vous accompagne dans votre recherche de sponsors et vous donne quelques outils (dossiers à envoyer etc..) Faut-il être une grande sportive pour participer ? Faut-il vraiment s’entraîner au préalable ? Les épreuves du Raid sont très intenses : Trail de 17km avec 1000m de dénivelé, 16km de VTT avec 800m de dénivelé, Kayak en mer agitée … On dort peu et on enchaine chaque jour, deux grosses épreuves entre le matin et le soir. Il est vraiment important de s’entrainer pour tenir le rythme et ne pas se blesser. Si vous n’êtes pas une grande sportive, vous pouvez vous inscrire. Ce Raid sera une bonne opportunité pour commencer le sport et suivre des entraînements réguliers. Pendant votre préparation, entraînez vous en course à pied et en vélo, en essayant de varier les terrains et de vous attaquez à des parcours avec du dénivelé. Essayez de vous entraîner avec votre équipe également en kayak si vous le pouvez. Il est important de vous préparer sportivement pour profiter pleinement de cette aventure.  Quel équipement prévoir ? Le Raid vous fournit une tente, des tapis de sol, le VTT, le casque, des tee-shirts de sport ainsi qu’un K-Way pour vous protéger de la pluie.De votre côté, il faut prévoir une tenue estivale de Trail avec des chaussures spécifiques, un short de sport et un…

La vraie beauté des surfeuses mise à l’honneur et sublimée par Cécilia et Julie

L’idée de deux girlboss et passionnées de l’Océan Julie, lilloise, expatriée à Hossegor, travaille à son compte sur Chipiron, la marque de surf, qu’elle a développée avec son mari.Elle fait également bouger les choses dans le monde de la glisse féminine, en créant il y adeux ans avec 4 amies, “EllesSurf”, une association pour réunir les femmes autour du surf.En quelques mois, le succès est au rendez-vous avec plus de 400 adhérentes et plus de 8K abonnées sur Instagram ! Cécilia, connue dans le monde du surf et dans le sud-ouest pour ses talents de photographe. Sur son compte Instagram, on découvre son univers : une véritable ode à la beauté de l’Océan et des femmes. Cécilia a un vrai don pour sublimer les surfeuses. Ce duo de girlboss talentueuses ne pouvait qu’imaginer et penser un projet inspirant concernant la gente féminine. C’est ainsi que né « Body Curves Matter« , un projet photo pour mettre à l’honneur la diversité de la beauté des surfeuses. Sortir du physique cliché de la surfeuse En tant que femmes, elles sont touchées par cette pression des médias sur le physique“parfait” associé à la surfeuse : bronzée, svelte avec les cheveux décolorés ! “Une surfeuse est avant tout une femme épanouie, passionnée de l’Océan, mais qui comme toutes les femmes portent ses petits complexes avec elle tous les jours. Les messages envoyés par les médias ne font que complexer d’avantage et culpabiliser les femmes, en leur montrant un seul physique.” nous raconte Julie. Elles décident donc de monter un projet autour de la photographie pour montrer la vraie beauté et la diversité des femmes dans le surf. « Nous sommes toutes différentes et avons toutes nos petites imperfections qui peuvent rapidement nous gâcher la vie si on leur accorde trop d’importance. Le but de ce projet est de montrer aux femmes qui surfent, que nous sommes toutes belles et que c’est à nous d’assumer et d’aimer nos corps.” Un réel engouement dès le casting Elles lancent ainsi un casting sur leurs propres réseaux en expliquant leur projet.Les retours sont plus que positifs et en quelques heures, les filles reçoivent des centaines de messages. « Il y a eu un tel engouement qu’il a été difficile de traiter toutes les réponses. Mais nous étions heureuses car nous avons vu que ce projet était attendu par les femmes ». Le shoot se passe quelques jours plus tard sur la Côte des Basques. Le casting est composé de 9 femmes surfeuses toutes différentes physiquement : complexée par une forte poitrine, par un ventre, par des cuisses qui s’embrassent, une future maman, une surfeuse handicapée d’un bras, une maman qui n’a pas encore retrouvé complètement sa ligne… Le résultat : 9 femmes surfeuses, naturelles et sublimes Les photos sont magnifiques, chaque femme est bien dans sa peau, s’amuse et s’assume.Le message de ce projet est réussi . “Ce projet est un véritable succès, nous avons eu beaucoup de retours positifs et bienveillants, que cela soit des femmes mais aussi des hommes.” Nous avons toutes des corps éloignés de ceux que l’on nous présente dans les magazines.Mais peu importe les différences, une femme qui est bien dans sa peau, s’illumine et devientsublime. Tout est dans la tête ! Ces photos changent des magazines et nous décomplexent. Elles sont la preuve vivante qu’il n’y a pas de physique typique pour être belle.Un message positif, que même des marques comme Billabong, souhaite mettre au coeur de leur communication et de leurs valeurs ! Il est temps que les choses bougent et changent, merci Julie et Cécilia . Comme le dit si bien Cécilia Thibier sur son compte instagram : « Femme, aimez-vous,Femme, soyez libre d’être vous-même,Femme, la normalité c’est d’être unique,Alors soyez fière d’être ce que vous êtes, la beauté est bel et bien à l’intérieur de vous-même.L’apparence n’est qu’éphémère.Alors n’oubliez pas de sourire c’est votre plus belle arme » Alors ne perdons plus de temps à ne pas profiter de la vie à cause de nos soi-disantesimperfections, attrapons une board et filons fièrement en bikini nous amuser dans l’eau ! Bien sûr, je vous conseille tout de même de favoriser la combinaison intégrale au vue des températures actuelles !

Comment continuer à faire du sport en hiver ?

Entre la nuit qui tombe de plus en plus tôt et les températures qui se rafraîchissent, il devient difficile de maintenir notre activité sportive. On est plus facilement tenté à cocooner chez soi en restant au chaud, plutôt que de s’adonner à une activité sportive. Pourtant, il est essentiel pour rester en forme de maintenir une activité sportive régulière, d’autant plus en hiver où l’organisme est mis à rude épreuve entre la fatigue, le froid et les bactéries.Le sport permet en effet de booster vos défenses immunitaires, d’entretenir votre forme physique et de garder le moral avec la sécrétion de la dopamine. Voici quelques conseils pour continuer à faire du sport en hiver.  Choisir un équipement adapté Comme le dit le dictons:  « Il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que de mauvais vêtements ». Alors, choisissez un équipement adapté !  Il est essentiel d’adapter votre équipement à la météo. S’il pleut, choisissez des vêtements imperméables et s’il fait froid, portez des vêtements isolants. L’idéal en cas de froid, est d’utiliser la technique de  l’oignon  en superposant les couches de vêtements. La première couche sera respirante avec manches courtes, pour évacuer la transpiration. La deuxième sera isolante, avec manches longues pour maintenir la chaleur. La troisième couche aura pour objectif de vous protéger de la pluie ou du vent, si besoin. On n’oublie pas de protéger la tête s’il fait très froid, pour éviter une trop grande déperdition de chaleur.  Même chose pour les extrémités comme les mains, n’oubliez pas les gants . Côté équipement, si vous souhaitez courir en musique, je vous conseille de choisir des écouteurs à conduction osseuse. Ils vous permettront de courir avec votre playlist préférée tout en entendant les bruits extérieurs. Un indispensable pour ne pas être dans sa bulle et se faire surprendre par une voiture, un vélo ou un autre obstacle… Il en existe plusieurs marques, mais j’ai testé dernièrement les écouteurs bluetooth Aftershokz (photos ci-dessous) qui sont top ! A retrouver dans ma sélection running dans la rubrique ShopMyStyle.  Trouver un ou des partenaires sportifs  Un conseil très simple, mais cela fonctionne. Si l’on se sait attendu, on ne pourra pas se désister sans motif sérieux. A plusieurs, c’est mieux ! On motive son conjoint, ses collègues de travail, sa meilleure amie, son voisin, sa sœur… On se donne rendez- vous, on part ensemble, on revient ensemble. On discute, on échange, on fait une micro- compétition à deux, on se défoule et on se sécurise.  Vous pouvez également intégrer des groupes qui proposent des séances sportives comme les bootcamps du CYD ou les runs du Happyrunningcrew. Ces deux associations proposent des sorties sportives et gratuites.  Tester de nouvelles activités sportives  Pour ne pas tomber dans la routine et rester motivé à faire du sport, profitez de l’hiver pour choisir de nouvelles activités sportives indoor comme la boxe, le flyyoga, le yoga bikram, l’aquabike ou la natation.L’occasion de sortir de votre routine sportive et de vous entraîner différemment.  S’inscrire dans une association ou un club de fitness est aussi un bel engagement, qui motive pour d’autres raisons : on finance, donc on s’y tient. Et cela marche aussi ! On n’oublie pas non plus les sorties toutes simples entre amis ou en famille le week- end. On s’oxygène le temps d’une promenade en forêt, d’une balade en vélo, d’une marche au bord de mer, d’une matinée piscine le dimanche matin ou même une sortie en skate entre copains … l’occasion aussi de découvrir de nouvelles activités fun. N’oubliez pas, il n’y a pas d’âge pour commencer et s’amuser.  Manger et s’hydrater en conséquence Lorsqu’il fait froid, on a tendance à manger plus, plus gras et plus sucré. Si l’on fait du sport, c’est que l’on fait un effort pour prendre soin de sa personne, de soi, de sa santé. Alors on se donne les moyens : on choisit des aliments de qualité, bios de préférence, non raffinés. On achète des produits frais et l’on cuisine, même simplement : vapeur, au four, en papillotte… puis on ajoute des herbes, des épices, un filet d’huile d’olive, une noisette de beurre… On mange un peu plus de sucre lent (pâtes, pain, muesli…) pour avoir de l’énergie dans la durée. On n’oublie pas les protéines pour nourrir les muscles sollicités et les fruits de saison pour booster l’organisme. On s’inscrit dans une démarche du « manger moins, mais mieux », cela prend du temps, mais vous en valez bien la peine, et votre corps le mérite. L’hiver, on ressent moins le sentiment de soif, on ne néglige pas pour autant les apports hydriques : eau, infusion diverses, jus… On choisit un contenant « repère » (une gourde, une bouteille, un grand verre…), et on le garde à ses côtés pour le visualiser : ainsi on n’oublie pas de boire régulièrement.  Si l’hiver n’est pas naturellement votre saison préférée, apprenez à l’aimer en vous fixant des objectifs sportifs raisonnables. Une fois ces objectifs atteints, pensez à vous remercier avec gratitude : allez au hammam vous réchauffer, offrez- vous une séance de massage ayurvédique, prenez le temps de faire un sauna au club de sport. Adoptez des moments de « slow life » après vous être imposé de sortir de votre zone de confort : ça marche et votre corps et votre mental vous le feront vite savoir ! Plus d’articles pour rester en forme cet hiver 6 astuces naturelles pour booster son organisme en hiverComment courir en hiver ?Comment faire du sport avec une vie active bien remplie ?Ma sélection de boissons chaudes pour se réconforter Article co-écrit avec Léna de fiftyhealty, ma maman 😉 Photos : Merci Gauthier Graffeuille

Une semaine de détente entre yoga et surf à Imsouane, petit village de pêcheurs coupé du monde

De mon premier pas sur le sable de cette baie, jusqu’à la dernière session de surf au coucher de soleil, j’ai gardé un sourire béat et des étoiles dans les yeux. Je vous partage donc dans cet article cette semaine magique passée au Maroc entre lâcher prise et surf à Imsouane, petit village de pêcheurs coupé du monde. Je suis complètement tombée sous le charme de cet endroit. Entre ce décor magique, l’Océan à perte de vue, le surf, la gentillesse de la Olofamily, le  calme et ce décor à couper le souffle … tous les ingrédients sont réunis pour commencer une Ocean Therapy !    Vivre au rythme des vagues et du soleil J’ai adoré le mode de vie que nous avons mené à Imsouane : se lever avec le soleil, réveiller son corps avec une séance de yoga devant l’Océan, prendre un bon petit déjeuner, partir surfer 1 ou 2h, se reposer ou travailler, déjeuner, siester, re-surfer, travailler, diner et se coucher tôt, épuisée de bonne fatigue. La vie de rêve ! Imsouane, un petit paradis au milieu du désert Imsouane est un petit village de pêcheurs, perdu au milieu du désert à 90km au nord d’Agadir entre Taghazout et Essaouira. Pour y accéder, il faut emprunter une longue route en lacet dans les montagnes désertiques de la côte ouest marocaine. Etant difficile d’accès, ce village est encore très peu construit, préservant ainsi une nature étonnante et sublime. La première fois que l’on arrive à Imsouane, on a l’impression d’arriver à l’autre bout du monde, loin de tout, perché en haut des montagnes de l’Atlas avec une vue à 360° sur l’Océan. Il n’y a quasiment que des locaux, pas de complexe hôtelier, pas d’attrape-touriste, de gros restaurant, pas de banque, pas de supermarché, pas de caisse de retrait… seulement des petites maisons, des bateaux de pécheurs, la montagne et l’Océan. Le paysage est à couper le souffle entre cette immense montagne désertique, l’eau turquoise et transparente et ces lignes de vagues parfaites qui déferlent doucement sur plusieurs centaines de mètres… Je n’ai jamais vu un endroit si magique, calme et reposant. Le magazine Forbes l’a d’ailleurs classée dans les plus belles plages du monde. Un véritable havre de paix où l’on a envie de poser notre valise pour un petit moment, en oubliant tout le reste.  Olo Surf & Nature, une surfhouse où il fait bon vivre Olo Surf & Nature est une très jolie surfhouse qui possède trois établissements à Imsouane. Tayourt, une sublime surfhouse plein pied en face de Magic Bay et de la montagne. Elle est d’ailleurs l’une des premières maisons construites à Imsouane. Olo, la principale surfhouse où les diners sont servis. Cette maison est sur deux étages avec plusieurs terrasses pour les chambres et une grande terrasse au rez-de-chaussée avec une piscine, un joli bar et une belle vue sur l’Océan. Dar Zitoun, une villa privée pour les groupes avec piscine et service de restauration sur place (plus d’infos sur demande).  Chaque maison possède une ambiance et décoration bien spécifique. Tout est fait pour que l’on se coupe de notre quotidien et que l’on se plonge dans cette bulle de bien-être. La décoration est épurée et cocooning. La restauration est saine, colorée et gourmande. L’équipe de surfhouse est adorable et aux petits soins. Dès notre arrivée, nous sommes accueillis les bras ouverts par Youness surf teacher et Justine, la responsable, qui nous présentent aussitôt le reste de l’équipe de Olo Surf & Nature. Nos valises touchent à peine le sol que nous nous sentons déjà comme à la maison. D’ailleurs le premier réflexe de Gauthier, mon ami photographe est de demander l’heure à laquelle commence les cours de surf. Youness lui répond d’un air décontracté : « Tranquille, c’est l’après-midi, on a le temps mon frère ». L’équipe d’Olo Surf ne s’attache pas uniquement à nous faire passer un bon séjour, ils nous réapprennent à être en vacances et à lâcher prise ! Une cuisine locale, saine et gourmande Entre le petit déjeuner sucré/salé face à l’Océan, les « mezze » au déjeuner et les bonnes tajines le soir pour le diner, chaque repas a été un festin ! Nous avons super bien mangé pendant cette semaine chez Olo Surf & Nature. Le matin, le petit déjeuner propose un large choix de mets sucrés et salés. On y trouve des msemens (les crêpes feuilletées marocaines), du fromage Elby, de belles dates, du pain, un large choix de confitures, des oeufs ainsi que des boissons chaudes dont du bon thé maison à la menthe. Le midi, vous pouvez soit vous inscrire au repas traditionnel, servi dans le salon, soit manger à l’heure que vous souhaitez en commandant au bar de la surfhouse une de leur assiette de falafels, avocado toasts, spring rolls ou assiette de houmous à la betterave.J’ai opté pour les déjeuners sur le pouce au bar le midi. Je trouvais ça plus pratique et avec la chaleur je préférais manger des repas légers et frais.  Par contre, tous les soirs, nous avons diné sur place en optant pour les plats traditionnels préparés par la surfhouse. Après une grosse journée de surf, entre le soleil et le sport, nous étions épuisés et rêvions juste de bons plats chauds et consistants. Les diners servis sont copieux, délicieux et équilibrés :  salade, légumes, féculents, protéines, le tout toujours accompagné d’un bon dessert. Le surf avec Olosurf Un des gros avantages (et luxe) de la surfhouse d’Olo Surf est qu’elle est située au pied du spot de surf. On peut même vérifier les conditions de sa chambre ou de sa table de petit déjeuner ! Pas de pression sur le timing,  sur l’organisation ou sur les trajets, tout est simple et chacun a la liberté de faire ce qu’il a envie, quand il a envie : le concept des vraies vacances ! Côté cours de surf, Olo propose deux cours par jour en fonction des conditions. Les instructeurs de surf sont très pédagogues et le matériel fourni, est de qualité. Quelque soit votre niveau, vous progresserez et vous amuserez. Pour ma part, je surfais déjà avant de venir mais je suis loin d’être une grande surfeuse, je débute encore.  J’ai donc profité de mon séjour pour prendre des cours avec Youness d’Olosurf, qui est un super instructeur et surfeur. Il m’a transmis sa passion pour le longboard. Grâce à ses conseils, en quelques jours, j’ai vraiment progressé. J’ai d’ailleurs réussi à prendre mes premières droites; alors que je ne savais absolument pas en prendre et ne partais que sur des gauches. Côté matériel, pas besoin de prendre votre board, si vous n’avez pas envie de vous charger dans l’avion. Entre un large choix de boards en mousse pour débuter, de jolis longboards et des shortboards, il y a une belle panoplie de jouets chez Olo Surf pour s’amuser dans les vagues ! Les spots de surf à Imsouane Magic Bay Je n’ai jamais vu un spot aussi beau et magique. Le décor est juste dingue. La baie est immense, elle est entourée d’une immense montagne désertique. Quand on surfe dans la baie, on a juste l’impression d’être perdu dans ce petit paradis Magic Bay est le spot des longboardeurs. La vague est une droite qui déroule sur plus de 800 mètres ! Cette vague permet de rapidement progresser à tous les niveaux. Cathedrale Le spot de Cathédrale est de l’autre côté. Il est accessible pour les intermédiaires lorsqu’il n’y a pas trop de swell. Mais attention, il vaut mieux être un bon surfeur car les grosses houles forment une droite puissante. Les autres activités sportives Run sur la plage Si vous aimez courir, vous allez pouvoir vous faire de belles sorties sportives à Imsouane. Partez d’Olo Surf , longez la plage et montez les escaliers. Une sortie bien sportive à faire aux aurores lorsque la plage est encore déserte. Yoga devant l’Océan Il y a régulièrement des cours de yoga proposés sur le rooftop de Tayourt mais vous pouvez également faire votre propre flow sur la terrasse de votre chambre face à l’Océan. Face à la montagne déserte et à l’Océan, votre flow sera bercé par le bruit des vagues. Le lieu idéal pour vous plonger dans votre pratique et accéder à une relaxation profonde ! Bilan de cette semaine yoga et surf à Imsouane  Que vous souhaitiez apprendre le surf, perfectionner votre pratique ou simplement faire une cure régénérative loin du stress de la vie quotidienne et du rythme urbain, ces vacances yoga et surf à Imsouane chez Olo Surf Nature vous promettent une expérience mémorable. Vous apprendrez avec eux l’esprit qui régnait à l’âge d’or du surf, loin du cliché commercial que nous connaissons tous. Le partage, la découverte, le plaisir et le respect de l’environnement et des autres sont les valeurs sur lesquelles ils ont construit l’expérience qu’ils vous proposent. Merci, Merci <3 Un immense merci à toute la OloFamily pour leur accueil chaleureux et pour nous avoir fait découvrir leur petit paradis ! Retrouvez toutes les infos sur la surfhouse sur leur site Olosurfnature.com. Un immense merci encore à Gauthier Graffeuille, mon talentueux et patient photographe qui m’a accompagné durant tout ce séjour. D’ailleurs, si vous cherchez un photographe en freelance, je vous le recommande mille fois ! J’espère que cet article vous donnera envie de prendre vos billets direction le Maroc pour vos prochaines vacances ! Pour retrouver d’autres articles sur des voyages kitesurf et surf, rendez-vous dans la rubrique voyage du blog.  J’ai tellement aimé cet endroit que j’aimerais vous le faire découvrir en organisant une retraite yoga & surf en novembre. Ca vous dit ? Informations en message privé dans la rubrique «  Contact ».

Voyage : retraite surf et yoga à Taghazout au Maroc

Informations utiles à propos de Taghazout La monnaie locale est le dirham. 1euro =10 dirhams environ  Pour y aller : Vol Paris/Agadir avec Transavia à partir de 150€ Meilleures périodes pour le surf : de septembre à fin novembre avec des températures autour de 18-23°C  Il n’y a pas d’alcool vendu à Taghazout, seulement dans les surfhouses. Mais il y a tellement de bons jus et autres boissons sans alcool, qu’honnêtement ça ne m’a pas trop manqué.  Il n’y a pas de distributeurs à Taghazout, il vaut mieux retirer à l’aéroport La vie à Taghazout Taghazout est un village de pêcheur, qui est devenu un incontournable du surf.   Taghazout est encore assez peu développé, il n’y a quelques bars et restaurant dans la ville, quasiment pas de magazins, juste quelques échoppes locales pour acheter des fruits. Les rues ne sont pas construites, tout est en terre et en cailloux. Ce qui fait le charme de ce village, encore à l’état brut. Taghazout est plus développé qu’Imsouane mais reste encore préservé. Mais étant devenu un incontournable du surf, ce village va certainement s’urbaniser dans les années à venir. En espérant que cela soit bien fait !  La surfhouse Dfrost Almugar Le plus sympa à Taghazout est de dormir en surfhouse. Il y a une bonne ambiance et on rencontre d’autres jeunes qui voyagent. L’occasion de découvrir de nouvelles personnes. A Taghazout, j’ai logé chez Dfrost Almugar, une jolie surhouse perchée sur les rochers, offrant ainsi une très belle vue sur l’Océan. La surfhouse possède une belle terrasse où l’on peut prendre son petit déjeuner, son déjeuner, ou juste bouquiner au calme dans les canapés. La terrasse a un accès directement à la mer, via des petits escaliers . On peut à tout moment de la journée, emprunter les paddles de la surfhouse et descendre les escaliers pour aller se balader sur l’eau. Un autre des points très sympas de cette surfhouse est qu’elle possède un rooftop où les cours de yoga sont organisés. La vue est magnifique et reposante. Les conditions parfaites pour une séance de yoga ! Les chambres Côté chambres, elles sont simples et mignonnes.  Leur vrai plus, est qu’elles possèdent toutes une petite terrasse avec vue sur Océan. Les salles de bain sont à l’extérieur des chambres et se partagent. Moi qui aime bien avoir mon petit confort, je n’ai pas trouvé ça gênant. Je n’ai jamais attendu et comme elles sont régulièrement nettoyées, elles sont toujours propres.    Les repas Les repas sont locaux et gourmands. Au petit déjeuner, il y a autant du salé que du sucré. Le choix n’est pas énorme mais il y a un peu près de tout : fruits, céréales, oeufs, légumes et charcuterie. Au petit déjeuner, il y a également de quoi se préparer son propre sandwich, pitta ou salade pour le déjeuner. L’avantage est que l’on se prépare son propre lunchbox avec ce que l’on aime. Les repas du soir sont composés de tajines et de bons desserts marocains. Nous avons quasiment pris tous nos repas à la surfhouse sauf un soir pour aller découvrir l’ambiance de la ville. Le programme de la semaine surf et yoga L’avantage de partir une semaine avec cette surhouse est que vous avez un programme sportif bien complet entre surf-arie et yoga. Les journées sont bien remplies. On se lève à 7h30, on réveille son corps avec une séance de yoga dynamique sur le rooftop avec le soleil qui se lève. Puis on petit déjeune et on part en voiture à la recherche du bon spot sur la côte en fonction des conditions de la journée. On surfe 2h, on déjeune, on re-surfe, on rentre, on se douche et à 17h c’est l’heure des étirements avec une séance de yin yoga sur le rooftop. A 18h, la journée se termine avec un apéro sur la terrasse près du jaccuzzi en attendant que les bonnes tajines cuisent. De belles journées, où l’on se laisse porter par le rythme, on est actif mais on se détend !  Planning d’une journée chez Dfrost : 8h réveil aux aurores avec un yoga dynamique 9h déjeuner 9h30 départ sur les spots de surf 10h-12h cours de surf 12h-13h déjeuner sur la plage 13h30-15h30 : surf libre 16h retour à la surhouse 17h30 yin yoga 19h diner servi Les cours de surf Dfrost propose une semaine complète de surf avec 4 heures de surf par jour. Au programme, 2 heures de cours en groupe tous les matins puis 2 heures de mise en pratique l’après-midi en autonomie. Dfrost propose des Surf-ari, c’est à dire qu’en fonction des conditions, on se rend sur le spot idéal autour de Taghazout. L’avantage du Surf-ari est que les équipes connaissent tous les spots et sauront vous trouver un spot qui fonctionne. L’inconvénient est que l’on est parti en vadrouille toute la journée de 9h à 15/16h.  Les instructeurs sont très sympas et classent les élèves par niveau. On ne se retrouve pas abandonner dans un cours de débutant si on sait déjà surfer et vice versa, on n’est pas lâché au milieu de grosses vagues si l’on commence.   J’étais avec deux garçons qui savaient un peu surfer donc on a pu directement aller un peu plus loin au large pour aller chercher des vagues. Je suis encore débutante en surf, ça me fait toujours du bien d’avoir des conseils sur comment se positionner pour prendre la vague, mieux les lire et améliorer mon take-off pour lequel je dois vraiment gagner en rapidité. Comme nous étions que 3 dans mon groupe, on a pu bénéficier des conseils personnalisés du prof qui était vraiment top !  Les séances de yoga sur le rooftop Les cours de yoga ont lieu sur le rooftop de la surfhouse. La vue est magique. Le lieu idéal pour méditer, se concentrer sur sa pratique et se détendre Les deux cours proposés sont très complémentaires. Le cours du matin est un yoga dynamique pour réveiller le corps et l’échauffer au cours de surf. Alors que le cours du soir, est un yoga doux, un yin yoga pour étirer le corps en profondeur et se détendre. A absolument faire à Taghazout Prendre une Ginger Beer à l’Auberge le soir d’un concert Faire une balade en Paddle au coucher du soleil le long de la côte Prendre un Smoothie à la marocaine au Café Mouja en se posant vue sur l’Océan Aller boire un verre à la WOW Surfhouse Prendre l’apéro au coucher de soleil dans le jaccuzzi sur la terrasse de la surfhouse Dfrost Partir deux jours à Essaouira pour faire du shopping et se faire chouchouter au hammam de la villa Amaryllis A voir aux alentours de Taghazout Aghroud, un tout petit village multicolore Passer une journée à Aghroud, un tout petit village près d’un spot de surf, sur la côte près de Taghazout. J’ai adoré cet endroit. Ce n’est vraiment pas grand, mais c’est sublime et plein de charme. Les maisons sont peintes de toutes les couleurs avec des miroirs sur chaque fenêtre. Allez-y ! Essaouira, pour sa médina et la jolie villa Amaryllis Pour terminer en beauté ce séjour, nous sommes partis 2 jours visiter Essaouira. Nous avions envie de voir également la vie plus citadine sur la côte marocaine après ces quelques jours plus calmes. On s’est promené dans toutes les rues J’ai adoré Essaouira, la ville est magnifique surtout la médina. Nous avons passé tout une journée à nous promener dans ses rues pleines de vie ! Le changement était surprenant. Taghazout est si calme comparé à ses rues pleines de vies. En se promenant dans ses ruelles, on en prend plein les yeux ! Entre ce mélange de parfums qui nous piquent le nez entre les épices et l’huile d’argan, ces jeux de couleurs dans tous les sens entre les tapis qui flottent, les sacs, les peintures accrochés sur les murs, et tout ce bruit de personnes qui rient, qui négocient, qui nous interpellent et qui s’esclaffent ! Une ambiance incroyable qui nous plonge dans la vie citadine marocaine.  Nous avons dormi à la Villa Amaryllis sous les conseils d’une amie. La villa est à 15mn en voiture du centre d’Essaouira, reculée dans les terres. Cette villa est un véritable havre de paix, on s’y sent bien. Les chambres sont spacieuses avec une architecture et décoration typique marocaine. La piscine et l’espace autour est sublime et nous invite clairement à la farniente. Le petit déjeuner et les repas sont d’ailleurs servis autour de cet endroit. Il y a également un espace spa/hammam pour se faire chouchouter. Myriam, l’hôte de ce bel établissement, nous a accueilli très chaleureusement et naturellement. On s’est vite senti comme à la maison. En arrivant, elle nous a donné ses meilleures adresses à Essaouira ce qui nous a permis de découvrir de belles pépites comme le Café des Arts. On a tellement adoré cet endroit qu’on y a déjeuné puis diné. Le lieu est incroyable, coloré, rempli d’oeuvres d’arts avec un rooftop magnifique. L’ambiance au déjeuner et au diner est tellement différente que cela vaut la peine de tester les deux. Le soir, il y a un concert sur la terrasse avec une ambiance folle. Les gens dansent, rient, tout le monde fait la fête. Et on y mange délicieusement bien. Bref une très belle adresse ! J’ai vraiment adoré mon séjour chez Myriam. C’était presque trop court, je serai bien restée une ou deux journées supplémentaires. Mais j’aimerais beaucoup revenir à Essaouira pour tester le spot de kitesurf car nous n’avons pas eu le temps d’en faire.  J’en profiterai très certainement pour passer plus de temps à la villa Amaryllis ! Imsouane, mon petit paradis Retrouvez toutes les infos sur ce paradis dans mon article sur Imsouane Un immense merci à Gauthier Graffeuille pour ses sublimes photos et à Théo Soenen pour le montage de la vidéo <3 si vous cherchez un photographe ou un monteur de talent, n’hésitez pas à les contacter ! J’ai tellement aimé cet endroit que j’aimerais vous le faire découvrir en organisant une retraite yoga & surf en décembre ou janvier. Ca vous dit ? Informations en message privé dans la rubrique «  Contact ».

10 conseils du surfeur professionnel Jérémy Flores

Etant au Quiksilver Pro cette année, j’ai eu la chance de rencontrer Jérémy Flores, notre champion français de la vague. J’en ai donc profité pour lui poser quelques questions et bénéficier de ses conseils de sportif pro et amoureux de l’Océan Jérémy est un vrai amoureux de l’Océan avec qui il vit et se sent en harmonie. « J’ai toujours pêché depuis très jeune, je mangeais ce que je pêchais, je plongeais, nageais, surfais, j’ai toujours été très lié avec l’Océan.Depuis tout petit, c’est un environnement dont j’ai besoin d’être proche.J’aime passer du temps et découvrir d’autres environnements comme visiter de grandes villes comme New-York ou partir faire du snowboard à la montagne. Mais au bout de quelques jours, je ressens ce besoin de me ressourcer et de revenir près de l’Océan. C’est vital. » Après avoir échangé avec Jérémy, voici 10 choses que j’ai appris de ce sportif de haut niveau, pour trouver son équilibre et être heureux ! Croire en ses rêves Jérémy a commencé le surf très jeune à la Réunion grâce à son père qui était lui-même surfeur.« Le surf est une passion que j’ai depuis tout petit. Quand j’étais enfant, j’ai entendu dire un jour que tu pouvais vivre de ta passion. C’était un rêve, mais à partir de là, j’ai tout fait pour réussir dans le surf. « Il participe rapidement à des premières compétitions vers 6/7 ans. Puis, à l’âge de 9 ans, il est repéré lors de plus gros contests de surf sur la plage de Cap Breton. Quiksilver le signe pour un contrat long terme et l’aventure débute pour Jérémy qui part voyager pour prendre de l’expérience sur toutes les vagues dans le monde. Etre déterminé et ne rien lâcher Plus jeune, Jérémy n’était pas comme les autres à profiter et à faire la fête. Il était déjà concentré sur son avenir professionnel.« Adolescent, j’étais butée et je ne faisais aucun écart pour mettre toutes les chances de mon côté. Je voulais réussir et vivre de ma passion pour le surf. Du coup, je faisais très attention à ce que je mangeais et suivais un entraînement sportif stricte pour être en forme et au maximum de mes capacités physiques. D’ailleurs, je ne faisais jamais la fête et ne mangeais pas de junk food. » S’inspirer des sportifs de haut niveau Jérémy s’inspire beaucoup des sportifs de haut niveau. Il a d’ailleurs lu le livre de Novak Djokovic sur son régime sans gluten, qu’il a suivi pendant deux ans. « J’ai senti que ça m’avait énormément apporté. Cela a vraiment amélioré mes performances physiques et sportives. C’est impressionnant , je sentais que j’avais plus d’énergie.«  Trouver son équilibre et savoir vivre Si Jérémy a appris quelque chose après toutes ses années de régime stricte et d’entrainement intense, c’est qu’il est important de ne pas être dans l’extrême.  » Jeune, je suis tombée dans l’extrême, alors que tout est une question d’équilibre, c’est la clef de la réussite. J’adore les bonnes viandes et les bons restaurants, je pense qu’il faut savoir se faire plaisir. » Etre à l’écoute de son corps Maintenant pour prendre soin de lui, Jérémy essaye d’écouter ce que son corps lui réclame.« J’essaye d’avantage d’être à l’écoute de mon corps. Si je sens que je suis fatiguée et que mon corps a besoin d’une pause pour recharger les batteries, je fais une detox de 5 jours. Je mets mon corps au repos en faisant un jeûne à base de jus naturel avec du citron pressé, du piment de cayenne et du sirop d’érable. «  Prendre du plaisir dans ses activités sportives Au cours de sa carrière, Jérémy a tellement suivi d’entraînements sportifs, qu’il se lasse très vite dans le sport. Son secret pour maintenir une routine sportive régulière ? Pratiquer des activités sportives dans lesquelles il s’amuse ! « J’ai passé tellement de temps dans les salles de sport que j’ai besoin de trouver des activités dans lesquelles je prends du plaisir. » Varier les sports pour ne pas habituer le corps « J’essaye d’innover pour ne pas habituer mon corps car je me lasse très vite. En ce moment, je fais de la ginastica natural. C’est un mélange entre les arts martiaux, de la capoeira et du yoga. C’est un sport très complet car c’est assez tonique, on travaille le cardio mais aussi la souplesse. » Apprendre à respirer grâce au yoga  Jérémy a également intégrer le yoga dans sa routine quotidienne.« Le yoga permet de m’étirer, mais surtout m’a permis de maîtriser des techniques de respiration pour apprendre à évacuer le stress et gérer la pression. Le yoga m’a beaucoup apporté pour gérer les moments de stress pendant les compétitions et canaliser mon énergie pour rester concentré. » Aimer et prendre soin de la nature Le surf t’apprend le respect de la nature.Quand tu as grandit dans l’Océan, tu ne peux qu’être amoureux de l’Ocean et de la nature. Sensibiliser son entourage pour préserver la planète Grâce à son statut de surfeur professionnel, Jérémy voyage dans les plus beaux endroits du monde près de l’Océan depuis des années. Malheureusement, il a pu voir une dégradation de ces endroits paradisiaques en termes de pollution. Il essaye donc de sensibiliser les gens autour de lui.« J’ai clairement vu une dégradation au fil des années. En Indonésie, notamment c’est flagrant. La pollution est catastrophique. On ne peut pas leur en vouloir car c’est un manque d’éducation mais c’est inquiétant.Avec la petite notoriété que je peux avoir dans le monde du surf, j’essaye de passer des messages et de sensibiliser les gens.Malheureusement beaucoup de grosses ONG utilisent cette catastrophe pour s’en mettre plein les poches. Il vaut mieux se méfier des actions qui incitent à payer pour préserver l’environnement..Je ne veux pas généraliser car il y a de petites organisations qui font bouger les choses. Mais il faut se méfier des grosses organisations.Personnellement, je préfère agir pour l’environnement en passant des messages et en sensibilisant les gens autour de moi et en les incitant à faire de même et transmettre le message à leur entourage. » Merci Jérémy pour ton temps et ce bel échange.

Mes meilleurs spots de kitesurf dans le Nord de la France ?

Ce n’est pas parce que les vacances estivales sont finies, qu’on ne va pas profiter de l’automne pour continuer les sessions de kitesurf. Habitant à Lille, voici mes Home Spot, mes meilleurs spots de kitesurf dans le Nord, je n’ai pas dit que c’était les meilleurs, mais ce sont ceux que je préfère 😉 Oostduinkerk – Nieuwpoort Ce qu’il faut savoir Où : A 1h de Lille en voiture, sur la côte belge, 3h au départ de Paris. Les + : d’immenses plages avec une zone assez large de décollage – de grandes baches se forment avec la marée, idéal pour faire du freestyle – vent régulier Les – : la couleur de l’eau qui est un peu foncée et marron à cause du sable. Côté vent : cela fonctionne quand il vient de l’Ouest jusqu’au Nord-Est . Prendre l’apéro après sa session : au SYCOD pour les locaux ou au Windekind pour les extérieurs. Pourquoi ce spot ? Mon home spot pour faire du kitesurf dans le Nord reste la Belgique avec Oostduinkerk (ODK) et Nieuwpoort. Nous y sommes souvent car c’est à côté de Lille et nous avons pas mal d’amis là-bas. Nous ridons au SYCOD, un club nautique très sympa, qui possède un bar en bois sur la plage. J’adore cet endroit ! Malheureusement, il faut être membre pour venir dans ce club. Par contre il en existe un similaire à Nieuwpoort, ouvert à tous, juste à côté, le Windekind. Où manger ? Si vous avez besoin de reprendre des forces avant de repartir, allez au De Mikke. C’est le restaurant d’Odk. Côté déco, ce n’est pas le plus moderne mais question gastronomie, on y mange vraiment bien. Je vous conseille les plats de viande ou les scampis (crevettes). A faire Et pour les amateurs de « burgers » et les fans de Dikkenek, n’oubliez pas de prendre votre Bicky Burger avant de partir ! Et ne me demandez pas ce qu’il y a dans la viande, c’est un secret qui se garde de génération en génération ahah. Il y a également un super skatepark à ODK si vous aimez le skate, n’hésitez pas à y faire un tour. Toutes les infos ici. Wissant Ce qu’il faut savoir Où : A 1h15 de Lille en voiture, 3h au départ de Paris. Les + : le paysage entre le Cap Blanc Nez et le Cap Gris Nez – la couleur de l’eau turquoise – le charme du village – de jolies vagues pour les amateurs de strapless – l’espace sur le spot avec une baie de 15kms  Les – :  spot avec de belles et grosses vagues, attention pour les débutants Côté vent : cela fonctionne quand il vient du Sud-Ouest jusqu’au Nord-Est L’apéro après sa session : au bar de la plage et le vrai luxe est que vous pouvez prendre une douche chaude sur place. Pourquoi ce spot ? J’ai découvert Wissant grâce à Nico un super copain sportif qui fait également du kitesurf. Wissant se situe sur la côte du nord entre les magnifiques falaises de Cap Blanc-Nez et Cap Gris-Nez. Ce spot est d’ailleurs répertorié parmi les meilleurs spots du monde pour ses conditions de vent et de vagues. La baie fait près de 15km, il y a de la place pour tous ! On peut remonter vers le Griz-Nez ou vers le Blanc-Nez, si l’on veut plus d’espace pour apprendre, surfer ou perfectionner ses jumps. J’adore cet endroit pour naviguer dans le Nord. Le paysage est sublime, entre l’eau turquoise, le sable clair, et ces deux magnifiques falaises blanches qui entourent le spot. Quand on navigue à Wissant, on en prend plein les yeux. Où manger ? Côté restauration, vous pouvez soit déjeuner au bar de la plage, soit à la Terrasse à 20m de la digue ou au centre du village dans un cadre plus authentique du « Ch’Nord » Chez Nicole ou au Charlemagne. A faire  S’il y a du vent du Sud-Ouest, faites un Down Wind de Wissant à Sangatte. 12km à longer les plages, les falaises et l’eau turquoise du Blanc-Nez. Prévoyez juste 2 voitures, 1 à Wissant et 1 à Sangatte. Les autres spots de kitesurf dans le Nord Voici d’autres spots de kitesurf que l’on m’a recommandés dans le coin  : La pointe aux oies Le Touquet Wimereux Bray-Dunes Concours : 1 board de kitesurf Orao à gagner Et pour vous motiver à naviguer cet automne ou pour vous accompagner dans vos kitetrip cet hiver au soleil, je vous fais gagner sur mon Instagram, la jolie board qu’Orao m’a offerte en test. Après l’avoir testée 2/3 fois, je trouve que cette board est top comme première board. Elle fonctionne très bien. Côté taille, elle n’est pas trop grande et reste légère, ce qui est pratique pour la porter. Au niveau du design, je la trouve vraiment réussie avec ce mélange pop de entre ce bleu turquoise et ce rose  ! Autre avantage, grâce à ces couleurs quand vous la perdez au large, vous la repérez rapidement. J’ai navigué 2/3 fois avec cette board, et j’ai beaucoup aimé l’utiliser. J’avais donc envie de vous en faire profiter car c’est aussi grâce à vous qui me suivez, que j’ai la chance de tester ce type de matériel. Rendez-vous sur mon Instagram pour jouer 😉  Plus d’articles sur le kitesurf Débuter et apprendre le kitesurfComment ranger son matériel de kitesurf ? et sur les destinations pour faire du kitesurf :Partir à Dakhla pour une semaine de kitesurfBrésil, le paradis du kitePartir en van à Tarifa pour faire du kitesurf

La corde à sauter le sport cardio qui va vous faire brûler

La corde à sauter est le meilleur allié des boxeuses pour se préparer physiquement, se sécher et se renforcer. C’est une discipline très intense et surtout très complète avec de nombreux bénéfices pour le corps. Pourquoi sauter le pas ? Découvrez dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur ce super sport cardio ! Pourquoi se mettre à la corde à sauter ? La corde à sauter est un des sports les plus complets, qui est très souvent intégré dans les entraînements des sportifs de haut niveau. Ce petit objet si simple est en fait un super outil pour pratiquer une activité intense cardio et travailler l’ensemble du corps. 8 bonnes raisons de s’y mettre 1. La corde à sauter va tonifier l’ensemble du corps. En sautant sur place, on stimule presque tous les muscles du corps : les jambes, les cuisses, les fessiers, les bras mais aussi la sangle abdominale et le dos. A chaque saut, on les tonifie et on les sculpte en profondeur. 2. Elle permet également de travailler son endurance et de renforcer son système cardiovasculaire, et donc le coeur. 3. Comme c’est un sport très intense et très différent de ce que l’on a l’habitude de pratiquer, on va puiser dans nos réserves et brûler d’avantage de calories que notre sport habituel. Elle est d’ailleurs utiliser par les boxeurs pour perdre du poids avant leur combat. 4. A chaque saut, on sollicite l’ensemble des tissus notamment au niveau des cuisses et des fessiers. En stimulant la peau et en la tonifiant, on diminue l’effet peau d’orange et on réduit l’installation de la cellulite. 5. On booste sa circulation sanguine et le retour veineux. En sautant, les mollets se contractent et massent ainsi les veines profondes, favorisant ainsi la circulation du sang. 6. La corde à sauter permet également de renforcer ses appuis et son équilibre 7. Ce sport permet de travailler la concentration ainsi que la coordination. Ce n’est pas si facile de réussir à sauter plusieurs fois d’affilée sans se prendre la corde dans les pieds. Cette discipline demande de l’agilité et de la concentration. 8. Une séance de corde à sauter est beaucoup plus intense qu’une séance de running. On dit souvent d’ailleurs que 15mn de corde à sauter équivalent à 30mn de running ! Ça vaut le coup d’essayer, non ? Quel entraînement ? La corde à sauter se pratique en général par tranche, entre 2mn ou 5mn. L’idéal est d’effectuer une séance de 15mn, 3 fois par semaine. Mais si vous avez déjà fait de la corde à sauter, vous savez qu’il n’est pas facile de tenir 15mn car l’effort demandé est très intense et si l’exercice n’est pas varié, cela peut devenir très vite rébarbatif . Alors quel entraînement choisir pour que cela soit efficace et pas ennuyant ? Voici un entraînement que j’ai mis au point avec un ami coach, Florian. Après avoir essayé différentes formules ensemble, j’ai choisi de vous faire partager celle-ci. Je l’ai trouvée accessible à tous les niveaux, facile à mettre en place et ludique. Car pour qu’un entraînement soit efficace, il faut que l’on ait envie de le répéter plusieurs fois par semaine. Cela ne sert à rien de ne le faire qu’une seule fois. Je vous ai mis différentes options, en fonction de votre niveau et forme du moment.  L’entrainement Vous pouvez faire l’entraînement avec uniquement la partie de la corde à sauter, ou le compléter avec le renforcement pour plus d’efficacité ! Niveau débutant : 2x la séquenceDurée = 22mn  Niveau intermédiaire : 3x la séquenceDurée = 33mn Niveau avancé : 4x la séquenceDurée = 44mn La séquence corde à sauter  Etape 1 : Corde à sauter2x 2mn de corde à sauter avec changement de rythme. Pendant les 2mn, alternez 30s de sauts très rapides avec 30sec de sauts beaucoup plus lents pour récupérer. Entre les deux sessions, 1mn de récupération.N’hésitez pas à alterner entre sauts pieds joints et sauts pieds alternés (comme sur la vidéo).Bénéfices : exercices très cardio sur rythme de fractionnéTiming : 5mn Etape 2 : Gainage1mn de gainage au centre30s de gainage en planche latérale à droite30s de gainage en planche latérale à gauche  Bénéfice : renforcement de la sangle abdominaleTiming : 2mn Etape 3 : Levé de jambes1mn de levé de jambe à droite1mn de levé de la jambe gaucheBénéfice : renforcement des fessiersTiming : 2mn Etape 4 : 2mn de récupération Quel équipement prévoir ? 1er équipement indispensable comme toujours : avoir de bonnes baskets ! Utilisez une paire récente et adaptée à votre pratique. Vous pouvez utiliser vos baskets de running ou utiliser des baskets de training. Retrouvez dans Shop my style les équipements que j’utilise et que je vous recommande. 2ème indispensable, enfin surtout pour les femmes 😉  Il est primordial de protéger sa poitrine, notamment dans ce type de sport à impact élevé. Même si vous avez une petite poitrine, choisissez une bonne brassière avec un maintien important. Elle protégera votre poitrine des mouvements intenses pendant vos sauts. Je vous recommande les brassières Adidas High Impact. Et bien sûr, un autre indispensable pour pratiquer ce sport :  la corde à sauter. Je vous recommande d’en choisir une connectée car c’est bien plus ludique. En regardant vos performances s’afficher, et au fur et à mesure augmenter, vous allez vous prendre au jeu et être motivée pour poursuivre votre séance. J’ai testé la corde à sauter connectée WE de Boulanger qui est très bien. Elle est légère et très facile d’utilisation (je déteste lire les notices…). L’avantage est que l’on peut suivre ses progrès sur les embouts en direct, puis sur l’application sur son téléphone. On peut donc voir son évolution au fur et à mesure des séances.Elle calcule le nombre de sauts, la vitesse moyenne, les calories et les graisses brûlées. Côté prix, elle est très raisonnable, à 39,99€. Pour le reste de l’équipement (haut et bas), vous pouvez utiliser votre tenue de sport classique.  Quelques précautions avant de se lancer  En fonction de votre forme physique ou d’éventuelles blessures, vérifiez au préalable que vous pouvez pratiquer ce sport avec l’avis de votre médecin.  Choisissez un lieu adapté pour pratiquer sans vous blesser, sans casser toute votre déco, sans vous envoyer une pluie de gravier sur la tête et sans vous fâcher avec vos voisins. Choisissez un lieu adapté comme votre jardin, le lieu où vous faites votre running ou dans votre club de sport s’ils possèdent une salle. Une petite vidéo est à venir cette semaine, sur cet article pour vous donner envie de sauter le pas…et surtout la corde 😉 J’espère que cet article vous plaira et vous permettra de varier votre routine sportive ! Retrouvez d’autres conseils sportifs avec mes articles :Comment éviter le coup de blues à la rentrée avec le sport ?Mes conseils pour reprendre une routine sportiveComment faire du sport quand on a une vie active bien remplie ?  Découvrez plus de nouveaux sportsavec mes articles : De bonnes raisons de se mettre à la boxeLes bénéfices du Cross TrainingLe Pilates, un sport doux aux nombreux bénéfices 7 bonnes raisons de se mettre à l’aquabike  Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser des commentaires 🙂

Une semaine bien-être et kitesurf à l’île Maurice

A la recherche d’un prochain voyage bien-être et kitesurf ? Et si vous tentiez l’île Maurice. Après avoir passé une semaine de rêve à découvrir cette perle perdue au milieu de l’Océan Indien, voici mes 7 bonnes raisons de commencer à économiser pour vivre cette semaine bien-être et kitesurf à l’île Maurice. Un paysage à couper le souffle L’île Maurice est réputée pour être l’une des plus belles îles au monde. Son charme réside dans son paysage atypique, associant plages paradisiaques et montagnes luxuriantes. Côté Océan, l’île ne possède pas moins de 330 kms de plages de sable blanc, qui sont entourées d’immenses piscines naturelles avec des lagons d’eau cristalline dans lesquels on trouve une faune surprenante entre petits poissons et dauphins. Le sud de l’île est plus vallonné et sauvage. Il possède des richesses naturelles à ne pas manquer entre la terre de 5 couleurs, les cascades de Chamarel et la montagne du Morne, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO qui offre un panorama incroyable sur le lagon. Bref, on en prend plein les yeux ! Des hôtels haut de gamme avec des prestations « bien-être » de rêve Côté dodo, vous allez vous reposer comme jamais ! L’île Maurice est réputée pour son offre hôtelière haut de gamme, avec de superbes établissements qui ne cessent de développer leur offre pour répondre aux attentes de leurs clients. La chaîne d’hôtel Lux* a ainsi développé des semaines bien-être pour prendre soin de soi, encadrées et pensées par le coach londonien Kamran Bedi, fondateur de la « Mind Body Method ». La retraite bien-être du Lux* Grand Gaube est basée sur cette méthode. Elle propose sur une durée de sept jours, plusieurs activités sportives (Pilates, California Barre, MOTR…) pour renforcer son corps, couplées à des séances de méditation et de relaxation sur la plage face à l’Océan, pour se reconnecter à son esprit et apprendre à se détendre. Pour renforcer l’impact bénéfique et revenir complètement rechargé, plusieurs soins sont au programme de cette semaine bien-être. Entre massage « detox » et soin du visage, on revient complètement détendu et avec une peau de bébé! Avec ce programme de rêve et l’emplacement de cet hôtel face aux îles, au bord d’un lagon, tout est fait pour déconnecter, prendre soin de soi et prendre du temps pour se faire plaisir. Le paradis pour les kitesurfeurs L’île Maurice est également connue auprès des kitesurfers car elle possède deux spots pour naviguer : le lagon d’Anse La Raie au nord  de l’île et celui du Morne au sud. Le Morne est d’ailleurs mondialement connu dans le milieu du kite. Le paysage est incroyable avec cette nature détonante, ses immenses montagnes luxuriantes qui plongent dans le lagon d’eau turquoise. Pour les amateurs de glisse, c’est l’un des plus beaux terrains de jeux que vous trouverez dans le monde. De par la beauté du paysage mais aussi par les conditions parfaites que propose cet endroit. Le lagon s’étend sur plusieurs kilomètres et est peu profond, ce qui permet d’avoir pied assez loin du bord et de naviguer en toute sécurité ! Les lagons Mauriciens sont également un parfait terrain de jeu pour les autres sports nautiques comme la plongée sous-marine, la plongée en apnée, le kayak ou la nage avec des dauphins !   Faire du kitesurf en toute sécurité avec IonClub J’ai navigué avec l’école de kitesurf IonClub que cela soit au Morne ou à Anse La Raie. Je vous les recommande mille fois, si vous voulez apprendre le kite ou avez besoin d’être accompagné. Il est vraiment important de choisir des écoles professionnelles et certifiées  pour ne pas prendre de risque en kitesurf. Vous pouvez aller en toute confiance chez IonClub. Le matériel fournit est récent et de très bonne qualité. Et les instructeurs sont très pro, tous formés et pédagogues. Autre avantage, les écoles sont directement sur les spots que cela soit à Anse La Raie ou au Morne. Ce qui est très pratique pour changer rapidement de matériel si les conditions évoluent ou pour boire un verre posé après la session. Bref, gros coup de coeur pour le fonctionnement des Ionclubs, en plus de me sentir en sécurité et bien entourée, je me suis super bien entendue avec leurs équipes. Ils sont très sympas, l’ambiance est très cool dans ces clubs de kite ! Je pense que je vais continuer mes prochains voyages de kitesurf avec Ion.  Encore un immense merci à Simo et à Ninja pour leur accueil chaleureux ! Quasiment pas de décalage horaire Bien qu’assez long (11h de voyage sans escale), le voyage pour atteindre l’île dans l’Océan Indien se fait facilement. Les compagnies proposent des vols directs et très bien aménagés afin que le vol se fasse de nuit. On ne voit donc quasiment pas le trajet passer. On décolle à 20h, on dine devant un ou deux bons films, puis on s’endort assez rapidement (les verres de vin aidant). Et on se réveille de bonne heure avec la douce voix du commandant qui nous annonce la descente sur cette île paradisiaque. Qui n’a pas rêvé d’un tel réveil ? Un autre avantage de cette destination est qu’il n’y a quasiment pas de décalage horaire, avec seulement 2 ou 3 heures en fonction de la saison. Plutôt pratique pour vite récupérer du voyage et ne pas arriver ou rentrer complètement décalée avec le jetlag !  Un accueil chaleureux et bienveillant Ce n’est pas une légende, les Mauriciens sont adorables, toujours souriants et prêts à aider. Sur cette île, on se sent attendus et bienvenus. Les Mauriciens sont une population issue de différentes cultures, religions et pays. Malgré ses différences, Ils vivent en harmonie et se respectent mutuellement. Cette tolérance et cette extrême gentillesse nous donnent une belle leçon de vie et d’inspiration ! Une cuisine exotique et surprenante Riche des différentes origines de ses habitants, la cuisine Mauricienne est très diversifiée. Elle est un savant mélange de cuisine indienne, africaine, chinoise, créole et française. Faites le tour des marchés de l’île pour découvrir ses différentes saveurs et goûter les incontournables Mauriciens avec le Mine Frit, les gâteaux arouille et le Dholl Puri. Pas besoin d’être bon en anglais pour voyager En plus d’être sympas, les mauriciens parlent couramment le français puisque leur langue maternelle est le créole, très similaire à notre français. Ils possèdent juste un accent chantant et exotique qui nous rappelle qu’on est loin de la grisaille et bel et bien dans ce petit paradis qu’est Maurice !   Alors si vous sentez que vous êtes un peu tendus en ce moment à cause de votre patron, n’attendez pas d’être surmené et prenez des billets pour retrouver de bonnes vibes à Maurice ! Côté budget, il n’y a plus qu’à mettre le billet dans votre liste de cadeaux pour Noël ou de choisir cette île pour une lune de Miel ! Maurice est d’ailleurs une superbe destination pour partir en amoureux 😉   Mes bonnes adresses Lux* Grand Gaube pour vivre une semaine de bien-être et de relaxation dans un cadre idyllique. N’hésitez pas à faire un tour également au Lux* Le Morne sur une journée ou deux si vous descendez dans le Sud. IonClub : pour faire du kitesurf dans des écoles en toute sécurité à Anse La Raie dans le Nord avec Ionclub Anse La Raie au Le Morne dans le sud avec Ionclub Le Morne   Si vous cherchez des logements type Airbnb, regardez sur le site  Sportihome un super concept dont je vous parle dans cet article Sportihome, le Airbnb des sportifs.   Un immense merci à Paulette Magazine pour ce si beau voyage, ainsi qu’à Lux*Grand Gaube et à IonClub pour leur chaleureux accueil <3 !   Retrouvez d’autres articles sur des voyages kitesurf et surf dans la rubrique voyage. Photos prises avec mon appareil hybride DC-GX800  Panasonic Lumix  

Mes conseils pour prendre soin de ses jambes

Je ne vais pas vous dire dans cet article comment avoir les jambes surnaturelles des mannequins de chez Victoria Secret. Cela ne sert à rien de vouloir ressembler à qui que ce soit car nous avons toutes une morphologie différente. Certaines ont des cuisses qui s’embrassent (dixit la jolie Chloé), d’autres ont des jambes de gringalettes sans faire de sport et en mangeant tout ce qu’elles veulent. On ne choisit pas la forme de son corps ni de ses jambes, nous avons toutes des choses que l’on aime bien chez nous et d’autres un peu moins. Apprenons à les accepter et à les aimer. Dans cet article, je veux plutôt vous faire partager les conseils que j’ai pu avoir de ma grand-mère Mila et ceux de ma maman pour prendre soin de ses jambes et de sa peau. Car même si on ne peut pas changer sa morphologie, on peut tonifier ses jambes et ses fesses, et améliorer l’aspect de sa peau.    6 conseils pour prendre soin de ses gambettes  Jet d’eau froide à la fin de votre douche Forcez-vous à terminer vos douches avec un jet d’eau froide sur les jambes et les fesses. Les premières fois sont un peu difficiles mais avec l’habitude, vous verrez ça deviendra agréable. Le jet d’eau froide permet de raffermir la peau et également d’améliorer le retour veineux. Un bon geste à intégrer dans sa routine quotidienne, surtout si vous avez comme moi, une mauvaise circulation du sang. Et en plus, c’est écolo, ça permet d’écourter sa douche quand on n’arrive plus à en sortir 😉   Gommage une fois par semaine  Pour avoir une peau plus lisse, j’exfolie régulièrement mes jambes. Pour gommer ma peau, j’utilise une éponge naturelle en Konjac, une plante venue d’Asie. Cette éponge permet d’éliminer les cellules mortes en douceur et d‘affiner le grain de peau.  Eponge en Konjac, en vente chez Sephora : 10,95€ Se masser avec une huile riche en principes actifs Pour limiter l’apparition de la cellulite et garder une peau tonique, l’idéal est de masser régulièrement sa peau avec une crème ou huile contenant des principes actifs. J’ai découvert les soins ayurvédiques TAAJ pour lesquels j’ai eu un vrai coup de coeur. Chaque soin est naturel et inspiré de l’Ayurvéda, la médecine douce des yogi. J’ai testé leur huile minceur et je l’ai directement adoptée. Elle s’applique très facilement et surtout c’est la première huile composée d’huiles essentielles, dont l’odeur n’est pas écoeurante et bien au contraire qui sent très bon ! Elle possède plusieurs plantes et produits naturels très efficaces pour le drainage, la circulation du sang et le raffermissement de la peau : Caféine, Lierre, Citron, Petit Houx, Thé Vert, Centella Asiatica, Guarana, Prêle, Ginkgo Biloba, Chaulmoogra, Manjishta, Curcuma, Patchouli, Ajowan, Acore, Moutarde, Safran, Poivre Noir, Cypres, Orange Douce. Un cocktail minceur très efficace ! Elle s’utilise en association avec un gant de massage en soie naturelle pour plus d’efficacité.  Je vous la recommande vraiment, elle est géniale ! Kit Minceur : gant + huile : 32,90€ sur taaj.fr   Massage avec une ventouse  Pour décoller les cellules adipeuses, rien ne vaut le palper rouler. Les soins en institut coûtent relativement cher mais la bonne nouvelle est qu’il existe des ventouses qui reprennent le geste du palper rouler. Elles fonctionnent avec une huile de massage et permettent de masser la peau, décoller les cellules adipeuses et diminuer la peau d’orange. J’essaye de masser mes jambes avec une ventouse dès que je peux en sortant de ma douche, en essayant de le faire au moins trois fois par semaine. Au fur et à mesure des applications, la peau se lisse. Au début, cela peut être désagréable mais au fil des massages, on sent que l’on soulage ses jambes. J’ai essayé la Cellu Cup et j’ai beaucoup aimé ce produit qui est très simple d’application. La ventouse est très pratique et change de couleur quand la zone est suffisamment massée.  Voici la vidéo du rituel de massage Boisson à base de plantes bio pour favoriser la circulation Pour améliorer ma circulation et favoriser mon retour veineux, j’essaye de faire des cures des plantes. Je déteste toutes ces boissons chimiques soi-disant « minceur ». Mais j’ai découvert une petite marque bio qui produit des boissons naturelles à base de plantes pour aider à améliorer la circulation et mieux éliminer les toxines. Un petit plus pour soulager ses jambes et drainer son corps. Les boissons sont naturelles avec un léger goût de plantes. Je vous les conseille en cure pour « rebooster » votre organisme. Concentré de plantes bio  : 18,20€ sur Oleifera.fr Running et natation pour muscler vos jambes Pour tonifier vos gambettes, rien de tel que le sport. Ca permet de se défouler et d’affûter vos jambes. Le running et la natation sont d’ailleurs de supers sports pour travailler ses jambes. Je vous en parle d’ailleurs dans mon article 5 raisons de se mettre à la natation. Avec deux à trois séances par semaine, on peut rapidement voir les effets sur ces gambettes.  Palmes Speedo : 18,20€ sur Speedo.com   J’espère que ces conseils pour prendre soin de ses jambes vous ont plus 😉 

Apprendre et débuter le kitesurf

Un de mes souhaits avec ce blog est de vous donner envie de découvrir des sports que l’on n’ose pas essayer par peur que cela ne soit pas accessible. Le kitesurf peut faire partie de ces sports qui paraissent inaccessibles au début. Ce sport est impressionnant car on se sent toute petite face à ces éléments qu’il faut apprivoiser entre le vent et l’océan ! Je suis loin d’être une wonderwoman. Je vous avoue que j’ai toujours une petite boule dans le ventre à chaque fois que je reprends la saison et que je me retrouve seule avec mon kite qui tire à 25 mètres au dessus de ma tête. Mais c’est là toute la beauté de ce sport ! Il faut se bouger pour dépasser et surmonter ses peurs. Et une fois que l’on se retrouve seule au milieu de l’océan en train de naviguer, le sentiment que l’on éprouve est juste indescriptible !  C’est pour ça que je vous invite à essayer le kite et à ne rien lâcher pour découvrir le plaisir de cette glisse !   Le Kitesurf concrètement  Le kitesurf est un sport qui ressemble au wakeboard dont je vous parle ici sur le blog.  Mais au lieu d’être tracté par un cable ou un bateau comme en wake, c’est une voile qui ressemble à un « cerf-volant » et que vous dirigez vous-même qui va vous tirer.   Les 5 étapes clés pour apprendre le kitesurf Comme tout sport extrême, il est indispensable de prendre des cours avec un professionnel pour connaître les règles de sécurité et repérer les situations qui peuvent être dangereuses. 1. Prise en main de la voile : On apprend sur le sable à manier la voile sans la board. Cette étape permet de comprendre comment la voile évolue en l’air et comment elle peut nous tracter. Cela parait impressionnant mais en général on comprend vite comment la voile fonctionne. Et on s’amuse rapidement à se faire tirer sur le sable.   2. Body dragging : La deuxième étape est la prise en main de la voile dans l’eau. L’objectif est d’apprendre à se faire tracter sans board pour se concentrer sur le maniement du kite. Cette étape est clef ! On apprend à se déplacer dans l’eau et également à récupérer notre board si on la perd en mer. 3. Sortir de l’eau : Une fois que l’on a compris comment se déplacer dans l’eau avec le kite, il ne reste plus qu’à apprendre à sortir de l’eau avec la board aux pieds. Cette étape est l’une des plus difficiles. Il faut lancer le kite pour prendre assez de vitesse en gérant la position de la board afin de sortir de l’eau.   4. Remonter au vent : Sur les premiers aller-retours en kite, on dérive dans le sens du vent.  Pour revenir à son point de départ et naviguer correctement, vous devez apprendre à cranter.   C’est à dire appuyer sur vos talons de manière à crée une résistance entre la board et le kite pour avancer. 5. Prendre de la vitesse et sauter : Remonter le vent n’a plus de secret pour vous ? Vous êtes capable de partir et revenir au même point ? L’océan vous est ouvert, éclatez-vous! Vous pouvez vous amuser dans les vagues, commencer à sauter et pour les plus casses-cou, tentez des figures de freestyle. Vous pouvez aussi juste vous poser sur la plage et admirer le spectacle des riders qui maîtrisent le freestyle. C’est impressionnant et très sympa à regarder 😉     La règle de base : Safety First Si vous faites attention aux règles de sécurité, le kitesurf n’est pas dangereux. Mais la moindre inattention peut vite être impardonnable. Il faut toujours rester humble devant les éléments. Voici quelques fondamentaux : Etre accompagné tant que l’on n’est pas autonome. C’est important pour votre sécurité et celle des autres. Se renseigner sur les conditions météos et le fonctionnement du spot : force et direction de vent, marée, environnement.  Faire attention aux autres.  Comme en surf, regardez autour de vous et respectez les règles de priorité pour éviter les accidents. Vérifier le bon état de votre matériel    Quel budget pour s’équiper en kitesurf ? Il faut prévoir un investissement de 1000 euros minimum. L’idéal est d’acheter du matériel d’occasion conseillé par un copain expert. Si vous voulez acheter neuf, trouvez un magasin qui vous propose des cours offerts avec le matériel. C’est très courant.   En espérant avoir réussi à vous donner envie d’essayer le kite, voici une vidéo pour vous faire découvrir quelques sessions en image 😉

Comment Anna de « Surf and the City » a trouvé son équilibre entre sa passion pour le surf et sa vie de parisienne ?

Rencontre avec Anna, passionnée de surf et fondatrice de Surf and The City, un site web dans lequel elle partage l’art de vivre autour du surf. Son objectif : Garder l’esprit surf, loin des spots, en transmettant et partageant cet état d’esprit à travers son site. Une femme inspirante qui s’est lancée dans l’aventure de l’entrepreunariat pour trouver son équilibre entre son amour pour le surf et l’Océan, et sa vie parisienne avec les gens qu’elle aime.   Rencontre avec une passionnée de surf partagée entre l’Océan et la vie citadine  Hello Anna, peux-tu te présenter ? Je suis née à Montmartre à Paris. J’ai 39 ans et suis maman de 2 enfants. Mes parents sont d’origine suisse et italienne. Enfant, j’étais donc beaucoup dans la nature. Toutes les vacances scolaires, je rejoignais ma famille et pratiquais des activités sportives outdoor : VTT, ski, kayak, escalade… Et, je passais également 2 mois en Italie avec ma grand-mère dans un petit village au bord de mer. Côté études, j’ai réalisé une formation en communication et média, IFP (Assas Paris II) et un DEA. Après avoir travaillé 15 ans en agence de communication et dans les medias en tant que business developper en communication éditoriale, je suis devenue consultante. Spécialisée en stratégie de contenu et influence digitale, j’ai créé un collectif regroupant les meilleurs experts dans le domaine : takeoffcollective.com.   Comment t-es tu lancée dans l‘aventure de Surf and the City ? J’ai toujours beaucoup travaillé dans les medias et la communication, au poste de New Biz (développement business, réponses à des appels d’offres et compétitions d’agences) on ne chôme pas. Au bout d’une dizaine d’années en poste dans un grand groupe media, j’ai commencé à me poser des questions sur le sens de mon travail. Un changement au niveau de la direction et une stratégie floue m’ont poussé à me poser des questions… de bonnes questions. Toute cette vie de bureau m’a paru abstraite et j’ai commencé le yoga, puis le running… J’ai fini par sortir courir tous les midis à ma pause déjeuner. Je cours toujours tous les jours d’ailleurs. Mais ce n’était pas assez. J’ai eu envie de respirer et de vivre. Je suis tous les ans, même plusieurs fois par an aux Antilles, en Guadeloupe car j’y ai de la famille. Je me suis mise en tête d’essayer le surf. J’ai finalement trouvé le bon prof, le bon spot et j’ai adoré. Le retour au travail dans ma boîte a été très violent. J’ai su que plus jamais je ne pourrai mener cette vie. J’aime mon métier, mais je ne pouvais plus le vivre d’une manière si enfermante. J’ai d’abord eu l’idée de monter un surf camp en Guadeloupe. Mes copines, parisiennes ont ri car elles pensent que je suis la plus citadine de toutes. Et côté famille, ils n’avaient pas très envie de partir… J’ai alors lu « Créer le job de vos rêves et la vie qui va avec » du collectif soon soon soon, et ça a été un déclic.  Et le surf a permis de mettre en lumière ce à quoi je tenais, les valeurs auxquelles j’étais attachée comme celle de la liberté et du partage. Surf and the City est inspiré du mode de vie autour de l’Océan. Qu’aimes-tu dans ce mode de vie et comment se retrouve-t-il dans ta vie quotidienne ? Comme évoqué ci-dessus, petite, je passais donc 2 mois dans l’eau en Italie, matin midi et soir. Je m’inventais des histoires, me lançais des défis… je m’amusais. La mer est l’endroit où je me sens le mieux. L’adriatique n’est pas très mouvementé et j’ai découvert l’Océan assez tard, à 17 ans, en allant suivre des amis à Lacanau. J’ai adoré : l’ambiance, l’odeur de la wax, la mer qu’ll faut décrypter…j’ai passé des heures dans l’eau. Mes premiers pas en surf ont été catastrophiques. J’étais nulle. A 33 ans, bien des années plus tard, j’ai pris plaisir à retrouver ces vagues. Cette fois, j’avais besoin de me confronter au surf et d’y arriver. Mes premières sessions en Guadeloupe on été merveilleuses. J’avais prévu 2 cours sur 2 matinées. J’y suis restée un mois à surfer tous les matins ! Quel bonheur ! Depuis le surf fait partie de ma vie . C’est mon équilibre, c’est ce dont j’ai besoin pour me sentir bien, c’est dans l’eau que je me sens la plus joyeuse et gaie. Je retrouve mes sensations d’enfants, les soucis et les responsabilités s’en vont.   Que souhaites-tu transmettre à travers Surf and The City ? Je souhaite transmettre les valeurs liées au surf : partage, respect de l’environnement… et parler des gens, des lieux, des projets, des marques…inspirantes qui les incarnent. Son équilibre entre son amour pour l’Océan et sa vie parisienne Comment gères-tu ton amour pour l’Océan en vivant à Paris ? Au début j’ai eu du mal. J’ai même annoncé à tous mes proches que je partais monter mon surf camp. Salut ! Et finalement, je suis née à Paris, j’y ai mes amies, ma famille, mon univers…et j’aime cette ville. J’aime tout ce qu’elle m’offre. Je me sens libre ici, il y a toujours du nouveau, toujours des choses et des gens à découvrir. Et c’est également très facile de voyager de Paris. Avec Surf and the City, j’ai trouvé un équilibre. J’ai créé des week-ends surfcamp et yoga où j’emmène des parisiennes dans de jolis lieux à Hossegor pour partager de bons moments et transmettre ma passion du surf.   As-tu des conseils pour les surfeurs parisiens ? A Paris, on se retrouve dans des lieux spécifiques ou lors d’événements. Il y a Surfer From Paris…et bien-sûr surfandthecity.fr 😉 Où vas-tu pour surfer en France ? Dans le Sud-Ouest pour la qualité des vagues. A Hossegor, où j’anime des week ends d’initiation associés au surf. Près d’Arcachon car je suis proche d’une école avec des profs fantastiques Ocean Roots. Les vagues y sont plus complexes mais j’aime l’ambiance et c’est à 3h de Paris ! J’ai découvert la Bretagne il y a peu et j’aime ce côté sauvage et peu connu des spots. Il faut bien prévoir le coup, parce que les conditions ne sont pas toujours bonnes. Un voyage surf à nous conseiller en Europe ? Le Portugal sans hésiter. Sagres, en Algarve est peu connu pour le Surf mais les spots sont magiques. J’ai logé au Memo Hotel, c’était top ! Avec l’impression d’être au bout du monde. Ericeira près de Lisbonne est également magnifique. J’ai un peu moins aimé les spots et l’approche des profs.   Une destination plus lointaine ? Evidemment la Guadeloupe. Peu connus et exploités, les spots sont quasi déserts. On est à peine une dizaine avec une ambiance incroyable. Mamans, enfants, jeunes du coin…toutes les populations se retrouvent à l’eau avec une seule idée en tête : s’amuser. J’ai eu des sessions extraordinaires au sunset. As-tu une routine beauté quand tu pars en surftrip ? Je passe peu de temps dans la salle de bain, donc je vais vers des valeurs sures, des produits faciles d’utilisation, efficaces et rapides. Le soir, je me démaquille très bien, avec une mousse démaquillante + savon au lait d’anesse. Ma grand-mère et ma mère m’ont appris à mettre des produits simples et si possible naturels et elle ont bien amorcé leur vieillesse. Elles ont encore une très belle peau. Je protège beaucoup ma peau. Je suis toujours dehors et exposée au soleil. Ma peau prend bien le soleil mais l’idée c’est de la protéger. Surtout aux Antilles où le soleil peut vite bruler. Je mets de la 50 systématiquement et ne fais jamais la crêpe au soleil. Je mets de l’huile 50 de Bioderma puis le stick EQ love sur le nez et les pommettes. Les produits EQ love sont chouettes aussi car eco-responsables et de bonne qualité. J’utilise l’après-soleil de la Roche Posay qui est top. Pour les cheveux, j’utilise GK Hair que je commande sur Internet. Des produits pros qui gainent les cheveux. Et je mets un protecteur pour les cheveux Klorane.   Sa vie d’entrepreneuse Quels sont tes conseils pour se lancer ? Lire ce fameux livre « créez le job de vos rêves et la vie qui va avec ». Le démarrage est intéressant : « Pensez à votre éloge funèbre ! Que dira-t-on de vous ? Ca a été un déclic pour moi :  « Anna était passionnée de surf et d’outdoor, elle avait des projets…mais elle est restée dans ce groupe media en banlieue parisienne pour avoir un bon salaire et ne pas se poser de question… » Cela ne donne pas très envie et fait réfléchir, non ? Cela est peut-être cliché, mais nous n’avons a qu’une vie. Alors vivons la ! Et je me dis qu’au pire, on finit toujours par retomber sur ses pattes. Si ca ne marche pas , tant pis ! J’aurais appris beaucoup de choses et après quelques temps je rebondirais !   Des conseils pour s’organiser ? C’est ma question du moment. Si je trouve une solution, je vous en parle 😉 En montant son activité on gère beaucoup de sujets : le développement commercial, la com, la compta, les rdv, la production des projets, leur suivi… + mon blog qui me prend du temps, mes enfants, ma famille, mes amies, mes sorties, mon sport… il y en a de partout ! Alors je me suis faite à l’idée de faire plusieurs choses à la fois, de ne pas essayer de tout ranger, de tout faire parfaitement…   Un dernier conseil pour les filles qui nous lisent ? Se lancer, essayer, faire, créer….Même si ce n’est pas parfait, même si ce n’est pas exactement ce que l’on imaginait, cela apporte toujours de belles choses et de belles rencontres ! Pour suivre Anna de Surf and the City Rendez-vous sur : Son site surfandthecity.fr Son Instagram   Retrouvez sur le blog, plus d’articles sur  le surf les destinations où partir surfer l’Ocean Therapy d’autres filles inspirantes et sportives

Comment continuer à faire du sport en vacances?

Entre cure de sommeil, de soleil et de bons plats, les vacances estivales nous font toujours un bien fou!  Seule ombre au tableau : on a tendance à oublier le sport que l’on perçoit vite comme une contrainte entre les après-midi bronzette sur la plage et les apéros qui commencent toujours plus tôt que prévu !  Pas de culpabilité car c’est les vacances et on l’a bien mérité !  Mais voici quelques conseils pour embarquer vos copains à enfiler leurs baskets et allez transpirer votre rosé ensemble!   Règle N° 1 : se motiver à plusieurs Il suffit de motiver et d’embarquer au moins une personne avec qui vous passer vos vacances (cousin, copain, frère ou soeur) pour la première sortie, pour donner envie aux autres de venir à la prochaine.. L’efficacité de l’effet de groupe 😉 Et à plusieurs, on est plus motivés, on se dépasse et on annule pas en dernière minute.   Règle N°2 : S’activer dés le lever  L’idéal, si vous pouvez, est de faire du sport à jeun au saut du lit. Pourquoi ? 1. C’est plus efficace pour votre organisme qui va se remettre en route et donc brûler les calories de la veille. 2. Question tming, c’est bien plus pratique. Avant même d’attaquer le petit déjeuner, vous aurez bouclé votre session sportive. Tandis que le soir, après une journée à bronzer, on a juste envie de filer sous la douche et d’entamer l’apéro!  3. Ca donne la pêche pour le restant de la journée ! Faire du sport permet de sécréter de la dopamine qui agit comme un énergisant, après votre session vous serez en pleine forme pour le reste de la journée. 4. On évacue les excès de la veille  car c’est bien connu les vacances ne riment pas avec privation, encore heureux!  Règle N°3 : Bougez-vous ! Pas besoin de faire 4H de sport par jour, un entrainement de 45 mn, 2 à 3 fois par semaine suffit. Et si vous avez moins de temps, réduisez la durée de l’entrainement, le principal c’est de se bouger. L’idéal est de faire 20/30mn de cardio et 20 mn de renforcement musculaire.   Cardio : 20/30mn de running. Enfilez une vraie brassière de sport pour protéger votre poitrine des chocs, un short, mettez de la crème solaire et filez courir sous le soleil matinal. Vous vous activez et bronzez en même temps! Si vous n’êtes pas trop running, optez pour 20/30mn de nage dans la mer ou en piscine. 20/30 mn de renforcement musculaire. Couplez votre activité cardio en enchainant sur une session training. Le cardio permet de vous dépenser et brûler des calories, mais si vous voulez avoir des fesses toniques ou un ventre ferme, il faut vous renforcer. Les exercices de training vous permettent aussi de vous donner plus de force.  Vous pouvez effectuer une séance classique de training, tel que : 15 mn d’abdos : gainage + abdos + climbers + pompes 15 mn de fessier : levés de jambes en arrière + squats 10 mn de stretching pour bien étirer vos muscles et vous détendre  Au lieu de faire une séance de training, vous pouvez également effectuer une séance de Yoga Vinyasa de 30mn en choisissant un enchaînement de postures en fonction de votre objectif : qui renforcent les jambes, la sangle abdominale et les fessiers; en la terminant par des postures d’étirement*. *Retrouvez sur le blog, mes articles sur les postures de yoga à réaliser en fonction de ses objectifs Avec ces trois règles simples sur le sport en vacances, vous continuerez à profiter de vos apéros tout en restant en forme tout l’été !   Retrouvez plus d’articles sur ce thème sur le yoga sur les sports à pratiquer l’été comment courir sur la plage recettes estivales de salades   Crédit photo :Gauthier Graffeuille

6 postures de yoga pour améliorer sa circulation sanguine et tonifier ses jambes

Avec l’arrivée de l’été, nous sommes beaucoup de femmes à souffrir d’une mauvaise circulation sanguine et de tous les désagréments liés : rétention d’eau, sensations de jambes lourdes, apparition de cellulite… Ayant une mauvaise circulation du sang et les problèmes associés, j’essaye de prendre au maximum soin de mes jambes entre soins, douches froides et sport. J’ai découvert dans ma pratique de yoga certaines postures qui me font vraiment du bien et limite tous ses désagréments.  Voici donc mes 6 postures de yoga pour améliorer sa circulation sanguine et tonifier ses jambes   1.Utthita ashwa sanchalanasana, la posture de la fente haute Commencez en chien tête en bas. Rapprochez votre genoux droit de votre nez et placez le pied droit entre vos deux mains. Vous êtes en fente basse. Transférez doucement votre poids sur votre pied droit et venez en fente haute. Votre genoux avant est plié à 90 degrés et ne doit pas dépasser votre cheville. Étirez les bras au-dessus vers le ciel en gardant les épaules loin des oreilles. Restez quelques respirations puis revenez dans votre planche puis dans votre chien tête en bas et faites la même chose avec l’autre jambe.   Bénéfices : travaille et renforce le bas du corps. Les cuisses et fessiers sont engagés et tonifiés.   2. Virabhadrasana ou la posture du guerrier II Commencez dans une fente haute, pied droit devant. Sur une inspiration, ouvrez le bras gauche vers l’arrière et placez vos deux bras à la même hauteur, parallèle au sol. Tournez le pied arrière à 90° vers la gauche. Votre genou avant forme un angle de 90° et est aligné avec la cheville droite. La cuisse droite est si possible parallèle au sol. Les bras forme une même ligne et les épaules sont loin des oreilles. Maintenez cette position quelques respirations. Puis répétez de l’autre côté. Bénéfices : renforce et étire les jambes. Elle permet également de tonifier les fessiers.  3. Utkatâsana ou la posture de la chaise Débutez en posture de la montagne, les pieds joints et les bras le long du corps. Sur une inspiration, levez les bras vers le ciel, paumes face à face. Sur une expiration, pliez les genoux et descendez les fesses vers le sol comme si vous vouliez vous asseoir sur une chaise. Les genoux ne doivent pas dépasser les chevilles, le dos reste droit. Regardez entre vos mains et maintenez la posture quelques respirations.   Bénéfices : tonifie l’ensemble du bas du corps : fessiers, cuisses, mollets, chevilles et pieds.   4. Garudasana ou la posture de l’aigle Commencez dans la posture de la montagne pour bien vous encrer dans le sol et trouver votre équilibre. Debout, les pieds joints avec les bras le long du corps. Encrez votre pied droit dans le sol en pressant la plante de pied dans le tapis. Fixez un point devant vous pour trouver votre équilibre. Décollez doucement le pied gauche du sol et avec votre jambe gauche, enroulez la jambe droite qui est au sol. Le pied gauche passe derrière le mollet droit et les orteils s’accrochent sur l’avant du mollet. La jambe au sol est forte et engagée. Maintenez la position puis écartez les bras et rapprochez-les pour qu’ils se rencontrent au niveau des coudes. Pliez les coudes et enroulez vos avant-bras ensemble avec les paumes de mains face à face (si possible). Maintenez la posture quelques respirations, puis faites la même chose avec l’autre jambe. Bénéfices : renforce l’équilibre, cette posture raffermit les cuisses et accélère le drainage lymphatique.   5. Ardha setu bandhasana : la posture du demi pont Allongé sur le dos, posez vos pieds au sol, et levez votre bassin, tout en plaçant vos mains sous vos lombaires pour soutenir le poids de votre corps. Vous pouvez respirer une dizaine de fois avant de poser lentement le bassin, puis votre dos, vertèbre par vertèbre. Recommencez une fois ou deux.   Bénéfices :  renforce et tonifie les jambes, les fessiers et les cuisses. Elle permet également de réguler la glande thyroïde.   6. Sarvangâsana ou la posture de la chandelle Allongez-vous sur le dos sur votre tapis, les jambes tendues et les pieds joints. Les bras sont le long du corps. Levez les jambes à la verticale en les gardant tendues avec les pieds joints. Placez les mains sous les lombaires pour soutenir votre dos et décollez les fesses du sol. Les jambes ne doivent pas partir vers l’arrière mais bien restez à la verticale. Collez votre menton à la poitrine pour activer avec une légère pression votre thyroïde. Tenez la posture quelques respirations. Redescendez doucement et avec contrôle pour protéger le bas de votre dos. Bénéfices :  stimule la circulation lymphatique et le retour veineux. Elle est idéal contre les jambes lourdes. Elle permet également de stimuler la thyroïde. Plus d’articles sur le yoga et prendre soin de ses gambettes Retrouvez : plus d’articles sur le yoga les postures de yoga pour renforcer sa sangle abdominale mes conseils pour lutter contre les jambes lourdes et la rétention d’eau mon articles 7 bonnes raisons de se mettre à l’aquabike mon article 5 bonnes raisons de se mettre à la natation d’autres conseils pour prendre soin de ses jambes ( les tonifier, mon rituel beauté pour éviter la cellulite) Retrouvez mes cours de yoga LIVE en ligne Retrouvez mes podcast yoga et bien-être sur Spotify ou Apple Podcast

3 salades estivales gourmandes et saines

J’attends toujours avec impatience l’été car j’adore les fruits et les légumes de cette saison. Entre les belles pastèques, le melon de Vendée, les tomates du jardin, il y a une multitude de fruits et de légumes savoureux, que l’on peut subtilement associer pour se faire de belles assiettes colorées. N’étant pas une grande cuisinière, je vous propose 3 recettes simples et rapides à préparer pour vos plats d’été. Voici 3 salades estivales gourmandes et saines avec de bons fruits et légumes de saison. Des recettes très simples et rapides, que vous pouvez servir soit en accompagnement, en entrée ou accompagnée d’un féculent pour ceux qui ont une plus grosse faim (pain complet, riz, pates complètes, quinoa…etc).   Salade melon, pastèque & fêta Les ingrédients :  – 1 beau melon – 1/2 pastèque – 200 grammes de fêta – de l’huile d’olive – des graines de sésame   La recette :  Découpez le melon et la pastèque en petits cubes. Placez-les dans un grand saladier. Découpez la fêta en petits dés et ajoutez-la dans le saladier. Saupoudrez de graines de sésame. Arrosez le tout de trois belles cuillères d’huile d’olive. Poivrez légèrement. C’est prêt ! Une recette simplissime et délicieuse. Tagliatelles de courgettes, sauce coco et champignons  Les ingrédients : – 1 yaourt au soja/coco de la marque Provamel ( en magasin bio)  – 2/3 champignons de Paris  – 1 poignée de noisettes  – 2 belles courgettes – 1 citron  – du Gomasio  – 1 gousse d’ail   La recette :  À l’aide d’un économe à petites dents, râpez votre courgette en fine tagliatelles. Placez-les dans votre assiette. Préparez votre sauce soja/coco. Déposez dans un petit bol, trois à quatre cuillères à soupe de yaourt soja/coco, ajoutez du citron, du poivre et du Gomasio. Mélangez. Retirez le pied des champignons et pelez-les pour retirer la peau. Hachez-les en fines tranches. Hachez les noisettes et faites-les dorer dans une poêle avec un peu d’huile d’olive et d’ail. Ajoutez les champignons dans la poêle et faites revenir pendant quelques minutes. Versez la sauce coco/soja sur vos tagliatelles de courgettes puis versez les noisettes et les champignons au-dessus. C’est prêt ! Salade grecque  Les ingrédients : – 3 belles tomates  – 1 concombre – 200g de fétâ – Poivre 5 baies – Huile d’Olive – du Gomasio  – Basilic frais   La recette : Lavez les tomates et retirer le pédoncule. Coupez-les en petits cubes et placez-les dans le saladier. Retirez la peau du concombre et coupez le petits dés. Ajoutez-les dans le saladier. Coupez la fétâ en petits cubes et ajoutez-la dans le saladier. Ajoutez deux belles cuillères à soupes d’huile d’olive. Poivrez (pas besoin de saler car la fêta est un fromage déjà très salé). Ciselez du basilic au-dessus de votre plat. Mélangez à l’aide d’une grosse cuillère. C’est prêt !   J’espère que ces 3 salades estivales gourmandes et saines vous plairont ! Retrouvez plus de recettes saines et gourmandes sur le blog dans la rubrique Recette Healthy 😉

Kite et Road Trip à la découverte de Tarifa en Campervan

Aujourd’hui, je vous parle d’un de mes meilleurs trips, la découverte de Tarifa en Van : kitesurf, nature et farniente au programme. Un super séjour entre retour à la nature, réveil aux pieds des dunes, kitesurf dans l’eau turquoise et découverte d’un nouveau mode de voyage avec le Van.   Notre kite et roadtrip avec Freeride Tarifa Le pack Kite et roadtrip en Campervan de Freeride Tarifa propose un package complet comprenant : – un van Volkswagen T6 Ocean dernière génération et tout équipé de la compagnie VanBreak pour vous déplacer et dormir à Tarifa  – des cours de kite avec matériel fourni avec matériel de kitesurf Naish 2018 (si besoin mais le prix comprend le matériel), le tout encadré par un professionnel certifié IKO. Le parfait combo pour passer un super séjour à Tarifa pour les amateurs de kitesurf et de nature ! Tarifa, village sauvage et préservé au sud de l’Espagne Tarifa, est un village magnifique au sud de l’Espagne, en face du Maroc. Cette partie de la côte espagnole est sublime car elle est restée sauvage et préservée des grosses constructions. Cette région est protégée car elle est le point de départ de nombreux oiseaux migratoires qui partent vers l’Afrique avant l’hiver. Ce lieu est donc unique de par ses richesses tant au niveau de la faune que de la flore. Malgré le succès touristique, les constructions étant quasi interdites, il y a assez peu d’hébergements. Le van est donc un super moyen pour découvrir cette région sauvage. Le kitesurf avec Freeride Tarifa Un matériel fourni de qualité Côté kite, le premier point que j’ai adoré est de venir sans mon matériel. Certains ne souhaitent rider qu’avec leurs affaires mais pour ma part, j’ai trouvé que d’avoir tout le matériel fourni par Freeride, était un vrai luxe. Premièrement parce que cela enlève une bonne source de stress au voyage. Entre la préparation, le transport en taxi, l’enregistrement stressant à l’aéroport, la crainte de la casse ou celle du boardbag qui n’arrive jamais, voyager avec son matériel n’est pas toujours simple. Et deuxièmement parce que le matériel de kitesurf fourni par Freeride est de super qualité. J’étais ravie d’ailleurs de changer de kite et de tester les dernières ailes de Naish qui sont tops. Cela permet de varier les plaisirs et de découvrir d’autres marques, sans se poser la question de si on va avoir la bonne taille d’aile avec soi. Des cours encadrés par un professionnel  La formule du pack inclut également 2 cours de kitesurf de 2 heures par jour, soit 20 heures de kite sur la semaine. Un stage intensif permettant d’apprendre toutes les étapes du kitesurf et de commencer à faire ses premiers bords à la fin du séjour voir même de commencer les transitions et sauts pour les plus débrouillés. Freeride Tarifa privilégie des cours en semi-privé (2 personnes par instructeur avec chacune son aile) pour un maximum de pratique et une meilleure progression. Vous êtes également suivis par radio ce qui permet d’être corrigé au fur et à mesure de son apprentissage.  Si vous êtes débutants, vous allez apprendre le kitesurf en toute sécurité et avec du bon matériel. Si vous ridez déjà, c’est la parfaite occasion pour progresser en ayant des conseils de vrais pros. Vous pourrez apprendre: à faire vos premiers sauts de nouvelles figures de freestyle le foil le site avec une board de surf, en strapless et revoir si besoin certaines bases de sécurité Pour ma part, je ride déjà, mais je me suis rendue compte que je fais pas mal de choses au feeling et qu’il me manquait quelques bases. J’ai donc pris un cours avec Freeride, qui m’a permis de revoir certaines bases de sécurité et de mieux comprendre mon kite pour passer à l’étape suivante : sauter. Malheureusement, le deuxième jour, les conditions n’étaient pas idéales pour apprendre les sauts et je ne pouvais pas rester toute la semaine à Tarifa. Je n’ai donc pas pu apprendre cette fois-ci les sauts, mais mes sessions avec Freeride m’ont permis d’être encore plus à l’aise dans ma glisse, d’aller plus vite, d’avoir une meilleure position et d’évoluer en toute sécurité. La prochaine fois, j’essayerais de rester une semaine entière pour en profiter d’avantage, les journées ont filé si vite 😉 Les instructeurs de Freeride Tarifa sont adorables et très pédagogues. J’ai suivi mon cours avec Olivier et c’est un bonheur. Je vous le recommande 😉 Les spots de kitesurf J’ai beaucoup aimé les spots de Tarifa. Il y avait pas mal de monde étant au mois de juillet mais ça allait. Il faut juste faire attention au bord car il y a pas mal de débutants mais une fois parti, le spot est assez grand pour rider en toute tranquillité. Les deux spots où nous avons navigué sont le spot de Los Lances et celui de Valdevaqueros, ils sont assez similaires : de grandes plages de sable blanc, une eau turquoise et pas mal de place pour naviguer.   Celui de Los Lances est juste devant le bar Agua et celui de Valdevaqueros devant Tangana. Il y avait un peu moins de monde à Los Lances mais c’est assez variable. Côté vent, à Tarifa, il y a  – Poniente : un vent d’ouest, on-shore, optimal pour le kite à Tarifa. Un vent d’ouest assez frais qui apporte une légère houle. – Levante : un vent qui naît en mer Méditerranée entre l’Espagne et la côte nord-africaine. C’est un vent plus fort et rafaleux en comparaison au Poniente. Il est également off-shore. Mais l’avantage est qu’en cas de problème, il y a des bateaux de sécurité à Tarifa qui récupèrent les élèves qui sont avec une école kitesurf .    La vie en Van à Tarifa Tarifa se prête parfaitement pour des vacances en Van.   Perdu au milieu de la nature Comme je vous l’explique ci-dessus, Tarifa et ses alentours sont restés très sauvages et protégés. C’est si rare de trouver des endroits comme cela de nos jours. On se sent perdu au milieu de la nature. La vie en Van permet de profiter pleinement de cette nature en ayant l’impression de vivre en communion avec elle. On se réveille les pieds dans le sable au bord de l’eau ou au milieu d’un champ, entouré de chevaux. Cette région se prête parfaitement à la vie en CamperVan. Du camping de luxe Le van Volkswagen T6 Ocean de VanBreak est super bien équipé. A l’intérieur, il y a une cuisine, avec de la vaisselle, des plaques pour cuisiner, un frigo, 2 lits de deux places aménageables, des prises électriques partout et des lumières.  Il est également équipé d’une table, de 2 chaises et d’une douche extérieure. Tout est bien pensé et rangé afin de prendre le moins de place possible. C’est assez impressionnant. Bref, un mini camping car de luxe ! Nous étions tellement bien coupés de la vie urbaine que nous ne nous sommes pas trop allés au centre du village. Nous avons préféré les diners dans les champs et les petits déjeuner sur la plage avec notre van plutôt que d’aller au restaurant en ville 🙂 Une démonstration complète du van California est réalisée à l’arrivée, pour vous expliquer toutes les fonctions du Van. Ils proposent également des options très sympas comme la mise à disposition d’un BBQ, d’un paddle gonflable, de serviettes de plage…etc Pour ne pas être chargés, nous avions pris l’option drap et serviettes. Nous avons également pris l’option paddle, je vous la recommande. C’est un paddle gonflable très stable, pratique et facile à utiliser. C’est l’idéal pour profiter de l’Océan au coucher de soleil quand le vent tombe.  Aurélien nous a également conseillé des itinéraires pour profiter au maximum de notre roadtrip. Mais vous trouverez toutes les informations sur leur site vanbreak.com qui est bien complet 😉 L’avantage est que l’agence VanBreak est très bien située. Elle est à côté de l’aéroport de Malaga (à 10 min en taxi ). Elle est tenue par 2 français très cool, expatriés à Malaga, Aurélien et Olivier.  L’ensemble des vans proposés par Vanbreak sont neufs, tout équipés, dernière génération Volkswagen California, modèles Ocean ou Beach. Il y a également des vans automatiques, pour ceux qui préfèrent. C’était le cas du nôtre qui était très agréable à conduire. Les petits bars de plages Il y a plusieurs bars le long des spots de kite qui pensent aux campeurs. Ils offrent donc l’accès à leurs toilettes et leur douche extérieure. Cela devient des vraies auberges quand on a envie de confort, de ne pas cuisiner ou de rencontrer d’autres campeurs. Les différents spots  Il existe différents spots pour se poser que cela soit près du spot de kite ou en pleine campagne avec les chevaux. Je vous recommande Los Lances (à côté de The Waves) pour être sur la plage et à côté des petits bars en bois ou La Pena pour être au milieu des chevaux avec une vue imprenable sur Tarifa !   Les autres activités proposées par le pack de Freeride Pilates dans la jolie salle de l’hôtel Hurricane Le cours de Pilates a lieu à l’hôtel Hurricane à 3mn des spots de kitesurf. L’hôtel est très mignon et possède une belle vue sur la mer. La salle de Pilates est très sympa avec de grandes fenêtres en alcôve qui donnent sur la mer. La prof Valeria est top et très pédagogue. J’ai adoré son cours, elle explique très bien chaque mouvement. En une heure, on s’étire, on ré-ajuste sa posture et on se renforce de l’intérieur. Le cours que j’ai pris avait lieu à 10h, ce qui était parfait car il n’y avait pas de vent le matin pendant notre séjour. Je vous recommande de tester ce cours de Pilates. C’est assez ressemblant au Yoga mais on travaille de façon différente. Yoga dans le jardin de l’hôtel la Torre Le Yoga a lieu dans le jardin de l’hôtel la Torre, également à 5mn des spots de site. L’hôtel est plus simple que celui de Hurricane, mais c’est très agréable de pratiquer dans le jardin. On est porté par le chant des oiseaux, du vent qui glisse dans les feuilles et du soleil qui chauffe doucement la peau. Le bonheur quand on est en Savanasa, en posture de relaxation. Anais est une super prof. J’ai adoré son cours. Elle enseigne un yoga vinyasa, un yoga assez dynamique qui permet de se renforcer et également d’étirer les muscles et de regagner de la souplesse. Le cours parfait pour vous remettre en douceur de vos sessions de kitesurf. Ces deux disciplines sont proposées en option dans le pack wellbeing. Associer le Pilates et le yoga à des vacances de kitesurf est idéal. Si vous pouvez, je vous les recommande. Cela ne vous prendra qu’une heure de votre matinée et elles vous permettront d’étirer votre corps, de vous renforcer et de ré-ajuster votre posture après des sessions de kite intenses. La formule parfaite pour ne pas se blesser et prendre soin de son corps !   Mes bonnes adresses Tangana Tarifa J’adore cet endroit. Ce bar/restaurant est sur le spot de Valdevaqueros. On y mange bien et boit bien (Poke Bowl, Hamburger, Smoothie Bowl, thés glacés maison..) et l’ambiance est très cool. Il est également directement sur la plage. Par contre, le parking de ce spot est payant (4/5€), et ferment à partir de 21h. On ne peut donc pas y rester avec le Van pour dormir.  Adresse : N-340, KM76,5 à Tarifa  Site Web : www.tanganatarifa.com   Waves Beach Bar Nous avons passé pas mal de temps au Waves, c’était notre spot coup de coeur de ce séjour. Ce bar/restaurant est très mignon, tout en bois et sur la plage. On y prend un bon petit jus le matin à partir de 11h, on y mange bien et pour pas trop cher et on peut y faire la fête jusque très tard. Le personnel est très sympa et les verres de vin bien remplis et pas chers.. dangereux 😉 Le bar est accueillant pour ceux qui vivent en…

Rencontre avec Clotilde Chaumet, fondatrice du TIHHY très intense Hip-Hop Yoga

Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle girlboss inspirante, la coach parisienne Clotilde Chaumet, créatrice du TIHHY, un cours de yoga très dynamique sur de la musique Hip Hop. Rencontre avec cette talentueuse artiste et sportive.   Rencontre avec Clotilde, girlboss inspirante Hello Clotilde, peux-tu te présenter ? J’ai 27 ans, je suis coach chez Dynamo Cycling et fondatrice du « très intense hip hop yoga » le TIHHY. Mes parents étaient sportifs et musiciens. J’ai grandi en faisant du sport et en les écoutant composer ou jouer d’un instrument.  J’ai passé une partie de ma vie entre Los Angeles et Santa Barbara. C’est en Californie que j’ai réalisé l’importance du sport, du dépassement de soi, que cela soit physique ou mental, et de la connaissance de son corps pour faire marcher sa créativité.  Je fais du sport depuis que je suis enfant entre l’équitation, la course à pied, le trail, la natation, le surf et le snowboard. Je me suis passionnée pour ces domaines. En 2014, j’ai donc passé un diplôme de coach sportif avec l’école américaine NASM.  Puis je suis partie à Mysore en Inde pour faire une formation de 200h de yoga Ashtanga pour devenir professeur.  En mars 2015, j’ai commencé comme coach chez Dynamo Cycling à Paris puis j’ai créé TIHHY, « très intense hip hop yoga » en septembre 2016.    Comment as-tu débuté le yoga ? J’ai commencé le yoga il y a 5 ans avec Rachel Brathen aka @yoga_girl  à Los Angeles. J’ai ensuite pratiqué seule jusqu’à ce que je parte en Inde.  Ce premier cours a été le déclic. Il était loin des cours fades et mécaniques. Il était organisé sur un toit à West Hollywood et il y avait un DJ pendant la séance. Et surtout, Rachel était tellement naturelle… Depuis, le yoga fait partie de mon quotidien. Ma pratique m’aide à grandir que cela soit pour mes projets personnels ou professionnels. Grâce au yoga, j’aborde les choses de manière différente.    Son concept TIHHY, Très Intense Hip-Hop Yoga  Quel est le concept de ton yoga « TIHHY » ? J’avais envie de développer un cours de yoga qui ressemble à mon univers autour du Hip Hop, du streetwear et de l’expression corporelle et spirituelle. TIHHY est une séance de yoga très intense basée sur le beat du Hip Hop et qui mélange la force, la souplesse et la spiritualité.  Durant cette séance de 60 minutes, le mouvement, l’esprit et la musique Hip Hop ne font plus qu’un. On enchaîne des postures intenses sur le beat pour ressortir plus fort physiquement et spirituellement.   Que t’apporte le TIHHY  ?  J’en ai besoin pour trouver cet équilibre entre une complète concentration et un lâcher prise total, tout en essayant de me pousser loin sportivement. Je suis persuadée que tout le monde devrait faire du yoga.  L’enchaînement des mouvements sur ce Hip Hop à la lueur des lumières des bougies, transforme cette séance de yoga en quelque chose de vraiment hypnotisant et de très planant.  TIHHY est vraiment un moment pendant lequel je peux me retrouver avec moi-même. Et le fait de réussir à apporter cette même expérience pour les autres, est incroyable et gratifiant. Peux-tu nous parler de ta collection TIHHY ? TIHHY m’a également permis d’aller plus loin dans l’expression de mon univers. J’ai développé ma propre collection de vêtements TIHHY.  La première collection de vêtements TIHHY se situait à la frontière entre sportswear, streetwear et modernité, et mettait en avant des pièces cropped et oversized.  J’ai lancé la deuxième collection mi juin. Elle est toujours dans le même esprit mais est plus particulière et recherchée, avec des pièces fortes, toujours cropped et over size. Il y a aussi plus de modèles et des accessoires.  Les pièces sont disponibles sur www.tihhy.com   Quelles sont tes pièces phares ? L’ensemble de sécurité, la salopette, le K-way, les accessoires…Honnêtement pour moi elles le sont toutes car j’ai vraiment travaillé longtemps sur leur conception et chaque pièce à une particularité.  Son mode de vie As-tu un conseil pour rester en forme ? Pour moi, le plus important n’est pas de rester en forme mais d’être en phase avec soi-même en se connaissant physiquement et mentalement.  Le TIHHY est une discipline qui permet de vivre une expérience forte où l’on va explorer de nouvelles limites qui vont nous permettre de se dépasser et de se reconnecter. Si les mouvements et le rythme sont très intenses, c’est pour trouver cette concentration et ce dépassement de soi qui amène à une vision complètement changée de nous-même.  La plupart du temps, les gens terminent le cours et me disent qu’ils n‘auraient jamais pensé réussir à faire cette séance. Ces nouvelles sensations physiques apportent une réelle satisfaction personnelle et nous enseignent beaucoup de choses sur nous même.   Et question food, cuisines-tu ? Il y a quelques années j’adorais et j’avais même créé deux ebooks de recettes saines que j’ai vendu et qui avaient super bien marché. Aujourd’hui, mon copain Antoine cuisine très bien et adore ça donc j’avoue ne plus trop le faire moi même. Cependant si je suis seule, je ne suis pas fan de commander à manger et pour éviter ça, je peux cuisiner. 😉    Un petit déjeuner ? Un green smoothie ou un croissant de chez Maison Plisson, et dans tous les cas, un grand café.   Un apéro ?  Du vin orange, de la burrata à partager.   Un voyage à nous conseiller ? Je pense que du moment qu’il y a du soleil, une bonne compagnie, des arbres et la plage pas loin, on peut être bien partout. Sinon l’année dernière je suis allée plusieurs fois en Grèce. Je me suis souvenue à quel point c’est cool. Nous étions sur une Ile peu connue, Kos. Les paysages et la nourriture sont incroyables.  Tulum est aussi une destination géniale. Et enfin, je vous dirais sans hésiter, la Californie, avec Santa Barbara et Los Angeles où j’habitais avant.   Dans ta valise, il y a toujours ? Tijani mon chien, des vêtements TIHHY, des maillots de bain. Un dernier conseil pour les filles SantaMila ?  De venir tester TIHHY ! Je pense que tout le monde devrait faire du yoga. C’est bien plus que ce que l’on pense. La pratique du yoga m’a clairement changé la vie, que cela soit ma relation avec moi même ou celles avec les autres. Et bouger sur le beat du Hio Hop à fond est vraiment génial pour lâcher prise et aller loin.   Où peut-on suivre tes cours? Les cours TIHHY ont lieu 4 fois par semaine (lundi soir, mardi soir, jeudi matin x2) à Paris (dans le 8eme ou 20eme).  J’organise de temps en temps, le dimanche matin un « TIHHY MASTER CLASS ». Il s’agit d’un cours approfondit de 2 heures où l’on pratique la méditation, la respiration et où l’on travaille sur un sujet spécifique comme les handstand, les backbends, etc…Le tout bien évidemment, sur le beat des sons Hip Hop.  Les réservations se font dès le dimanche midi sur www.tihhy.com/class  Et vous pouvez me retrouver également sur ClotildeChaumet 

Comment transporter facilement son matériel de kitesurf et bien le ranger ?

Bien qu’étant moins encombrant que celui du windsurf, le matériel de kitesurf peut vite prendre de la place. Entre la barre, la voile, la board, le harnais, la pompe et les combinaisons, il faut être un peu organisé pour transporter facilement son matériel et bien le stocker. Pour passer, moi-même, beaucoup de temps à faire et défaire mes affaires de kite, je vous partage dans cet article mes conseils pour transporter facilement votre kitesurfet bien le ranger après votre session.  Comment transporter facilement son matériel de kitesurf ? Equipements : Un sac de compression pour votre voile Un sac pour votre board (chaussette ou housse de board avec hanse)  Sac de compression POUR : Kite – Barre – Harnais 1. Pliez votre kite. Côté technique de pliage, voici la mienne (mais il en existe plusieurs) : pliez une des « oreilles » du kite, puis rouler-le en suivant le bord d’attaque jusqu’à la deuxième oreille. Repliez l’oreille sur votre rouleau et continuez de rouler votre kite. Une fois totalement roulé, repliez-le en deux afin de former un petit paquet bien plié mais pas trop serré pour ne pas abimer votre kite.  2. Placez votre kite plié sur le sol . 3. Déposez votre barre sur votre voile. 3. Enroulez votre kite et votre barre avec votre harnais en le fermant. 4. Glissez le tout, comme un paquet, dans votre sac de compression. Chaussette POUR : protéger votre board 5. Glissez votre board dans la chaussette. Si le spot est proche, vous pouvez partir à pied avec la chaussette et votre baluchon de kite, la combi sur l’épaule 😉 Housse de board POUR : porter la board, la pompe et la combi plus facilement grâce à la hanse, si le spot est loin. 6. Placez votre chaussette dans le sac avec la combi et la pompe, tout simplement ! Bilan 2 sacs simples et faciles à porter avec tout votre matériel. Comment ranger et stocker tout votre matériel chez vous ?  Equipements : Le sac de compression et la chaussette pour protéger la board Un boardbag pour ranger tout le matériel dans un même sac Board bag 6. Rangez votre kite dans votre sac de compression comme expliqué ci-dessus et placez votre board dans votre chaussette.  7. Préparez votre boardbag en l’ouvrant et placez en premier votre chaussette avec la board puis déposez votre sac de compression. Glissez ensuite votre combinaison (sèche, évidemment), votre pompe et tout le matériel associé au kitesurf. Le boardbag vous permet d’avoir l’ensemble de votre matériel de kitesurf rangé dans un même sac. Ce qui est bien plus pratique pour le déplacer, le transporter en voiture ou pour le stocker et le ranger chez vous. On évite ainsi de perdre des équipements, cela prend moins de place chez soi et on prend soin de son matériel ! What else 😉 Questions équipement ? J’ai pu tester la bagagerie de la marque de kitesurf Orao. Et c’est plutôt une bonne surprise. Les produits sont simples, pratiques et ont un joli lookavec des tons cyan et gris chiné.  Côté investissement, comme tous les produits Decathlon, le gros plus, est que les prix sont très accessibles : Sac de compression Orao : 8€ Chaussette de board Orao : 15€ Housse de board avec hanse Orao : 35€ Board bag Orao : 55€ Concernant la résistance, j’utilise cet équipement seulement depuis 2 mois, je vous tiendrai au courant après plusieurs mois de weekends kite dans le Nord et de voyages au soleil 😉 Plus d’articles sur le kitesurf Mes articles sur les voyages kite & surf 6 bonnes raisons de faire du kitesurf Comment débuter le kitesurf

Partir en vacances à Bali, entre surf, yoga et culture balinaise

Après avoir passé 3 mois à Bali, sur cette magnifique île des Dieux,je vous fais enfin un compte rendu de mes meilleures adresses et villes à voir. Etant là-bas pour une formation de yoga, je n’ai pas pu visiter toute l’île. Mais j’ai réussi à prendre une vingtaine de jours pour me balader et visiter l’île. Voici donc ce que je vous recommande de faire, si vous partez en vacances à Bali entre surf, yoga et découverte du pays.   Partir en vacances à Bali  Informations pratiques La monnaie local le roupie : 10€ = 150 000 roupies Les balinais sont hindous et croient au karma. Ils sont donc de nature très accueillante. Une population en or <3 Sécurité : il n’y a quasiment pas de problème de sécurité. Seuls deux points sensibles : la plupart des ATM sont piratés et copient les cartes. Il vaut mieux retirer à l’aéroport au préalable ou dans des ATM de Banque. Le deuxième souci est qu’il peut y avoir des vols à l’arraché, le soir en scooter. Il vaut donc mieux ne pas rentrer seul (les filles sont souvent les première victimes) et cacher son sac à main sous sa veste. Je n’ai pas eu de problème en dehors des ATM mais comme partout, il faut être prudent.  Pour se déplacer : le trafic est très dense à Bali. Dés que vous pouvez, évitez la voiture, où vous risquez de passer des heures dans les bouchons. Il vaut mieux louer un scooter(env 50/60K roupies par jour). Il y a des ubers et des gojek (applications type uber) mais ils sont très mal vus par les taxis locaux dans pas mal d’endroits. Même si les prix sont accessibles, il vaut mieux les éviter si possible.  Pour manger : 2/3€ plat local entre 7/8€ plat occidentaux. A savoir, dans les restaurants occidentaux, les boissons (jus, café, soft) coûtent le prix d’un plat. Si on ne prend pas de boissons, les prix sont raisonnables alors qu’avec boissons, la note double. Mon aventure à Bali en vidéo Mille mercis à Théo Soenen pour ce montage de folie <3 Les saisons, quand y aller ? Haute saison : avril à octobre avec un pic de monde sur juillet et août. Basse saison : durant la saison des pluies de novembre à mars, en sachant qu’il ne s’agit pas d’une grosse mousson. J’ai passé trois mois à Bali (pour faire une formation de yoga) de début janvier à fin mars, et les pluies étaient surtout intenses en janvier mais ne durent jamais très longtemps. A noter : j’ai voyagé à Bali en mars, en moyenne saison. Les prix étaient donc plus abordables et pas trop de monde à l’eau.  Date importante à Bali : le 17 mars est le jour du Niepi, la fête religieuse des balinais (qui correspond à leur nouvel an). La veille, il y a plusieurs cérémonies magnifiques à voir. Par contre, le jour même, il est interdit de sortir de chez soi. Cela peut être l’occasion de prendre du temps, pour passer une journée au calme. Par contre, si vous êtes pressés dans votre voyage et n’avez pas envie de perdre une journée, vous pouvez aller à Medewi, sur les îles Gili ou à Lombok, où ils ne célèbrent pas cette fête, n’étant pas hindous.   Mon itinéraire à Bali pour 15 jrs L’itinéraire que je vous propose est axé sur mes villes coup de coeur, sur le fait que je voulais surfer au maximum et sur ce qui est possible de faire en 15 jours, tout en profitant de chaque endroit.  Canggu : au moins 4/5 jours Bukit : 2/3 jours Ubud : 1 journée peut suffire Serangan : 1 après-midi Nusa Lembongan : 4/5 jours. CANGGU La ville  Les + : Cette petite ville s’est bien développée, il y a mille et unes bonnes adresses très cool pour déjeuner healthy, faire la fête, et acheter de jolis bijoux et vêtements. Les spots de surf sont accessibles pour tous les niveaux, notamment pour les débutant avec Batu Bolong.    Les – : En haute saison, il y a beaucoup de monde. Et en basse saison, l’Océan est assez pollué à cause de la saison des pluies. Ne vous attendez pas également à trouver une plage de sable blanc et une eau turquoise. Le sable est plutôt gris (volcanique) et la couleur de la mer est donc assez foncée. Mais ça n’enlève rien au charme de cette ville. Surf  Canggu est une super destination pour les surfeurs débutants et confirmés. Etant débutante, j’ai trouvé le spot très safe et les vagues sont parfaites pour apprendre. Le seul souci, mais comme partout, est qu’il y a beaucoup de monde en haute saison. Batu Bolong, idéal pour les débutants avec des vagues petites et grosses, en fonction des conditions mais qui déroulent sur plusieurs dizaines de mètres. Par contre, c’est le premier spot à être sur-peuplé et peut donc vite devenir dangereux. Old Mans, super spot pour surfeurs confirmés et intermédiaires. J’ai adoré ce spot. Ce fut le deuxième que j’ai surfé, une fois que je maîtrisais mieux ma board. Le pic est plus loin de la plage que celui de Batu Bolong, mais il y a moins de monde et de débutants.   Berawa et Echo Beach, spots réservés aux plus confirmés. Moins de monde et de belles vagues qui creusent. Yoga Canggu possède de nombreux studios de yoga. Il y a d’ailleurs de plusieurs retraites de surf & yoga organisées dans cette ville. Alors si vous souhaitez faire du yoga pendant vos vacances, profitez de votre passage à Canggu pour découvrir les « Shalas » de la ville.    Shopping Love Anchor Market pour du shopping artisanal : sac, bagues, robes. Boardrider pour s’acheter une board de surf sur mesure.  Mila The Label ou Suen Noaj pour de jolies robes et bijoux , Wanderlust pour les bikinis, Billabong shop pour les bikinis ou combis de surf.    Fiesta Oldmans, bar sympa devant le spot de Batu Bolong. Endroit très cool pour prendre un verre après la session ou faire la fête le soir, notamment le mercredi, le vendredi soir et le samedi soir. La meilleure soirée étant quand même le mercredi.  Pretty Poison, bar situé près du shortcut et au milieu des rizières. Sa particularité est qu’il possède un bowl de skate. Il y a donc pas mal de bons riders. L’ambiance est très cool et il y a régulièrement des contest de skate en début de soirée. Les meilleurs jours pour les soirées, sont le mardi et le jeudi. Deus, le rendez-vous des passionnés de surf et moto. On y va pour boire un verre, manger un bon plat ou y faire la fête. Les meilleures soirée ont lieu le dimanche. De quoi finir la semaine en beauté ! The lawn, bar plus chic au bord de l’Océan avec une piscine vue sur mer. En journée, l’ambiance est assez calme, mais le cadre est très beau. Par contre le vendredi, il y a un DJ, du bon son et le bar est bondé. Sand bar, un bar sur la plage juste devant Old mans. En général, on y va soit très tôt pour admirer le coucher de soleil, soit très très tard pour l’after et venir danser sur de bons sons, les pieds dans le sable. Finns Beach Club : un énorme bar en bord d’Océan avec une piscine vue sur mer. L’ambiance est un peu « pool party » en mode « Spring Break » . Ce n’est pas le genre d’endroit que je préfère, mais pour l’avoir fait, c’est assez fun de passer au moins une après-midi « pool party » là-bas. A ne pas rater  Acheter des bijoux bohèmes et de jolis sacs en osier au marché Love Anchor au centre ville. Regarder le coucher de soleil sur la plage en sirotant une noix de coco fraiche ou une Bitang au Sand Bar. Faire une session de longboard au coucher de soleil à Batu Bolong, quand la mer devient rose, juste magique !    Mes bonnes adresses Food : Crate – Shady Shack – Poke Poke – Moana – Café Vida – Motion Café – Organic Café (retrouvez mon article sur mes bonnes adresses healthy de Canggu) et Varuna Warung & Bu Mi Warung pour les adresses locales (15K le repas).  Surf : sur la plage devant Batu Bolong, toutes les adresses se valent et proposent les mêmes tarifs (50K pour louer une board – 350K pour un cours). Yoga : Samadi – The Practice (traditionnel Hatha Yoga) – Serenity EcoGuesthouse.  Hotel : Mojo surf camp (plus jeunes) – The Daun (le personnel est adorable et la guesthouse sublime) –  A7 Guesthouse – la Villa Emerald River pour louer une villa de folie avec des copains, chambres grand luxe et magnifique piscine avec vue sur l’Océan. Bien-être : Chillax pour un body scrub au café, un massage balinais ou une pédicure. ULUWATU & BINGIN La ville  Les + : Toute cette région est magnifique ! Les petites villes sont perchées sur des falaises, avec une vue à couper le souffle. L’eau est turquoise et transparente, et le sable est blanc. Je vous conseille de dormir à Bingin (mon coup de coeur) puis de vous balader à Uluwatu et Padang Padang.  Les – : pas beaucoup, à part que la vie nocturne est plus calme et qu’il faut faire très attention au reef tranchant à l’eau. Surf Uluwatu : le spot mythique et la Mecque des grands surfeurs. Le spot est incroyable entre ses vagues de reef puissantes et creuses, l’accès dangereux par la grotte et son emplacement au pied d’une falaise sur laquelle sont accrochés de nombreux warung et bars pour admirer le show des surfeurs. Il faut avoir un très bon niveau pour surfer ce spot. Mais vous pouvez (comme moi) juste venir pour admirer le show des surfeurs en sirotant une bitang. Entre le niveau des surfeurs et la beauté du spot, Uluwatu est une destination incontournable. Bingin : mon coup de coeur du Bukit. Le spot est peu fréquenté et calme. Le soir ou le matin, on peut se poser dans un petit bar au pied de la falaise. Les couchers de soleil y sont magnifiques. Côté surf, ce spot est le plus accessible aux surfeurs débutants/intermédiaires à marée haute. Mais attention car les conditions de surf sont très dépendantes des marées. A marée basse, seuls les surfeurs expérimentés peuvent se lancer alors qu’à marée haute quand les vagues sont petites, elles déroulent doucement à droite et à gauche. Il est important de bien demander aux surfeurs locaux les conditions de la marée avant de se lancer ! Padang Padang : cette plage est magnifique. Le seul point négatif et agaçant, est qu’il faut désormais payer pour aller sur la plage. Cela fait perdre un peu la magie de cet endroit. Côté surf, les vagues sont assez puissantes, creuses et cassent sur un reef assez méchant. Il vaut mieux avoir un bon niveau pour y aller.   A ne pas rater Temple d’Uluwatu : ce temple est atypique car il est en haut des falaises. Par contre, il y a beaucoup de monde et les singes sont très agressifs. Faites attention à ne pas laisser à porter de main vos lunettes de soleil, appareil photo, téléphone. Ils attrapent tout et c’est impossible de le récupérer. Petit Déjeuner un dragon bowl après votre session de surf à Bingin au Kelly’s Warung. Faire la fête au Single Fin avec une vue à 360° sur l’Océan.  Siroter une bitang au Single Fin pour admirer le show des surfeurs sur les vagues d’Uluwatu. Mes bonnes adresses Food : Single Fin – Cashew Tree – Nalu Bowls – Kelly’s Warung Hotel : Eviter de dormir dans les petites chambres sur la falaise car il n’y a pas d’AC – Kembang Kuning Bungalow pour son prix accessible, chambres très simples et un peu vieillottes mais jolie piscine avec vue imprenable – Rock n Reef Hotel Uluwatu pour sa vue et sa proximité près de l’Océan.  Yoga : The Temple Lodge UBUD La ville  Les +…

Rencontre avec l’influenceuse bohème et girlboss, Inès Duhard

Découvrez dans cette interview, Inès Duhard. Passionnée par le lifestyle bohème après avoir vécu plusieurs mois en Californie, elle partage sur son joli blog « Destinationlosangeles » ses coups de coeur décoration, voyage et lifestyle. Travaillant à son compte depuis plusieurs mois, elle raconte également son quotidien de girlboss en partageant ses conseils. Une fille inspirante à suivre !   Rencontre avec Inès Duhard, créatrice du blog destinationlosangeles Hello Inès, peux-tu te présenter ? Alors j’ai 26 ans (bientôt 27 en novembre), et je vis sur la Côte d’Azur, pas loin de Cannes. Je suis social media manager freelance, mais également mannequin depuis 11 ans, blogueuse et je suis en train de créer ma marque de vêtements « Hoanui ». J’ai fait un master de communication (option community management et conception de blogs) et si mes études et mon parcours professionnel vous intéresse, j’ai écrit un big article à ce sujet sur mon blog www.destinationlosangeles.fr   Comment as-tu commencé ton blog ? J’ai toujours eu un blog, à l’époque il existait les skyblogs, puis j’ai été sur blogspot. J’ai voulu créer un blog il y a 10 ans pour l’amour d’écrire (et pas simplement pour les partenariats comme actuellement). Ayant fait des études littéraires, j’ai toujours été aussi celle de ma bande de pote qui adore organiser les voyages et prendre les photos. Alors naturellement, je me suis dirigée vers la création de blog quand j’avais 15 ans !    Comment as-tu choisi le nom ? J’avais un premier blog, il y a longtemps (thats-how-love-should-be.blogpost.com), qui, comme vous l’aviez bien constaté, n’était absolument pas pensé dans un but marketing (pas d’achat de nom de domaine, un nom compliqué à retour, trop long etc..). Faute de trop de travail, je l’avais délaissé. J’ai eu l’idée de récréer un autre blog lorsque j’habitais en Californie à Los Angeles. Depuis que je suis jeune, on m’appelle aussi la Californienne car j’ai les cheveux longs blonds et je suis toujours un peu bronzée haha Que trouve-t-on principalement sur DestinationLosAngeles ? Je suis partie vivre à Los Angeles et je voulais partager mes démarches pour vivre là-bas à travers un blog. J’ai donc parlé des démarches de visas, de mes plans de travail etc. Comme j’y suis restée 3 mois, j’ai écrit sur mes spots favoris, restos, conseils etc. Depuis, je suis rentrée en France mais il a gardé ce côté lifestyle californien : plage, voyage, surf, bonnes adresses.      Que souhaites-tu transmettre à travers ce blog ? Je voudrais simplement être moi et me montrer telle que je suis. Et c’est également ce que je souhaite montrer sur mon compte Instagram. Dans un Océan de filles plus belles les unes que les autres, de vlog voyage à tomber par terre et de looks basés sur des grandes marques de luxe, je voudrai montrer que l’on peut être naturelle, se passionner pour des choses simples de la vie, galérer, ne pas réussir à faire des choses, s’habiller chez Primark… et être tout aussi bien dans ses baskets !    Ton blog est très inspiré du lifestyle bohème autour l’Océan. Peux-tu nous en parler ? Au quotidien, j’aime vivre pieds nus (au bureau je me balade toujours pieds nus et chez moi aussi), je me passionne pour la déco bohème, marocaine et du type beachouse. J’adore la nature et l’Océan car ils m’apaisent et ils nous font retrouver les vraies valeurs de la vie. Mon chéri est surfeur et j’apprends beaucoup de lui. Il est calme, passionné, simple et l’appel du surf guide clairement ses journées. J’ai une multitude de coquillages chez moi, et je sais que je ne pourrai jamais habiter loin de la mer ou l’Océan.    Ses voyages coup de coeur Comment choisis-tu tes voyages ?  J’essaye de toujours privilégier les destinations au soleil ou les destinations où l’ont peut être au bord de l’Océan. Alors si je n’ai pas les moyens de me faire un gros voyage à Hawaii, je pars à Hossegor, ce n’est pas grave ! Et je prends toujours ma dose de fraicheur et de soleil. J’aime faire du sport alors c’est vrai que quand on peut faire du vélo, du paddle, du surf ou autre, c’est toujours plus intéressant pour moi 🙂 Je suis sûre de ne pas m’ennuyer.    Une destination coup de coeur pour un week-end en France ? Évidemment j’aurai tendance à dire la Côte Basque ou les Landes, mais il faut prendre l’avion car les 8h de route ne sont pas idéales pour un week-end ! Mais on est directement plongé dans un autre univers, dans le calme, la nature, le frais, les plages à perte de vue et la culture lifestyle.    Quel est ton meilleur voyage en Europe ? J’avais beaucoup aimé la Croatie, c’était à la fois très sauvage avec des parcs nationaux. Et les îles de Hvar sont sublimes ! J’ai également fait un mois de road trip à dormir dans un van en Autriche. J’avais beaucoup aimé toute cette verdure et ce dépaysement, l’architecture est magnifique. Et même si ce n’est pas en Europe, j’ai une passion pour le Maroc (ça fait 8 fois que j’y vais). C’est à seulement 3h d’avion de chez moi et c’est une destination idéale pour s’évader, et faire le plein d’une nouvelle culture ! Je rêve d’aller du côté d’Ibiza (le coté bohème évidemment) et aux Baléares !    Ailleurs dans le monde ? Je dirais à ce jour la Guadeloupe, car j’ai été impressionnée par les paysages exceptionnels ! Une partie de l’île ressemble à la Thaïlande et Hawaï avec toute cette végétation et l’autre partie de l’ile me fait penser aux Bahamas ou aux Maldives avec les plages de sable fin et l’eau bleu turquoise des lagons. La douceur de vivre et le lifestyle un peu reggae, font en sorte que l’on déconnecte vraiment… sans quitter techniquement la France !  Maroc à Taghazout Ses conseils beauté et bien-être Quelle est ta routine bien-être pour être en forme ? Alors je vais essayer de résumer, et si cela vous intéresse, j’ai également écrit un article à ce sujet sur mon blog ! J’essaye simplement de compenser ! Je suis très gourmande et fan de salé surtout, donc quand je fais des écarts, j’essaye de manger plus léger le repas d’après. J’ai fait 12 ans de volley mais malheureusement à cause de mon rythme de travail, je ne peux pas continuer alors je vais à la salle de sport ! Et dés je le peux, j’essaye d’être active : vélo, paddle, prendre les escaliers.. des choses simples !    Quels sont tes sports de prédilection ? Je suis une grande fan de volley et de paddle !    As-tu des conseils concernant l’alimentation ? Je pense qu’il est important de manger un peu de tout mais il faut savoir se gérer sur les quantités ! Moi c’est simple, je n’aime pas les trucs que tout le monde aime : bonbons, chips, biscuits apéros, sodas, popcorns, barbe à papa, etc… Mais je me rattrape sur : charcuterie, fromage, raclettes… haha Comme je suis une grande fan de fromage, j’essaye de ne plus trop en acheter dans mon frigo pour ne pas être tentée. J’ai également un conseil assez simple : manger plus le matin (je me fais des petits déj salé), normal le midi et plus léger le soir.    Une recette à nous conseiller? J’adore les pâtes aux fruits de mer (palourdes par exemple), ou les spaghettis au pesto/basilic/tomates. Et pour le quotidien, mes recettes sont assez simples, je consomme tout ce qui est tarte et quiche ! C’est facile et cela permet de souvent changer, sans s’ennuyer dans des longues préparations ! J’adore les tartes tomates/courgettes ou celles au saumon/épinards !    As-tu une routine beauté pour prendre soin de toi ? Je suis absolument nulle dans tout ça et j’avoue avoir beaucoup de chance au niveau génétique car j’ai une peau sans aucun bouton.. (je touche du bois!!). La seule chose à laquelle je pense, c’est de me mettre de l’huile sur le corps et visage (j’adore ça). Je déteste me maquiller et je donne la plupart des produits que je reçois de la part des marques, à mes copines et ma famille car je n’utilise rien de tout ça !    Quels sont tes produits fétiches ? Je dirai donc de l’huile (corps et cheveux), mon parfum au monoï de Yves Rocher, le gommage à l’huile d’Argan de La Sultane de Saba.  Sa vie de digital nomad et de girlboss Depuis quand travailles-tu à ton compte ? Je suis social media manager freelance depuis Janvier 2018 ! Je n’ai absolument pas vu le temps passer…    Quel a été le déclic ? J’étais dans une agence de com et je travaillais beaucoup, et puis pas mal de clients (externes) ont commencé à me demander de me mettre en freelance, qu’ils aimeraient travailler avec moi… etc Du coup ça a été mon déclic, et si je sautais le pas ?    Est-ce facile de trouver des clients ? Honnêtement, j’avoue que je n’ai aucun mal à trouver des clients et j’en refuse même car je suis déjà complètement full ! Je vais dans les conférences et afterworks professionnels depuis que j’ai l’âge de 15 ans. Et grâce à mon Instagram et mon blog, je bénéficie d’une visibilité plus importante qu’un community manager lambda. C’est comme lorsque vous connaissez un bon dentiste, vous le recommandez facilement et donc le bouche à oreille marche énormément dans ce milieu !    Un conseil pour bien s’organiser ? Je dirai d’essayer de séparer au maximum sa vie privée de son travail. Car même si c’est parfois cool de bosser de chez soi, on s’enferme vite dans une routine, à ne  pas se maquiller, en pyjama sans plus aucune vie sociale. Et surtout, on ressort son ordi tous les soirs devant la télé pour bosser, et on ne s’arrête jamais ! Essayez de sortir, d’aller dans des cafés ou des espaces de coworking, de bosser même dans le bureau d’un pote, de parents, mais essayez de vous fixer des limites horaires. Il est important de séparer les endroits destinés au travail et ceux pour la vie privée. Et en dernier conseil, je dirai de ne pas être trop gourmand en acceptant tous les clients car il faut que ça nous corresponde et que l’on puisse assurer la charge de travail.    Qu’est-ce que tu aimes le plus dans cette vie de freelance? Evidemment, le fait de surtout ne plus avoir de comptes à rendre à personne. Je ne dirai pas forcément les horaires car en fait j’en fait 3 fois plus. Tout le monde me dit « ah c’est génail tu dois pouvoir dormir jusqu’à 11H et aller à la salle de sport quand tu veux »… ohhhh que NON ! Mes clients commencent à m’appeler et à me programmer des réunions à partir de 9h comme une journée classique. Donc pour moi, le vrai avantage c’est surtout de pouvoir prendre des vacances quand on le veut et de ne plus avoir de compte à rendre. On est son propre patron réellement.    Quelle a été ta plus belle satisfaction professionnelle ? Je me suis occupée d’une page Facebook d’un client, on l’a créée et en 2 ans, elle a eu 88 000 fans ! Je peux vous dire que j’étais tellement fière de cette création et progression que c’est une de mes plus belles réussites en tant que social media manager. Après évidemment, je suis en train de créer ma marque et je fais tout, toute seule pour les démarches etc donc je suis aussi très heureuse de pouvoir tout réaliser.   Un échec où tu as appris ? Pour l’instant j’en ai pas encore vraiment je l’avoue… J’essaye de me donner à fond dans tout ce que je fais, et tout fonctionne pour l’instant…On verra quand j’aurai créé ma marque haha !    Quels sont tes conseils pour les filles qui veulent se lancer ? De ne jamais se lancer si vous n’avez pas de clients fixes avant ! Il faut avoir de…

Comment manger sainement le midi quand on manque de temps ?

Aujourd’hui, je laisse la parole à Léna, ma maman, qui m’a toujours inspirée pour sa façon de vivre saine et équilibrée. Léna, est une super maman de 4 enfants, une incroyable grand-mère de 5 petits enfants, une femme active qui enseigne avec passion tous les jours à 27 petits bouts les fondamentaux de la langue française , et qui réussit à quand même trouver le temps de faire de bons repas avec les produits de son jardin et à faire du sport pour rester en forme. Bref une femme qui m’inspire depuis toute petite et dont j’apprends énormément. J’avais donc envie de lui laisser de la place sur mon site pour vous faire profiter de ses astuces et conseils bien-être ;). Voici donc son premier article sur « Comment manger healthy le midi quand on manque de temps ? »   Comment manger healthy le midi quand on manque de temps ? Nous sommes tous confrontés, à un moment ou un autre, de déjeuner en dehors de la maison. Pour des raisons économiques ou par souci de déjeuner sain et équilibré, vous avez décidé de bouder le restaurant d’entreprise, le « fast- food » du coin, le croque- monsieur du café en bas, le sandwich bien beurré de la boulangerie du quartier, et j’en passe. Vous avez envie de manger « healthy » chaque midi ? Faîtes donc comme les Anglo- saxons depuis des générations, préparez votre lunch box.   1er investissement : la lunch- box ! Un de mes conseils, est de vous faire plaisir en vous offrant une vraie lunch- box, à plusieurs niveaux et plusieurs boîtes compartimentées : une pour l’entrée, une pour le plat principal et une pour le dessert. Il existe de nombreux modèles très sympas, aux couvercles qui se clipsent, qui s’emboitent les unes dans les autres, pour enfin se ranger dans un joli sac isotherme qui gardera le déjeuner au frais, vous permettant ainsi de la garder à vos côtés au bureau. L’idéal est d’en acheter une qui ne soit pas en plastique ou alors en plastique « éco- friendly » qui ne nuira pas à votre santé après un passage au micro- onde. Si vous ne voulez pas vous ruiner, vous pouvez tout simplement acheter une ou deux boîtes en verre en grande surface. Choisissez-les avec un couvercle qui se clipse pour éviter les incidents et aux formats qui correspondent à vos besoins : par exemple une moyenne pour votre plat principal, une plus petite pour le morceau de pain et de fromage, une toute petite pour les fruits secs et oléagineux. Contrôlez simplement que le verre passe au micro- onde si vous souhaitez réchauffer votre plat principal. Vous superposez vos boîtes dans un petit sac isotherme et vous voilà parti pour la journée ! Bento naturel et écologique en fibres de blé – Marque IsoLike   2ème investissement : du temps dans votre cuisine ! Il n’y a pas de secret : c’est liste de courses, produits de qualité, frais, et à vos fourneaux ! Il est cependant possible de faire simple et rapide.  Si vous disposez de peu de temps, sachez que vous trouverez dans la plupart des magasins, des céréales biologiques déjà cuites, en sachet : riz, blé, quinoa, semoule…Elles vous serviront de base.  Il suffit ensuite d’y ajouter une légumineuse pour avoir vos protéines quotidiennes : lentilles vertes, corail, pois chiches, haricots azukis…. Il n’y a plus qu’à compléter avec des aromates (ail, basilic, oignon frais, estragon, ciboulette…) et quelques ingrédients qui vous plaisent : olives, lamelles de fromage de chèvre sec, cubes de tomates fraîches ou de concombre, lanières de laitues, maïs, pointes d’asperges en boîtes, cœur de palmier… Si vous êtes moins végétarien, vous pouvez remplacer les légumineuses par une petite boîte de thon, des cubes de saumon fumé, des lanières de bon jambon cuit ou cru, des dès de poulet, deux œufs mollets, des rillettes de poisson.. Si vous avez du temps pour cuisiner, c’est encore mieux et très simple : doublez vos portions du dîner et prélevez  pour remplir vos boîtes. Il vaut mieux les remplir avant de passer à table, c’est plus sûr, s’il y a des gourmands autour de vous. Si vous adorez cuisiner, n’hésitez pas à préparer en rentrant du travail, un repas pour le soir en même temps que celui du lendemain. Ainsi vous ne vous lasserez pas de manger la même chose deux fois de suite. Comme toujours, l’anticipation est votre meilleure alliée.   3 avantages de se préparer une lunch box  L’argument économique : préparer votre lunch- box sera toujours plus économique que de manger à l’extérieur. Faîtes vos comptes sur un mois, c’est flagrant. L’argument écologique : en préparant vos repas, vos déchets seront forcément réduits : emballages, vaisselle jetable des préparations su commerce ou de la boulangerie d’à côté. L’argument qualitatif : surtout si vous cuisinez, vous n’utiliserez pas de conservateur, additif, et autre produits douteux pour la santé. A vous la maîtrise totale de la qualité de votre déjeuner. Vous aurez choisi la qualité qui vous revient.   Du plaisir avant tout ! Vous manquez d’idées ? Retrouvez les recettes healthy sur le blog.   By Léna – Super Mum of SantaMila

5 bonnes raisons de se mettre au Cross Training

En échangeant avec plusieurs coachs, j’ai appris l’importance de varier les sports . En effectuant constamment les mêmes exercices sportifs, nos corps s’habituent à travailler toujours de la même façon. Conséquence : on ne progresse plus, on brûle moins et on s’abime à force de répéter les mêmes mouvements. Il est donc essentiel de varier les activités pour ne pas se blesser et continuer d’évoluer. Avant, je ne faisais que courir tous les jours, en effectuant de temps en temps quelques exercices (toujours les mêmes) de renforcement à la maison. J’ai vite remarqué que je ne progressais plus et ne voyais plus les bénéfices sur mon corps. J’essaye désormais de moins mais mieux courir (1 à 2 fois par semaine), d’intégrer plus de renforcement musculaire et de ma routine sportive dans ma routine sportive. Côté renforcement musculaire, je fais souvent des exercices à la maison. Pour ne pas toujours effectuer les mêmes et varier les efforts, j’essaye donc d’intégrer une séance de Cross Training dans ma routine sportive hebdomadaire. Qu’est-ce que le Cross Training ? Le Cross Training est un entraînement plutôt cardio et très intensif au cours duquel, on effectue une série d’exercices différents sous forme d’atelier. Ces exercices sont issus de différentes disciplines sportives : musculation avec grosse corde (battle rope) ou kettlebell, pump, TRX, sauts à la corde, step …  La séance dure entre 45mn et 1h, et s’effectue souvent en groupe restreint. Un entraînement complet L’objectif est de favoriser un entraînement du corps le plus complet possible en un temps imparti. Toutes les qualités sportives voire athlétiques sont travaillées, de la souplesse, la vitesse, la puissance ; en passant bien sûr par la coordination et l’équilibre. Et sans oublier l’élément phare de cette activité : l’endurance cardio- vasculaire.  Le Cross Training est un sport très efficace et les progrès se voient rapidement. Plus de 10 qualités sont développées au Cross Training : l’agilité, l’équilibre, la vitesse, la puissance, la précision, la résistance, la coordination, la flexibilité, la force et le cardio tout en y faisant travailler le mental. Sortir de sa zone de confort L’objectif est de sortir de sa zone de confort et de chercher le dépassement de soi. C’est une activité de type HIIT (High Intensity Interval Training) qui permet de progresser en un minimum de temps s’il est pratiqué régulièrement.  Et même si certains exercices sont difficiles, on arrive à tenir le rythme car on sait que l’on va changer d’exercice dans quelques minutes. Ce qui nous pousse à nous dépasser et à tenir le rythme. Motivation via l’effet de groupe Les séances sont organisées en une série de petits ateliers (souvent 8 environ), autour desquels on se déplace chacun son tour dans un ordre défini.  Donc pas question de flâner, car un « co-trainer » attend son passage dans votre atelier en permanence ! Ce qui est très stimulant pour respecter le temps prévu par le coach. On s’encourage, on échange, on se stimule et l’on se connaît très vite pour former une petite communauté particulière. Tout cela dans l’efficacité absolue, car aucune pause n’est envisageable…entrainement cardio- vasculaire oblige ! Brassière STRONGER FOR IT Adidas à retrouver –> Shop my training ( Photo @PaulineBallet) On brûle un maximum de graisses Même si ce n’est pas le seul effet recherché, cette activité très HIIT est très exigeante vis-à-vis de votre organisme. Le déstockage de la masse graisseuse est rapide mais surtout le corps va continuer de brûler les calories pendant les quelques heures qui vont suivre la séance. Et on ne va pas s’en plaindre 😉 Pas de routine L’avantage du cross training est que l’on ne s’ennuie pas, les ateliers proposés pendant une séance sont variés. Et à chaque séance, les coachs nous proposent des exercices nouveaux : nombres de séries, travail dans la croissance ou la décroissance des séries, le matériel, les parties du corps travaillées, les qualités mentales et physiques sollicitées ; de manière à progresser quotidiennement. Le Cross Training est très ludique, stimulant et loin d’être monotone.  On ne s’ennuie pas et la séance passe très vite ! Alors pas d’hésitation, foncez vous inscrire à votre première séance pour mettre du sel dans votre vie sportive ! Où en faire ? A Paris :  Chez Cluster Chez Midtown Paris A Lille :  Chez B’TWIN ou Domyos avec les cours de Cross Training Au Stadium de Lille avec Fit Stadium A Londres :  Chez 1Rebel  Découvrez ma routine sportive

Rencontre avec Dorothée, partie vivre dans le Sud-Ouest à la rencontre du surf

Rencontre avec Dorothée, bretonne d’origine qui a tout quitté à 23 ans pour partir vivre à la rencontre du surf dans le Sud-Ouest.  Elle y a découvert une vraie passion, l’homme de sa vie et un mode de vie qui lui correspond. Une fille inspirante, qui nous donne envie de partir vivre dans le Sud-Ouest pour pouvoir surfer dés que les conditions sont au rendez-vous !  Rencontre avec une bretonne kitesurfeuse et surfeuse Hello Dorothée, peux-tu te présenter ? Hello je m’appelle Dorothée j’ai 30 ans, j’habite à Anglet et j’ai fait des études d’Arts Appliqués à Rennes. Je suis d’origine bretonne, de Saint-Malo. J’adore ma région et ma ville d’origine mais je savais que ma vie n’était pas faite pour rester là-bas. Alors à 23 ans, une fois mon diplôme en poche, j’ai dit au revoir à ma famille et mes amis pour partir seule dans le Sud-Ouest. Ce fut une des plus effrayantes mais aussi une des meilleures décisions de toute ma vie. Là-bas, j’y ai découvert une nouvelle passion, le surf, des amis extraordinaires et l’homme de ma vie 🙂  Et j’ai depuis récemment quitté le monde de l’entreprise pour me lancer à mon compte en tant que Designer Graphiste et Styliste en free-lance.   As-tu toujours été sportive ? Oui, j’ai toujours été très active et surtout très curieuse. J’ai testé toutes sortes d’activités. J’ai pratiqué la natation, le tennis, la G.R.S (où j’étais une grosse grosse quiche haha), l’athlétisme, puis je me suis passionnée pour l’équitation vers 15/16 ans avant de connaitre le wakeboard et le kitesurf à 19 ans. Et, la consécration fut la découverte du surf à 23 ans dans le Sud-Ouest. Maintenant je pratique surtout le surf, le skate et je fais pas mal de randonnées avec mon chien. Je suis de nature assez enthousiaste, je suis donc toujours partante pour toutes sortes d’activités de plein air !   Quelle est ta routine sportive ? J’essaye d’être active tous les jours. Cela m’aide tellement à me sentir bien dans ma peau et depuis que j’ai mon chien, je n’ai plus le choix!:) Pour le surf, c’est en fonction de mon temps de travail et des conditions. Si je peux me faire 2 ou 3 sessions dans la journée, je fonce ! Après le principal, est d’écouter son corps, prendre l’air, se faire plaisir sans se priver car la frustration n’a rien de bon ! Son histoire avec le surf Pourquoi as-tu choisi le surf ? Comment as-tu commencé  ? Quand je suis arrivée dans le SO, je ne savais pas du tout surfer. A l’époque, j’étais surtout passionnée de kitesurf. Mais dans le SO, tout le monde surfait, personne ne pratiquait le kite et ce n’était pas drôle d’en faire toute seule. J’avais anticipé en quittant la Bretagne, en empruntant la planche de ma cousine, une planche Bic en plastique, un mini malibu 7″2.  J’ai commencé à « surfouiller » de temps en temps là-dessus en essayant de suivre les copains au line-up et sans prendre aucun cours. Autant vous dire que j’en ai bien bavé! Mes souvenirs de cette époque  sont assez flous mais j’ai surtout gardé en mémoire une session d’été dans les Landes avec un pote (qui est devenu mon mari plus tard hihi). Et c’est ce jour, que j’ai pris ma première véritable vague. Cette session fut le déclic, je me suis dit « ok maintenant, on y va a fond! ». Depuis, je me suis imposée d’aller à l’eau le plus souvent possible pour progresser.   Qu’aimes-tu dans ce sport ? Cela peut paraître cliché, mais ce que j’aime avant tout dans le surf, c’est cette liberté absolue et le fait de ne penser à rien d’autre quand on est dans l’eau. J’ai toujours adoré être dans l’océan, je me sens comme en communion avec mère nature, qui des fois n’hésite pas à te remettre à ta place en te faisant ramasser un set ou deux sur la tronche et c’est cool !   Est-ce difficile d’apprendre à surfer ? Apprendre à surfer non, mais apprendre à bien surfer, OH QUE OUI c’est difficile ! En ce qui me concerne, je ne me considère pas comme étant une très bonne surfeuse. Il est facile de surfer une vague parfaite qui déroule sans surprise, comme celles en Indonésie par exemple. Il n’y a pas besoin de penser à grand chose, à part bien se placer pour ne pas rater son take-off, ensuite la vague fait le reste. Mais ici, les conditions sont souvent changeantes,les bancs bougent, les courants sont forts, il y a tellement de critères à prendre en compte… Pour moi, le véritable bon surfeur, c’est celui qui sait s’adapter à toutes sortes de conditions et le tout avec du style s’il vous plait 😉   Que conseilles-tu pour débuter ? Il faut beaucoup de persévérance pour commencer et lutter contre soi-même pour repousser ses limites et parfois vaincre sa propre appréhension. Il faut ensuite se discipliner et se fixer des petits objectifs sans brûler les étapes. Malheureusement, beaucoup de personnes veulent aller trop vite et c’est comme cela que l’on développe de mauvaises habitudes qui sont difficiles à supprimer par la suite. Et je parle en connaissance de cause ! 😉   Quel a été ton plus beau moment ? J’en ai plusieurs. Mais un de mes derniers plus beaux moments est d’avoir surfé le mythique spot de Lakey Peak en Indonésie, avec des conditions à 1.5m parfaites. Et nous étions juste à 2 dans l’eau, mon homme et moi ! 🙂   Et ta plus grosse frayeur ? Ma plus grosse frayeur est quand j’ai cassé ma board en deux sur un énorme set à Mundaka. Je me suis donc retrouvée en plein milieu de la baie sans trop savoir si j’allais réussir à regagner le bord à la nage! Je suis encore en vie pour raconter cette anecdote, c’est que l’histoire s’est donc bien terminée. Mais sur le coup, je n’ai pas fait la maligne haha. Voyage, ses meilleurs surftrip  As-tu des destinations pour le surf à nous conseiller ?  Je dirai l’Indonésie pour les vagues parfaites, le Maroc pour les petits budgets et sinon la Californie.   Pour un surftrip en Indonésie Où aller : Bali, Java et Sumbawa. Un spot : Je vous recommande d’aller a Uluwatu car c’est un spot mythique. Le sunset y est toujours incroyable à contempler. Et avec un peu de chance, vous n’aurez pas trop de monde à l’eau en fonction de la saison. Un lieu pour dormir : Chocky’s place à Bingin Une activité à absolument faire : Plonger avec les raies Manta à Nusa Lembongan !   Pour un surftrip au Maroc Où aller : Taghazout Un spot : La Cathédrale Un lieu pour dormir : Paradis Plage bien-sûr ! Une activité à absolument faire : se gaver de Tajines et de Msemen !!!    Pour un surftrip en Californie Où aller : J’y ai vécu pendant un an, j’étais à Costa Mesa, pile poile entre Huntington Beach et Newport! Un spot : Les spots de Trestles et Rincon sont vraiment incontournables, j’y ai eu des vagues incroyables!  Un lieu pour dormir : Le top est de se louer un van et de dormir dans les State Park au bord de l’Océan ! Une activité à absolument faire : Les Park Nationaux comme Yosemite et Sequoia !   Un spot en France à nous recommander ?  La Madrague, j’aime cet endroit, je m’y sens bien et c’est près de chez moi.   Où peut-on te trouver en train de rider ? Ce n’est pas moi qui décide, mais la houle ! 😉 Un dernier conseil pour les filles qui nous lisent ? Si vous avez une passion, allez-y à fond, soyez patientes, persévérantes et ne baissez pas les bras. Prenez avant tout du plaisir et restez modestes! 😉   Pour retrouver Dorothée  Pour retrouver Dorothée et son univers inspirant, rendez-vous sur son Instagram 

Recette saine et gourmande : mon Summer Bowl

J’aime me préparer des assiettes composées (que l’on appelle aussi « bowl  » ces derniers temps) car cela permet de se faire une belle assiette avec différents aliments et de varier les plaisir en remplaçant certains produits par d’autres . Et c’est le bonheur des assiettes composées : quelques mets déjà prêts, un peu de préparation, un peu de cuisson, un peu de dressage et le tour est joué.  Rien de compliqué mais tellement savoureux ! Après mon Veggie Bowl, voici une nouvelle recette saine et gourmande avec ce Summer Bowl.   Les ingrédients pour le Summer Bowl 1 belle betterave 2 courgettes 1/2 avocat 1/2 chou-fleur de la laiture du tofu fumé aux amandes (en vente dans les magazins bio)  1 yaourt au soja/coco (j’utilise celui de la marque Provamel) gruyère râpé du curry de la coriandre fraîche du fromage frais 1 citron jaune Gomasio Poivre 5 baies Huile d’olive Un ustensile pour mixer votre betterave et votre chou-fleur. Personnellement j’utilise mon robot Miogo pour tout ce que je cuisine. C’est un robot comme le Thermomix qui vous permet de tout cuisiner (cuit vapeur, mixeur…etc). L’avantage est qu’il coûte deux fois moins cher ( 399€ vs 1000€) 😉 Vous pouvez également utiliser un mixeur ou un blender.    La recette du Summer Bowl Préparation Röstis de chou-fleur Faites cuire votre chou-fleur à la vapeur. Placez-le dans votre robot ou dans votre mixeur. Saupoudrez d’une bonne pincée de curry, de gomasio et de poivre 5 baies. Ajoutez un filet d’huile d’olive. Mixez le tout et ajoutez une petite poignée de gruyère râpé. Déposez une cuillère à soupe de votre mélange dans la main, formez une boule et déposez-la dans une poêle. Faîtes la même chose avec l’ensemble de votre préparation. Ecrasez légèrement les boules de chou-fleur avec le dos d’une cuillère à soupe. Laissez dorer quelques minutes et retournez les röstis afin qu’ils dorent de l’autre côté.   Option plus rassasiante : pour une option plus gourmande et rassasiante, vous pouvez mixer le chou-fleur avec des pommes de terre vapeur.   Caviar de betterave au citron Mixez une belle betterave avec une cuillère à soupe de fromage frais, du citron et du basilic frais. C’est prêt 😉 Une recette ultra simple pour égayer vos assiettes et surtout réussir à manger de la betterave, légume aux multiples vertues. Je vous en parle dans la recette de mon veggie bowl.   Tagliatelles de courgettes, sauce soja/coco   A l’aide d’un économe à petite dents, râpez votre courgette en fine tagliatelles (voici le type d’économe dont vous avez besoin). Placez-les dans votre assiette. Préparez votre sauce soja/coco. Déposez dans un petit bol, deux à trois cuillères à soupe de yaourt soja/coco, ajoutez du citron, du poivre et du gomasio. Mélangez.   Tofu fumé aux amandes Placez votre tofu 10mn au four à 150°. Une fois doré, coupez-le en petit dés.   Dressage  Que cela soit dans les choix des aliments ou dans la composition, j’aime me faire une belle assiette, qu’elle soit colorée et bien présentée  Le plaisir visuel contribue au plaisir gustatif. Alors si je peux vous donner un conseil, mettez de la couleur dans vos assiettes et prenez le temps de faire un joli dressage. Dans un grand bowl ou dans une assiette creuse, disposez : la salade et assaisonnez-la d’un filet d’huile d’olive et de citron les tagliatelles de courgettes et arrosez-les généreusement de la sauce soja/coco le caviar de bettrave les dés de tofu fumé les röstis de chou-fleur l’avocat coupé en petits dés Saupoudrez le tout de coriandre fraîche C’est prêt, j’espère que cette recette vous plaira 😉 Retrouvez plus de recettes saines et gourmandes sur le blog dans la rubrique food. 

Les conseils healthy et de girlboss de Mathilde de Belle et Sportive

Rencontre avec Mathilde, fondatrice de Belle et Sportive. Dans cette interview, elle nous donne ses conseils de coach pour être en forme et nous parle également de sa nouvelle aventure dans l’entrepreneuriat avec Belle et Sportive et le lancement de Breakout Lille. Une fille inspirante qui nous motive pour réussir autant à tenir sa routine sportive que son projet d’entreprise !    Rencontre avec une sportive déterminée Hello Mathilde, peux tu te présenter ? Hello Laure, alors je m’appelle Mathilde et dans quelques mois j’aurai 29 ans. J’habite à Lille depuis maintenant 6 ans. Côté formation, j’ai un double parcours car j’ai fait des études en marketing et communication puis j’ai terminé par un diplôme d’état pour devenir coach sportive.   Que fais-tu comme sport ? Pendant 20 ans, j’ai fait de l’athlétisme mais j’ai arrêté récemment pour me consacrer à mes projets professionnels. J’ai commencé la boxe depuis peu et je fais du fitness pour m’entretenir !   Comment as-tu débuté ? C’est très simple. J’ai débuté l’athlétisme à l’âge de 8 ans car à l’école, je courrais plus vite que les garçons. J’ai eu des hauts et des bas pendant lesquels, j’ai voulu arrêter mais je suis toujours revenue. Ses conseils healhty pour rester en forme Quelle est ta routine hebdomadaire de sport ? Vu que maintenant je suis à mon compte, je gère mon emploi du temps comme je le veux, mais le piège, c’est de travailler TROP ! Je m’octroie quand même minimum 3 créneaux de sport pour moi-même. Je fais de la boxe le mardi matin et les deux autres fois je me fais mes propres programmes avec des accessoires de fitness.   Quels sont tes conseils pour rester en forme et être bien dans ses baskets ? Mon conseil est d’abord de s’établir une routine sportive et de s’y tenir ! Que cela soit du fitness, de la natation ou du cyclisme, je conseille de pratiquer un sport où l’on prend du plaisir ! Mon deuxième conseil est l’alimentation. L’idéal est de manger clean, 80% du temps et de se faire plaisir ensuite.   Une recette de petit déjeuner ? Je ne me casse pas trop la tête pour le petit dej . Tu veux ma recette de chocolat chaud 😉 ?   Un diner ? Lentilles boulgour, patates douces, fêta et avocat ! Un réel délice ! Ses conseils de Girlboss pour lancer sa boîte Que fais-tu comme profession ? Jusqu’à il y a quelques mois, j’étais responsable marketing et communication. Depuis peu, j’ai lancé mon entreprise. J’ai deux concepts : Belle et Sportive qui est un site où je vends des programmes sportifs destinés aux femmes mais il y a tout un concept autour de ça. Ce n’est pas qu’un simple e-commerce. Je vous invite à aller voir ! Puis il y a Break Out que je viens de lancer. Ce sont des entrainements en plein air que je propose dans la métropole lilloise ! A l’arrivée du beau temps, je me suis dit que lancer un concept pareil serait intéressant. Les activités que je propose sont un mélange de fitness, cross-training, sport de combat et athlétisme.   Depuis quand t’es tu lancée ? Pas très longtemps. Break Out depuis le 1er avril 2018. J’ai lancé Belle & Sportive en septembre 2013 mais je l’ai professionnalisé depuis peu et le lancement s’est fait mi avril.   Quel a été le déclic ? J’ai toujours voulu entreprendre ! Mais l’opportunité et le timing étaient parfait pour moi. J’ai fini mon contrat en CDD en décembre 2018 et 2 ans avant j’avais obtenu mon diplôme de coach.   Quel est ton conseil pour les filles qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ? Je dirai qu’il faut arrêter de se poser trop de questions et foncer. Mais avant de foncer, il faut établir un plan car ce que l’on imagine n’est pas toujours ce qui arrive. Ensuite, il faut être persévérante. Comme on dit, il n’y a que le travail qui paye !   Pour retrouver Mathilde de Belle et Sportive Break Out Pour retrouver les évènements Break Out que j’organise à Lille : le site breakout-lille.fr l’Instagram breakout-lille.fr   Belle & Sportive Pour retrouver mes programmes sportifs de Belle et Sportive : mon site belleetsportive.fr  ma chaine Youtube mon compte Instagram ma page Facebook   Merci Mathilde pour ce bel exemple de détermination et de réussite ! Longue vie à Belle & Sportive 😉

Mon rituel pour prendre soin de mes cheveux à la mer

Entre l’eau salée, le soleil, les vagues et le vent, nos cheveux s’abiment beaucoup plus vite l’été surtout si l’on fait du surf ou du kitesurf. Après avoir essayé plusieurs produits, j’ai trouvé des soins adaptés et naturels pour prendre soin de mes cheveux et les préserver. Voici 5 astuces pour prendre soin de ses cheveux à la mer.   Avant la session Les enduire d’un sérum protecteur Je vous ai déjà parlé de la marque du Sud-Ouest, 100% française et bio : EQ. Je l’adore, leurs produits sont naturels, respectent l’environnement et répondent aux besoins des amoureux de l’Océan : protection solaire pour le surf, sérum pour protéger les cheveux pendant les sessions, bougies naturels aux parfums de Bali …etc J’ai découvert deux nouveaux produits pour les cheveux, le shampoing sans sulfate et le sérum keep glowing réparateur. Je les ai testés pendant mes trois mois à Bali et ils ont sauvé mes cheveux. Entre l’eau salé et le soleil, les cheveux s’abiment énormément l’été. Même si c’est toujours sympa de voir ses cheveux s’éclaircir et d’obtenir avec le soleil et le sel, un balayage californien naturel, si on ne prend pas soin de ses cheveux, ils peuvent vite devenir de la paille. J’applique donc ce sérum avant d’aller dans l’eau. Il s’utilise sur cheveux secs ou mouillés et permet de protéger les cheveux du sel, des uv et de la chaleur. Sa formule végétale va hydrater et réparer le cheveux. Je l’utilise également après mon shampoing (à lire ci-dessous). Prix : 16,95€ Après la session Les laver avec un shampoing doux J’ai eu un coup de coeur pour ce shampoing car il est respectueux de l’environnement et ne contient pas de produit chimique qui abime les cheveux et agresse le cuir chevelu. Il n’est pas aussi facile d’utilisation qu’un shampoing classique car il ne mousse pas. C’est d’ailleurs le cas de tous les shampoings bio et naturels car ils n’ont pas d’additif pour faire la mousse. Il faut donc s’habituer mais je trouve que cela en vaut la peine, car il s’agit de produits que l’on applique sur la tête (près du cerveau) plusieurs fois par semaine. Alors je préfère tant que possible, utiliser des produits naturels. Prix : 8,95€ Les brosser avec une brosse spécifique Il est important de brosser régulièrement ses cheveux pour avoir de beaux cheveux brillants et hydratés. En brossant les cheveux, on étale le sébum créé par le cuir chevelu sur nos cheveux ce qui les hydrate naturellement. Cela permet également de masser et d’oxygéner le cuir chevelu. J’utilise une brosse spécifique pour éviter d’abimer mes cheveux. J’ai trouvé une brosse chez Sephora qui démêle les cheveux facilement sans les casser. Elle est également très pratique car elle ne prend pas de place dans une trousse de toilette. Je vous la conseille. Prix : 13,50€ Les hydrater avec un sérum Je ne sèche jamais mes cheveux personnellement, je les laisse sécher naturellement en les lavant le soir. Cela me permet de garder de belles boucles et évite de les abimer avec la chaleur du sèche cheveux. Si je veux les avoir lisse, je les attache simplement en les enroulant en bun quand ils sont encore mouillés et je les laisse sécher avec cette coiffure. Une fois qu’ils sont secs, je ré-applique le sérum réparateur EQ sur les pointes pour les hydrater. Le sérum les hydrate et les rends vraiment doux. Et surtout, il ne contient pas de produits chimiques contrairement à d’autres marques que j’utilisais avant et que j’avais retrouvées dans la liste des produits nocifs sortie par l’OMS il y a quelques mois…       Faire un masque à l’huile de coco Une fois par semaine, je fais un masque avec une huile de coco 100% naturelle. Cette huile est parfaite pour réparer les cheveux, les hydrater et les protéger. L’huile de coco est d’ailleurs un très bon moyen naturel pour prendre soin de ses cheveux mais aussi de sa peau.  Par contre, il faut juste savoir que l’huile de coco se solidifie à une température inférieure à 25°C. Cela n’altère pas sa qualité mais pour l’utiliser, il faut passer le flacon quelques minutes sous l’eau chaude. Il existe plusieurs marques qui se valent mais pour ma part, j’utilise l’huile bio de Centifolia qui est très bien et a un prix raisonnable. Prix : 7,95€   

5 conseils pour mieux dormir

Un de mes plus gros défauts est d’avoir beaucoup de mal à me coucher tôt et à m’endormir facilement. Pourtant, je sais à quel point le sommeil est important pour être en forme, avoir un organisme qui fonctionne bien et avoir une belle peau. Les heures de sommeil sont très réparatrices pour l’organisme. Un mauvais sommeil entraîne de nombreux désagréments : stress, vieillissement prématuré des cellules de la peau, prise de poids… Pendant ma formation de yoga à Bali, j’ai réussi à quitter de mauvaises habitudes qui nuisaient à mon sommeil. Je n’ai jamais aussi bien dormi et étais en forme. Voici 5 conseils pour mieux dormir, que j’ai découverts à Bali et que j’essaye de garder depuis !    Manger le plus tôt possible et légèrement La digestion fatigue l’organisme. Si vous dinez tard, votre estomac va continuer de travailler lorsque vous serez couchée et il vous sera difficile de vous endormir. L’idéal est de diner au moins 3 heures avant d’aller se coucher afin de s’endormir le ventre vide.    Faire une séance courte de stretching ou de yoga Avant de vous coucher, prenez entre 5 et 20mn (pas besoin que cela soit forcément très long) pour relâcher les dernières tensions de la journée. L’idéal est de faire quelques postures de stretching ou de yoga. Asseyez-vous confortablement sur un tapis ou sur une serviette épaisse douce dans une pièce avec une lumière tamisée. Mettez une musique douce et faites quelques postures pour relâcher vos muscles et vous détendre. Voici quelques postures simples de yoga que vous pouvez réaliser :  Balâsana ou la posture de l’enfant  Sarvangâsana ou la chandelle   Bhujangâsana ou la posture du cobra  Janu Sirsana ou la posture de la pince Savasana ou la posture du cadavre Supprimer les écrans après 22 heures Après 22 heures, essayez de ne plus regarder de séries ou votre téléphone. Eteignez tout et mettez-vous dans votre lit avec un bon livre. Cela permet de reposer le cerveau et de s’endormir plus rapidement. La lumière bleue des écrans fatigue nos yeux et empêche la sécrétion de la mélatonine, une substance chimique qui facilite le sommeil.   Eloigner son portable du lit Cela fait suite aux écrans à éviter après 22h. Avec toutes ses applications (mails, Instagram, Facebook), le téléphone excite le cerveau. J’ai appris à me coucher sans mon téléphone et cela change mes nuits et mon réveil. Ce n’est pas toujours facile de quitter cette mauvaise habitude mais quand on y arrive, on se rend compte à quel point notre téléphone est une source de stress pour notre esprit. On navigue entre les différentes applications, en passant sans cesse d’une info à une autre. On envoie ainsi une multitude d’informations différentes à notre cerveau, qu’il a à peine le temps d’assimiler et on le fatigue. Ne prenez pas votre téléphone avec vous dans le lit. Mettez-le dans votre chambre mais loin de votre lit . Cela vous évitera de vérifier encore vos mails ou vos stories avant de dormir. Cela évite également de réveiller son cerveau en regardant directement les actualités sur son téléphone. Autre avantage pour ceux qui ont du mal à se lever, est que cela vous obligera à sortir plus rapidement du lit. Pour couper votre alarme, il faudra se lever et sortir du lit !   Prendre le temps de se masser les pieds En Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne, il est recommandé de prendre le temps de se masser, notamment les pieds qui ont des points de pression qui correspondent à des points spécifiques du corps. En vous les massant, vous allez détendre l’ensemble de votre corps. Après une bonne douche, séchez-vous les pieds et appliquez une huile sur vos pieds que vous chauffez au préalable entre vos paumes de main. Vous pouvez la mélanger avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, qui a des propriétés relaxantes. Massez vos plantes de pied, des orteils au talon avec des mouvements circulaires. Puis passez vos doigts entre les orteils et massez vos chevilles. Un rituel assez simple mais très relaxant. J’espère que cet article vous a plu ! Si vous avez d’autres conseils pour bien dormir, n’hésitez pas à les partager 😉 

Courir avec son chien, rencontre avec Margot et Loxen

Vous aimez courir et vous avez un compagnon à 4 pattes que vous rêvez d’emmener dans vos sorties ? Découvrez dans cet article comment Margot partage sa passion pour le run avec son chien Loxen. Cette grande sportive partage son quotidien entre prendre soin des autres aux urgences et se lancer de nouveaux défis sportifs avec son Beagle.   Rencontre avec Margot, passionnée de running Hello Margot, peux-tu te présenter ? Hello ! J’ai 25 ans et je vis à Lyon depuis 7 ans. Je suis infirmière dans un service d’urgence et j’aime beaucoup mon travail. En dehors de ça, je suis passionnée par le sport, les animaux (les chiens plus particulièrement), Disney, Harry Potter et je suis très (très) gourmande ! Enfin, je suis l’heureuse propriétaire d’une Beagle de bientôt trois ans répondant au nom de Loxen.   As-tu toujours été sportive ? Je suis passionnée depuis toujours car j’ai eu la chance d’avoir deux parents sportifs qui m’ont transmis leur passion. Petite, j’ai pratiqué de nombreuses activités en passant même par la musique. J’ai fait de la danse, du judo, de la gymnastique, de l’athlétisme (saut de haie, sprint, etc), basket, badminton, handball et j’ai même été Jeune Sapeur Pompier. Lors de ces années pompiers, j’ai découvert le renforcement musculaire, le travail en cohésion et les cross.   Que pratiques-tu ? Depuis bientôt trois ans je fais de l’athlétisme en club. J’ai aussi découvert le triathlon quand j’étais plus jeune (je le courrais en relais avec mes deux petites soeurs), puis j’ai fait mon premier XS en solo à mes 19 ans. Mais j’ai réellement cherché à évoluer dans cette discipline l’année dernière. J’ai fait un triathlon XS en mai et un M en aout 2017. Mon objectif principal cette année est de faire un Half Iron Man et je travaille avec un coach pour ça. Je suis aussi une adepte du canicross que je pratique depuis deux ans avec Loxen. Le running avec son Beagle Loxen Peux-tu nous parler de Loxen ? Avec mon amoureux, nous avons adopté Loxen (qui avait 8 mois) en mai 2016. L’histoire est longue mais en résumé nous avons récupéré une Beagle très très peureuse à cause d’un élevage qui ne sociabilisait pas leurs chiots. Nous avons dû nous armer de patience et apprendre à rééduquer un chien qui présentait des troubles du comportement. Quand nous avons récupéré Loxen, elle avait très très peur de nous. Si on était dans la même pièce, elle ne mangeait pas,  se cachait et ne cherchait pas de contact humain. Aujourd’hui, nous avons une très belle relation et je partage ma passion du sport avec elle à travers le canicross.   Comment t’est venue l’idée de courir avec ton chien ? J’ai découvert cette discipline dans la ville où j’ai grandi mais je ne me rappelle plus exactement comment. Je savais juste que ça existait. L’idée de courir avec mon futur chien m’est restée en tête.   Pourquoi as-tu choisi de prendre une Beagle ?  Lorsque j’ai commencé à travailler et que j’ai pu être assez responsable pour adopter un chien, j’ai choisi la race en fonction de cette activité que je voulais pratiquer avec mon compagnon à 4 pattes. Je souhaitais une race sportive, qui aime la nature et crapahuter pendant des heures en montagne, en forêt ou au bord d’une plage.  Le chien de chasse type Beagle m’a semblé parfait pour cela. C’est un chien qui peut courir des heures entières et qui est de moyenne taille (donc plus pratique pour me déplacer en transport en commun). Je ne me suis pas trompée car elle s’est épanouie et a pris confiance en nous grâce à tous ces moments et activités qu’on lui propose.   Peut-elle t’accompagner sur tout type de course ? Oui quasiment. Elle court avec moi en canicross sur des distances courtes (4 à 6KM) mais cet été elle nous a également accompagnés sur des sorties type trail (plus de 15KM). Elle court parfois sans être attachée à moi, c’est ce que l’on appelle la course en libre. Je vais courir en forêt, dans un parc fermé ou loin des voitures et je la laisse me suivre naturellement sans laisse (sortie pouvant durer deux heures et plus). Il existe aussi des trails qui acceptent les chiens mais je n’ai pas encore participé à ce type de course :-). Qu’est ce que cela t’apporte de courir avec elle ? C’est un moment de partage, une course en duo où elle me permet de courir plus vite grâce à sa force de traction. J’essaye de la suivre pour ne pas trop la ralentir. Les compétitions sont très encadrées, nous n’avons pas le droit de forcer le chien à courir et lorsque l’on franchit la ligne d’arrivée elle doit passer son museau avant que mes pieds franchissent la ligne. J’adore ces courses et ces entrainements parce qu’elle aime vraiment courir et c’est génial de la voir tout donner pour essayer de rattraper les autres chiens devant nous. Ces courses avec elle passent très vite et ce sont de très bons moments ensemble.   Quel a été ton plus beau moment ? C’est lors de notre premier entrainement en groupe, le jour où je l’ai emmenée s’entrainer avec d’autres chiens. Je ne savais pas trop ce que ça allait donner car Loxen a peur des humains et je ne voulais pas qu’elle soit trop impressionnée. Et au moment où la sortie a démarré, j’ai redécouvert mon chien. Elle a vu les autres partir devant nous et elle s’est mise à courir à toute vitesse pour les rattraper. J’étais tellement heureuse ! J’ai compris que le sport lui permettait de passer au dessus de ses peurs et de s’amuser.   As-tu eu des moments difficiles ? Oui, l’arrivée de notre première compétition a été compliquée. Loxen n’a pas eu peur pendant la course mais lorsqu’elle a entendu le bruit du mégaphone de l’animateur, de la musique et des supporters, elle a commencé à ralentir jusqu’à totalement s’arrêter à 20m de l’arrivée. Elle était tétanisée et je ne savais pas comment la rassurer. Finalement, à force de se faire doubler par les autres chiens elle s’est remise à trottiner et nous nous sommes éloignées de tout ce monde. Aujourd’hui elle n’aime toujours pas les arrivées, elle ralentit à chaque fois mais sans s’arrêter.   Quelles sont tes astuces pour qu’elle reste en forme ? Aucune, elle est très gourmande et je pense que c’est grâce à notre pratique sportive et ses sorties journalières qu’elle ne grossit pas. Comment l’aides-tu pour qu’elle récupère après une course ? On fait une petite balade de retour au calme, je lui donne beaucoup à boire, je lui fais plein de câlins pour éviter les courbatures 😛 .   Un conseil pour celles qui veulent courir avec leur chien ? N’oubliez pas que, comme pour nous, ils ont besoin d’y aller par étape. J’ai augmenté les distances petit à petit pour éviter les blessures et l’habituer. Si votre compagnon à 4 pattes a besoin de motivation, n’hésitez pas à courir avec d’autres chiens et d’autres personnes pour que votre boule de poils prenne confiance et vous suive. Si jamais votre chien n’a pas envie, ne le forcez pas trop car il faut toujours que ce soit une activité positive pour lui. Et encouragez-le bien sûr !   Merci Margot pour tes conseils, si vous avez des questions, n’hésitez pas à la contacter sur son Instagram ou son site (infos ci-dessous).   Pour retrouver Margot et Loxen Retrouvez les aventures de Margot et Loxen sur : son site runamande.com  son Instagram

Voyage : une semaine à Nusa Lembongan, île paradisiaque à côté de Bali

Si avez envie de partir au soleil, allez passer une semaine à Nusa de Lembongan, petit paradis à côté de Bali. Cette île a été le coup de coeur de mon voyage à Bali. Elle est encore assez peu touristique, les plages sont magnifiques entre sable blanc et eau cristalline, les paysages sont fous (mangrove, volcan, falaise…) et surtout les gens sont adorables.    La vie à Nusa Lembongan Nous sommes partis une semaine en amoureux sur cette île et avons juste adoré notre séjour. Ce fût une semaine de vacances parfaite et reposante. Attention, ne vous attendez pas à faire la fête, la vie nocturne est très calme. A Nusa Lembongan, on a plutôt tendance à avoir une vie reposante, saine et sportive. On se lève aux aurores en pleine forme et les journées sont rythmées entre sessions de surf de bonne heure, cours de yoga, plongée, balades dans la mangrove et sur l’île, apéros devant les magnifiques couchers de soleil, bons petits repas et dodo très tôt. Nous, qui sommes plutôt des couches-tard et des marmottes le matin, nous avons passé notre semaine à nous endormir à 22h et à nous réveiller naturellement, à 7h30 ! Un autre avantage est que comme nous y sommes allés au mois de mars, nous avons eu la chance de ne pas croiser beaucoup de personnes. Nous étions souvent seul sur les spots. A 3/4 à l’eau pour le surf, à 2 dans la mangrove en train de faire du paddle, à 2 dans un petit restaurant…bref on a adoré se retrouver autant privilégiés, à deux.    Comment y aller ? Au départ de Sanur sur l’île de Bali, prenez un speed boat. Vous pouvez acheter votre billet sur place au port de Sanur, l’A/R coûte environ 600K roupies (env 37€) Mais le meilleur plan est de prendre un forfait avec le billet de bateau A/R et une navette qui vous récupère à l’aéroport (ou dans une autre ville à Bali) et vous emmène une fois arrivée à l’île de Lembongan à votre hébergement. Les forfaits sont à partir de 500K roupies mais avec la navette comprise. Vous pouvez demander directement à votre hébergement de vous prévoir cette navette et négocier le prix avec eux.  Surf à Nusa Lembongan Sur l’île de Lembongan, il y a plusieurs spots de surf. Ce sont des spots magnifiques avec une eau transparente et du reef en dessous. Il vaut mieux, même si vous avez un bon niveau, demander à un local, comment et quand le spot fonctionne. Les spots sont assez loin de la plage (sauf celui de Playground), vous pouvez soit vous y allez à la rame, soit prendre un taxi boat qui vous emmènera pour 50K roupies (env 3€). Vous les trouverez sur la plage. J’ai adoré surfer à Lembongan, le paysage est paradisiaque, l’eau est transparente et chaude. On en prend plein la vue   Niveau : débutant, intermédiaire et pro en fonction des spots J’ai un niveau entre débutant et intermédiaire, j’ai surfé 2 fois à Laceration et 5/6 fois à Razor. Cela dépend vraiment des conditions. Shipwreck est plus adapté aux bons surfeurs.  Les spots de surf  Laceration – Razor – Shripweck – No Man – Playground Les noms font un peu peur mais ils ne sont pas si dangereux si vous y allez à la bonne marée ! Il existe également un secret spot à Ceningan    Les centres pour louer des boards de surf et prendre des cours Les cours de surf sur Lembongan sont plus chers qu’à Bali. Comptez 600/700K Roupies le cours privé contre 350K Roupies à Bali. Mais les spots sont assez particuliers alors si vous êtes débutants, c’est vraiment important de prendre un cours. Sinon vous pouvez prendre un Surf Guide qui pour 350K Roupies vous loue une board, vous emmène en bateau et vous explique la vague sur le spot et comment vous placer. C’est top pour bien progresser. J’ai testé deux centres sur l’île de Lembongan. Monkey Surfing : un centre très sympa, situé au niveau du départ des speed boat . Ils ont tout le matériel nécessaire et sont très professionnels. J’ai pris un cours de surf avec eux, nous sommes allés sur Laceration, le spot était top.  Si vous allez chez Monkey Surfing, je vous recommande Planet, le prof que j’ai eu, il est vraiment top .   Thabu : quand je suis revenue la 2ème fois sur Lembongan, nous avons loué des boards juste à côté de notre hôtel sur la plage. Nous avons trouvé une petite cabane avec plein de boards et un mec tr§s sympa, Thabu ! Nous avons surfé 5 matinées avec lui en prenant l’option Surf Guide, c’était génial. L’idéal pour progresser. Thabu nous emmenait en bateau sur le spot de Razor, puis une fois à l’eau nous guidait pour comprendre le spot et bien se placer . Les conditions étaient parfaites pour moi : une gauche (mes préférées) ef des vagues assez petites. Thabu est très sympa et pédagogue, il a toujours un grand smile et fera tout pour que vous progressiez. Paddle dans la mangrove Une de nos meilleures activité, on a adoré ! On est parti au nord-est de l’île et on a découvert un bar/resto très mignon à côté de la mangrove et avec vue sur l’Océan et le volcan Agung. On a loué sur place 2 paddles et on est parti se balader dans la mangrove côté océan. C’était magique ! Je vous recommande mille fois cette balade.  Par contre, attention à y aller quand il n’y a pas de vent. Tarif : 150 à 200K roupies par paddle Visite de l’île de Cenangan et de Lembongan Louez un sccoter (pour 50 roupies/jour) et faites le tour de l’île de Cenangan et de Lembongan. Cela prend en moyenne une heure et c’est très sympa !   Les lieux à voir : La vue sur la baie de Lembongan avec le volcan en fond L’arbre le plus grand de l’île au sud-ouest sur la route Prendre le Yellow Bridge pour aller à Ceningan au moment du coucher du soleil Aller à Ceningan Point tout au bout de l’île et prendre un verre en admirant les vagues (prendre la route à droite après le pont) Aller déjeuner en haut des falaises à Ceningan avec une vue magnifique sur Nusa Penida (prendre la route à gauche après le pont) Longer la mangrove à l’est de l’île S’arrêter au petit shop artisanal d’un monsieur qui fait des sculptures dans du bois d’anciens bateaux Prendre un verre sur les plages au bord de la mangrove   Plongée ou Snorkling pour voir les raies manta L’activité à ne pas rater ! Je ne suis pas très snorkling mais cela vaut vraiment le coup d’en faire à Lembongan. Les fonds marins sont magnifiques, il y a plein de poissons et surtout vous aurez peut-être la chance comme nous de voir les majestueuses raies manta !  Plus jeune, j’ai eu la chance de faire pas mal de plongée dans les fonds marins magnifiques de la Mer Rouge en Egypte. J’avais donc un peu peur d’être déçue mais j’ai adoré notre sortie en snorkling et j’ai été subjuguée par les raies manta. Ces animaux sont impressionnants, immenses et majestueux. Les 3 spots de snorkling   Crystal Bay : une plage sauvage magnifique près de Nusa Penida, le fond est moins coloré et il y a moins de poissons qu’à celui de Mangrove Point Mangrove Point : les fonds sont très beaux, beaucoup de poissons, près de la mangrove de Lembongan Manta Point : un spot près des falaises, l’eau est beaucoup plus trouble et sombre mais c’est là où sont les raies manta  Les bateaux partent à 8h le matin et pendant trois heures naviguent entre les 3 spots. En général, tous les hôtels ont des contacts avec des compagnies. Vous pouvez leur demander de vous l’organiser.  Tarif : 200K roupies par personne avec tout le matériel compris (env 12,5€) L’île est très réputée pour découvrir ces fonds marin en plongeant. Il existe donc de nombreux centres de plongée sur l’île qui vont emmèneront aux alentours de Lembongan et de Nusa Penida, l’île juste en face. Nous avons favorisé le surf et avons choisi le snorkling à la place mais si vous voulez tenter l’aventure de la plongée, c’est le lieu parfait. Faire du yoga au milieu d’un jardin tropical L’île de Lembongan possède plusieurs centres de yoga. J’ai même fait une de mes formations au centre de Serenity Yoga Lembongan (le 1er module de 100hrs de la formation de 300hrs). Je vous conseille donc ce centre de yoga pour l’avoir pas mal testé. Le shala est très beau, perdu au milieu d’un jardin tropical. Caroline, la professeur principale est passionnée de yoga et enseigne deux cours par jour. Le matin à 8h, vous avez un cours de yoga dynamique type Vinyasa et le soir vers 17H c’est un cours de Yin Yoga. Elle organise également régulièrement un après-midi par semaine des workshops pour approfondir sa pratique (ateliers backbend, arm balance…). Tarif : de mémoire le cours est à 120K roupies (env 8€) Info sur serenityyogalembongan.com/ Il existe d’autres centres de yoga mais je n’ai pas eu le temps de les tester, les cours de yoga étant en même temps que l’heure de surf… pas toujours facile de choisir ;). Où dormir à Lembongan ? Tarci Bungalow Nous avons passé deux nuits à l’hôtel Tarci Bungalow. L’hôtel a un emplacement idéal directement sur la plage avec une petite piscine. Nous avons pris la chambre honey moon qui possède une terrasse avec une vue magnifique sur la mer (que l’on voit également de son lit !). Elle est très spacieuse. L’hôtel a une infrastructure pas très récente mais le personnel est adorable et les prix sont accessibles. Le restaurant est très bon, je vous conseille d’ailleurs leur Cap Cay. Tarif : à partir de 500K roupies/nuit petit dej compris (en fonction de la saison)  Suka Beach Bungalow Nous avons passé quatre nuits dans ces magnifiques bungalow. Un vrai coup de coeur ! Tous les bungalows sont en bois et sont très bien aménagés avec l’air conditionné. La déco est simple et magnifique Je vous recommande les bungalows blancs avec vue sur la mer. Le meilleur est le « honey moon » que nous avons occupé (pourtant je vous assure que nous n’étions pas en voyage de noce ahah). Ce bungalow possède une cuisine extérieur et une salle de bain ouverte au rez-de-chaussée. En haut, vous avez la chambre et une terrasse avec vue sur la mer ! Il n’y a pas de piscine et le restaurant est beaucoup plus simple, mais honnêtement, j’ai trouvé qu’il n’y a pas vraiment de piscine quand on a un accès directement sur la plage. Bref, on a adoré notre séjour dans ce bungalow. On rêve d’avoir le même, en maison de vacances dans le sud-ouest ! Tarif : à partir de 400K roupies/nuit hors petit dej (à négocier en fonction de la saison)   Pour le petit déjeuner, personnellement je trouve qu’il vaut mieux négocier le prix de votre chambre hors petit dej et choisir vous même si vous le prenez sur place, achetez de quoi en faire dans les marchés ou le prenez après votre session de surf dans un autre spot. Ca ne vaut pas le coup de le prendre tous les jours sur place. Tarci Bungalow Mes restaurants coups de coeur sur Lembongan et Ceningan  Ginger & Jamu Restaurant occidental, très bon et très sain. Une belle adresse healthy. Par contre les prix sont beaucoup plus chers, un plat coûte environ 70/80K roupies vs 30/40K roupies pour un plat local. Le restaurant se trouve sur la côte ouest de l’île. Une belle adresse pour manger un smoothie bowl en petit dej ou un lunch healthy, les pieds dans le sable. A tester : L’assiette de Pumpkin, le Falafel et le Taco Bowl  Infos sur le site Ginger & Jamu Warung Bambou Un petit restaurant local tout en bois au nord de l’île. Il…

5 raisons de tester absolument le yoga les yeux fermés ou dans le noir

J’ai testé le yoga les yeux bandés à Bali et j’ai adoré cette séance. Il ne s’agit pas du tout d’une nouvelle tendance Instagram mais d’une manière intéressante pour progresser en yoga et apprendre sur soi.   Le concept d’un cours de yoga les yeux bandés  L’objectif de ce cours est de réaliser une séance de yoga type Vinyasa sans pouvoir voir ses mouvements, ce qui nous oblige à nous concentrer sur nos sensations. Au début du cours, on place soi-même un foulard sur ses yeux. En fonction de son appréhension, on peut plus ou moins serrer le foulard pour laisser ou non passer un peu de lumière. L’idée n’est pas de faire des postures acrobatiques mais de réussir à réaliser et tenir des postures basiques sans voir quoi que ce soit. Cela demande beaucoup de concentration et d’équilibre. Ce type de séance peut paraître assez simple et sans intérêt, alors que tout au contraire, elle a de nombreux bénéfices. x Les bénéfices de suivre un cours de yoga les yeux bandés Apprendre à se concentrer et vivre le moment présent Pour réussir à réaliser les différents enchaînements de yoga les yeux bandés, il faut vraiment se concentrer sur les consignes de la prof. On écoute donc plus attentivement  et on se concentre sur sa propre pratique sans regarder ce que font les autres dans la salle. Une bonne technique pour apprendre à se concentrer sur sa propre pratique sans se comparer aux autres et enfin profiter du moment présent. x Ressentir ce qu’il se passe dans notre corps Au début, c’est très perturbant de ne rien voir. On perd complètement ses repères et on a l’impression qu’il est impossible de réaliser ces postures sans voir. Puis, on apprend à se concentrer sur ce que l’on ressent dans notre corps pour tenir les positions. Et on se rend compte de ce qui travaille pour chaque posture, les muscles qui se contractent et ceux qui se détendent.  Il n’est pas toujours facile de focaliser son esprit sur ce que l’on fait en temps réel car nous sommes vite perturbés par des pensées ou par l’environnement extérieur. Evoluer ainsi à l’aveugle est une bonne technique pour rester concentré et faire le lien entre son esprit et son corps.    Progresser dans sa pratique de yoga  On se concentre sur les mouvements. On les réalise moins rapidement mais comme on est concentré sur les muscles, le travail en devient plus intense. Résultats, on progresse dans les postures, on s’assouplit, on se renforce d’avantage et on se surprend à tenir beaucoup mieux certaines postures. x Travailler d’avantage en profondeur Comme on est en instabilité constante, on travaille d’avantage les muscles posturaux, notamment les abdominaux pour maintenir notre équilibre. x Avoir d’avantage confiance en soi Ce cours permet vraiment de sortir de sa zone de confort. Au début, on effectue chaque mouvement sans conviction en tatonnant. Puis, au fur et à mesure du cours, on prend d’avantage confiance. On se lance, on prend des risques, on n’appréhende moins et on réussit ! Cela nous donne une bonne leçon de vie pour le quotidien. En prenant confiance, on réussit à atteindre notre but. Alors que si l’on hésite trop, on perd la confiance et l’on trébuche.  x Nous devrions moins douter de nos capacités, ne pas avoir peur de se lancer et oser ! x Découvrez d’autres articles sur le yoga sur le blog

Deux documentaires Netflix sur les voyages à voir absolument

Voici deux documentaires Netflix sur les voyages à voir absolument ! Deux films pour lesquels j’ai eu un vrai coup de coeur. Ils nous donnent une nouvelle vision du bonheur et surtout envie de tout plaquer pour partir à l’aventure !   Expedition Happiness Deux jeunes, un réalisateur et sa petite amie musicienne partent à l’aventure pour traverser l’Amérique, du Nord au Sud. Pour se déplacer, ils choisissent un moyen de transport unique et original :  un vieux bus scolaire américain qu’ils achètent et retapent complètement, le transformant ainsi en une vraie bulle de bien-être.   Pourquoi j’ai aimé Les personnages sont touchants. Ils partagent leur vrai quotidien de voyageurs avec leurs belles découvertes mais aussi leurs galères. On découvre autant des paysages magnifiques qu’eux les vrais aléas du voyage. Du coup, on s’attache vite à eux et on vit pleinement leur aventure. On est émerveillé et heureux quand ils découvrent de belles choses et on a une boule au ventre quand ils traversent de mauvaises passes. Un voyage inattendu, simple et magique.   Ce que cela m’inspire Après avoir vu ce documentaire, on a envie de revoir notre façon de voyager. On se rend compte que ce qui rend un voyage magique n’est pas forcément la destination mais plutôt la manière de voyager. Et finalement, ce bus transforme ce voyage en une incroyable aventure humaine. Given Un petit garçon Hawaïen, Given, raconte du haut de ses 6 ans, le voyage qu’il réalise avec sa petite soeur et ses parents, Aamion et Daize, deux légendaires surfeurs. Ils ne parcourent pas moins de 15 pays en 14 mois. A chaque nouvelle destination, Aamion transmet ce qu’il a appris de son père à ses enfants. Vivre simplement avec ce qu’ils trouvent sur place et découvrir les richesses de ce nouvel endroit entre les paysages à couper le souffle et la bienveillance de la population . Un voyage qui se révèle être une belle leçon de vie. Pourquoi j’ai aimé  Les Aamion sont uniques. Ils vivent très simplement en famille et sont heureux. Ils nous donnent une belle leçon de vie sur le bonheur. Vivre sans artifice, unis et en harmonie avec son environnement. On adore cette façon d’élever et de guider ses enfants à travers le voyage. On aime également ce regard neuf sur le monde, la façon dont Given, du haut de ses 6 ans, voit et nous décrit le monde qu’il découvre. Les images sont magnifiques, on en prend plein les yeux pendant tout le film.    Ce que cela m’ inspire  A la fin de ce film, j’ai envie de partir en voyage très loin avec mon homme pour fonder une famille et vivre d’amour et d’eau fraîche ! Plus sérieusement, à la fin de ce film, on réfléchit sur notre vision du bonheur. On se rend compte que l’on peut être heureux en vivant plus simplement. On réfléchit également à cette façon « d’éduquer » et de guider ses enfants. Le voyage peut être une belle façon pour transmettre à ses enfants de bonnes valeurs. On a évidemment aussi envie de partir à la découverte de ses paysages magnifiques entre l’Irlande, l’Afrique du Sud, Hawaï, le Népal ou les îles Fidji.     

Girls skate India, la nouvelle campagne girl power de VANS

Voici le genre de campagne qui me donne le sourire, j’aime quand les marques se bougent pour des vraies causes ! VANS a lancé une nouvelle campagne girl power sur les skateuses en Inde avec « Girls skate India« . Cette vidéo raconte l’histoire des skateuses en Inde, pays où le skate est encore vu comme une activité très masculine. A travers cette campagne, VANS veut mettre en valeur et émanciper les jeunes indiennes qui pratiquent ce sport.  Pour développer le projet, la marque s’est donc associée à Atita Verghese, première skateboardeuse pro en Inde, très reconnue par sa génération. En compagnie d’une autre skateuse pro Lizzie Armanto, elles partent à la rencontre de jeunes indiennes pour leur apprendre à voir le skate comme un vrai moyen d’expression et d’émancipation A travers cette campagne « This is Off The Wall », VANS souhaite montrer la force de la culture du skate. Un sport qui n’exclue pas les femmes, mais qui les rassemble,  et les rend fortes .   La vidéo Girls skate India  Retrouvez mon article sur apprendre en skateboard sur le blog

Comment Margaux est devenue digital nomad à Bali

Aujourd’hui je vous présente une de mes amies, Margaux de sportandsand.com que j’ai rencontrée lors de la Sosh Freestyle Cup à Marseille.  Margaux est une fille inspirante, elle est passionnée de surf et de yoga et tient un blog depuis plusieurs années sur ce lifestyle. Elle a travaillé plusieurs années à Paris dans une entreprise en relations presse à un rythme fou qui ne lui convenait pas. Elle a donc décidé il y a un an de tout quitter pour devenir digital nomad à Bali. Découvrez dans cette interview comment a-t-elle troqué sa routine parisienne pour celle de girlboss sur ce petit paradis du surf.   Margaux, girlboss et digital nomad à Bali Hello Margaux, peux-tu te présenter ? Hello ! J’ai 29 ans et j’ai la chance incroyable de vivre actuellement à Bali. Je suis née à Paris mais j’ai toujours pas mal bougé grâce à mon papa qui travaillait chez Air France et qui m’a vite donné le goût des voyages et de la vie d’expat’. Je suis une fille plutôt simple qui apprécie les petites choses de la vie : me lever tôt, faire une bonne séance de sport, me balader sur la plage, partager des bons moments avec mes amis, rire, écouter du rap, manger du fromage, boire du vin et admirer les couchers de soleil ! En revanche, je ne supporte ni l’autorité, ni la routine : j’aime quand ça bouge et j’ai besoin de mouvement pour me sentir épanouie ! J’ai un parcours assez classique (études de communication à Sciences Po Lyon) mais j’ai vite compris que la vie de bureau n’était pas faite pour moi.   Pourquoi es-tu partie de Paris ? Quel a été le déclic ? Je bossais entre 50 et 60 heures par semaine dans une grosse entreprise et j’étais extrêmement malheureuse. Comme je suis quelqu’un de positif, je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite même si je savais que cette vie n’était pas vraiment mon idéal. Ce sont mes amis qui ont tiré la sonnette d’alarme en me disant que je n’étais plus qu’une coquille vide. Ils avaient raison, ma vie n’avait plus aucun sens, j’étais éteinte et j’avais l’impression de perdre mon temps. Ça a été dur à entendre sur le coup mais j’ai vite compris qu’ils avaient raison et pris les décisions qui s’imposaient.   Pourquoi Bali ? J’ai eu un coup de foudre pour Bali la première fois que j’y ai mis les pieds il y a 4 ans pendant mon tour du monde. Je m’y suis immédiatement sentie chez moi. C’est difficile à exprimer mais il y a ici une énergie incroyable qui te pousse sans cesse à créer, à dépasser tes limites, à faire face à tes névroses et tes contradictions. C’est difficile mais c’est aussi à la fois galvanisant.   Qu’aimes-tu le plus dans cette nouvelle vie sur les îles ? Ce qui me plaît outre cette atmosphère, c’est de me lever chaque jour sous les palmiers, au bord de l’océan, dans un endroit où je me sens si libre. Ici, j’ai la sensation d’avoir trouvé ma place, d’appartenir à une tribu de gens qui assument pleinement d’avoir choisi de vivre la vie pour laquelle ils étaient faits. Est-ce difficile de travailler de là-bas ? Je ne vais pas vous mentir, ça l’est. Le gouvernement indonésien est intransigeant sur le volet juridique et très protectionniste. A moins d’avoir votre business en ligne ou d’être très bien implanté localement et avoir travaillé très dur pour ouvrir un commerce physique, c’est vraiment compliqué !   Que fais-tu comme travail ? Je suis « digital nomad », c’est-à-dire que je travaille sur mon ordinateur uniquement grâce à une connexion WiFi. Mon métier de base est la communication, mais je développe aujourd’hui plusieurs activités : pigiste web, digital marketer et fashion designer. Je suis d’ailleurs en train de lancer une marque de yoga 100% fabriquée à Bali, Salty Sunset. Une marque pour toutes les filles qui comme moi qui aiment voyager, bouger et vivre sous les tropiques. Disons que j’essaye de faire ce que j’aime sans m’enfermer dans une seule case, c’est hyper motivant et épanouissant !   As-tu eu des moments de doutes et des moments difficiles ? Plein ! Tous les expatriés installés à Bali le disent : « ici, il t’arrive le meilleur comme le pire ». Ta patience est mise à rude épreuve, tu te retrouves à devoir gérer les pires aspects de ta personnalité et à devoir sans cesse faire preuve de résilience. Un soir de janvier, j’ai failli abandonner. J’étais dans une situation financière compliquée, les problèmes s’accumulaient, j’ai dû sortir de chez moi à 2h du matin pour aller recharger l’électricité qui avait été coupée, le système informatique de tous les magasins ne fonctionnait plus, je me suis sentie seule au monde ! C’est là que tu te rends compte à quel point la vie est « facile » en France.   Quels sont tes conseils pour les filles qui rêvent de tout quitter et partir vivre à l’étranger ? Mon conseil numéro 1 : si tu as un rêve, réalise-le sans te poser de question. Si tu échoues, rien n’aura bougé à la maison, tu pourras reprendre ta vie là où tu l’as laissée et tu n’auras pas de regret. Evidemment, il faut bien se renseigner sur les questions des visas, des vaccins, des logements, etc. Mais je dirai que c’est vraiment secondaire. Tout se fait naturellement à partir du moment où la décision est prise. Le quotidien à Bali Quel est ton quotidien à Bali ? Je me lève tôt, entre 6 et 7h. J’essaye dans la mesure du possible de commencer la journée avec une séance de sport, fitness, yoga ou surf selon l’envie du jour. J’ai vraiment compris ici l’importance de bouger quotidiennement, c’est devenu indispensable pour mon équilibre physique et mental. Ensuite, je rejoins des amis « digital nomad » dans un café pour prendre le petit-déjeuner et travailler. Vers 17h, je rejoins mes potes français et locaux pour le sunset avant d’aller dîner dans un « warung », un restau local. On y mange super bien pour 2 euros ! Puis je rentre à la maison au milieu des rizières, je me connecte sur Netflix pour une petite série et dodo. Je m’autorise une soirée « off » par semaine, qui se termine souvent en dancefloor sur la plage jusqu’à 3h du matin. Ce qui est top, c’est de ne plus avoir ces notions de semaine de 4 jours, de weekends, de vacances… je m’organise comme je veux et c’est un bonheur indescriptible.    Est-ce que tu surfes ?  Oui je surfe et j’adore ça ! J’ai commencé ici il y a 4 ans et c’est devenu une passion. Pas juste pour le sport mais aussi pour tout le lifestyle et les valeurs que le surf véhicule. J’adore être dans l’eau, cette connexion avec l’océan et cette sensation de voler quand tu prends une vague. Quand on surfe, on se sent tellement libre.   Quels sont tes meilleurs spots ? J’ai un niveau intermédiaire et je surfe en mini-malibu ou en longboard. Mon rythme ne me permettant pas de faire beaucoup de route, je surfe la plupart du temps à Batu Bolong ou Oldman à Canggu. Je retrouve mes amis dans l’eau – mes copines surfeuses et mes potes locaux qui sont profs sur la plage – et c’est vraiment une super ambiance. Je m’y sens comme à la maison. Pratiques-tu le yoga ? Quelles sont tes meilleures adresses pour faire du yoga ? Oui, de temps en temps quand mon corps le réclame. Je n’ai pas une pratique très régulière mais parfois le besoin se fait fortement ressentir, je ne saurais pas l’expliquer. J’adore le Vinyasa Flow et le Fly High Yoga que je pratique au studio Desa Seni qui m’apaise énormément. Après, il y a d’autres studios sympas à Canggu : Serenity, Samadi, The Practice…   Des conseils d’endroits à ne pas rater à Bali ? La péninsule du Bukit et notamment Uluwatu, c’est mon paradis sur terre. C’est un village construit à même la falaise d’où vous jouissez d’une vue plongeante sur l’océan et les surfeurs. Je pourrai y passer des heures ! Ensuite, les classiques : Ubud et les rizières en terrasse, Padangbai et ses eaux turquoises, Balian et son sable noir. Et bien sûr, ma nouvelle maison, Canggu, ses rizières, ses cafés et ses bars où la fête ne s’arrête jamais. Pour retrouver Margaux et son quotidien de digital nomad à Bali Où peut-on te retrouver ?  Pour suivre mes aventures à Bali et ma vie de digital nomad : www.sportandsand.com ou mon compte Instagram @margaux_rx. Et je lance donc ma marque de yoga fabriquée à Bali, Salty Sunset ! L’e-shop est en cours mais le compte Instagram est lancé : @saltysunset_ !   Un dernier conseil pour les filles qui nous lisent ? Je voudrais dire à toutes celles qui ont des rêves de les réaliser maintenant tout de suite. Il n’y a rien de pire que les regrets. Et si ça ne marche pas et bien… le destin saura remettre les choses dans la bonne direction car rien n’arrive par hasard !

Quels sports faire pendant sa grossesse ?

Le sport est souvent boudé pendant la grossesse par appréhension ou par mauvaises informations. Pourtant pratiquer une activité sportive lorsque l’on est enceinte a de nombreux bénéfices entre maintien de la ligne, préparation à l’accouchement, réduction du stress… ! Rencontre avec Bertille, coach sportif et elle même, maman de deux petits bouts. Dans cette interview, elle nous donne ses conseils pour rester en forme quand on est enceinte.   Hello Bertille, peux-tu te présenter ? Après avoir travaillé dans les médias et un long séjour aux Etats-Unis, je me suis reconvertie à l’âge de 30 ans en coach sportif. A Boston, il y avait des coachs partout, ça m’a vraiment donné envie. De retour en France, j’ai commencé a m’entrainer pour passer le concours de coach et en faire mon métier.   J’ai depuis 10 ans un diplôme de Personal Trainer auprès de la FNFDA  (Fédération, National, Fitness et des Disciplines Associées), C’est une formation spécialisée en nutrition et sur les traumatologie que l’on peut rencontrer autour de la gym. Elle est parfaite pour le coaching perso !    Coaches-tu souvent des femmes enceintes? Oui, je coache très souvent les femmes enceintes car les femmes de 30/40 sont mon coeur de cible.   Quels sont les bénéfices de continuer à s’entraîner ? Pratiquer régulièrement une activité sportive permet d’être bien dans son corps et donc d‘être bien dans sa tête. Cela s’applique d’autant plus sur une femme enceinte dont le corps se transforme.   Est-ce risqué ? Faire du sport quand on est enceinte n’est pas risqué si l’on respecte certaines règles : pas d’abdo, pas de torsion, pas de choc ou de sport avec risque de chute.   Est-ce qu’il y a des mois plus sensibles que d’autres ? Les trois premiers mois sont sensibles car l’embryon s’accroche et il faut y aller en douceur pour éviter les fausses couches.  Ensuite, il faut juste écouter son corps : faire du sport pour se faire du bien et non être dans la performance. Si le ventre durci, il faut s’arrêter immédiatement.    Quels sports faire pendant la grossesse ?   A quel rythme peut-on s’entraîner ? Et quels sports éviter ou favoriser ? On peut s’entrainer un peu tous les jours.  Les sports de prédilection pour une femme enceinte sont le yoga (sans torsion), la natation, la marche. Par contre il faut éviter la plongée, le ski, l’équitation et le jogging…   Quels sont les sports recommandés ? La piscine devrait être remboursée par la sécurité sociale pour les femmes enceintes 😉 Elle apaise les sauts d’humeur, empêche la cellulite de s’installer, renforce l’élasticité de la peau, évite la rétention d’eau, muscle le dos et allonge les muscles. C’est le SPORT OBLIGATOIRE de la grossesse !   A quelle fréquence faut-il les pratiquer pour avoir les bénéfices sans se fatiguer ? 3 fois par semaine est une bonne moyenne    Quel type de training peut-on faire à la maison quand on est enceinte? On peut faire de la gym au sol spéciale grossesse ou du yoga.    Que conseilles-tu aux femmes enceintes?  De faire un maximum de fessiers car c’est la partie du corps qui se ramollie le plus et qui sera très difficile à remuscler si on se met au repos pendant 9 mois. Les fessiers peuvent se travailler jusqu’à la veille de l’accouchement sans problème.   Comment s’est passée sa grossesse ? Comment se sont passées tes grossesses ? Mes grossesses se sont bien passées mais le sport « passion » me manquait beaucoup. J’avais beaucoup de frustrations lorsque je voyais mon entourage partir skier, faire du windsurf ou du tennis.   As-tu toi même pratiqué enceinte? Pendant mes grossesses, j’ai fait beaucoup de natation et de renforcement musculaire. J’allais 4 fois par semaine à la piscine ce qui m’a permis de maintenir une belle peau et d’empêcher l’apparition de la cellulite.     Cela t’a t-il aidé pour garder la forme ? Oui, grâce au sport, j’étais en super forme et surtout j’ai retrouvé ma ligne très rapidement sans trop d’efforts.    Pour prendre un cours avec Bertille  Où peut-on suivre tes cours ? Vous pouvez suivre mes cours soit chez moi à Paris dans le 17ème, soit en entreprise ou à domicile sur demande.   Est-il possible de suivre un coaching en ligne avec toi ? Je fais de temps en temps des coaching facetime avec des clients qui sont à l’étranger mais pour l’instant c’est assez ponctuel. Mais c’est peut-être quelque chose que je développerai.   Comment peut-on te contacter ? Vous pouvez me contacter par mail : bertillecardon@gmail.com ou via ma page Instagram    Merci Bertille pour tes conseils. Et n’oubliez pas que chaque femme et chaque grossesse sont différentes. Il est donc essentiel d’avoir l’avis de son médecin pour s’assurer que l’on est apte à pratiquer un sport.     Crédit photo : Alice Boursini

6 conseils pour progresser en yoga

Voici 6 conseils pour progresser en yoga. Des conseils assez basiques que j’ai découvert pendant ma formation et qui m’ont vraiment aidée dans ma pratique.    Apprendre à mieux respirer La respiration est essentielle dans la pratique du yoga. Elle permet d’apporter suffisamment d’oxygène au corps pendant la pratique mais elle a également un rôle particulier tout au long de votre séance . Dès le début, on commence la séance de yoga, avec des exercices de respiration, appelés Prayanama. Ce travail de respiration nous permet de lâcher prise et de nous concentrer sur le moment présent : notre pratique de yoga. La respiration joue également un rôle essentiel lorsque l’on enchaîne les postures. Elle nous aide à tenir le rythme pendant l’effort et à maintenir les postures. On apprend à associer chaque mouvement avec la respiration, en inspirant et expirant profondément. Et enfin, à la fin du cours, la respiration permet de complètement se relaxer et de se détendre. Il est donc essentiel en yoga d’apprendre à bien respirer. Cela peut vous demander plusieurs mois de pratique mais avec une bonne concentration, vous apprendrez à mieux respirer et bénéficierez des bienfaits même en dehors du tapis dans votre quotidien.   Se concentrer sur les muscles qui travaillent En yoga, on apprend à connecter son esprit et son corps. Il est important dans chaque posture que l’on réalise de se concentrer sur le muscle que l’on travaille. Pour chaque posture, concentrez-vous sur les muscles qui sont sollicités en les visualisant.  S’il s’agit d’une posture qui stretche le muscle, imaginez-le s’allonger à chaque respiration. S’il s’agit d’une contraction, visualisez le muscle se renforcer. Vous seriez surpris des progrès que l’on fait quand on se concentre sur les muscles que l’on travaille.     Ne pas se comparer aux autres Il est important de se concentrer sur sa propre pratique. Chaque personne est unique, possède une expérience en yoga différente et surtout possède un corps, des muscles et une ossature qui lui est propre. Cela ne sert donc à rien de se comparer. Certaines personnes arriveront à facilement faire des postures compliquées et à contrario, n’arriveront peut-être pas à en faire d’autres simples, à cause de leur ossature ou autre. Et n’oubliez pas que l’objectif du yoga est de prendre soin de son corps en le renforçant et en le stretchant. L’important est donc de réaliser les postures de manière à ressentir ces bénéfices sur votre propre corps.   Prendre des cours régulièrement Il est essentiel de prendre des cours avec un professeur diplômé en yoga pour comprendre le principe d’une séance de yoga ainsi que les postures. D’autant plus, si vous débutez. Cela va vous permettre de comprendre les bénéfices des postures et de bien les réaliser avec l’aide de votre professeur. L’idéal est d’essayer d’y aller une fois par semaine. Et surtout n’hésitez pas à prévenir votre professeur que vous êtes débutant et à poser des questions.   Une pratique régulière  Que cela soit au niveau de la souplesse ou de la force, seule une pratique régulière va vous permettre de réellement progresser. L’idéal est de pratiquer un peu tous les jours. Cela peut-être 15/10mn le matin, 1H de cours dans la journée ou 5/10mn le soir avant de vous coucher. Trouvez votre propre rituel et essayez d’être régulière.   Ecouter son corps et ne pas forcer L’objectif du yoga est de prendre soin de son corps et de l’écouter. Il est important d’être conscient de ce que l’on ressent. Si une posture ne vous fait pas du bien et/ou est douloureuse pour votre corps, ne la faites pas et prévenez votre professeur. Si vous avez des blessures, prévenez également votre professeur en début de cours. Il vous donnera des alternatives pour certaines postures. Mais n’oubliez pas qu’il n’est pas médecin et ne ressent pas ce qu’il se passe dans votre corps. C’est à vous d’écouter votre corps.   Vous n’avez plus qu’à vous lancer 😉 Namaste !  

Voyage sportif, une semaine kitesurf et yoga à Dakhla

Je suis une passionnée de sports de glisse notamment de kitesurf et j’adore profiter de mes voyages pour pratiquer ces sports. Sur le blog, je vais essayer de vous présenter de plus en plus d’idées de voyages sportifs. J’ai réalisé il y a quelques semaines un voyage sportif de folie, mêlant kitesurf et yoga à Dakhla. Le concept ? Passer une semaine coupée du monde, dans le désert Marocain, au pied d’une immense lagune turquoise, où chaque journée est rythmée par des sessions de yoga et de kitesurf. Que demander de plus ? Nous sommes parties entre filles et sommes revenues avec des étoiles dans les yeux. Cette semaine était magique. Je vous vous fais donc partager ce superbe voyage et en vous le recommandant fortement ! Surtout si vous avez envie de partir entre copines découvrir de nouveaux sports de glisse et profiter du soleil !   Kitesurf et Yoga à Dakhla en vidéo  Je vous ai préparé une vidéo pour vous faire découvrir cette folle aventure, le surf camp Dakhla Spirit, nos cours de yoga et cette magnifique lagune en image. J’espère que cette vidéo vous plaira et vous donnera envie de préparer votre prochain voyage à Daklha!   Dakhla, une lagune au milieu du désert marocain Dakhla est situé au sud du Maroc, au milieu du désert à quelques heures de la Mauritanie. Ce lieu est paradisiaque, loin de tout avec un paysage essentiellement minéral fait de sable et d’eau. L’idéal pour se couper du monde et faire une vraie pause. Les meilleures périodes pour partir faire du kite sont d’avril à septembre. Dormir sur la lagune au camp de Dakhla Spirit Comme vous êtes au milieu du désert et que la ville est assez loin, l’idéal à Dakhla, est de dormir sur le spot.  Nous avons passé notre semaine au surf camp de Dakhla Spirit qui est idéalement situé au pied de la lagune.  J’ai adoré ce surf camp, Les gens sont très cool et l’ambiance très conviviale. On peut même y venir seule en vacances, vous ne serez jamais seule. Ici tout le monde est très avenant et sympa.  Il y a plusieurs types de logement en fonction des bungalows mais je vous recommande les lagoon views. Au réveil, vous pourrez admirer la magnifique vue sur la lagune et checker les conditions de votre lit (cf vidéo) ! Côté restauration, c’est comme si vous étiez chez des copains. On se retrouve sur des grandes tablées aux horaires des repas et on partage des plats typiques marocains servis avec des légumes et de la salade. Il y a un petit bar très cool au bord d’une piscine avec vue sur la lagune. On y vient prendre son café le matin au soleil, prendre un jus de fruits frais l’après-midi et surtout prendre son apéro après la session ! Le personnel est adorable est vraiment aux petits soins. Le Kitesurf à Dakhla Spirit A Dakhla Spirit, on dort, on mange, on fait la fête mais surtout on fait du sport et notamment du kitesurf ! Sur le camp, il y a un hangar avec tout le matos de kite. Vous pouvez soit prendre des cours de kite, soit louer du matériel ou juste déposer vos affaires dans votre casier et partir rider quand bon vous semble. Tout est pensé pour vous simplifier la vie : bac de rinçage, rangement pour les boards et les ailes, endroits pour sécher les affaires ..   Où rider ? Au niveau du spot, la lagune est juste devant le camp. On a quasiment tout le temps pied et il y a plusieurs bateaux de sécurité en cas de problème. Je n’ai jamais vu un spot aussi safe et parfait pour apprendre à rider ou progresser. Si vous avez du vent tous les jours, en une semaine vous saurez faire vos bords en kite. C’est un super spot également pour progresser pour les rideurs plus expérimentés ! Dakhla Spirit propose également un downwind jusqu’à la Dune Blanche. Une descente en kite de 16km où l’on navigue dans l’eau turquoise avec des paysages désertiques à couper le souffle. A la fin du downwind, on arrive sur la Dune Blanche qui est une dune de 15 mètres de sable blanc bordée par un lagon turquoise. C’est magnifique et cette descente est une aventure très cool à faire ! Même si vous n’êtes pas un grand rider, c’est accessible car on est suivi pendant toute la descente par un bateau en back-up qui vous récupère en cas de fatigue ou de problème. Le départ se fait en kite du camp Dakhla Spirit jusqu’à la Dune blanche. Au retour, on rentre en bateau avec les kites à bord.   Et s’il n’y a pas de vent ? Dakhla Spirit vous propose également des sessions surf à vingt minutes du lagon. Ils ont également à disposition un bateau pour faire du wakeboard dans la lagune. Bref, impossible de s’ennuyer ! Le yoga avec StephieYoga Avec Stephie Yoga, nous avions un super planning de yogi. Tous les jours, nous avions deux cours de yoga : un au réveil, au lever du soleil et un le soir après la session de kite. Cela permet vraiment de progresser en une semaine et c’est un super sport complémentaire au kitesurf. Le cours au réveil dure entre 1H et 1H30 et Stephie adapte ses cours en fonction de notre forme. Le matin, on fait plutôt du yoga dynamique pour réveiller notre corps et démarrer en forme la journée. Le soir, on pratique des yogas plus doux comme du yoga partner ou du yin yoga. Cela permet de se relâcher et de détendre tous les muscles sollicités pendant la journée par le kitesurf. En fonction des conditions météos (chaleur et vent), on pratique soit le yoga au pied de la lagune soit dans un espace abrité plus « cocon » dans le camp. Les vues sont imprenables pendant la séance. Ca rend chaque cours de yoga magique, entre le soleil, le bruit du vent et la vue sur la lagune et le désert ! A absolument faire à Dakhla Un downwind à la dune blanche Un diner du poisson frais et de fruits de mer au parc à huitres, à côté de Dakhla Spirit. Prévoyez par contre du cash et des bouteilles de vin blanc car ils n’en vendent pas sur place. Un déjeuner piscine au somptueux palais Rhoul Bilan de cette semaine kitesurf et yoga à Dakhla J’ai adoré cette semaine. Je suis revenue détendue comme jamais et des étoiles plein les yeux. C’était juste parfait de partir entre filles. C’est tellement plus sympa de partager des sessions ensemble. On n’est pas dans la performance, on s’amuse et on se motive en se coachant les unes et les autres pour progresser et rider.    Associer le yoga à des vacances sportives est une super idée. Ca permet vraiment d’attaquer la journée de bon pied, d’évacuer les tensions et de détendre son corps le soir. Ce format de vacances est à la fois sportif et tellement reposant ! Car finalement, on faisait du sport toute la journée au soleil, on prenait l’apéro à 19H, dinait à 20H30 et au final, on tombait comme des mouches à 23h morte de bonne fatigue. Je vous conseille vraiment de partir entre copines faire cette semaine kitesurf et yoga à Dakhla Spirit. Ca fait un bien fou ! Et ça m’a donné envie de très vite repartir entre filles faire du kite vers une nouvelle destination cet été 😉 Je vous en parle très vite ! Informations pratiques Billet d’avion  : à partir de 250€ au départ de Paris Prix de l’hébergement en pension complète : à partir de 400€ la semaine Forfait yoga  : 300€ Prix du cours de kite avec matériel fournit : à partir de 100€ les 2 heures Prochaine date pour ce voyage Kite/Yoga à Dakhla : du 4 au 11 mai 2018, toutes les infos sur StephieYoga   Retrouvez sur le site de Dakhlaspirit toutes les infos concernant l’hébergement et le kitesurf. Pour la partie yoga, retrouvez l’article sur StephieYoga sur le blog et rendez-vous sur son site StephieYoga.com pour plus d’informations.   Encore un immense merci à DakhlaSpirit et StephieYoga pour m’avoir fait découvrir ce voyage sportif de folie ! Et encore merci à mes super girls Candice, Math, Louise et Marine qui ont rendu ce voyage encore plus fun et dingue 😉

5 recettes inspirées de mes bonnes adresses healthy à Canggu à Bali

Pour ce nouvel article, j’avais envie de vous partager mes bonnes adresses healthy à Canggu mais aussi d’apporter du contenu intéressant à tous ceux qui ne seront pas sur Bali prochainement. Canggu est une superbe source d’inspiration pour tout ce qui concerne l’alimentation saine et gourmande.  Ici, il existe une multitude de bonnes adresses qui proposent des plats healthy plus originaux, les uns que les autres et que cela soit salés ou sucrés. J’ai donc eu envie de vous partager mes adresses healthy coup de coeur mais surtout de vous partager les plats que j’ai adorés avec une idée de recette pour le refaire chez vous 😉   Le healthy bowl du café VIDA Le healthy bowl du Café VIDA, comporte tout ce que j’aime ! Un plat copieux avec que des bonnes choses : avocat, houmous, caviar de betterave, patates douces…etc Un plat plein de vitamines mais copieux et rassasiant. La bonne assiette quand on a envie de quelque chose de plus copieux mais qui reste sain et équilibré.  Au Café VIDA, les plats sont bien garnis et le cadre est très sympa, le tout dans un décor typiquement indonésien. Le seul bémol peut-être est le service qui est un peu lent. Prix : 80 Roupie le plat (5€) A refaire à la maison Pour refaire un healthy bowl dans le même principe que cette recette, dresser dans un grand bol en bois : 4/5 cuillères à soupe de quinoa Dés de patate douce rôtie Courgettes en tagliatelles cuites au citron Feuilles de salade Carottes râpées Demi avocat coupé en tranches Tomates cerise 1 cuillère à soupe de caviar de betteraves (la recette ici sur le blog) 1 cuillère à soupe de houmous Tofu mariné (en magasin chez bio c bon) Graines de courges Vinaigrette au choix Dans le même principe, retrouvez ma recette de mon poke bowl veggie sur le blog. Le haloumi bowl de SHADY SHACK J’adore Shady Shack. C’est une de mes adresses préférées à Canggu. On y mange super bien du petit déjeuner au diner. Et en plus le cadre est très sympa, tout est ouvert  : on est dehors, au milieu de la verdure et des arbres. Le seul point négatif est que comme tout est ouvert, il vaut mieux éviter ce restaurant, s’il pleut ! Autre plat à tester absolument : le Nuri Bowl et le Smoothie Bowl au dragon fruit ( Paradise) Prix : entre 70 et 80 Roupies le plat (4-5€) A refaire à la maison Pour refaire un healthy bowl dans le même principe que cette recette, dresser dans un grand bol en bois : Grandes feuilles de salade  Des courgettes en tagliatelles cuites au citron Betteraves cuites au citron et finement coupées en rondelles Des pois chiches revenus à la poêle Un demi avocat coupé en tranche Une tomate coupée en 4 4 grosses tranches d’Halloumi (fromage de chèvre typique de Chypre) grillé à la poêle avec une pointe de sauce soja et des herbes  Des graines de courges Une sauce au yaourt de soja et menthe La salade végétarienne de MOTION J’adore le café MOTION à Canggu . La déco est mignonne, la carte est variée et les plats sont bien garnis. Je vous recommande cette adresse pour leur salade, leur petit déjeuner copieux (surtout l’avocado toast) et surtout, surtout pour leur gaufre à la patate douce dont je vous parle juste en dessous ! Pour le déjeuner, je craque souvent sur leur salade veggie. Une salade gourmande et légère, parfaite quand il fait très chaud et qu’on a envie de fraîcheur ! A refaire à la maison Pour refaire ce type de salade veggie à la maison, dressez dans une grande assiette : Grandes feuilles de salade Demi avocat coupé en tranches Carottes râpées Rondelles de concombre Oeuf dur en tranche Féta émiettée Noix de cajou Basilic Vinaigrette à l’huile d’olive et au citron Tartine de pain complet à grillé au four avec un peu d’huile d’olive, d’ail et de basilic au dessus La gaufre à la patate douce et aux avocats de MOTION Si vous allez chez MOTION, vous devez absolument goûter leur gaufre à la patate douce ! Je pense que c’est le plat qui distingue MOTION des autres adresses : leur fameuse « SWEET POTATOE WAFFLE ». Elles se déclinent autant en salé avec du saumon ou de l’avocat, qu’en version sucré avec des fruits et du yaourt à la noix de coco. Ce que je vous conseille de faire pour les goûter, est de prendre avec quelqu’un une de chaque, et de les partager pour avoir une moitié de gaufre salé et une moitié de gaufre sucré. Je l’ai fait avec une copine, c’était la meilleure idée ! Meilleur compromis quand on n’a pas envie de choisir 😉   A refaire à la maison Commencez par préparer votre pâte à gaufre à base de patate douce. Pour la recette, j’en ai trouvé une sur marmiton, un de mes sites références pour la cuisine. Je n’ai pas eu le temps de la tester mais elle a l’ai très similaire à celle de MOTION. Une fois votre gaufre cuite, préparez votre dressage. Voici deux options pour la garniture, selon vos goûts : salé et sucré.  Pour la version sucrée, dresser votre gaufre avec :  Rondelles de banane  Fruits de saison en petits morceaux Yaourt au lait de coco ou yaourt en tout genre en fonction de vos goûts Noix et amandes  Sirop d’érable ou d’agave Quelques feuilles de menthe pour décorer Pour la version salée, dresser votre gaufre avec : Fromage frais à tartiner en première couche ( St Morêt, Madame Loïc, Philadelphia…) Tranches d’avocat Tranche de saumon fumé, de jambon, ou un oeuf poché (au choix) Coriandre fraîche ou aneth à ciseler pour finir votre dressage Le toast saumon, avocat et fêta de CRATE CRATE CAFE est également une très bonne adresse pour manger de bons plats sains et gourmands à Canggu. On y mange de bons petits déjeuners salés (oeufs brouillés, avocat..etc) et sucrés (smoothie bowl, chia pudding…). Côté boisson, il y a également un large choix entre les smoothies aux fruits frais  et les boissons chaudes latte ! Le lieu est très sympa, c’est un immense hangar décoré avec beaucoup de goût et complètement ouvert, avec une double vue sur les rizières . Ici on se sent bien, que cela soit pour déjeuner ou passer une après-midi à bouquiner dans les canapés quand il ne fait pas très beau ou que l’on sort d’une grosse session de surf.   A refaire à la maison Pour refaire ce toast salé, prendre une belle tranche de pain complet et la mettre au four pour la toaster  Avocat à écraser et à tartiner en première couche Tomates cerises à découper  Fêta émiettée  Tranche de saumon  Aneth à ciseler au dessus    Pour retrouver plus de recettes saines et gourmandes, rendez-vous sur la partie food du blog.

Rencontre avec Manon, surfeuse, girlboss et créatrice du site Allons Rider !

Aujourd’hui je vous présente Manon, surfeuse, girlboss et créatrice du site Allons Rider dont j’avais déjà un peu parlé sur le blog dans mon article les comptes Instagram de rideuses à suivre. Cette jeune entrepreneuse a décidé de quitter le Nord il y a quelques années pour vivre de sa passion, le Surf. Elle a ainsi développé un site web sur la glisse, Allons Rider. Un site qui veut casser les codes, parler de vraie glisse auprès des filles et mettre en valeur leurs talents de surfeuses plutôt que leurs atouts physiques  Une fille engagée qui compte bien continuer de montrer que celles qui rident, ne se résument pas à une paire de fesse sur un papier glacé !   Rencontre Manon, surfeuse, girlboss et créatrice du site Allons Rider Hello Manon , peux-tu te présenter ?  Hello Laure, je m’appelle Manon alias @allonsrider, j’ai 24 ans et je vis à Biarritz dans le Sud-Ouest.  En plus de gérer mon site, je suis modèle et directrice artistique en freelance. J’ai fait une licence en journalisme et puis les cours de géopolitique de l’histoire m’ont lassée alors je me suis lancée dans des tutoriels photoshop pendant mes cours. Et c’est grâce à ça que j’ai pu intégrer un master de direction artistique dans la pub dans une bonne école de commerce. J’ai ensuite bosser quelques temps au siège monde de Volcom et de Roxy et aujourd’hui je suis à mon compte.    As-tu toujours été sportive? Oh oui ! Le sport et moi c’est une longue histoire d’amour. J’ai un peu tout essayé… mes pauvres parents ! Du patinage artistique, à la boxe en passant par la moto cross… J’étais super curieuse, je voulais tout tester. Il n’y a que la gymnastique qui a duré 8 ans.  Pratiques-tu d’autres sports de glisse et d’autres sports? Je fais du surf, du snowboard et du skate pour ce qui est des sports de glisse et sinon je fais de la boxe et j’aime nager.    Quels sont tes conseils pour avoir un bon équilibre et être en forme ? Pour être en forme, cela passe d’abord par le sommeil et l’alimentation à mon sens. Bien dormir, manger sainement et se dépenser dans une activité physique. Oula, j’ai l’impression de parler comme une vieille ahah… A part ces conseils que l’on rabâche partout, je pense que l’important, est de faire des choses que l’on aime, le mental et la motivation de faire bien les choses viendront avec.  Surfeuse – Le surf a changé ma vie ! Pourquoi as-tu choisi le surf ? Comment as-tu commencé  ? Le surf m’a toujours attirée à tel point que je ne me souviens pas d’un jour en particulier où je me suis dis « tiens si j’essayais le surf ». Je suis originaire du Nord de la France donc là bas le surf c’était impossible. Alors j’ai attendu d’être assez grande pour partir en vacances seule. J’ai embarqué deux copines avec moi et j’ai appris en Bretagne puis dans les Landes. Je ne viens absolument pas d’une famille de surfeur et j’ai donc démarré assez tard.    Qu’est ce que tu aimes dans ce sport? La liberté ! Quand je suis au pic, je me remplis d’eau salée mais je me vide l’esprit. Je ne pense plus à rien, si ce n’est la prochaine ondulation qui me fera me lever sur l’eau. Le surf a changé ma vie. J’étais de nature un peu anxieuse et quand j’ai démarré ça m’a fait un bien fou !  Puis bizarrement, j’aime aussi le fait que ça soit physique et dur. Etant sportive, je n’aime pas m’ennuyer dans un sport et trouver ça trop facile. Avec le surf, je suis servie… c’est super ingrat ahah ! Des heures de rame pour seulement quelques secondes de glisse parfois. Mais on est connecté à l’océan en permanence et ça, ça n’a pas de prix !    Qu’est-ce qui est le plus dur dans cette discipline ? Il y a la phase de progression du début où tu n’arrives pas à passer la barre parce que ta board est trop épaisse et ne se plonge pas alors tu recules avec chaque mousse. Cette phase est assez horrible parce que tu dois avoir un mental d’acier pour ne